Menu
  1. Toutes les matières
  2. Économie
  3. Prépa HEC

Chapitre 22 :
Développement et problèmes démographiques

< Chapitre précédent : Les niveaux de développement économique
Développement et problèmes démographiques

Les déséquilibres démographiques sont croissants entre les pays du Nord et ceux du Sud.

En 2004, les projections de population de l’ONU tablaient sur environ 9 milliards d'hommes en 2050. La révision des projections démographiques est due, d’une part à la baisse de la fécondité plus rapide que prévue et d’autre part à des facteurs comme l’accroissement de mortalité dû à l’épidémie de sida. De plus, de nombreux pays ont adopté des politiques de limitation des naissances.

I

Les zones à problèmes majeurs

A

L'Inde

La politique de prévention des naissances est devenue un objectif prioritaire à partir du III ème Plan (1961-1966). De nombreuses campagnes en faveur du planning familial, avec une promotion de l’usage de la contraception ont vu le jour.

En 1970, le gouvernement Indien va plus loin avec la mise en place de l’Etat d’urgence. L'Etat d'urgence s'est traduit par des politiques de stérilisation forcée.

A partir des années 1990, la politique de réduction des naissances est de plus en plus efficace. Le nombre moyen d’enfant par femme qui était de 6 en 1960 est maintenant de 3.

B

La Chine

En 1971 il a été institué un système de quotas comportant la fixation pour l’année à venir d’un nombre maximal de naissances autorisées. Ce qui équivaut en moyenne à 2 enfants par famille en milieu urbain et à 3 enfants par famille en milieu rural.

En 1979, la politique de l’enfant unique provoquent de nombreux effets pervers tels que des avortement sélectifs, des infanticides de petites filles mais aussi l'accroissement du célibat masculin. Cette politique prévoit une lourde amende pour les contrevenants voir un emprisonnement en cas de récidive.

Aujourd'hui, la population chinoise est la plus élevée du monde avec 1,4 milliards d'habitants.

C

L'Afrique

Le continent comptait 230 millions d'habitants en 1950 contre 1 milliard aujourd'hui. On estime que la population passera à 2 milliards en 2050.

Le taux de fécondité est de 4.7 enfants par femme contre une moyenne mondiale de 2.5 enfants par femme. Le record mondial de la fécondité appartient au Niger avec 7.6 enfants par femme. La population de l'Afrique est très jeune puisque 41% de la population a moins de 15ans. L'âge médian sur la population est de 20 ans. Ce jeune âge est en partie du à l'espérance de vie particulièrement faible. L'espérance de vie en Afrique est de 57 ans alors que la moyenne mondiale est de 69ans.

Les politiques de contrôle des naissances ont souvent échoué faute de moyens.

II

Les conférence sur la population

En 1974, la conférence de Bucarest est intervenue dans un contexte de recherche d’un Nouvel Ordre Economique International (NOEI). L’Argentine se dressa contre les projets malthusiens de l’ONU selon lequel « Le développement est le meilleur des contraceptifs ». Cette conférence mit l’accent sur la nécessité, à travers le recours à la contraception et au contrôle des naissances, d’un effort d’éducation et d’information des femmes et d’une réglementation de l’âge du mariage. Le principe de souveraineté des Etats en matière de politique démographique a été proclamé.

La conférence de Mexico, en 1984, a pris acte de la décélération de la croissance démographique du

tiers monde. Les principaux thèmes abordés furent la limitation des migrations internationales, l’amélioration de la condition féminine et la réduction de la morbidité.

En 1994, la conférence du Caire insiste sur la planification familiale accompagnée de réformes sociales dans les domaines de la santé. L’avortement tel qu’il est pratiqué dans de nombreux PED a été condamné. La transition démographique du tiers monde et l’évolution des comportements individuels laissent entrevoir un rapprochement de l’ICF (Indice conjoncturel de fécondité) de la barre de 2,1 enfants / femme.

Définition : Indice Conjoncturel de Fécondité (ICF)

L'ICF mesure le nombre d'enfants qu'aurait une femme tout au long de sa vie, si les taux de fécondité observés l'année considérée à chaque âge demeuraient inchangés. Il faut que l'ICF atteigne les 2,1 enfants/femme afin de permettre un renouvellement des générations.

« L’économie est une science de la vie, voisine de la biologie plutôt que de la mécanique » Alfred Marshall

Chapitre suivant : Les stratégies de développement >