Bien préparer les épreuves de LV1 et LV2 au bac

Que vous fassiez de l’anglais, de l’espagnol, de l’allemand, de l’italien… Il n’y a pas de recette miracle pour réussir l’épreuve. Vous devez pratiquer la compréhension, la lecture, l’écriture et l’oral. Ce n’est pas toujours simple, mais on vous donne nos conseils !

Les épreuves

Les épreuves de LV1 et LV2 sont différentes selon votre série.

Si vous êtes en S ou en ES, elles se composent d’une partie orale évaluée en cours d’année et d’une partie écrite de 3 heures et 2 heures pour la LV2 qui comprend une partie compréhension écrite et une partie expression écrite.

La partie compréhension écrite s’appuie sur un à trois documents (poème, extraits de romans ou de nouvelle, pièce de théâtre, essai, article…), ils sont en lien avec les notions du programme. Vous avez ensuite plusieurs types de questions sur les documents.

La partie expression écrite comporte un ou plusieurs exercices d’écriture en rapport avec le thème des documents. Cela peut-être un essai libre ou un essai guidé (c’est à dire que l’entame est déjà présente).

La partie orale est évaluée en cours d’année en classe et comprend une partie compréhension orale et une partie expression orale.

La note du bac est une moyenne de l’écrit et de l’oral valant pour moitié chacun. Les épreuves sont coefficient 3 pour la LV1 et coefficient 2 pour la LV2. Le niveau attendu n’est pas le même en LV1 et en LV2.

Si vous êtes en L, les épreuves du bac se composent d’une partie écrite de 3 heures et d’une partie orale de 20 minutes en LV1 et LV2. Chaque partie compte pour moitié et la note globale est coefficient 4. La partie écrite se déroule de la même manière que les S et ES.

Dans les deux matières, vous passez un oral de 20 minutes avec 10 minutes de préparation. L’oral se décompose en deux parties: 10 minutes d’exposé et 10 minutes de conversation. Vous devez amener une liste de document et les notions étudiées durant l’année. L’examinateur choisit une de ces notions.

Les critères de notation

En LV1, le niveau d’oral attendu est B2 (avancé ou indépendant). En LV2 le niveau d’oral attendu est B1 (seuil).
Pour la partie expression écrite, le correcteur va d’abord vérifier votre syntaxe, votre orthographe et votre vocabulaire. L’essai doit être construit correctement : introduction, problématique et développement en paragraphes. A la manière d’une petite dissertation, vous devez argumenter vos idées et les nuancer. Vous pouvez jouer sur le ton à l’écrit pour gagner des points.

Savoir lire…

Lors de l’épreuve écrite, vous devrez lire plusieurs textes que vous allez devoir comprendre pour répondre aux questions. Vous n’êtes pas obligé de saisir le sens d’une phrase en particulier mais plutôt de comprendre le texte dans son ensemble et de savoir repérer les éléments essentiels, dont les 5W (Where, When, Who, What, Why ?). Vous devez donc maîtriser le vocabulaire de base, les règles de grammaire importantes et les temps de conjugaison. Le meilleur moyen d’y parvenir est la lecture. Votre cerveau doit s’habituer aux constructions de phrases et aux temps utilisés pour pouvoir repérer les mots clefs qui vous permettront de comprendre le texte très facilement le jour de l’épreuve.

… écouter…

Autre élément indispensable, la compréhension orale. Vous devez être habitué à la langue et ses sonorités pour comprendre la logique des phrases. Pour vous aider, plutôt que de regarder des films en VOSTFR, regardez-les en VOSTVO, le fait de voir la phrase et de l’entendre en même temps vous fera progresser en compréhension mais pas que ! Vous habituer aux sonorités de langue vous aidera aussi à améliorer votre accent.

… écrire…

Pour l’essai, mieux vaut savoir aligner plus d’un mot ! Dans cet exercice, on attend que vous exprimiez des idées avec des éléments de vocabulaire, tout en évitant d’enchaîner les fautes. Si vous avez des difficultés de vocabulaire, faites des fiches par grand thème (sentiments, description, voyage, transports..) et apprenez par coeur des expressions en commençant par celles à utiliser dans les transitions et dans votre argumentation. Utilisez des annales pour vous entraîner sur les sujets d’essai en faisant un plan détaillé et une liste de vocabulaire pour chaque partie. Pour les plus motivés, travaillez plus en rédigeant entièrement l’essai et en demandant à votre professeur d’anglais de corriger les fautes par exemple. Lors des épreuves de langue, on vous évalue en premier lieu sur votre niveau d’expression, la façon dont vous êtes capable de vous faire comprendre. Ne cherchez pas à faire des tournures de phrase complexes, veillez simplement à être clair.

… et parler ! La partie orale est souvent source de complexe. Mauvais accent, pas de vocabulaire, règles de bases non comprises… Bien souvent vous n’êtes pas dans ces situations et redoutez simplement le fait d’être jugé ! Vous le serez bien le jour de l’oral mais en aucun cas avant ! Entrainez-vous devant votre glace à vous exprimer correctement, faites des conversations en anglais avec des amis et simulez des entretiens ! Si votre niveau est trop faible ou que vous voulez parler avec quelqu’un que vous ne connaissez pas, prenez des cours particuliers d’anglais en ligne. C’est convivial et cela pourrait bien vous sauver la mise !

Comprendre les textes et respecter les règles

Le jour de l’épreuve, prenez le temps qu’il faut pour comprendre les textes, lisez les questions, cherchez des indices, surlignez les éléments clefs du texte… Vous avez deux à trois heures, une à deux heures sont nécessaires pour l’essai, ce qui vous laisse quand même une certaine marge. Lorsque vous ne comprenez pas le sens d’une question, creusez un peu, ne passez pas directement à la question suivante, vous pourriez peut-être faire un contresens…

Veillez à bien respecter les règles lors de la rédaction de l’essai, ne faites pas plus de 10% en plus ou en moins sur le nombre de mots demandés lors de la rédaction. Bien évidemment, n’écrivez aucun mot en français dans votre essai et ne vous lancez pas dans des tournures de phrases trop complexes, n’essayez pas non plus de traduire mot à mot une phrase ou des expressions. Si vous avez des difficultés, faites dans la simplicité, le correcteur préférera une copie sans faute à une copie trop ambitieuse.

Ne pas se laisser abattre par l’oral

L’oral source de stress ! Faites en sorte de parler dans la langue demandée dès que vous entrez dans la salle. L’examinateur appréciera ce premier contact et l’ambiance sera ainsi plus détendue. Ayez de la bonne volonté et essayez de faire en sorte que votre interlocuteur n’ait pas à vous faire répéter. N’hésitez pas à demander un ou deux mots de vocabulaire, cela ne sera pas pénalisé. Le plus important, ne vous laissez pas abattre par l’impression que vous a laissé le candidat qui passait avant vous. Certains ont un très bon accent mais ont peut-être beaucoup moins de vocabulaire que vous !



Articles à lire aussi :