Blog LiveMentor
manon équipe livementor

« J’ai fait 2 semaines de Droit, 1 an dans la Marine et 5 ans de Marketing »

Après Victor, ancien joueur de poker, et Romain, qui travaille en remote, c’est au tour de Manon de prendre place sur mon divan pour que je lui pose quelques questions ?

Manon est une personne clef de l’école LiveMentor : elle est le premier point de contact de nos entrepreneurs, l’ange gardien qui veille sur notre communauté d’élèves. 


Salut Manon, prends place sur mon divan. Je te propose de commencer par te présenter !

Je m’appelle Manon et je travaille chez LiveMentor depuis un peu plus d’un an.

Depuis que je suis arrivée, j’ai eu l’occasion d’évoluer sur des missions très variées, avec toujours comme point central la relation avec nos élèves. Je suis leur « Ange Gardien », leur point de contact privilégié avec le reste de l’école LiveMentor.

Depuis quelques mois, je me suis également spécialisée sur les questions liées au financement de la formation professionnelle. C’est une jungle beaucoup plus intéressante qu’il n’y parait, mais qui demandé pas mal de recherche pour aider nos élèves à y voir plus clair.

Avant d’arriver chez LiveMentor, je sais que tu as eu un parcours assez atypique. Tu peux m’en parler ?

Effectivement, je vais essayer de ne rien oublier ! ?

J’ai commencé par faire une Fac de Droit. J’ai tenu littéralement deux semaines…

Je trouvais les cours trop abstraits. Ce n’était pas fait pour moi.

Il faut dire qu’en même temps, je faisais de la danse à haut niveau, à raison de 35 heures par semaine.

Et en parallèle (comme si cela ne suffisait pas), je donnais également 5 heures de cours par semaine pour gagner un peu d’argent.

Autant vous dire que je n’ai pas souvent vu la couleur des bancs de la Fac.. 

Un an plus tard, j’ai intégré une école de communication à Montpellier, où j’ai suivi des cours sur le Marketing et la notion de marque. C’était un parcours en 4 ans, dans lequel on avait le choix entre 3 spécialités :

  • Marketing et publicité
  • Relations publiques, presses et événementielles
  • Communication globale

Sauf que je n’avais pas envie de choisir, je voulais tout apprendre… alors j’ai demandé à faire les 3 spécialisations ! J’étais la seule de mon école à faire ça.

Oui mais voilà, à la fin de mon cursus, je suis partie dans une agence de publicité : je me suis engagée dans la Marine Nationale.

Sacré virage… Pourquoi as-tu fait ce choix ? 

La première chose, c’est qu’il y avait assez peu de perspectives professionnelles pour ce que je voulais faire, dans le Sud de la France.

Ensuite, je voulais accomplir un rêve d’enfant. Mon grand-père était marin sur le Charles de Gaulle et il me racontait toujours les histoires du groupe de Rock qu’il avait monté la-bas.

Ça m’a toujours donné envie.

J’ai donc intégré l’école navale pour faire une année de volontariat, en tant qu’officier. J’y ai notamment appris à tirer au Famas, ce qui est plutôt peu commun comme compétence à l’issue d’une école de communication.

À la fin de cette école, j’étais considérée comme une militaire. Mais moi, pour être honnête, je n’avais pas vraiment l’impression de l’être.

Dans la foulée, j’ai tout de même commencé à travailler dans la Marine. Cela a duré un an, mais ce n’était pas comme je l’imaginais. Je faisais de la gestion de cabinet et la partie administrative était trop importante, ce n’était pas très passionnant.

Point positif, j’ai pu travailler sur la refonte du portail RH de la Marine. Tout était à recréer, c’était intéressant. Je gérais également la communication interne qui était faite aux 27 000 marins.

À la fin de mon contrat, je n’étais pas sûre de vouloir le reconduire. Les conditions de travail et le salaire étaient peu avantageux par rapport aux risques que l’on prenait.

Mais la vie a fini par décider pour moi, puisque j’ai eu une maladie osseuse qui a conduit à ma réforme.

Je suis donc repartie dans des études plus traditionnelles, avec un double diplôme communication / ingénieur au CELSA et à l’école des Mines.

Cela m’a permis de me replonger dans le Marketing, que j’avais quitté quelques années auparavant.

