Menu
  1. Toutes les matières
  2. Histoire-Géo
  3. Prépa HEC

Chapitre 34 :
L’ère mitterrandienne

< Chapitre précédent : La politique extérieure giscardienne
L’ère mitterrandienne
I

1981 : un tournant ?

A

une continuité de la politique étrangère en opposition avec son programme

Ce que prévoyait le programme de Mitterrand en politique étrangère :

  • la reconversion de l’industrie nucléaire militaire ;
  • la stricte réglementation des ventes d’armes à l’étranger ;
  • le refus de l’alignement sur les « positions de l’impérialisme » ;
  • le soutien du Tiers-Monde

Mais, dès 1981 :

  • les essais nucléaires continuent ;
  • un accord de ventes d’armes à la Libye est conclu en juillet 1981 ;
  • la construction d’un 7ème sous-marin nucléaire est lancé ;
B

La réorientation de la politique tiers-mondiste vers l’Amérique latine…

Mitterrand souhaite mener une politique extérieure "socialiste", avec un soutien aux luttes révolutionnaires dirigées contre les bourgeoisies réactionnaires et leur allié américain, particulièrement en Amérique latine. Ce soutien se manifeste notamment par :

  • la déclaration conjointe avec le président mexicain en août 1981 affirmant que le Front d’opposition à la junte (nom d'un certain nombre d'institutions caractéristiques de l'administration de la monarchie espagnole de l'Ancien régime, de la monarchie libérale, de la monarchie espagnole contemporaine et de l'histoire de l'Amérique latine) salvadorienne constitue « une force politique représentative » ;

  • un discours à Mexico en 1981, dans lequel Mitterrand proclame l’engagement de la France aux côtés de ceux « qui prennent les armes pour défendre les libertés » ;

  • la livraison d’armes en 1982 aux sandinistes ;

  • l’envoi d’une mission du PS aux Caraïbes pour améliorer les relations avec Cuba ;

Le président Reagan ne cache pas son irritation devant une telle politique.

C

… est arrêtée par la déviance sandiniste qui oblige à un changement de cap

En 1982, le régime sandiniste supprime les libertés publiques et aligne sa politique internationale sur celle de l’URSS. Mitterrand est contraint par ce changement de stopper les aides.

D

La politique africaine, une continuité imposée

On observe là encore un décalage entre un discours d’ouverture de la diplomatie avec l’Afrique et de coopération soucieuse du respect des droits de l’homme, et la continuité de la politique suivie. On peut l’expliquer par les contraintes économiques et géostratégiques qui pèsent sur les choix du Président.

Mitterrand se dote donc, comme ses prédécesseurs, de familiers pour conduire les affaires africaines (ex : Rolland Dumas).

Il maintient le rôle de "gendarme" français avec notamment l’envoi de 3.000 soldats au Tchad en 1983 pour soutenir l’ancien rebelle Hissène Habré qui a pris le pouvoir.

II

Une « monarchie nucléaire »

La défense reste le "domaine réservé" du Président : il nomme des proches au ministre des Affaires étrangères, à la Défense.

Il est la pièce maîtresse du système de dissuasion nucléaire.
Ce rôle est renforcé par l’entretien et la modernisation de l’arsenal atomique, avec la poursuite des essais (c.f l’affaire du Raimbow Warrior en 1985), et de l’armée en général.

III

Le retour aux grands équilibres

A

Le rééquilibrage : une politique mitterrandienne entre Est et Ouest

Mitterrand marque un rapprochement avec les USA avec :

  • 6 rencontres avec Reagan durant les deux premières années de son mandat ;
  • l’arrêt des sommets annuels avec l’URSS établis par Giscard ;
  • le soutien en France et en RFA (c.f discours de Bonn en janvier 1983) de l’installation des fusées Pershing II décidée par l’OTAN ;

Mais à partir de 1984, un rapprochement avec l’Est est entamé, permis par le départ des ministres communistes du gouvernement français et l’arrivée de Gorbatchev au pouvoir (1985). Il est marqué par :

  • une rencontre avec Tchernenko (secrétaire général du Parti Communiste, et président du Soviet Suprême.)en juin 1984 pendant laquelle il n’hésite pas à évoquer le sort des dissidents ;

J'AI L’IMPRESSION QUE LA FICHE EST INACHEVEE