Mehdi R.

Mehdi R.

Pas Encore D'avis

Free session Premier Cours Gratuit

Présentation

Mehdi Rekiouak, étudiant en 3eme année à l'INSA de Strasbourg

Je donne des cours particuliers depuis 4 ans. J'ai commencé à donner des cours de mathématiques lorsque j'étais en Terminale pour les classes de collèges. Après avoir eu un BAC S spécialité mathématiques avec 18 en mathématiques, 16 en physiques et 15 en Histoire-Géographe, j'ai intégré l'INSA de Strabourg en 2013. En parallèle avec mes études, je donnais des cours à des étudiants au lycée en mathématiques et en physiques.

Les mathématiques et les sciences physiques ont toujours été mes matières fortes, et c'est ce qui m'a permis d'intégrer l'INSA de Strasbourg. Mes notes varient entre 15 et 20 dans ces deux disciplines. Concernant la physique, j'ai toujours eu des facilités dans la partie mécanique.

Je propose des cours  particulier en mathématiques pour les niveaux collège, lycée et supérieur, toute filière confondue. Concernant la physique, je peux donner des cours pour les niveaux collège, lycée et supérieur (mécanique uniquement. Je demande également un retour sur mes cours afin de les améliorer au fur et à mesure.

Mes horaires sont très flexibles, je peux donner des cours en semaine comme en week-end en fonction de mes disponibilités.

N'hésitez pas à me contacter, je vous aiderai avec plaisir à réussir dans vos études !

Cursus académique

  • étudie à INSA S
  • Bac S mention Bien

Questions et Réponses

Énoncez les expressions mettant en relation la longueur d'onde λ, la période T et la fréquence f d'une longueur d'onde

Physique-Chimie niveau Lycée / Les sources de lumières colorées

On sait que la fréquence est égale à l'inverse de la période : T=1/F De plus, on sait que la longueur d'onde (Lambda) est égale au produit de la célérité de l'onde c (m/s) et de la période. Cela est vérifié par analyse dimensionnelle, on a donc : Lambda = c*T Or T = 1/F, on a donc : Lambda = c/F Ces relations sont valables pour n'importe quel phénomène physique période (propagation d'une onde, étude d'un signal ...)

On considère deux entiers non nuls a et b : démontrer que les diviseurs communs aux entiers a et b sont les diviseurs communs aux entiers b et a-b.

Mathématiques niveau Lycée / Arithmétique

Soit a et b deux entiers non nul ( appartiennent à Z*). On note E l'ensemble des diviseurs communs aux entiers a et b. Cet ensemble est non vide car il contient au moins le nombre 1 ( 1 divise a et b). Puisque a et b ont des diviseurs communs, on peut les réécrire d'une autre manière, donc : Il existe x1 et x2 dans Z*, et w dans E (ensemble défini au dessus) tel que : a = x1*w et b = x2*w. (Définition) Nous allons évaluier la différence a-b afin de voir si cet entier à les mêmes diviseurs commun que a et b : a - b = x1*w - x2*w = (x1 - x2)*w ( On a factorisé) On remarque que l'entier a-b colle avec la définition au dessus donc a-b, d'où l'apparition du facteur w dans l'expression de a-b.

Soit X, une variable aléatoire qui suit la loi normale centrée réduite. Exprimer p(_1_X_3) en fonction d'une intégrale. Calculer la valeur à l'aide de la calculatrice.

Mathématiques niveau Lycée / Les lois à densité

Bonjour, Vous n'avez pas besoin d'utiliser une intégrale pour calculer P(1<X<3), les tables suffisent ! P(1< x < 3) = P( x < 3) - P(x < 1) tu peux retrouver les valeurs de P( x < 3) et P(x < 1) à l'aide des tables de Gauss. Cependant, si on te demande dans l'exercice de calculer avec l'intégrale : Dans un cas général, on a : P(x<X) =(1/V(2*Pi))*Int( (-oo,x) exp(-(1/2)t²)dt) Donc : P ( 1 < x < 3 )=(1/V(2*Pi))*Int( (1,3) exp(-(1/2)t²)dt) Tu es censé retrouver le même résultat pour les 2 méthodes

Dans quel cas une fonction f est-elle strictement croissante ?

