Logo white 2x
Masterclasses Nos Élèves Bibliothèque
MENU
x
MASTERCLASS
Débuter et Réussir en Freelance
Vous venez de débuter en freelance et vous souhaitez être accompagné(e) étape par étape ? Vous êtes au bon endroit. Ou bien au contraire, vous êtes déjà freelance depuis un moment et vous souhaitez accélérer votre activité ? Vous êtes au bon endroit aussi.
3
mois de formation
100
places disponibles

Bonjour à tous !

Je m’appelle Alexandre Dana et je suis directeur de l’école LiveMentor qui forme les entrepreneurs, freelances et indépendants.

Alex

Devenir freelance, c’est avant tout ressentir le besoin d’un “plus” : plus d'indépendance, plus de liberté dans le choix de ses horaires, plus de temps passé à faire ce qui nous passionne...

C'était le cas de Julie, une ancienne élève chez LiveMentor.
Un jour, alors qu'elle suggérait à sa fille d'être plus optimiste, elle s'est subitement rendue compte qu'elle ne s'appliquait pas à elle-même ses propres conseils.

Une prise de conscience brutale : elle voyait la vie du mauvais côté, et elle en devenait un mauvais exemple pour ses enfants.

Ce jour-là, elle a décidé de s'intéresser sérieusement au développement personnel. Ce qu'elle a découvert l'a tellement fasciné qu'elle en a créé un blog, et s'est dit qu'elle pouvait peut-être même vivre de ce blog.

Vous imaginez ? Chercher comment être plus heureux et gagner sa vie de cette manière. Sympa, non ?

Aujourd'hui son objectif est atteint : son site internet être-optimiste.fr est visité par plus de 10.000 personnes par mois et ses revenus sont équivalents à un salaire confortable.


Seulement voila. On ne réussit pas en une nuit.

Entre le moment où vous décidez de devenir freelance et le moment où vous gagnez assez d'argent pour en vivre confortablement, il y a un "entre deux"

Une période qui peut durer un mois, un an, cinq ans… La durée ne dépend que de votre propre rythme de progression.

C’est là que LiveMentor intervient.

En plus de proposer cette formation complète pour tout savoir sur les manières d'accélérer son activité de freelance (trouver plus de clients, augmenter son chiffre d'affaires, améliorer sa notoriété...), LiveMentor est composé d'une équipe de coachs spécialisés dans plusieurs corps de métiers (webmarketing, e-commerce, administratif etc). Ils seront disponibles dès que vous en aurez besoin, pour vous épauler au quotidien dans votre parcours de freelance.

Vous connaissez peut-être des personnes autour de vous qui ont donné toute leur énergie pour devenir freelance. Et qui ont fini par se heurter à un mur. Elles ne se sont pas senties plus libres, elles n'ont pas réussi à vivre décemment de leur passion… et elles ont dû abandonner.

Des échecs blessants, qui vous poussent à vous remettre en question, et qui sont financièrement à la limite du surmontable.

Tout ça parce que la vie de freelance est bien souvent un parcours solitaire, où l’on manque cruellement du bon conseil au bon moment.

Mais pourquoi rester seul(e) dans son parcours ? Être conseillé(e) par des experts est sans aucun doute le facteur qui réduit le plus cette période “d’entre deux”, et qui décuple vos chances de parvenir à gagner votre vie en étant freelance.

L’essentiel
La formation en bref
L’accompagnement au coeur de notre pédagogie
Green circle check
25 cours en vidéos donnés par un professionnel du métier
Green circle check
1 cours en direct chaque semaine : 100% intéractif (uniquement des questions/réponses)
Green circle check
Coaching individuel illimité par mail et téléphone
Green circle check
Accès au groupe privé Facebook des élèves : vous n’apprendrez pas seul
Green circle check
Supports de cours téléchargeables
Je suis allé chercher
Un excellent Mentor
Jonathan
Freelance et Formateur de Freelances depuis 2011

Je voulais le meilleur mentor référent pour notre formation avancée. Je connais Jonathan depuis maintenant 5 ans. Il adore coacher les freelances de tous les horizons et leur faire profiter de son expérience. A 29 ans, il a connu toutes les difficultés qu’un freelance peut rencontrer dans le développement de son activité. Il les a surmontées pour aujourd’hui avoir un chiffre d’affaire moyen annuel de 100 000 € et la confiance de ses clients toujours renouvelée.

Il a identifié toutes les erreurs et les complexités d’un freelance et comment les éviter et les dominer. Savoir tourner un obstacle en une opportunité, c’est son truc ! Il a commencé à apprendre seul, et a eu la chance de trouver sur son chemin des mentors exceptionnels. Avec cette formation, Jonathan apprend à ses élèves en deux mois, ce qu'il a appris en deux ans.

Demandez
Le programme
Introduction
Se spécialiser sans perdre des opportunités
Arrow down

Beaucoup de freelances hésitent entre se spécialiser et rester généralistes. Ils comprennent bien les avantages de la première option, mais ont généralement peur de passer à côté d’opportunités.

Par exemple, pour un photographe freelance, se spécialiser dans les photos de mariage, c’est passer à côté des missions de photographie d’entreprise.

Nous verrons ensemble lors de ce cours :

1. Pourquoi on ne peut pas faire décoller son activité sans se spécialiser

2. Qu’on peut se spécialiser sans passer à côté d’opportunités

Surtout, nous montrerons qu’il ne s’agit pas de se spécialiser pour se spécialiser. Il ne suffit pas de foncer tête baissée et de déclarer : “Je suis designer en charte graphique” ou “Je suis community manager.”


Trouver sa spécialité relève d’un exercice plus complexe. Nous expliquerons qu’il s’agit avant tout d’un bon équilibre entre viabilité économique, compétences personnelles et vision de son métier.
Fixer et négocier ses prix
Arrow down

Ce cours est généralement celui que préfèrent les élèves, car ils en ressortent en augmentant leur prix de 60% en moyenne (véridique !!).

Pourtant, nous ne donnerons pas de conseils magiques.

Nous n’avons pas non plus de solution pour devenir riche sur Internet et nous n’aimons pas décevoir nos élèves avec de vaines promesses.

Alors comment l’expliquer ?

C’est très simple : tous les freelances fixent des prix trop faibles. Notamment parce qu’ils se basent sur la concurrence pour définir leur politique tarifaire.

Comme - de surcroît - la plupart d’entre eux ne savent pas négocier… Le résultat est presque toujours catastrophique.


Dans ce cours, nous donnerons donc beaucoup de retours d’expériences, de méthodes et de tactiques sur le prix et sur la négociation pour que votre travail soit rémunéré à sa juste valeur.
Trouver et fidéliser ses clients
Arrow down

La plupart des freelances ne savent pas par quoi ni par où commencer pour trouver leurs clients. C’est normal : l’océan est vaste et les possibilités sont infinies !

Nous verrons ensemble les meilleures méthodes pour y arriver :

- Construire une vitrine efficace

- Valoriser ses expériences, même quand on débute

- Trouver et comprendre sa cible

- Écrire des emails pour convaincre

- Des tactiques de Marketing Digital pour freelance

- Transformer ses concurrents en partenaires

- Bien communiquer tout au long et après la mission

- Être proactif et apprécier les remarques

- Répondre aux besoins précis de son client

- Savoir dire "non" au bon moment et avec tact

- Bien communiquer tout au long et après la mission

- Être proactif et apprécier les remarques

- Répondre aux besoins précis de son client

- Savoir dire "non" au bon moment et avec tact

Lors de ce cours, nous ne nous contenterons pas de vous expliquer comment trouver des prospects, c’est-à-dire des personnes ou des entreprises potentiellement intéressées par votre offre.


Nous vous expliquerons surtout ce qu’il faut comprendre pour aller jusqu’au bout ; jusqu’à la vente.
Se faire connaître
Arrow down

Notre ambition pour nos élèves, c’est qu’ils parviennent à vivre vraiment de leur activité, en freelance. Plus précisément, nous ne voulons pas qu’ils se contentent d’en survivre en accumulant les missions précaires et payées au lance-pierre.

À ce stade de la formation, nous avons déjà développé des concepts et des méthodes clés qui - bien appliqués - peuvent presque suffire pour atteindre cet objectif.

Nous allons tout de même aller plus loin et montrer des tactiques utilisées par les meilleurs freelances et souvent négligées.

Par exemple, qui a conscience de l’importance de se constituer un réseau de freelances ?

Très peu d’élèves ont cette maturité lors de leur lancement ; et c’est normal : il faut normalement plusieurs années d’expérience en tant que freelance pour en prendre conscience.

Nous développerons également d’autres points, parmi lesquels pourquoi n’importe qui peut se construire une réputation d’expert !


Tous ces éléments et bien d’autres encore seront abordés dans ce cours qui conclut la formation.
Module 1 : Des techniques concrètes pour accroître son activité
Comment Manon Peytavin a réussi une campagne de pub à 7€ (pour une rentabilité de 9200€)
Arrow down

Quand on se lance à son compte, on n’a pas toujours de budget, mais on a un besoin important de se faire connaître et de trouver de nouveaux clients.

C’est l’avantage d’internet : si on en connaît les ficelles, il est tout à fait possible de réussir des campagnes de publicité rentables pour seulement quelques euros.

Il existe plusieurs types de campagnes publicitaires :

  • le référencement naturel : il y a beaucoup de concurrence, presque impossible à surmonter
  • le référencement payant : le coût par clic peut très vite grimper et engloutir votre budget sans forcément de résultats
  • les publicités sur Facebook : c’est là que se trouve votre meilleure opportunité : si vous connaissez les techniques LiveMentor, vous pouvez faire décoller votre activité pour quelques euros seulement ! Une vraie mine d’or

Manon Peytavin, autrefois élève LiveMentor et aujourd’hui responsable des formations avancées, vous explique pas à pas comment elle est parvenue à trouver des dizaines de clients avec seulement 7€ en poche. Des techniques claires, décortiquées pas à pas, que vous pourrez directement reproduire

Comment faire connaître son activité avec la technique du cours par email
Arrow down

L’emailing a encore de beaux jours devant lui. Selon les plus grands marketers, il s’agit du meilleur canal de communication, et il continuera de le rester pendant encore de nombreuses années

Dans ce cours réalisé en collaboration avec Pierre, consultant en stratégie, vous allez apprendre une des techniques les plus efficaces qui existent pour les freelances, et comment l’appliquer pas à pas

Comment utiliser les publicités facebook pour développer votre activité de freelance et gagner des clients
Arrow down

Une fois que vous aurez suivi un exemple de campagne pas à pas (module 1, cours 1), vous pourrez maintenant apprendre dans les moindre détails les manières d’utiliser la publicité pour développer votre activité.

Que vous soyez graphiste ou développeur, que vous possédiez une boutique en ligne ou un commerce local, que vous soyez consultant ou coach....Tous les types d’activités en freelance seront passés en revue, et nous verrons ensemble comment la publicité peut s’appliquer au mieux à chacun de ces cas

Comment utiliser le cold emailing
Arrow down

Envoyer des emails à des personnes sans avoir leur accord au préalable peut être une perte de temps si vous ne connaissez pas les astuces pour les écrire.

Mais au contraire, il peut être redoutablement efficace si vous savez exactement comment vous y prendre.

  • les emails ne coûtent rien
  • beaucoup plus de gens liront vos emails que vos messages postés sur les réseaux sociaux
  • avec des tournures de phrases choisies soigneusement, quelques emails envoyés peuvent se transformer en des dizaines de milliers d’euros de chiffre d’affaires

Nous avons décodé ces techniques pour vous, et nous vous envoyons des modèles que vous pourrez tout simplement reproduire ou même copier-coller.

Comment mettre en place un script automatique sur Linkedin et trouver plus de prospects
Arrow down

Vous souhaitez communiquer vos services à d’autres professionnels ? C’est bien normal. La majorité des freelances travaillent en lien avec d’autres entreprises, ou bien d’autres entrepreneurs.

Afin de trouver de nouveaux prospects à contacter et d’agrandir rapidement son réseau, Linkedin est une excellente plateforme. Après tout, il ne s’agit ni plus ni moins que du plus grand réseau social professionnel au monde.

Ceci étant dit...trouver les bonnes personnes puis les contacter peut demander un temps considérable. Mais il existe une stratégie imparable pour laisser votre ordinateur contacter les bonnes personnes tout seul : grâce à l’aide d’un script.

Vous pourrez consacrer votre temps à réaliser les missions qui vous seront confiées, tandis que votre ordinateur se chargera lui-même de contacter vos futurs clients.

Même si vous ne savez pas coder, nous vous montrons en toute simplicité, étape par étape, comment mettre en place ce moyen de contacter automatiquement les prospects correspondant à ce que vous recherchez.

Comment s’établir en tant que freelance quand on ne sait pas du tout coder un site internet
Arrow down

Il n’y a absolument pas besoin de savoir coder pour vivre de son métier de freelance. S’il faut bien sûr avoir une présence sur le web, vous allez voir dans ce cours quels sont les moyens de créer un site internet sans savoir coder une seule ligne.

Quand on sait qu’un développeur coûte en moyenne entre 500€ et 1000€ par journée de travail, connaître les astuces LiveMentor pour avoir un site web sans rien coder vous fera gagner du temps et réduira votre budge

Comment optimiser son profil Hopwork pour décrocher plus d’appels d’offres
Arrow down

Hopwork est une des plus grandes plateformes de petites annonces et appels d’offres de freelances. C’est un endroit clé pour trouver de nouveaux clients… mais vous verrez que vous serez en concurrence avec d’autres personnes ayant un profil similaire au votre.

Dans ce cours, nous vous expliquons comment vous différencier sur Hopwork, afin d’avoir un profil qui vous fera remporter plus de missions

Comment utiliser Youtube à son avantage quand on est freelance
Arrow down

Youtube est désormais incontournable. Il s’agit du deuxième plus grand moteur de recherche après Google. Il est donc plus que probable que les personnes cherchant des freelances comme vous se renseignent sur Youtube en plus de Google… D’où l’intérêt d’investir cette plateforme, qui offre l’avantage d’un support plus riche que celui d’une simple publicité (mise en scène de votre produit ou de votre service, déclaration orale de ce que vous proposez, interview de clients satisfaits…)

Dans ce cours, nous vous donnons les clés d’une présence réussie sur Youtube

Module 2 : Définir son offre et fixer son prix
Comprendre l’intérêt de se spécialiser
Arrow down

Beaucoup de freelances tardent à se spécialiser. Ils se définissent comme des “généralistes”, capables d’intervenir sur des missions très variées. Certains, même, continuent à tenir ce discours après plusieurs années d’expérience.

Or, que constate-t-on ? Ces freelances ne décollent pas.

Et nous verrons lors de ce cours que c’est normal. À force de rester généraliste, on ne développe pas de points forts et on n’est reconnu pour rien.

Pourtant, le choix de la spécialisation est contre-intuitif. Un photographe qui se spécialise dans les photos de mariage ne risque-t-il pas de perdre des clients ? Un rédacteur qui fait le choix d’écrire pour le web ne passe-t-il pas à côté de missions de rédaction plus classiques ?

Ce cours explique justement comment adopter la bonne approche pour éviter ces écueils. Vous comprendrez dès lors que se spécialiser, ce n’est pas accepter un seul type de mission et refuser toutes les autres. Il y a des façons beaucoup plus subtiles de procéder et il est important de bien le maîtriser.

Identifier sa cible et trouver ses spécialités
Arrow down

À ce niveau de la formation, vous saurez qu’il est important de trouver sa spécialité. Mais comment le faire ?

Quand on est freelance, il peut-être en effet très difficile de définir son offre. On sait généralement dans quel secteur d’activité on souhaite intervenir (photographie, design, développement web…), mais on a plus de mal à proposer un service plus précis (photographie de mode, de mariage, de cuisine…).

Comme nous le verrons dans ce cours, trouver sa spécialité ne s’improvise pas. Il faut éviter de tomber dans le piège inverse du freelance généraliste : celui du freelance qui se spécialise dans une niche minuscule et qui n’est pas viable économiquement.

En effet, il ne suffit pas de se spécialiser ou de définir son offre. Il faut comprendre :

1. S’il y a des clients prêts à acheter votre offre
2. Si ces clients sont suffisamment nombreux pour que vous puissiez vivre de votre activité
3. Comment cibler ces clients

Lors de ce cours, nous allons vous donner une méthode pour définir progressivement votre offre, tester sa viabilité économique et trouver la bonne cible.

Créer des relations constructives avec ses concurrents
Arrow down

Très peu de freelances prennent l’initiative de contacter leurs concurrents. La plupart se contentent de les considérer comme des adversaires, voire comme des ennemis. Comme nous le verrons dans ce cours, c’est une immense erreur, qui pénalisent les freelances à plus d’un titre.

Il est donc très important d’adopter un rapport sain à la concurrence. Ce n’est d’ailleurs pas un hasard si tous ceux qui réussissent nouent des relations professionnelles - mais aussi personnelles - avec les autres freelances.

Si vous ne devez retenir qu’une chose de cette formation, retenez ça : personne ne réussit tout seul !

Commencez donc dès maintenant à contacter vos concurrents et développer de vraies relations avec eux.

Cependant, c’est plus facile à dire qu’à faire. Comment cibler les freelances que l’on contacte ? Quel type de message envoyer pour obtenir un rendez-vous ? Que faut-il chercher à obtenir d’eux pendant ce rendez-vous ? Quelle attitude adopter pour maximiser la valeur de ces rencontres ? Comment entretenir la relation après le rendez-vous pour transformer ces contacts en partenaires ?

Autant de questions qui trouveront leur réponse dans ce cours avec la méthode que nous vous donnerons pour transformer vos concurrents en partenaires.

Comment définir son prix
Arrow down

Maintenant que vous faites la différence entre votre prix de différence et le prix facturé, il faut comprendre comment fixer son prix de référence.

Trop de freelances le font de façon approximative, au hasard, au gré de la concurrence ou de leur intuition.

Résultat : l’immense majorité des freelances ont des tarifs trop bas.

Or, que se passe-t-il lorsque vos prix sont trop bas ? Vous avez moins de temps pour chercher d’autres clients, vous gagnez moins bien votre vie, vous gérez moins bien votre temps, vous commencez à vous dévaloriser… et à entrer dans un cercle vicieux dont il est très difficile de sortir.

Et en suivant ce cours, vous obtiendrez une méthode pour déterminer votre prix de référence, de façon à ce que ce prix soit juste et vous permettre de vivre de votre travail tout en développant votre activité.

Faire la différence entre le prix idéal et le prix facturé
Arrow down

Le prix est une question qui hante les rêves de tous les freelances. Particulièrement à leurs débuts. Lors de ce cours, nous insisterons sur deux erreurs commisent par la très grande majorité des freelances qui démarrent leur activité.

La première est de ne pas avoir de prix de référence.

Un prix, ça ne s’improvise pas. Il faut avoir une idée en tête de ce que l’on veut demander. Trop de freelances se lancent dans la négociation sans avoir de prix plancher.

Que se passe-t-il presque toujours dans ces cas là ? Ils se font complètement avoir et acceptent des missions qui ne sont pas du tout viables économiquement pour eux et qui - de surcroît - ne leur plaisent même pas. Bref, dans ces conditions, autant rester salarié…

La deuxième erreur est de penser que ce prix de référence est le prix absolu.

Certains clients amènent de la valeur au-delà du prix. Par de nombreux aspects : des missions longues, des références, un réseau… Il est donc possible de moduler son prix de référence vers le bas… mais aussi vers le haut !!

Lors de ce cours, nous détaillerons la différence entre ces deux notions. Nous donnerons surtout plein d’exemples très concrets pour vous aider à distinguer les cas où vous pouvez négocier vers le bas, des cas où vous pouvez négocier vers le haut… et des cas où vous ne devez pas bouger d’un pouce !

Éviter le syndrôme de l’imposteur
Arrow down

Lors de ce cours, nous allons étudier un phénomène que l’on rencontre chez tous les freelances qui débutent : le syndrôme de l’imposteur.

Très souvent, nous sommes les premiers surpris de pouvoir facturer haut. Beaucoup de freelances sont par exemple satisfaits, voire agréablement surpris, de facturer 200€ la journée.

Ils n’ont pas complètement tort : 200€, c’est beaucoup d’argent. Mais ils ne se rendent pas forcément comptent que :

- Il y a des taxes, coûts et charges derrière
- Ils pourraient sans doute demander beaucoup plus

C’est pour cela que l’on se fixe soi-même des barrières psychologiques qui nous bloquent et nous empêchent de facturer à notre juste valeur.

Ce n’est pas forcément un problème pour nos deux ou trois premiers clients. Mais une fois passée cette étape, ça le devient. Et le phénomène empire avec le développement de son activité.

Nous verrons ensemble pendant ce cours plusieurs cas pratiques pour vous aider à sortir de ce syndrôme de l’imposteur. Cela ne veut pas nécessairement dire que vous allez tous multiplier vos prix par 5 à l’issue de ce cours. Mais vous saurez au moins faire la part des choses et ne pas vous contenter d’un prix faussement élevé.

Module 3 : Trouver ses clients et négocier
Éviter l’erreur que commettent tous les freelances
Arrow down

Lorsque vous demandez à un freelance ce qu’il met en place pour trouver ses premiers clients, la réponse est presque toujours la même :

1. Je créé mon site

2. Je fais mon profil Hopwork

3. Je lance ma page Facebook

4. Je créé ma page Linkedin

5. J'ouvre mon compte Twitter

Étrangement, ces freelances ne trouvent pas de clients. Au mieux, ils trouvent quelques missions, un peu par chance ou par leur réseau, mais :

- Ils ne peuvent pas répliquer ce qu’ils ont fait pour trouver d’autres clients

- Ils ne peuvent pas améliorer leurs techniques de prospection

Nous montrerons dans ce cours que le vrai problème de ces freelances, c’est qu’ils n’ont pas de stratégie de développement. Ils sont dispersés sur trop de canaux d’acquisition ou de communication différents.

Résultat, tout le temps qu’ils passent à la recherche de clients est vain. Et le pire, c’est qu’ils ont l’impression de tout bien faire, puisqu’ils y consacrent du temps...

Nous verrons dans ce cours comment éviter cela et mettre en place, dès le début, une vraie stratégie de développement. Nous expliquerons également comment faire pour que cette stratégie soit dynamique et évolutive.

Il serait en effet présomptueux de bâtir un plan d’action et de le graver dans le marbre dès le lancement de son activité.

Connaître les techniques d’écriture pour se vendre
Arrow down

Tous les freelances doivent apprendre à se vendre. Or pour se vendre, il ne faut pas nécessairement avoir la capacité de faire un spectacle au téléphone, à l’image de Léonardo DiCaprio dans Le Loup de Wall Street.

Non, il y a une compétence dans laquelle tous les freelances peuvent très vite progresser pour se vendre, c’est l’écriture.

Car l’écriture est partout : dans les emails que vous envoyez, dans vos devis, dans les descriptions de vos réalisations, sur vos catalogues, sur votre portfolio, sur votre site Internet…

Bref, apprendre à écrire pour se vendre est une étape indépassable pour tout freelance et c’est ce que vous allez apprendre à faire lors de ce cours.

Bien sûr, vous ne saurez pas écrire comme Zola, Baudelaire ou Proust. Mais, vous comprendrez les mécanismes qui comptent pour rédiger des textes qui vous mettent en valeur.

Savoir valoriser ses expériences, même quand on débute
Arrow down

Lorsque l’on regarde le profil Hopwork, le site Internet, le portfolio… des freelances, on trouve toujours les mêmes erreurs.

La première d’entre elles consiste par exemple à vouloir absolument tout mettre. Même chez des photographes qui ont plus de 5 années d’expérience en tant que freelance… on trouve ainsi les photos de leurs débuts.

Or, cela ajoute du bruit, de la confusion.

Le temps que je passe, en tant que client, à regarder les photos des débuts de ce freelance… je ne le passe pas à regarder celle qu’il a réalisées pour une très grosse agence de publicité anglo-saxonne (cette histoire est malheureusement véridique).

Dans ce cours, nous verrons ensemble toutes les erreurs à éviter. Mais nous expliquerons surtout comment présenter ses expériences et comment en tirer parti.

Cela est valable aussi, et surtout, pour ceux qui débutent : mieux valent un ou deux projets personnels bien vendus, qu’une myriade de réalisations professionnelles juxtaposées, sans ordre ni description.

Aller vers les clients et les faire venir à soi
Arrow down

Dans ce cours, vous allez apprendre à vendre. Mais attention : vendre, ce n'est pas prendre son téléphone, appeler de façon aléatoire une liste de clients potentiels et leur réciter un discours pré-écrit.

Ça, c’est ce que font les mauvais vendeurs.

Les bons vendeurs sont beaucoup plus subtils. Ils s’intéressent à leur prospects, n’hésitent pas à leur dire non, ne cherchent pas à conclure la vente immédiatement… et essaient surtout de leur apporter le maximum de valeur avant d’arriver au stade de la collaboration.

Nous vous montrerons dans ce cours comment le faire, et comment jouer sur deux tableaux :

- Les clients que vous allez chercher
- Les clients qui viennent vous chercher

Beaucoup de freelances se posent la question de savoir s’il vaut mieux utiliser la première ou la deuxième option. En vérité, les deux sont complémentaires. Il y a des clients que vous aurez démarchés et d’autres qui seront venus spontanément vers vous.

Ce cours vous expliquera la démarche à adopter dans chacun de ces cas et comment avoir la bonne attitude pour transformer tous vos contacts en une vente.

Mener les négociations : Identifier et comprendre les besoins de son client
Arrow down

Pour développer votre activité de freelance, vous devez être capable de négocier. N'ayez pas d’inquiétudes, cela vient avec le temps et avec l’expérience. Mais, ce cours va vous faire gagner du temps et vous donner les bases pour que ne vous tombiez pas dans les pièges fréquents.

Par exemple, que faire quand un client vous dit que votre prix est trop élevé ?

La plupart des freelances ont l’impression de n’avoir le choix qu’entre deux solutions :

- Baisser leur prix
- Refuser la mission

Le but de ce cours est justement de vous apprendre à identifier les besoins de votre client pour mener la négociation et la porter sur le temps, plutôt que sur le prix.

Par ailleurs, nous vous montrerons quelques techniques très utiles ; par exemple pour connaître rapidement le budget de votre client.

Faire une proposition commerciale et rédiger un devis
Arrow down

Dans ce cours, nous allons expliquer une notion simple, mais tout à fait essentielle : le devis ne se limite pas au document en pièce-jointe que vous envoyez à votre client.

