Menu
  1. Toutes les matières
  2. Économie
  3. Prépa HEC

Chapitre 16 :
Les indicateurs démographiques

< Chapitre précédent : Les transformations des structures sociales : inégalités, pauvreté et exclusion
Les indicateurs démographiques

Les données démographiques proviennent :

  • des registres d’état civil tenus par les mairies

  • des sondages

  • des recensements

Ces données permettent de calculer des indicateurs qui portent sur la natalité et sur la mortalité.

I

La natalité et la fécondité sont les variables clés du devenir d’une population

Définition : Taux brut de natalité

Le taux brut de natalité rapporte le nombre total de naissances d’une année à la population totale de l’année. Ce taux dépend de la fécondité des femmes, mais aussi de la structure par âge de la population. Exemple : environ 13 pour mille en France.

Définition : Taux de fécondité

Le taux de fécondité général rapporte le nombre de naissances au nombre de femmes d’âge fécond. Pour une année donnée, il est possible de calculer des taux de fécondité par âge.

Exemple : le taux de fécondité des femmes de 25 ans s’écrit : nombre d’enfants qu’ont eu les femmes à 25 ans / nombre de femmes de cet âge.

Définition : Indicateur conjoncturel de fécondité

L’indicateur conjoncturel de fécondité (ou somme des naissances réduites) donne le nombre d’enfants qu’aurait eu en moyenne au cours de sa vie féconde une femme dont le comportement procréateur coïnciderait pour chacun de ses âges avec les comportements observés l’année considérée.

Il faut un peu plus de deux enfants par femme pour renouveler les générations.

II

L’espérance de vie dépend des taux de mortalité

Définition : Taux brut de mortalité

Le taux brut de mortalité rapporte le nombre total de décès à la population totale. Ce taux dépend de l’état sanitaire mais aussi de la structure par âge de la popu-lation. Il est d'environ 9 pour mille en France.

Définition : Quotient de mortalité

Le quotient de mortalité par âge est le nombre de décès à l’âge i rapporté à la population de cet âge au début de l’année.

Définition : Taux de mortalité infantile

Le taux de mortalité infantile est le nombre d’enfants dé-cédés avant l’âge d’un an pour 1000 naissances vivantes en 1 an.

Définition : Espérance de vie à la naissance

L’espérance de vie à la naissance est l’âge moyen de décès (ou vie moyenne) d’une génération fictive subissant à chaque âge la mortalité observée au cours de l’année de calcul.

Définition : Durée moyenne de vie

La durée moyenne de vie est le nombre d’années qu’une génération a effectivement vécu.

La mortalité varie selon le milieu social. Dans l'ensemble, la France arrive en tête de longévité. Les professeurs, les ingénieurs et les professions libérales ont la longévité la plus longue. A l’autre ex-trême on trouve les catégories les plus défavorisées: les salariés agricoles, les ouvriers non qualifiés et les manœuvres.

III

La population peut être mise en équation

Définition : Accroissement naturel

L'accroissement traduit l’évolution de la population en fai-sant la différence entre les naissances et les décès. Lorsque cet indicateur est rapporté à la popula-tion totale on parle du taux d’accroissement naturel.

L’évolution de la population dépend également du solde migratoire.

Définition : Solde migratoire

Le solde migratoire est la différence entre le niveau d'immigration et le niveau d'émigration.

Définition : Pyramide des âges

La pyramide des âges est une représentation statistique permet-tant d’étudier la répartition par âge et par sexe d’une population et de voir immédiatement son his-toire et son évolution future.

Pyramide des âges en France de 1914 à 2014
Pyramide des âges en France de 1914 à 2014
Chapitre suivant : L'évolution de la population française >