Mathématiques niveau Lycée / Les fonctions

Dans le cas où la fonction f est dérivable sur un ensemble, il faut calculer sa dérivée et évaluer son signe. la fonction dérivée f' doit être strictement positive ! Dans ce cas, f est strictement croissante.

Quelles sont les propriétés à connaitre sur le conjugué et le module d'un complexe ? Quelles sont leurs démonstrations ?

Mathématiques PCSI/PC niveau Prépas Scientifiques / Les complexes

Le conjugué d'un nombre complexe peut être vu comme un endomorphisme allant de C vers C par rapport à la loi x et la loi +. Concrètement, le conjugué d'une somme est égal à la somme des conjugués. Pour faire la démonstration, il faut revenir à la définition d'un conjugué.

Parmi les trois lois de Newton de la dynamique, qu'est ce que la loi fondamentale de la dynamique ?

Physique-Chimie MPSI/MP niveau Prépas Scientifiques / Dynamique du point

La loi fondamentale de la dynamique correspond à la 2eme loi de Newton. Elle permet d'établir une égalité VECTORIELLE entre la somme des forces exercées sur une particule et sa masse pondérée par son accélération. Concrètement, pour un objet donné ( Balle, fusée ...), si on connait les forces extérieures exercées sur cet objet de point de vue vectoriel, nous pouvons calculer son accélération, sa vitesse et son champ de déplacement par intégration consécutive, et en connaissant les conditions initiales liées à l'objet.

A quelle condition u_ est-il un vecteur directeur de la droite (AB) ?

Mathématiques niveau Lycée / Les équations de droites

Soit (AB) une droite d'équation y= ax+b. Soit u un vecteur tel que u=(ux,uy). Il faut que u soit colinéaire au vecteur de coordonnées (1,a), il faut calculer le déterminant entre les deux vecteurs et vérifier qu'il est égal à 0 : det( u, (1,a) ) = det ( (ux,uy,) , (1,a) ) = a*ux - uy = 0 ( Il faut que cette expression soit égale à 0 !)

Ecrire la fraction "deux tiers".

Mathématiques niveau Collège / Les fractions

2/3

Si X suit la loi de Bernoulli de paramètre p, à quoi est égal E(X) ?

Mathématiques niveau Lycée / Les probabilité discrètes

si X suit la loi de Bernoulli de paramètrep, l'espérance est égale à p*(1-p).

Quelles sont les définitions des acides et des bases selon Bronsted ?

Physique-Chimie MPSI/MP niveau Prépas Scientifiques / Réactions en solution acqueuse

Selon Bronsted, un acide est une entité capable de libérer des ions H+ tandis qu'une base est entité capable de libérer des ions OH-.

A quelle condition, f admet-elle une primitive sur I ?

Mathématiques niveau Lycée / Les primitives

D'après le théorème fondamental de l'analyse, si la fonction f est continue sur I, alors elle admet une primitive. Dans un cas concret, il faut justifier la continuité de f sur I avant de calculer sa primitive !

Quelles sont les équivalences usuelles à connaitre au voisinage de 0 ?

Mathématiques PCSI/PC niveau Prépas Scientifiques / Comparaison de fonctions

Je t'inviter à rentrer sur cette page : http://www.maths-france.fr/MathSup/CoursPartie1/FormulaireEquivalents.pdf Sinon pour ne pas t'embrouiller l'esprit, je t'invite à connaitre les Développements Limités usuels en 0, lorsque le DL est à l'ordre 1, tu retrouves les équivalences usuels ! http://www.h-k.fr/publications/data/adc.ps__annexes.maths.pdf

Quelle est l'équation d'une droite en coordonnées polaires ?

Mathématiques PCSI/PC niveau Prépas Scientifiques / Courbes d'équation _=f(_) en coordonnées polaires

En coordonnée cartésienne on a : y=a*x + b (1) Le passage au coordonnée polaire est défini par : r*cos(teta)= x (2) r*sin(teta) = y (3) (2);(3) -> (1) r*sin(teta) = a*r*cos(teta) + b -> r*( sin(teta) - a*cos(teta) ) = b -> r = b / ( sin(teta) - a*cos(teta) ) Bien-sur teta est différent de arctan(a) modulo 2*PI

Matières enseignées et méthodologie

Collège

Lycée

Prépa HEC

Prépas Scientifiques

Cours universitaires généraux et Grandes Écoles




Logo emblem Connexion

Logo emblem Inscription (1er cours gratuit !)