Logo white 2x
MENU
Du tableau noir au fitness avec Cindy Latouche
Cindy a toujours eu envie d’en faire plus. Et ce même après ses journées bien chargées d’institutrice, à faire grandir les esprits et les sourires dans une classe d'école primaire.
Bloggif 5a438705a77b8
Bien plus que "4 girls"

Cindy a toujours eu envie d’en faire plus. Et ce même après ses journées bien chargées d’institutrice, à faire grandir les esprits et les sourires dans une classe d'école primaire. 💕

Après tout, il lui restait toujours les soirs, les matins et les week ends : autant d’espaces temps propices à l’accomplissement de ses multiples projets.

Les activités de Cindy sont dès ses débuts nombreuses et pour le moins variées : de la pâtisserie aux vêtements de spinning (très complémentaires après tout :) ), en passant par la publication d’un premier roman.

C’est finalement le fitness qui prend le dessus lorsqu'à force d’employer son énergie débordante dans les salles de spinning, elle en vient à passer le diplôme d’instructeur et à animer des cours plusieurs fois par semaine. 🏃🏼

Malheureusement, dans la vraie vie, le destin n'est pas toujours très linéaire.

Elle ne se laisse pas abattre

Quelques années très difficiles sur le plan personnel obligent ainsi Cindy à mettre de côté tous ses autres projets.

Il lui faudra du temps, et l’aide précieuse d’une coach, pour peu à peu rebâtir sa confiance et se reconstruire.

Ce processus n'est bien sûr pas immédiat : la réalité n'admet que très rarement les raccourcis accélérés.

Mais deux ans plus tard, la voilà à nouveau prête à en découdre et désireuse de renouer avec ses passions. 💪🏽

Elle décide de se concentrer sur une idée qui a germé dans son esprit pendant ses cours de spinning : un site e-commerce dédié aux vêtements de fitness.

Il lui faut alors affronter quelques péripéties administratives : il n’est en effet pas facile de cumuler plusieurs activités en tant qu’indépendant en Belgique. Pendant des mois, elle remplit des dizaines de formulaires et au moins autant d’appels, jusqu’à enfin trouver une caisse sociale qui accepte sa situation.

Là voilà soulagée, et prête à reprendre l’aventure de plus belle !

Elle réalise un sondage auprès de ses élèves et repère plusieurs marques, qu’elle sélectionne pour leurs designs de qualité, les matières utilisées et leurs engagements vis à vis de l’environnement.

Cindy contacte chaque marque l’une après l’autre, via les formulaires de contact qu’elle trouve et découvre les subtilités de l’import export (frais de douanes, quantités minimales…).

Qu’à cela ne tienne : une vingtaine de marques lui répondent et c’est ainsi que We’re just 4 girls voit le jour, avec pour le moment 3 marques sélectionnées (des marques internationales, avec des entrepôts en Europe, pour simplifier la logistique initiale).👟

C'est parti pour l'aventure !

Dès le début, Cindy choisit de communiquer en anglais, car elle tenait à ce que la marque représente toute la diversité de Bruxelles - son côté français, son côté néerlandais et sa forte communauté d’expatriés.

“4 girls”, car l’idée originelle était d'organiser chaque mois une vente flash qui présenterait 4 tenues différentes.

Rapidement confrontée à la difficulté de stocker l’important inventaire induit par ce type de fonctionnement, Cindy décide plutôt de commencer par une collection limitée et sélectionnée avec soin, renouvelée périodiquement.

Elle développe l’identité visuelle, d’abord seule puis en utilisant la plateforme 99designs. Elle y met en concurrence différents designers et graphistes de par le monde et en choisit une, avec qui elle affine le logo.

1 mois et 200€ plus tard, le logo We’re Just 4 girls est prêt, en accord avec la mission du projet : distribuer des marques haut de gamme dans le fitness et yoga pour que les femmes sportives se sentent belles.

Puis vient la création du site, qu’elle développe toute seule, en 3 semaines (pages produits,module e-commerce et création de contenu…).

Cindy choisit de poser elle même sur les visuels des produits, avec une amie professeur de yoga, pour présenter les vêtements “portés par des filles normales”. Un choix éditorial marqué (et rafraichissant ! ).

Il lui faut désormais développer sa communauté, pour ajouter quelques sportives aux “4 girls” initiales. 👯

Pour cela, elle suit plusieurs formations sur LiveMentor, dont Marketing Digital, où elle découvre l’importance des newsletters.

Ou plus précisément d’une bonne newsletter. Celle que l’on a envie d’ouvrir.

Elle qui pariait jusque là sur une approche plus formelle de la communication (une adresse mail générique par sujet traité, pas de mise en avant de son histoire personnelle…) découvre les bénéfices d’une approche plus authentique et personnalisée.

Depuis qu’elle a choisi de signer ses newsletters et de mettre en avant son histoire sur son site, elle reçoit plus de réponses de sa communauté, qu’elle interpelle et anime en posant des questions ciblées. 🤗


« Grâce à mes ventes événementielles, j'ai quadruplé mon chiffre d'affaire en un trimestre. »
Cindy latouche

Une nouvelle stratégie gagnante

Le e-commerce ne décollant pas encore (la majorité des ventes se faisant en direct), Cindy décide de tester un format de vente événementielle, où elle associe un cours de fitness à une vente de vêtements autour d’un thé. L’idée est de tisser des liens personnels avec sa communauté, au delà de la seule transaction. Mais aussi et surtout de réaliser un joli volume de ventes !

Les premiers essais sont très concluants : depuis la mise en place de cette stratégie, Cindy a en effet vu son chiffre d’affaires se multiplier par 4 (500€ de chiffre d'affaires durant les deux trimestres qui suivent le lancement, puis 2300€ en 1 trimestre suite au lancement des ventes !).

Un concept qu’elle compte bien pérenniser, en le positionnant comme un relais de croissance à part entière. Elle organise ainsi désormais de nombreuses ventes par trimestre, et commence même à être contactée directement par des professeurs de yoga désireuses d’organiser une vente pour leurs élèves ! 🎉

Pour aller encore plus loin, Cindy priorise à présent les points suivants, avec l’objectif de vivre à terme de ses cours de spinning et de ses ventes de vêtements :

  • Le développement de ses ventes événementielles - à travers notamment l’extension de son réseau de professeurs de yoga/pilates à Bruxelles, potentiellement via la rédaction d’un livre blanc les aidant à développer leur activité - affaire à suivre !
  • La publicité Facebook - après un premier essai encourageant, elle retravaille actuellement sa landing page et oeuvre à la création de contenus originaux adaptés à ce média. Une vidéo amusante, qui détourne des poses de yogas est par exemple dans ses cartons - on a hâte ! 😱
  • L’enrichissement de sa newsletter à travers toujours plus de création de contenu de qualité - elle travaille par exemple à la rédaction d’interviews de profils complémentaires (ex. nutritionniste…) et à la réalisation de sondages auprès de sa communauté pour maximiser l’engagement de ses “girls”, qui sont désormais bien plus que 4 :)
  • Le développement de ses connaissances en Copywriting, via la formation avancée dédiée - l'écriture a toujours été une de ses passions, alors pourquoi ne pas développer une activité annexe de copywriter ?

Oui, pour Cindy, il est vraiment toujours possible d'en faire plus !

Lorsqu'elle doute, elle aime d'ailleurs se rappeler cette citation de Nietzsche : "Et ceux qui dansaient furent considérés comme fous par ceux qui ne pouvaient entendre la musique." Un siècle plus tard, la musique résonne toujours - mais dans une salle de fitness cette fois.

Les inscriptions à la Masterclass Marketing Digital sont ouvertes ! Découvre le programme et inscris toi :)