Mon diplôme en poche, j’ai rejoint l’équipe Marketing LiveMentor, qui n’était composée que de Jessy à l’époque, pour faire de l’acquisition.

Au final, peu de temps après mon arrivée, nos besoins ont évolué et j’ai rejoint l’équipe pédagogique de LiveMentor. Il fallait tout construire, c’était super stimulant. C’est à ce moment que j’ai recruté Victor !

Aujourd’hui, je suis le point de contact principal avec nos élèves.

Si je ne me trompe pas, je crois que tu as aussi été Freelance ?

Oui, j’ai organisé des mariages en parallèle de mes études de communication.

Je suis allé voir une femme qui faisait ça et je lui ai proposé de travailler gratuitement pour elle pendant un an. En échange, elle allait m’apprendre son métier. C’était gagnant-gagnant !

À la fin de cette année, j’ai créé ma propre structure pour continuer à organiser des mariage en « Freelance ».

Également, j’ai organisé une dizaine de mariages à côté de mes études : un job étudiant de rêve que je me suis créée toute seule !

Je me suis arrêtée au moment où j’ai rejoint LiveMentor. Sauf pour mon propre mariage, que j’ai organisé il y a quelques semaines ! ?

Mariage Manon

Qu’est-ce qui te plaît chez LiveMentor ?

Je n’ai pas le temps de m’ennuyer, il y a toujours des nouveaux chantiers et projets à mettre en place ! Surtout pour moi : mon rôle évolue très régulièrement, mes missions sont plus variées les unes que les autres et j’adore ça.

Jamais je n’aurais pensé faire autant de choses en si peu de temps.

J’aime également l’ambiance qui règne au sein de l’équipe. Tout le monde est très ouvert d’esprit et bienveillant ; l’environnement de travail est très sain.

Enfin, j’apprécie le cadre de travail flexible. Ainsi, Je peux travailler à distance quand je le souhaite. C’est super important pour mon équilibre personnel.

Quelles sont les choses qui t’inspirent ? 

J’adore rencontrer des gens. Ça m’aide à grandir et à me challenger professionnellement.

Parfois, quand j’entends des élèves me parler de leur projet, j’ai l’impression que je pourrais les suivre au bout du monde.

J’ai toujours besoin de faire plein de trucs, en plus de mon activité principale. Je suis super active et j’aime avoir un projet constamment sur le feu. C’est quelque chose qui me vient de mon père, il travaille énormément et c’est un exemple pour moi.

Par exemple, depuis quelques mois, je me suis lancée dans l’écriture d’un roman. Je veux raconter l’histoire d’une fille qui vient de chez moi, de Camargue, et qui souhaite quitter le salariat pour entreprendre. J’aimerais en faire un livre éducatif qui donne des conseils concrets pour se lancer.

C’est un projet que j’ai lancé en Mai, mais avec l’organisation de mon mariage en juin et la chaleur de l’été, je procrastine un peu. J’ai besoin que l’on m’encourage dans les commentaires pour que j’aille au bout !!! ?

Où est-ce que tu te vois dans quelques années ? 

Alors déjà, en janvier je m’imagine aux Maldives, dans une maison sur pilotis pour mon voyage de noces.

Au delà du soleil, je compte bien continuer à accompagner des entrepreneurs, et donc à apprendre tous les jours et à construire de nouvelles choses !

Vous avez trouvé une faute d’orthographe dans cet article ? Vous pouvez nous en faire part en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée .

Avatar

Valentin Decker

  • Beau parcours Manon !!
    Et hop au boulot pour le bouquin 😉 et contacte-moi en direct quand il sort, j’en ferai un article 😉
    Je me reconnais un peu dans ton parcours, moi je aussi je suis hyperactive et touche-à-tout, c’est toujours rassurant de trouver des personnes qui nous ressemblent un peu !
    Vive l’enthousiasme et la volonté 🙂
    A bientôt

  • bravo Manon pour ton parcours, je decouvre le blog livementor et vos presentations, c’est agréable de mieux connaitre l’équipe…je tiens a te dire merci pour ta bienveillance et ta reactivité face a nos petits tracas administratifs 🙂 tu vois de quoi je parle 🙂 et petite apparté : tres jolie robe de mariée

  • Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
    shares

    Rapport de faute d’orthographe

    Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :