Blog LiveMentor

Widad Zein : Du marketing à la salsa caleña

 

Je m’appelle Widad Zein, j’ai 29 ans, et mon parcours d’études a été assez varié. Je suis passée d’une licence en Comptabilité et de Gestion à une année de langues étrangères appliquées, avant d’étudier le marketing et la communication en master à l’école de commerce de Dijon.

Mes études terminées, je n’ai travaillé dans aucun de ces domaines, et j’ai enchaîné plein de contrats de courte durée dans plein de secteurs différents, en Australie, à Toulouse, avant de partir en Colombie me consacrer à mon rêve d’enfant : la danse. C’est ainsi que je viens de lancer mon école en ligne de salsa caleña. 

Quel objectif cherchais-tu à atteindre avec LiveMentor ? 

Je me suis inscrite à LiveMentor avant mon départ en Colombie, car je savais tôt ou tard que je créerai mon école de danse. Ce que je ne savais pas, c’est qu’une pandémie allait pointer son nez, et m’encourager à créer mon école en ligne. J’ai donc immédiatement contacté LiveMentor pour débuter mon coaching dès le début du confinement. L’objectif était qu’à la fin du coaching, mon site de formation soit lancé. Ce qui a été le cas.   

 

 Comment as-tu vécu ton expérience LiveMentor ? Qu’est-ce qui t’as le plus plu ?

Ce que j’attendais de ce coaching, c’était d’avoir un cadre, quelqu’un qui me motive grâce à des objectifs fixés. Mais surtout, quelqu’un qui m’aide à ne pas m’éparpiller, car j’ai tendance à me disperser par le surplus d’idées qui me viennent en tête.

Ce qui m’a le plus plu, c’était de pouvoir parler de mes peurs, de mes inquiétudes, à quelqu’un qui est à l’écoute. Je vis seule en Colombie, loin de mes proches, et je mène mon projet toute seule. Être accompagnée d’un coach m’a aidée à me sentir moins seule dans ce parcours, et de pouvoir avoir des réponses lorsque je rencontrais des blocages.

Depuis le début du confinement, je me suis mise à tellement travailler qu’au bout de 2 mois j’étais vidée de mon énergie alors que j’avais une compétition à préparer. Mon coach Thomas a été à l’écoute et m’a proposé de faire une pause, une vraie pause, dans tous mes projets, pour récupérer de l’énergie. J’ai demandé à mes élèves de reporter tous nos cours pour pouvoir me reposer. C’est quelque chose que je n’aurais jamais osé faire sans son encouragement.  

 

Quelles sont les prochaines étapes dans le développement de ton projet ? 

Maintenant que le site est lancé, la prochaine étape est d’obtenir des inscriptions. Et donc de travailler sur toute la partie commerciale, marketing, publicitaire, réseaux sociaux…  

 

Quel conseil donnerais-tu à quelqu’un qui souhaite se lancer dans l’aventure entrepreneuriale ?

Lance-toi !!!!

C’est une aventure extraordinaire, car si tu es curieux et aimes apprendre de nouvelles choses, là tu vas en apprendre plein ! Mais tu vas aussi apprendre plein de choses sur toi ! Et puis être entrepreneur c’est comme être un couteau suisse. On touche un peu à tout et il faut un peu tout connaître.

Mon conseil en revanche, c’est de faire attention, car qui dit pas d’horaires, dit qu’on peut avoir tendance à travailler 60h par semaine ! Il y aura toujours du travail, il y aura toujours plein de choses à faire, et moi mon challenge ça a été d’accepter que tout ne peut pas être fait maintenant, et d’apprendre à reporter au lendemain, voire au surlendemain, et à m’arrêter pour me reposer.

Un autre conseil aussi, c’est la résilience. Tout ne va pas marcher. Il y aura des fois des blocages, des choses qui ne marcheront pas. Il faut garder confiance en son projet, et tenter de trouver des solutions jusqu’à ce que cela fonctionne. Et aussi s’entourer de personnes positives qui te pousseront vers le haut ! 

Vous avez trouvé une faute d’orthographe dans cet article ? Vous pouvez nous en faire part en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée .

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :