Logo white 2x
MENU
Très vite, Florian Tep découvre que le monde de l'entreprise traditionnel n'est pas fait pour lui, alors il se lance en Dropshipping.. et cartonne !
Aujourd'hui, Florian a le luxe de pouvoir travailler depuis n'importe où, grâce à son ordinateur et une simple connexion Internet. Son activité ? Le Dropshipping, une forme d'e-commerce qui permet de se libérer des stocks et de la livraison.
22526 0011 o 1511826714 1 380x380
La fibre entrepreneuriale qui sommeillait en moi n'attendait que de se réveiller

Je m’appelle Florian, j’ai 27 ans, je viens de la région parisienne et je suis originaire du Cambodge.

Après une classe préparatoire avec une spécialité en Maths, j’intègre une école de commerce, l’ESC Rennes. Pendant mon cursus, j’ai la chance de faire un stage d’un an à New-York et un semestre Erasmus en Pologne.

En parallèle, je découvre la danse Kizomba et j’adore tout de suite. Je commence à pratiquer de plus en plus et à atteindre un bon niveau. 💃🏽

Je commence à envisager la danse comme activité de plus en plus sérieusement. Je me mets à donner des cours dans plusieurs pays du monde, notamment aux Etats-Unis et en Pologne.

Quand je rentre en France pour mon stage de fin d’études, j’ai comme un déclic.

Je réalise que la vie de bureau n’est pas faite pour moi, je ne me sens pas à l’aise dans le cadre d’une entreprise traditionnelle. Je suis pris dans ma routine, je prends le métro tous les matins, je dois rendre des comptes à ma hiérarchie… j’ai la sensation d’être enfermé dans une cage. 😣

À ce moment, je vois les publicités LiveMentor pour les formations sur le Marketing Digital et je m’y inscris : je rejoins alors la première promotion de formation avancée !

Même si j'ai déjà reçu des cours de Marketing à mon école, j’ai l’impression que je n’y connais rien. Alex, le mentor de la formation, me fait découvrir ce qu’est réellement le Marketing et me permet de bien en maîtriser les fondamentaux.

J’adhère immédiatement avec l’état d’esprit LiveMentor. Il y a une vraie émulation, une communauté engagée et j’aime l’approche qui consiste à dire qu’il faut se former toute sa vie. Je rejoins les groupes Facebook et me rends compte qu’on y trouve tous les types de profils imaginables. C’est super riche.
Je discute avec d'autres élèves, notamment Marc, qui avait déjà eu des résultats très impressionnants.

Je reçois une proposition d’un de mes cousins, pour lancer un programme de formation en ligne sur la danse Kizomba. On part dans l’idée de nous lancer au Cambodge. Tout y est moins cher et ça peut être un bon moyen de démarrer. Et puis, pour moi, c’est aussi un retour aux sources, alors je suis content !

Malheureusement, le projet ne décollera pas, mais ce n’est pas très grave. Je goûte au plaisir de l’entrepreneuriat et je ne veux pas en décrocher ! 😱

C'est à ce moment, en quête d'un nouveau challenge, que je découvre le Dropshipping.

Au début, j’étais assez méfiant. Je me disais que c’était une arnaque. Mais je voyais de plus en plus de gens se lancer et réussir à en vivre assez confortablement. Cela m’a convaincu de me lancer.

En fait, le Dropshipping consiste à monter une boutique e-commerce, sans avoir à gérer ni les stocks, ni la livraison. Le client commande sur notre site Shopify, on commande le produit en question sur le site du fournisseur et on envoie directement la commande chez le client. 📦 🎁

Très vite, je me prends de passion pour cette nouvelle manière de faire du e-commerce et j’enchaîne les formations pour me former. Gratuites ou payantes, peu importe : j’ai soif d'apprentissage. Et je pense que c'est la première qualité indispensable, lorsque l'on veut monter son projet ! On peut tout apprendre sur tout, à condition de s’en donner les moyens.

Le problème, c'est que les informations que je consomme se contredisent entre elles. Je ne sais pas vraiment où donner de la tête. Je patauge et j’ai du mal à prioriser mes actions : mes débuts sont laborieux...

En parallèle, ma famille me met la pression. Ils m'imaginaient obtenir un beau poste après mes longues études. Me voilà à vendre des produits que je ne fabrique pas moi-même, sur Internet. 😂

Ils ne comprennent pas vraiment ce que je fais de mes journées et, en bons parents, ils s'inquiètent pour mon avenir.

Bon, il faut dire que je les comprends un peu. En 8 mois d’activité, je n’ai toujours pas de résultats que j’espérais obtenir.

Je me fixe alors un objectif au goût d’ultimatum : “Si mon activité ne décolle pas d'ici la fin de l'année, j'irai me chercher un vrai travail". Petite pression ! ⏳ ⚠️

Les ressorts du Dropshipping ne sont pas si simples à maîtriser et cela demande du temps avant de pouvoir bien avoir une activité qui tourne bien. Il faut être capable :

  • de créer des publicités Facebook rentables
  • de créer des clips vidéos publicitaires engageants
  • de trouver le bon ton en termes de copywriting
  • de créer une boutique Shopify qui convertit
  • de nouer des partenariats avec des influenceurs
  • de mettre en place les bons outils en interne pour soutenir son activité

Soit, beaucoup de compétences que l’on n'apprend pas à l’école !

Pendant mes 8 premiers mois, je réalise un début de chiffre d’affaires, mais c’est loin d’être suffisant pour couvrir mes coûts et me permettre d’en vivre.

À la fin de ces 8 mois, je trouve une combinaison gagnante qui me permet de faire décoller mon activité. En un seul mois, j’explose mes chiffres et réalise $90 000 de chiffre d’affaires. C'est le mois le plus fou de ma vie et quand je vois mes chiffres je dois me pincer pour y croire tellement c'est dingue !

Alors attention, il ne s'agit pas de bénéfice, mais uniquement de chiffre d'affaires. Et il y a une belle différence entre le deux. Mais cela me motive comme jamais et me donne envie tout donner ! 👊

« Croyez en vous, en vos rêves. Ça a l’air bateau comme ça, mais ça m’a permis de continuer malgré mon absence de résultat pendant plusieurs mois »
Florian ordinateur

Étape 1 : Trouver le bon produit

Le produit que l’on vend a une importance capitale en Dropshipping.

La difficulté, c’est qu’il ne faut pas uniquement trouver un produit que les gens veulent acheter, il faut trouver ce que l’on appelle “un produit gagnant” : un produit qui peut potentiellement être vendu à une très grande échelle et sur lequel il y a peu de vendeurs concurrents. Et croyez-moi, ces pépites ne se trouvent pas tous les jours. 🔍

Pour trouver mes produits, je mets plusieurs actions en place :

  • Plutôt que de tester timidement un nouveau produit par semaine, j'en teste un par JOUR. De cette manière, j’augmente mécaniquement mes chances de trouver des produits gagnants
  • Je fais en sorte de ne pas m'attacher émotionnellement à mes produits. Je pense que c'est l'un des grands pièges dans lequel il faut éviter de tomber. Je dois absolument être objectif avec mes produits et ne me fier uniquement qu'aux chiffres pour décider sur lesquels investir
  • Je cherche davantage les produits à forts potentiels de marges, plutôt que ceux qui me plaisent personnellement
  • J’utilise l'outil Turbo Ad Finder. Cela me permet de n'afficher que des pubs dans mon fil d'actualité Facebook et donc, de voir les produits concurrents qui marchent. C'est un outil très puissant et super utile quand on veut faire du Dropshipping

Ces techniques me permettent de trouver des produits très prometteurs et de commencer à faire décoller mon activité.

Étape 2 : Avancer étape par étape

Les bons résultats que j'ai obtenus n'ont pas été atteints du jour au lendemain.

J'ai galéré pendant plusieurs mois sans pratiquement rien vendre. C'était dur, mais cela m'a permis de mieux comprendre la mécanique du Dropshipping et de beaucoup apprendre.

Le risque, quand on fait du Dropshipping, c'est de tomber dans les extrêmes :

  • On ne fait pas de vente : on se dit que c'est trop dur et on abandonne
  • On commence à faire des ventes : on s'enflamme et on finit par se brûler les ailes

Il est très difficile de garder la tête froide, mais c'est super important, comme au poker. On peut facilement se laisser emporter par les chiffres et ne plus maîtriser ce que l'on fait, notamment avec le budget des publicités sur Facebook. 🃏

Il faut avancer progressivement et monter les marches les unes après les autres, sans essayer de les sauter. Il faut faire attention à ne pas se mettre en danger car tout peut aller vite, dans un sens comme dans l'autre.