Tous les freelances font cette erreur. Un bon freelance sait, au contraire, que ce qui compte vraiment, c’est tout le contexte, ce sont les échanges avec le client. C’est sur cette base qu’un client accepte ou non votre prix, qu’il accepte ou non votre proposition, qu’il veut ou non retravailler avec vous.

Nous allons donc vous apprendre, pendant ce cours, à rédiger vraiment vos devis, dans leur intégralité.

Choisir le bon mode de facturation
Arrow down

Comment facturer votre client ? Faut-il le facturer à la journée ? à l’heure ? au projet ? à la mission ? à la commission ?

C’est à cette question que nous allons répondre pendant ce cours.

Bien sûr, il n’y a pas de réponse unique. Cela dépend des clients, des missions, de la qualité du projet, de ce que peut vous apporter votre client en dehors du prix…

Mais il existe de bonnes pratiques à connaître et que nous allons détailler.

Notamment, nous vous expliquerons comment éviter de vous engager trop vite et pour trop longtemps avec vos clients. Pour plusieurs raisons :

- Parce que beaucoup de projets se révèlent au fil des mois plus pénibles et moins bien payés que ce que l’on imaginait ;

- Parce que l’on a envie au bout d’un certain temps de pouvoir augmenter ses prix.

Nous aborderons ces différentes problématiques pendant ce cours et nous montrerons comment y répondre.

Module 4 : Gérer la relation clients
Donner la priorité à la communication
Arrow down

Avec ses clients, comme dans n’importe quelle relation, la majorité des problèmes viennent d’une mauvaise communication.

C’est normal : la plupart de vos clients seront, comme tout le monde, honnêtes et bienveillants. Mais des incompréhensions peuvent survenir et l’on peut rapidement se retrouver dans une situation où la confiance est remise en question, où la communication se détériore et où des problèmes simples prennent une dimension dramatique.

Nous vous donnerons pendant ce cours une méthode pour :

  • Être pro-actif
  • Comprendre votre client

Avec cela, vous anticiperez mieux d’éventuels problèmes et vous pourrez les résoudre sereinement. Mieux, vous arriverez à donner à votre client un rendu qui correspond exactement à ses attentes… au lieu de vous tuer à la tâche sur des aspects qui ne sont ni demandés ni valorisés par lui.

Parfois, même quand vous pensez avoir tout bien fait, votre client n’est pas content de votre rendu. Pire, il peut ne pas le manifester immédiatement et vous demander des comptes ou des modifications quelques semaines après.

Comment réagir face à une telle situation ?

Nous verrons ensemble qu’il existe deux types de clients mécontents. Le premier se met en colère et manifeste explicitement son désaccord. Le second ne vous dit rien, mais il rompt ses relations avec vous et nuit à votre réputation.

Trop de freelances se contentent de ne gérer que le premier, parce qu’ils craignent davantage le conflit que le ressentiment. Or, c’est une erreur. Le conflit passe, se gère et se canalise. Le ressentiment perdure.

Vous apprendrez pendant ce cours à gérer les deux situations : détecter les mécontentements, les prévenir et les neutraliser.
Gérer les remarques et les directives des clients
Arrow down

Beaucoup de freelances voient d’un très mauvais oeil les remarques ou les directives de leurs clients. Ils ont l’impression que ceux-ci empiètent sur leur liberté et leur imposent des contraintes qui semblent injustifiées, voire contreproductives.

Comment faire comprendre à son client que la mission qu’il me confie ne peut pas être réalisée dans les conditions qu’il exige ? Comment lui faire passer le message que le design qu’il me demande pour son site Internet va lui faire perdre des clients ? Comment lui expliquer que le texte qu’il souhaite que j'écrive pour sa Newslettter ne convaincra personne ?

Très souvent, en effet, vos clients ont moins de compétences que vous dans votre domaine d’activité. C’est d’ailleurs précisément pour cette raison qu’ils font appel à vous. Pourtant, ils ne semblent pas toujours en avoir bien conscience. Bien au contraire.

Nous verrons ensemble, lors de ce cours, que vous avez deux choix face à cette attitude :

  • Vous braquer et refuser la mission
  • Sensibiliser votre client à votre métier et l’amener vers votre solution

Tout l’objet de ce cours est bien sûr d’explorer la deuxième option et de donner des méthodes pour la déployer lors de vos missions !

Pour devenir un bon freelance, il faut apprendre à dire non. Dans de nombreuses situations, en effet, des clients vont pousser vos limites. Si vous vous laissez faire, vous allez très rapidement vous retrouver dans des situations impossibles… même avec des clients honnêtes et bien intentionnés (l’immense majorité l'est !).

Mais dire non, ce n’est pas tout refuser en bloc. Ce n’est pas non plus claquer la porte avec fracas. Dire non, c’est plus subtil que ça ; c’est arriver à faire comprendre à votre client qu’il va trop loin.

Par exemple, que faire si un client me demande de retoucher un design sur lequel j’ai déjà passé beaucoup de temps parce qu’il a changé d’avis sur une fonctionnalité ? Est-ce que je dois accepter le shooting photo supplémentaire qu’il me demande ? Est-ce que je dois réécrire le texte qu’il avait pourtant validé ?

Ce cours a justement pour objet de vous aider à répondre à ces questions. De savoir quand vous devez refuser ce qu’on vous demande, et quand vous avez intérêt à l’accepter… Mais surtout de comprendre comment exprimer ce refus ou comment modérer votre accord.


Mieux, nous vous donnerons de bonnes pratiques pour anticiper ces aléas et vous prémunir contre des demandes trop envahissantes.
Obtenir des recommandations de ses clients
Arrow down

Avoir des clients, c’est bien. Capitaliser sur ses clients pour en trouver de nouveaux, c’est mieux. Une des façons de le faire est d’obtenir des recommandations.

Vous pouvez par exemple demander à votre client de mettre un commentaire sur votre profil Hopwork, votre page Facebook, votre site Internet ou tout autre réseau !

Mieux, vous pouvez faire en sorte que votre client parle de vous à son réseau.

Peu de freelances osent le demander. Et c’est normal : ça ne s’improvise pas. Vous n’arrivez pas trois semaines après le rendu pour quémander un commentaire ou supplier pour une recommandation.

Non, il faut l'anticiper, être pro-actif et nous allons voir ensemble pendant ce cours les méthodes et des astuces qui vont vous permettre de mobiliser vos clients à votre avantage.

Fidéliser ses clients en gardant contact
Arrow down

Une des erreurs récurrentes chez les freelances, même après plusieurs années d’expérience, est de considérer que la relation avec son client se termine lors du rendu. Bien au contraire, tout l’objet de ce cours est de vous apprendre à garder contact avec vos clients après la mission.

Pourquoi ?

Parce qu’il est beaucoup plus facile de fidéliser un client que d’en trouver un nouveau. Ce que vous voulez, c’est que vos clients pensent à vous quand ils ont de nouvelles missions susceptibles de vous intéresser. À plus forte raison s’il s’agit de clients avec qui vous aimez travailler.

C’est tout la différence entre acquisition (je trouve de nouveaux clients) et rétention (mes anciens clients continuent à faire appel à moi sur le long terme). La plupart des freelances se concentrent uniquement sur l’acquisition… Mais cela revient finalement à essayer de remplir un tonneau percé.

Or, cela demande des efforts et passe par la construction d’une relation à long-terme. Nous allons développer ensemble des méthodes que vous pouvez utiliser pour continuer à apporter de la valeur à vos anciens clients… Et tout mettre en oeuvre pour devenir incontournable à leurs yeux !

Augmenter la valeur de mes clients par des ventes additionnelles
Arrow down

À ce stade de la formation, vous avez compris l’importance de la rétention et la nécessité de conserver une relation forte avec vos anciens clients.

Lors de ce cours, nous allons évoquer une autre façon de maximiser la valeur de votre réseau de clients. Notez que ces conseils et méthodes peuvent s’appliquer dès le début de votre activité de freelance, dès votre tout premier client.

Nous allons expliquer deux techniques :

  • Upselling
  • Cross-selling

La première fait référence au fait de vendre à vos clients des services “supérieurs”, de les faire passer à une étape supplémentaire dans un cycle d’achat. Je suis photographe, après avoir fait les photos de fiançaille d’un client, je réalise les photos de son mariage. Je suis développeur Web, après avoir fait la page de lancement d’un site, je me vois confier la réalisation du site complet.

La seconde consiste à vendre à ses clients des services additionnels, parallèles et souvent différents. Je suis rédacteur, après avoir rédigé le contenu d’un site Internet, on me confie la mission de rédiger les Newsletter.

Ces deux techniques sont complémentaires et peuvent co-exister. En revanche, elles ne s’improvisent pas et ne sont pas évidentes ! Très très rares sont les clients qui vont d’eux-mêmes faire la démarche de vous contacter pour un service différent de celui que vous avez déjà réalisé.

Nous verrons pendant ce cours comment mettre en place votre stratégie et communiquer intelligemment votre catalogue de services auprès de vos clients.
Gérer un mauvais payeur
Arrow down

Le calvaire du freelance, c’est le mauvais payeur. Il peut s’agir de clients qui ne paient pas, mais aussi des clients qui paient avec - beaucoup - de retard.

Ils sont très compliqués à gérer car :

  • Ils vous font perdre du temps en relances et en suivi
  • Vous n’avez pas forcément envie d’être en mauvais terme avec eux
  • Vous ne savez pas toujours comment bien appréhender le conflit

La plupart des freelances renoncent même à recouvrir les dettes de leurs fournisseurs. D’autres s’endettent eux-mêmes en attendant d’être payés…

Bref, il s’agit d’un vrai problème que nous aborderons pendant ce cours.
Module 5 : Sécuriser son activité dans le temps
Générer un flux de clients réguliers
Arrow down

Le secret des meilleurs freelances, c’est leur capacité à ne plus chercher de clients au bout d’un certain temps. Ils viennent directement à eux, grâce à leur réseau. Le freelance débutant se lève chaque matin pour trouver des clients. Il publie des articles sur son blog, crée sa newsletter, diffuse sa page Facebook, se référence sur les plateformes d’intermédiation, etc.. En résumé, le freelance débutant applique les enseignements du module 3 de cette MasterClass “Réussir en Freelance.”

Le freelance expert se réveille et consulte simplement ses emails, faisant le tri dans les clients qui veulent ses services. Le freelance expert sait comment rencontrer ses clients en participant aux bons événements. Il a accès à ces événements et sait très bien comment les utiliser. Comment préparer une intervention lors d’une conférence ? Comment en profiter pour échanger avec les meilleurs clients ?

Nous verrons dans ce cours comment développer son réseau de clients, pour à terme arriver à la situation confortable du freelance expert.

