Bien préparer l’épreuve du bac de Sciences et Vie de la Terre

L’épreuve de SVT est différente selon votre série. C’est une épreuve anticipée pour les ES et les L. Elle demande de bonnes qualités rédactionnelles.

L’épreuve

Si vous êtes en ES ou en L, l’épreuve dure 1h30 et comprend trois parties. Elle mêle Sciences et Vie de la Terre et Physique-Chimie. L’épreuve est coefficient 2. La partie 1 est notée sur 8 points et porte sur un des deux thèmes communs aux matières : représentation visuelle ou nourrir l’humanité. Vous devez présenter une argumentation scientifique rédigée en vous appuyant sur les documents disponibles (3 maximum). La partie 2 concerne la Physique-Chimie et est notée sur 6 points, la partie 3 concerne les SVT et est notée sur 6 points également. Ces deux parties peuvent présenter plusieurs types d’exercices : QCM, questionnement ouvert… Deux thèmes peuvent être abordés dans les deux parties :

  • Le défi énergétique ou le thème qui n’a pas été abordé en partie 1 en Physique-Chimie
  • Féminin/Masculin ou le thème qui n’a pas été abordé en partie 1 en SVT

Si vous êtes en S, l’épreuve se déroule de la même manière que la Physique-Chimie : vous avez 3h30 pour faire un sujet noté sur 16 points. L’épreuve est coefficient 6 ou 8 selon votre spécialité. Une épreuve pratique est faite durant l’année et est notée sur 4 points. Les deux épreuves forment une note globale sur 20 points.

L’épreuve écrite comprend deux parties. La partie 1 s’appuie sur un ou plusieurs documents et peut se présenter sous forme de questions de synthèse, de QCM, ou les deux à la fois. Cette partie est notée sur 8 points. La deuxième partie comporte deux exercices, le premier noté sur 3 points peut être une question ouverte ou un QCM. Le deuxième noté sur 5 points est une synthèse sur un ensemble documentaire. Il est remplacé par un thème du programme d’enseignement de spécialité si vous avez choisi SVT comme spécialité.

Critères de notation

Pour que vous soyez à l’aise le jour du bac, il est important que vous connaissiez votre cours sur le bout des doigts. En effet, outre la présentation générale de votre copie, les correcteurs jugeront votre interprétation des documents par l’apport de connaissances que vous y ajoutez et les commentaires que vous en faites. Vous ne gagnerez aucun point si vous vous contentez de paraphraser. Veillez à ne pas faire de hors sujet et vérifiez la pertinence et la justesse de vos schémas si vous devez en faire.

Organiser ses révisions

Si vous êtes en L ou en ES, vous savez déjà quel chapitre réviser. Faites-vous des fiches avec les notions importantes des chapitres, et les schémas qui vont avec. Entraînez-vous au moins une fois à faire un sujet de bac pour être capable de vous adapter au sujet sans recracher uniquement le cours.

Pour les S, les révisions sont un peu plus corsées. Le programme de terminale se divise en trois grands thèmes qui n’ont pas le même poids en terme d’heures de cours : La Terre dans l’Univers, la vie et l’évolution du vivant“ (50 %), “Enjeux planétaires contemporains” (17 %) et “Corps humain et santé” (33 %). Trois chapitres ont une parte très importante : la génétique et l’évolution, la géologie, et la partie sur les neurones.

Eviter d’en faire trop le jour J

En SVT, une bonne copie est une copie courte mais argumentée. Cela ne signifie pas que vous pouvez abréger ou ne pas faire de phrase. Vous devez être capable de construire une argumentation juste et compréhensible en peu de phrases. Illustrez votre propos par des schémas colorés, bien légendés et bien titrés !

Montrez que vous avez compris quels sont les enjeux du sujet en mettant en valeur les notions importantes sur votre copie, soulignez-les. Aidez le correcteur à vous corriger plus vite en proposant un titre à vos paragraphes de synthèse.

Faites une introduction en reformulant le problème posé, annoncez votre plan, développez votre argumentation en interprétant les documents et en y ajoutant des connaissances personnelles, enfin, faites une conclusion ou un bilan en n’oubliant pas d’ouvrir vos propos !

Sur le fond, si les différentes questions sont introduites (autrement dit, si le problème est reformulé et le plan bien annoncé), si les réponses sont clairement argumentées (en s’appuyant sur les documents fournis et sur vos connaissances), si des bilans ou des conclusions clôturent chaque question, tout en ouvrant le débat… les professeurs sont ravis.

N’oubliez pas de vous relire ! Cela vous permettra de corriger vos éventuelles erreurs et d’éviter les contresens…



Articles à lire aussi :