Blog LiveMentor

Comment développer les soft skills de votre enfant grâce au bon vieux stand de limonade ?

Du bon vieux stand de limonade, à la confection de bijoux ou la promenade de chiens pour les plus grands, tous les prétextes sont bons pour entraîner les soft skills de votre enfant. Je vous ai partagé l’exemple d’un enfant qui a développé son esprit d’entreprendre, en vendant ses créations. Sa première tentative n’avait pas été concluante mais il ne s’était pas découragé. Au contraire, il avait tiré plusieurs apprentissages de son expérience. Voyons quelles soft skills cet enfant a ainsi entraînées. 

 

Les soft skills que votre enfant développe en “jouant à entreprendre”

L’imagination et la créativité

Au tout début, il y a d’abord une envie forte, un moteur qui a poussé Alexandre à s’organiser pour mettre en oeuvre son “petit business” (sic !) 

Alexandre passe beaucoup de temps à dessiner. C’est une passion qu’il partage avec ses plus proches amis. Ils passent de longues heures à partager leurs créations et à créer ensemble des histoires, des bandes dessinées… C’est ainsi que lui vient l’idée de créer des badges pour les vendre et gagner de l’argent de poche. 

Partir d’une passion ou d’un talent est une très bonne approche pour “jouer à entreprendre”.  Les enfants apprennent ainsi qu’on peut utiliser ses passions et ses talents pour gagner sa vie. Ils se familiarisent avec un mode de réflexion qui leur utile lorsque, adolescents, ils devront choisir leur avenir.

Sens pratique et sens de l’initiative

Pour passer de l’idée à la concrétisation, Alexandre a du faire appel à son sens pratique.

Il s’est renseigné sur le type de badge qu’il pouvait utiliser et où il pouvait les acheter. Avec l’aide de son grand-père, il a même entrepris de réaliser une ébauche de business model. Ensemble, ils ont calculé combien il devait dépenser pour l’achat de matériel (badge, crayons de couleur…), combien de temps il pensait mettre dans la réalisation de chaque badge et enfin à combien il valorisait le temps passé. 

Il a ainsi entrevu la notion de rentabilité… de toute évidence son “petit business” ne serait pas vraiment viable 😉

Stimuler l'esprit d'entreprendre des enfants

Discipline et persévérance

Durant toutes ses vacances, Alexandre ressortait régulièrement son set de badges et ses crayons. Il agrandissait patiemment sa collection en vue du jour où il irait vendre ses produits sur le marché. 

Courage et prise de risque 

Le jour J arrivant, il en a fallu du courage pour s’installer tout seul sur un marché, se confronter au regard des autres sur son travail et engager la conversation. 

Alexandre se revendique pourtant comme timide mais boosté par la passion et l’envie d’y arriver, il a surmonté ses appréhensions. 

Si je l’ai encouragé dans les premières étapes de son projet en le laissant responsable de ses initiatives, j’ai été plus présente dans cette étape. Rassuré par mon soutien, Alexandre a ainsi franchi de lui-même le pas.

 

Adaptabilité et réactivité

Quand quelque chose ne fonctionne pas en matière d’entrepreneuriat, rien ne sert de s’obstiner. Il faut savoir réagir vite, se remettre en question et s’adapter pour prendre le problème sous un autre angle. 

C’est ce que j’ai voulu montrer à Alexandre. Voyant que le premier emplacement que je lui avais désigné ne lui apportait pas assez de passage, je lui ai suggéré de changer de place.

Ce point-là est crucial dans la pédagogie de l’esprit de développement. Montrer à son enfant qu’on peut se tromper (même des adultes, même sa maman) est primordial. Il doit surtout comprendre que l’important c’est d’avoir essayé. Ensuite, il faut savoir rebondir rapidement pour tenter autre chose. 

 

Négociation 

Il se trouve que négocier commence parfois simplement par demander, en apportant des arguments convaincants à son interlocuteur. Alexandre a ainsi pu s’installer à côté du petit garçon qui avait trouvé un emplacement bien plus attractif. 

 

enfant-accompagner-epanouissement

 

 

Les autres vertus du stand de limonade !

 

L’exemple d’Alexandre nous montre combien ces moments de jeux sont bien plus pédagogiques pour les enfants qu’il n’y paraît. 

Outre les savoir-être, “jouer à entreprendre” développe également :

 

  • la prise en compte de l’environnement dans les processus de décision : Alexandre a ainsi banni les pailles de son stand, cherché à se fournir en gobelets en carton et pensé à mettre une poubelle à recycler à proximité de son stand  ! 

 

  • la notion de service client ! “Si ma limonade est trop sucrée ou trop amère, la prochaine fois, j’offrirai aux personnes qui étaient déjà venues, un verre gratuit. Et sinon, je leur demanderai s’ils préfèrent avec ou sans bulles et j’en ferai deux bouteilles différentes”… l’expérience client – CQFD !

 

  • L’attention des parents (!) J’imagine qu’il vous arrive comme à moi, de prêter une oreille distraite aux mille sollicitations quotidiennes de vos enfants. Lorsqu’Alexandre est venu me voir avec son idée de badges, je ne me suis pas rendue tout de suite disponible. C’est parce qu’il a insisté que j’ai fini par lui accorder l’attention nécessaire. J’ai ainsi failli passer à côté d’une belle expérience pour lui comme pour moi, trop absorbée par mes préoccupations !

 

J’espère que cet article vous aura donné l’envie de “jouer à entreprendre” avec votre enfant ! Peut-être le faites-vous déjà ? Si c’est le cas, dites-le nous dans les commentaires en faisant l’exercice ci-dessous. 

Exercice – Jouiez-vous à “l’entrepreneur” ? 

Comme Alexandre, avez-vous eu enfant, des expériences qui ont éveillé chez vous l’esprit d’entreprendre ?

Qu’en avez-vous retenu ? Ont-elles développé chez vous un sentiment de confiance en soi ?

Accompagnez-vous votre enfant dans ce genre de démarche ? 

Partagez vos expériences dans les commentaires de l’article. 

Vous avez trouvé une faute d’orthographe dans cet article ? Vous pouvez nous en faire part en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée .

Julie Bach

Julie Bach

Fondatrice d'Ikidsgaï et cofondatrice du Club des Super Pouvoirs

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
shares

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :