Faut-il redoubler après un échec au bac ?

Même si vous n’en avez pas envie, le redoublement est généralement la meilleure solution à envisager dans de nombreux cas. D’ailleurs chaque année, ce sont huit redoublants sur dix qui réussissent le bac après un premier échec ! Le taux de réussite est même plus haut pour les bacs généraux et technologiques. Rien n’est donc perdu, au contraire. Votre redoublement peut vous être favorable dans les cas suivants :

  • Vous êtes jeune : entre 17 et 19 ans
  • C’est votre premier ou deuxième redoublement
  • C’est votre premier échec au bac
  • Vous n’avez aucun projet professionnel précis
  • Vous êtes dans une série de bac général et vous n’avez pas bénéficié de formation professionnalisante
  • Vous ne trouvez pas d’autre formation qui vous convienne dans le dossier sur les choix à l’issue d’un échec au bac que nous vous présentons

Pour faire de votre année de redoublement une réussite, sachez mettre toutes les chances de votre côté : analysez la nature de vos faiblesses (manque de travail, bases insuffisantes dans une ou des matières, problème de méthodologie ou de motivation…) puis travaillez votre motivation en vous fixant des objectifs précis et quantifiables, avec des échéances régulières avant le bac. Parfois, changer d’établissement peut se révéler salvateur. Vos amis sont partis et vous ne souhaitez pas forcément vous retrouver avec une impression de déjà vu à la rentrée, changer de Lycée peut vous aider à repartir sur des bases seines. Il arrive également que votre établissement refuse de vous reprendre. Si c’est votre premier échec, contactez le rectorat qui est dans l’obligation de vous proposer un autre établissement dans la même académie.

Un des meilleurs moyens de vous remotiver lors de votre deuxième année de terminale est de l’intégrer dans la réflexion de votre projet professionnel. La plupart des élèves arrivent en fin de second cycle sans avoir réellement réfléchi à ce qu’ils souhaitaient faire après le bac. Ils se retrouvent alors dans une formation, souvent universitaire, par défaut et décrochent au bout de la première ou de la deuxième année. Comprendre que le bac n’est pas un but en soi mais un moyen d’accéder à une formation qui vous plaît vous aidera à faire de cette deuxième année une source de motivation.

Vous pouvez retrouver toutes nos astuces et conseils sur la façon de gérer une année de redoublement dans notre dossier sur le redoublement.



Articles à lire aussi :

Logo emblem Connexion

Logo emblem Inscription (1er cours gratuit !)