Bien préparer l’épreuve du bac de philosophie

En terminale, la philosophie est la première épreuve du bac. C’est une des matières les plus importantes pour la série L. C’est également une source d’angoisse puisse que beaucoup de flou entoure l’épreuve : comment la réviser ? doit-on obligatoirement utiliser des citations ? Pas si difficile que cela en fait… vous allez voir !

L’épreuve

L’épreuve de philosophie dure 4 heures et propose 3 sujets différents, deux problématiques et une explication de texte. Bien que l’épreuve soit commune aux trois séries générales, les sujets sont différents et correspondent aux thématiques abordées pendant l’année. Vous avez donc le choix entre deux dissertations et un commentaire de texte.

L’épreuve est coefficient 3 pour les S, 4 pour les ES, 7 pour les L.

Les critères de notation

Outre l’importance accordée à l’orthographe et à la lisibilité de votre copie, vous devez répondre à une problématique en l’analysant avec votre raisonnement personnel. Vous devez adopter une démarche personnelle sur le sujet en utilisant des références historiques et des concepts vus en cours, vous pouvez utiliser des exemples concrets pour illustrer vos propos tout en évitant les cas personnels ou les faits trop récents. L’objectif d’un devoir philosophie n’étant pas de démontrer que l’on a raison mais plutôt de présenter un avis construit et réfléchi sur la question. Enfin, mieux vaut ne pas utiliser de citation plutôt que d’en faire mauvais usage, privilégiez les concepts qui eux sont très importants.

Être attentif en classe

Eh oui ! Le premier moyen de retenir les concepts et notions abordés dans un chapitre c’est de bien suivre le cours tout au long de l’année. Si vous avez toujours cours, il n’est jamais trop tard pour parler avec votre professeur et ré-aborder les concepts et notions incompris. Si vous vous interessez au sujet, il existe également d’excellentes émissions de vulgarisation de la pensée philosophique présentées par Raphaël Enthoven sur France Culture.

Savoir bien définir les notions

Lors des cours de cette année, vous avez vu plusieurs notions (comme l’amour, le bonheur, la liberté, la justice, le pouvoir, l’art…) que vous devez savoir définir précisément tout en étant capable de mettre en perspective les points de vue de différents philosophes sur le sujet.

Vous devez aussi établir des liens entre ces notions, surtout quand vous dissertez, car la problématique peut faire appel à plusieurs d’entre elles ! Autant dire que si vous êtes capable de les définir correctement, c’est déjà une bonne partie du travail qui est évacuée.

Faites des fiches pour chaque notion avec définition, philosophes ayant écrit sur le sujet et liens vers les autres notions. Notez aussi les concepts importants qui en découlent et faites des liens entre vos différentes fiches (rapport entre liberté et justice, art et amour etc.)

Devenir philosophe en herbe

L’intérêt de la philosophie, c’est que vous n’avez pas à dérouler le cours. Vous êtes appelé à donner un avis personnel : exposez votre raisonnement de manière logique, montrez ce que la philosophie vous a apporté dans votre cheminement personnel…

Le meilleur moyen de s’entraîner reste donc là aussi de travailler sur des annales corrigées, de préparer un plan détaillé et de vérifier le corrigé ensuite. Vous finirez pas prendre le réflexe thèse/antithèse pour chaque problématique !

Par ailleurs, inutile d’apprendre des tonnes de citation par coeur, le correcteur n’appréciera pas forcément de les voir, surtout si elles sont mal placées, essayez plutôt de comprendre la pensée d’un auteur pour y faire référence dans votre devoir.

Prendre du temps sur le plan le jour J

N’hésitez pas à prendre du temps pour choisir votre sujet le jour du bac, au moins 15 minutes. Lorsque vous choisissez la dissertation, prenez garde aux verbes : “faut-il” et “doit-on” amènent vers des réponses différentes.

Si vous parvenez à faire un bon plan, vous avez de très fortes chances d’avoir au dessus de la moyenne. Vous n’avez ensuite qu’à argumenter votre réflexion de manière personnelle, c’est à dire montrer la vision que vous avez de la problématique face à la pensée d’auteurs. Pas de copié/collé d’un cours donc !

En Philosophie, vous avez l’occasion d’utiliser votre culture générale et pouvez faire appel à de nombreux exemples : auteurs, livres, films, oeuvres d’art, exemples du quotidien (pas plus de trois ou 4) et oser l’originalité. Vous pouvez vous démarquer par cette dernière, mais cela doit être maîtrisé. Sachez également que jamais personne n’a eu 20 au bac en rendant une feuille blanche avec marqué “c’est ça” en réponse au sujet “qu’est-ce que l’audace/le courage ?”, tout simplement parce-que ce sujet n’a jamais été proposé au bac. Rendre une copie non argumentée et peu construite ne vous amènera jamais au dessus de la moyenne.

Être clair et concis

En Philo, pas besoin d’écrire des kilomètres. Ne dépassez jamais plus de deux copies doubles. Vous devez vous forcer à être explicite lorsque vous exprimez une idée et vous mettre à la place du correcteur : est-ce suffisamment clair ?

Respectez l’orthographe des mots que vous utilisez et des noms propres. Idem pour les citations (n’oubliez pas les guillemets !), elles doivent être complètes et exactes en cas d’utilisation.



Articles à lire aussi :