Blog LiveMentor
zoé illustratrice en freelance

Freelance, ça rime avec résilience.

Superbe métier que celui d’illustratrice. C’est d’ailleurs celui que j’ai choisi et j’ai bien fait ! 

Dans la vie, il y a des moments critiques et je vais vous raconter comment le fait de m’installer en freelance m’a permis de résoudre pas mal de mes problèmes.

Je m’appelle Zoé, je suis illustratrice en freelance et mère d’une enfant handicapée de 14 ans en pleine crise d’ado.

Je tiens un blog personnel (illustré bien sûr) pour raconter ma vie et me décharger de toute la tension que les circonstances peuvent apporter dans ce quotidien compliqué (ça remplace le sport, qui me saoule..).

design en freelance

Au début…

En sortant de mes études, mon parcours était tout tracé (dans mon esprit). Je me marie avec un Prince, je trouve un job super bien payé et sympa, je fais trois enfants et je décore ma résidence secondaire.

Mais la vie se charge assez vite des naïves comme moi : le prince était un crapaud, je me suis fait virer de mon boulot comme une malpropre le dernier jour de ma période d’essai et mon premier (et unique enfant) est né gravement handicapé.

Tout ça sur une période assez courte qui m’a bien remis les idées en place à grands coups de poing dans la tronche.

Le plan d’action

Bon, le plan « on baisse les bras », c’est pas mon truc. Je ne sais pas ce que vous auriez fait à ma place, mais moi j’ai eu envie de me battre pour ne pas subir ma vie mais bien la construire comme j’en avais l’ambition.

Il a donc bien fallu que je trouve des solutions concrètes à chaque problème.

D’abord, virer le crapaud pervers narcissique qui me mettait des bâtons dans les roues. Violent, il m’empêchait en plus de travailler au prétexte qu’il fallait que je sacrifie ma vie à notre petite fille mal en point.

Pas question, mon pote. Ma fille va bien quand JE vais bien et certainement pas quand je suis en train de pleurer toute seule à la maison.

Caser l’enfant

Ensuite, il fallait trouver une structure pour accueillir ma fille parce que, handicapée ou pas, je n’ai aucune vocation à élever un enfant à plein temps.

C’est important de se dire les choses à soi-même, en face. Ah, miam ! le bon parcours du combattant ! Je raconte tout ça dans l’article orientation de mon blog si vous voulez en savoir plus.

J’ai bien galéré là aussi, mais je peux vous dire qu’on vit quand même dans un sacré pays. On a bien du bol d’y être, malgré toutes les tracasseries administratives qu’on subit, parce que j’ai fini par lui dégoter un Institut Médico Educatif (IME).

Ma fille est pressée de partir le matin tellement c’est chouette.

Et le boulot alors ? Illustratrice en freelance, voilà la solution !

Compliqué, voire impossible d’avoir un travail salarié. J’étais directrice artistique en agence de communication. Pas faisable avec un enfant handicapé qui mange mal, dort mal, est tout le temps à l’hôpital.

Peut-être que certains d’entre vous ont eu des expériences à ce sujet, ça m’intéresse. Moi je n’ai même pas eu envie d’essayer à vrai dire.

Alors, je me suis auto-proclamée illustratrice indépendante et j’ai pu gérer la situation.

Pas d’horaires, pas besoin de s’habiller, pas de trajet, pas de patron. Devenir freelance m’a permis de mener une carrière professionnelle malgré tout.

Il a fallu se battre, me faire un book, trouver un style et un agent, des clients, me faire payer, être rentable, se faire connaître…

Un grand merci à la formation marketing digital de LiveMentor qui m’a permis de vivre de mon activité d’illustratrice en freelance ! (du verbe vivre et ça fait du bien). J’ai détaillé les avantages et les inconvénients ici.

vie de freelance

Et ma super astuce en plumes pour gérer les choses difficiles, c’est l’humour !

Car je me suis rendue compte que dédramatiser aidait beaucoup à relativiser… ce n’est pas facile tous les jours, loin de là, mais chouiner n’apitoie personne (plutôt l’inverse, non ?) et surtout, n’améliore rien du tout à la situation.

Voyons plutôt les choses comme elles sont et adaptons-nous.

illustrateur en freelance

Alors accrochez-vous à votre projet, faites-le exister, battez-vous pour lui et si ça ne marche pas, tant pis… faites autre chose !

Vous avez trouvé une faute d’orthographe dans cet article ? Vous pouvez nous en faire part en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée .

Zoé Illustratrice

Illustratrice freelance, mes principaux domaines d’intervention sont la publicité et la communication. Je vis à Paris et je suis mère d'une ado handicapée, ce qui me fait mener une vie complexe et néanmoins intéressante, que je raconte dans mon blog, illustré bien sûr !

  • Bravo Zoé. Tu as pris les bonnes décisions quand il le fallait pour mener ta barque au mieux… dans le contexte actuel, je me dis que rappeler qu’on vit dans un sacré pays, c’est indispensable… et qu’on peut renoncer à certaines choses (tickets restau, etc.) sans pour autant être malheureux comme la pierre. Tout ça est une question d’échelle de valeurs il me semble, non ? 😉

    • Mais oui, j’appelle ça « refaire les niveaux »… T’es en bonne santé ? t’as deux bras deux jambes ? c’est déjà un bon début pour être heureux alors essaye au moins !! 🙂 Et j’en connais qui font avec moins que ça …


  • Notice: Undefined index: total_count_position in /var/www/wordpress/blog/wp-content/plugins/social-pug/inc/functions-frontend.php on line 46
    shares

    Rapport de faute d’orthographe

    Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :