François F.

François F.

Pas Encore D'avis

Présentation

Futur ingénieur logiciel passionné par l'enseignement

En tant qu’étudiant en informatique au sein de l’IUT de Belfort Montbéliard, j’ai toujours eu une passion pour les nouvelles technologies et l’informatique.

Cette passion, issue de mon contact très tôt avec le monde informatique, s’est par la suite amplifiée dans les années 2000, au lycée, avec ma première ouverture sur l’univers de la programmation. À l’époque, ayant également un attrait fort pour les mathématiques, j’ai orienté mon choix d’études supérieures vers une filière alliant à la fois ce domaine et ma passion.

C’est pourquoi j'ai décidé de passer un baccalauréat scientifique (S) option ISN. Cette filière a été pour moi l’occasion d’acquérir un bagage scientifique solide allié à de premières notions d’algorithmique et de développement informatique. Souhaitant poursuivre d’avantage dans le domaine informatique j’intégrerai par la suite une école d'ingénieur.

Je suis également passionné par les voyages et les cultures anciennes ; depuis plus de 10 ans, j'ai visité plus de 20 pays différents dans toutes les parties du monde ; ce qui m'a permis de pratiquer les langues étrangères et de devenir trilingue.

Depuis 5 ans, je donne des cours particuliers et du soutien scolaire au sein de l'association des parents d'élèves du Lycée Jeanne d'Arc d'Aire sur la Lys.

Mes matières de prédilection sont : les mathématiques, l'informatique, la programmation, les sciences expérimentales.

Je suis très flexible sur les horaires de mes cours, et suis particulièrement attentif à la qualité de mon enseignement.

N'hésitez surtout pas à me solliciter et à me poser des questions ;)

A bientôt

Francois

Cursus académique

  • étudie à iut belfort montbéliard
  • Bac S

Matières enseignées et méthodologie

Coaching et Orientation niveau Lycée

Ce qu'il faut retenir dans les grandes lignes :

  • Entre 3 à 6 séances / dépend de l'investissement de l'étudiant
  • Durant une séance : je questionne l'étudiant pour le faire réfléchir et avancer vers son objectif
  • La première séance permet de faire un état des lieux de la situation, de définir l'objectif et d'organiser le travail
  • La phase de définition dure 1 à 3 séances (recueil d'information / recherche de solutions / réflexion / définition)
  • La phase de validation dure 1 à 3 séances (précision et validation des solutions définitives)

Programmation informatique et développement Web niveau Formation Professionnelle

Avant de débuter un projet de site web mobile, vous aurez bien entendu un bon million de questions à vous poser, autant techniques qu'ergonomiques, sans oublier les aspects de performances navigateurs, de compatibilités, d'accessibilité à tous, etc.

En outre, selon l'existant du projet (la version "bureau" existe-t-elle déjà, ou tout est-il à construire à partir de zéro...), vos considérations ne seront pas les mêmes. De même que la procédure suivie. Il ne s'agira pas ici d'entrer dans tous les détails, mais d'aborder les principales étapes à parcourir.

Nous avons distingué deux méthodologies courantes, adaptées à deux cas de figure : l'adaptation d'un design existant (idéale pour "aller vite" mais pas forcément très optimisée), et la démarche "mobile first" (parfaite pour débuter de zéro, mais nécessitant une réflexion initiale plus poussée).

Aide à la rédaction de CV et de lettre de motivation niveau Business et entrepreneuriat

1 – Partez d’une feuille blanche

Si on part d’un vieux CV, on va présenter de vieilles expériences dont on a du mal à se détacher ; or, refaire son CV c’est faire le deuil de ses anciennes expériences. Si on part d’un modèle de CV, on va, consciemment ou non chercher à rentrer dans le moule et mettre des éléments de côté alors qu’ils auraient pu être utiles. Or le but d’un CV, c’est de montrer que vous êtes unique. Les modèles de CV ne doivent pas vous entraver, mais vous inspirer.

2 – Trouvez le titre de votre CV

Devant votre feuille, point d’angoisse. La première question à se poser, c’est : quel est le poste que je vise ? Cela vous permet de trouver le titre de votre CV. Si vous répondez à une annonce, reprenez le titre indiqué. S’il s’agit d’une candidature spontanée, n’essayez pas de ratisser trop large, choisissez un intitulé de poste bien précis.

3 – Rédigez la liste de vos expériences

Demandez-vous quelles sont vos qualités par rapport à ce poste et quelles sont les expériences qui en attestent. Ces informations constitueront votre rubrique Expérience professionnelle. Attention : ce n’est pas la peine de vouloir tout mettre dedans. L’essentiel étant que lorsque je regarde mon parcours, la première chose qui doit apparaître, c’est l’évolution. Pas forcément la prise de galon mais la progression et la mise en avant de mes succès.

4 – Attaquez la rédaction de votre CV

On commence par son nom, son prénom et ses coordonnées, vient ensuite le titre, puis, les rubriques. Il y a les incontournables : parcours et  formation. Tant que le titre, les rubriques Parcours professionnel et Formation y sont, vous pouvez ensuite ajuster selon vos souhaits. N’hésitez pas non plus à glisser une rubrique Centres d’intérêt, si cela atteste de qualités utiles pour le poste.

5 – La mise en forme

Mieux faut éviter la surcharge visuelle et les polices baroques. Un CV trop chargé, c’est suspect aux yeux des recruteurs. Si j’ai beaucoup de formes dans mon CV, des graphiques, des visuels, des listes de compétences, par exemple, je vais toujours avoir l’impression que le candidat cherche à trop enjoliver son parcours ou ses qualités.

6 – Testez et ajustez

Comme Rome, votre CV ne se fera pas un jour.  Très souvent, il va falloir procéder par ajustement. Dans les premiers entretiens d’embauche, vous allez aussi comprendre les éléments qui sont mal compris dans votre CV. Par exemple, vous avez mis en avant un résultat dont vous êtes particulièrement fier et on vous dit qu’il n’y a pas forcément de quoi, il ne vous reste plus qu’à le supprimer.

Informatique niveau Cours universitaires généraux et Grandes Écoles

Il faut être clair : à l'ère numérique dans laquelle nous vivons, les fondements de l'informatique constituent un savoir indispensable comme peut l'être la lecture ou l'écriture, et tôt ou tard, c'est une discipline à part entière qu'il faut pouvoir enseigner à nos jeunes, probablement en trois étapes :

  • [primaire-collège] Apprentissage de l'usage des outils : apprendre à utiliser les outils : édition, communication, (et un clavier !),... profiter des ressources de l'internet, etc.
  • [collège-lycée] Apprentissage des méthodes par la pratique expérimentale : c'est à dire ici apprentissage des algorithmes et de la programmation.
    • Il est indispensable d'apprendre l' « algorithmique » (et les fondements théoriques qui y conduisent), c'est le levier pour pouvoir comprendre et maîtriser, voire adapter les logiciels que nous utilisons (et pas uniquement les subir !).
    • Il est impossible de s'approprier ce savoir sans une vraie pratique, une démarche expérimentale, il faut donc incarner cette algorithmique en faisant de la programmation.
  • [fin de lycée-et au delà] commence la Formation Scientifique dans le domaine : par exemple la théorie de l'information, de la compilation, traitement des données, etc.
  • Sans oublier, à tous les niveaux, le développement de la réflexion et de la culture : comprendre d'où vient l'informatique, ce qu'elle change au niveau de notre société, etc..

    Collège

    Lycée

    Formation Professionnelle

    Business et entrepreneuriat

    Cours universitaires généraux et Grandes Écoles

    Édition Vidéo