Étape 3 : Accélérer la croissance

Une fois les bons produits dénichés, j’utilise 3 stratégies pour donner un coup de boost à mon activité et accélérer ma croissance :

  • Je crée plus de publicités Facebook pour différents pays, avec des audiences similaires, sur un même produit
  • J’augmente le budget de mes publicités Facebook qui marchent déjà pour profiter de leur succès
  • Je vends des produits additionnels, en plus de la vente initiale pour laquelle est venu mon prospect, pour augmenter le montant du panier moyen

À force de travail, d’ajustements et d’essais/erreurs, je trouve une combinaison qui fonctionne. Le temps que j’ai passé à échouer et à me former porte enfin ses fruits.

Autant dire que le déclic est brutal. C’est justement à ce moment que je passe le mois le plus intense de ma vie : je réalise un chiffre d’affaires qui atteint les $90 000, avec des pics à $6 000 de chiffre d'affaires par jour ! 😳 😱

Étape 4 : Bien s'entourer

Rapidement j'ai le bon reflex de chercher à m'entourer de personnes comme moi. Alors, c'est vrai que les gens qui font du Dropshipping ne courent pas les rues. En tout cas, dans mon entourage direct, personne ne fait du e-commerce ...

Mais grâce à Internet on peut rencontrer et parler à n'importe qui ! 🌏

Je rejoins alors plusieurs groupes Facebook qui rassemblent des gens qui font également du Dropshipping et de l'e-commerce. Ces groupes sont assez incroyables : il y a une forte entraide et on y trouve aussi bien des débutants que des gens très avancés.

J'y fais plusieurs rencontres importantes et également des futurs partenaires. Je peux y poser toutes mes questions sans crainte d'être jugé et très important quand on débute.

Cela me permet d'apprendre en accéléré et d'éviter beaucoup d'erreurs que j'aurais faites sans cette entraide.

Au début de tout projet, il a forcément beaucoup d’excitation. Si on réalise rapidement les premières ventes (ce qui a été mon cas), on se dit que c'est facile et qu'on va cartonner. Mais ensuite, quand vient la période de creux, le doute s’installe et c'est à ce moment qu'il est important d'avoir des personnes autour de soi qui comprennent ce que l'on est en train de vivre et qui nous soutiennent. 💕

Florian Tep Dropshipping

Conclusion

Aujourd'hui, ma plus grande réussite, c'est que mes parents me font confiance et qu'ils ont compris que je sais ce que je fais.

Il y a deux choses qui m'attirent particulièrement dans le dropshipping :

  • Le fait d'être libre de vendre ce que je veux, quand je veux, à qui je veux
  • Le fait de pouvoir travailler depuis n'importe où, juste avec mon ordinateur et une connexion Internet

D'ailleurs, ce n'est pas anodin si je dis ça. Je vous écris en direct de Bali : je vis dans une villa avec d'autres entrepreneurs du e-commerce comme moi. On s'entraide entre nous et cela me permet de progresser énormément.

Pour 2018, mon objectif est simple : je veux continuer sur ma lancée et capitaliser sur ce que j'ai appris, pour atteindre le million de dollars de chiffre d'affaires. 💪🏽

J'ai d'ailleurs décidé de partager tout ce que j'ai appris aux autres élèves LiveMentor, avec Alex, dans la formation Dropshipping LiveMentor.

Enfin, si je dois choisir un mot de la fin, je dirais : "croyez en vos rêves"

Ça a l'air bateau comme ça, mais c'est ce qui m'a permis de continuer et de persévérer pendant plusieurs mois, malgré l'absence de résultats. 💕

SES APPRENTISSAGES CLÉS
  • • Créer des campagnes Facebook rentables
  • • Toutes les bases du Marketing digital
  • CE QU'IL A AIMÉ
  • • La communauté d'élèves LiveMentor
  • • La proximité avec les mentors et l'équipe pédagogique
  • Les inscriptions à la Masterclass Dropshipping sont ouvertes ! Découvre le programme et inscris toi :)