Martin A.

Martin A.

Pas Encore D'avis

Free session Premier Cours Gratuit

Présentation

Étudiant Ingénieur propose des cours particuliers Maths/Physique

Après un bac scientifique (20/20 en mathématiques), j'ai réalisé 2 années de classes préparatoires en mathématiques et physique (MPSI, MP*) avant d'intégrer l'école Centrale de Nantes. Suites à deux années à Centrale, j'ai intégré un master en nanotechnologies à l'université d'Helsinki. Je suis aujourd'hui en deuxième année de ce master et je travaille dans un centre de recherche en physique de l'électron.  

Je donne des cours de mathématiques et de physiques depuis 8 ans. D'expérience, je pense que les difficultés en sciences sont souvent dues à une mauvaise approche pédagogique. Trop souvent les professeurs font apprendre "par coeur" les équations et les méthodes et ne cherchent pas à en faire comprendre le sens. 

Personnellement je pousse à une compréhension des phénomènes (mathématiques / physiques) en utilisant des exemples de la vie de tous les jours. C'est seulement une fois que les phénomènes sont compris qu'on en vient au cours et aux équations. Cette démarche en deux temps permet de construire des bases solides et petit à petit l'élève devient autonome dans son travail. 

Cursus académique

  • étudie à Ecole centrale de Nantes

Matières enseignées et méthodologie

Mathématiques niveau Collège

En mathématiques au collège, le plus important est pour moi de ne pas accumuler de lacune pour avoir des bases solides. Je fais donc le nécessaire pour que l'élève n'achève jamais un chapitre avant de l'avoir parfaitement assimilé. À cet âge, les points incompris peuvent être réglés rapidement et il serait dommage de les laisser trainer pendant des années. Je fais également en sorte de détecter les points faibles de l'élève et de consacrer le nombre de cours particuliers de maths nécessaire pour les résorber.

En ce qui concerne mes méthodes de travail, il est important de commencer par une compréhension "avec les mains" du cours. Je veux que l'élève développe une capacité à "sentir" ce qui se passe et à être capable de l'expliquer avec un dessin ou un schéma simple. Lorsque que le cours étudié est compris, on peut commencer le travail de méthodologie à travers des exercices à difficulté croissante.

Je reviens aussi sur tous les devoirs surveillés afin de me rendre compte de ce qui est acquis et de ce qui ne l'est pas.

Physique-Chimie niveau Collège

En ce qui concerne la physique-chimie, je considère qu'à tous les niveaux (du collège à la recherche en laboratoire), un bon apprentissage passe avant tout par une compréhension profonde des phénomènes. Il vaut mieux passer une heure (si nécessaire) à chercher à comprendre comment ça fonctionne plutôt qu'apprendre par coeur des méthodes de résolution.

En physique, il est coutume de dire qu'on a compris un phénomène lorsqu'on est capable de l'expliquer à notre grand-mère (évidemment ça ne fonctionne pas si votre grand-mère a reçu un prix Nobel :) ). Personnellement je m'inspire souvent de cette phrase dans mes cours. En effet, c'est un excellent exercice d'essayer d'expliquer à quelqu'un qui n'a aucune connaissance dans le domaine. Ainsi, à chaque cours je demande à mes élève de m'expliquer "avec les mains" ce qu'il a retenu, comme si j'étais un enfant de 5 ans.

En dehors de l'étape "compréhension", je fais travailler à partir d'exercices tirés du manuel ou préparés sur-mesure pour l'élève. Je reviens aussi sur les devoirs afin de voir ce qui est acquis et ce qui ne l'est pas.

Mathématiques niveau Lycée

En mathématiques, je considère que le plus important est d'avoir des bases solides. Je n'hésite pas à revenir sur des cours passés s'il le faut. En effet, on ne peut pas apprendre à compter jusqu'à cent avant de savoir compter jusqu'à dix.

En ce qui concerne mes méthodes de travail. Je pense que la première étape (avant même de regarder une équation) doit être de comprendre "avec les mains" ce qu'il se passe. Par exemple, avant de présenter le théorème de Pythagore, je demande à mon élève de dessiner un triangle et de me décrire chaque étape de son dessin. Puis, lorsque que le phénomène est compris, l'équation devient une évidence et on peut commencer le travail de méthodologie à travers des exercices à difficulté croissante.

Pour les parties les plus compliquées du programme, je pousse mes élèves à regarder plus loin que le cours et faire des passerelles avec d'autres cours scientifiques (physique, science de l'ingénieur..) ou s'imaginer le problème avec des exemples plus concrets. On peut par exemple faire le lien entre la fonction exponentielle et l'expansion des empires.

Je reviens aussi sur tous les devoirs surveillés afin de me rendre compte de ce qui est acquis et de ce qui ne l'est pas.

Physique-Chimie niveau Lycée

En ce qui concerne la physique, je considère qu'à tous les niveaux (du collège à la recherche en laboratoire), un bon apprentissage passe avant tout par une compréhension profonde des phénomènes. Il vaut mieux passer une heure (si nécessaire) à chercher à comprendre comment ça fonctionne plutôt qu'apprendre par coeur des méthodes de résolution.

En physique, il est coutume de dire qu'on a compris un phénomène lorsqu'on est capable de l'expliquer à notre grand-mère (évidement ça ne fonctionne pas si votre grand-mère a reçu un prix Nobel). Personnellement je m'inspire souvent de cette phrase dans mes cours. En effet, c'est un excellent exercice d'essayer d'expliquer à quelqu'un qui n'a aucune connaissance dans le domaine. Ainsi, à chaque cours je demande à mes élève de m'expliquer "avec les mains" ce qu'il a retenu, comme si j'étais un enfant de 5 ans.

En dehors de l'étape "compréhension", je fais travailler à partir d'exercices tirés du manuel ou préparés sur-mesure pour l'élève. Je reviens aussi sur les devoirs afin de voir ce qui est acquis et ce qui ne l'est pas.

Collège

Lycée

Prépas Scientifiques