Construire son réseau de partenaires
Arrow down

“Tu es sûr que tu veux devenir freelance ? C’est une vie vraiment solitaire, tu vas te sentir seul..”. FAUX. Nous ne sommes pas du tout d’accord avec cette croyance populaire faisant du freelance un ours dans sa caverne qui passe son temps seul derrière son ordinateur, regrettant la camaraderie d’un open-space plein de collègues.

Le freelance a aussi des collègues. Ce sont d’autres freelances, des partenaires. Et ils sont essentiels pour plusieurs raisons. La vie sociale, bien sûr. Mais aussi, la sécurisation de l’activité dans le temps. Que se passe-t’il quand deux freelances deviennent partenaires ? Ils s’échangent des missions. L’un passe à l’autre un client qu’il ne peut pas prendre en ce moment. L’autre rappelle le premier deux mois plus tard pour lui proposer de l’épauler sur une mission ambitieuse.

Un freelance a tout intérêt à construire dès le début des relations de qualité avec d’autres freelances. Pour ensuite rejoindre un réseau existant, ou tout simplement créer son propre réseau ce qu’a fait notre mentor Jonathan.
Se constituer un fichier clients et partenaires
Arrow down

Tous les freelances doivent gérer des périodes de rush et des périodes de creux. C’est-à-dire des périodes où ils sont surchargés et doivent refuser des missions… Puis des périodes où ils n’ont aucune mission, parfois pendant plusieurs mois.

Ce phénomène s’explique naturellement : la plupart des freelances sont mal organisés, ils gèrent les demandes de mission et les relances de clients au fil de l’eau. Lorsqu’ils sont surchargés de travail, ils n’ont pas la tête et l’énergie à ça. Résultat, après une période de rush, ils n’ont pas anticipé les missions prochaines… Et se retrouvent dans une période de creux pendant laquelle ils doivent refaire tout leur travail commercial.

C’est précisément pour cette raison qu’il faut effectuer ce travail de prospection de façon continue. Mais, pour cela, il faut être organisé et se professionnaliser.

Nous verrons dans ce cours comment organiser un fichier client pour suivre ses actions commerciales de façon efficace et éviter ainsi les périodes de creux.
Se positionner comme un expert
Arrow down

Être reconnu comme expert n’est pas une consécration réservée à certains freelances. C’est un travail qui se fait progressivement, sur plusieurs mois et porte ses premiers fruits rapidement.

Les freelances qui y parviennent ne sont pas nécessairement les meilleurs dans leur domaine de compétences.

Ce sont d’autres qualités et d’autres méthodologies qu’il faut développer. Nous expliquerons lors de ce cours les étapes à suivre pour développer sa marque personnelle et s’imposer comme un expert.

Savoir gérer un blog
Arrow down

Le blog est un passage obligé pour les freelances qui veulent développer leur marque. C’est de cette façon qu’il vont démontrer leur expertise, gagner en notoriété et devenir, petit à petit, une référence dans leur secteur.

En peu de temps, un blog bien tenu peut amener à un freelance deux ou trois demandes de clients par semaine.

Cependant, tenir un blog ne s’improvise pas. Il y a des méthodes à suivre et des astuces à appliquer pour créer du contenu de qualité, sélectionner les bons sujets à traiter et construire une audience.

Se former continuellement
Arrow down

Tous les Freelances qui construisent leur marque et la font durer dans le temps s’informent constamment de l’évolution de leur métier. De cette façon, ils apportent toujours plus de valeur à leurs clients, étendent leur réseau, augmentent leurs prix et s’imposent comme des acteurs incontournables de leur écosystème.

Facile à dire, mais encore faut-il être capable de trouver et sélectionner l’information pertinente. Beaucoup se laissent submerger par la multitude de sources : influenceurs, blogs, livres, formations, podcasts... Résultat, ils perdent du temps, progressent lentement et se découragent vite.

Dans ce cours, nous donnerons les méthodes des meilleurs freelances pour se former en continu, de façon efficace et en allant à l’essentiel.
Faire évoluer sa stratégie et son process client
Arrow down

Un freelance sera bien plus efficace s’il connaît dans les détails sa stratégie et s’y tient. Pour un freelance, une stratégie bien définie équivaut à avoir un fil d’Ariane. Comme le fil que le plongeur tire derrière lui afin de pouvoir retrouver son point de départ, en milieu trouble ou confiné. Comme le fil qu’Ariane donne à Thésée lui permettant de retrouver son chemin dans le labyrinthe. Une stratégie bien définie permet au freelance de savoir quoi faire pour avancer et s’en sortir.

La stratégie d’un freelance est composée de ses objectifs, de sa cible, de ses process de gestion des prospects, de gestion des clients, de gestion de son réseau.

Pour ce cours final nous donnons la méthode qui permet d’articuler toutes les autres développées dans la formation.
Nous avons formé
1 334 élèves
MASTERCLASS
Débuter et Réussir en Freelance
Vous venez de débuter en freelance et vous souhaitez être accompagné(e) étape par étape ? Vous êtes au bon endroit. Ou bien au contraire, vous êtes déjà freelance depuis un moment et vous souhaitez accélérer votre activité ? Vous êtes au bon endroit aussi.
3
mois de formation
100
places disponibles
50%
Commencer mon inscription
This is an error
Prénom
Email
Votre fuseau horaire
On déteste le SPAM. Jamais l’adresse email d’un élève n’est divulguée à un tiers.