Blog LiveMentor
ted conférence

Un article par jour (9/90) : 3 conférences TED pour créer une pédagogie différente

Voici l’article numéro 9 du Copywriting Challenge de LiveMentor !

Merci à toutes et à tous pour vos encouragements à tenir le Copywriting Challenge ! Cela me motive énormément.

On m’a beaucoup demandé suite à l’article C’est quoi l’éducation en ligne, la vraie ? mes références en pédagogie. Elles sont nombreuses. J’ai beaucoup aimé lire Montessori et John Dewey par exemple. Certaines conférences TED sur l’éducation constituent un très bon point de départ.

En voici 3 qui m’ont particulièrement marqué :

1. Cameron Harold – Élevons nos enfants pour être des entrepreneurs

S’ennuyant à l’école, en situation d’échec en classe, en conflit avec leurs pairs: cet enfant est peut-être un entrepreneur, d’après Cameron Herold. À TEDxEdmonton, il plaide pour un rôle parental et une éducation des enfants qui aiderait les aspirants entrepreneurs à s’épanouir – en tant qu’enfants et en tant qu’adultes.

2. Daphne Koller – Ce que nous apprenons de l’éducation en ligne

Elle, c’est la boss ! Daphne Koller a fondé Coursera, la bibliothèque en ligne la plus dense au monde. Sa vision de l’éducation est super inspirante

3. Rita Pierson – Chaque enfant a besoin d’un champion

Dans un style très différent, je suis super fan de Rita Pierson.. C’est le genre de prof qu’on ne peut qu’adorer. Extrêmement passionnée par son métier, elle transmet une énergie folle. Quand on enseigne à des porteurs de projet, c’est indispensable. Il faut motiver constamment, car la vie de l’entrepreneur est faite de coups durs

Des ressources inspirantes sur l’éducation, il y en a des centaines d’autres.. Partagez les vôtres en commentaires ! J’ai hâte de compléter la bibliothèque de LiveMentor.

Vous avez trouvé une faute d’orthographe dans cet article ? Vous pouvez nous en faire part en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée .

Avatar

Alexandre Dana

  • On poursuit le copywriting Challenge !! 1/9ème du Challenge Alex !

    Merci d’avoir écrit sur les pédagogues qui t’ont marqué. Je ne pouvais donc pas laisser ton appel à la fin cet article sans réponse sur un sujet que j’adore… 😉

    Si on parle pédagogie, on parle forcément d’outils, de méthode et pratiques d’enseignement pour transmettre un savoir, des savoir-faire, des compétences à quelqu’un « qui ne sait pas ». Je crois que la finalité de tout « bon » pédagogue est de parvenir à ce qu’un élève n’ait plus besoin de son enseignant. Nul n’est indispensable et parvenir à amener un élève à l’autonomie est (je l’espère) l’objectif de tout enseignant 🙂
    Mais pour y arriver, il faut procéder par étape. Skateboard !!!

    Je me rappelle d’une élève qui appelait au secours dans le groupe facebook MD il y a quelques temps et disait:  » Hello la communauté LM, Petite baisse de moral… depuis que j’ai commencé les cours, je me sens un peu dépassée. Je me demande comment je vais réussir à mettre en pratique le contenu des cours dans mon activité. J’ai un peu une baisse de motivation… Est-ce que ça vous arrive? »

    En réponse à ce message, notre Esther Choup nationale, élève de Livementor, faisait un parallèle entre l’apprentissage du marketing digital et apprendre à s’habiller lorsqu’on est un enfant.

    Elle écrivait ceci:  » rappelle-toi quand tu était petite ; au début tu mettais ton bonnet toute seule et ta mère gérait lacets, fermeture du manteau, les doigts dans les gants et le nœud de l’écharpe….après tu as géré bonnet et manteau, puis bonnet+ manteau+ écharpe etc…. je suppose que maintenant tu sais tellement tout faire que c’est automatique et tu ne te rappelles même plus d’avoir appris! mets ton bonnet…. et va à l’école ! »

    Alors oui, au fur et à mesure, en montrant, en prenant le temps d’expliquer, en remontrant, en rééxpliquant, l’enfant va apprendre…
    Comme nous à Livementor, on va acquérir des savoirs sur le MD, on va essayer, tester des outils, écrire notre premier article, publier, bidouiller sur notre site… On teste, on essaie, on demande, on nous explique, on nous montre, on fait, on refait, puis un jour, c’est à notre tour d’expliquer aux nouveaux… (si le prof a été bon 😉 !)

    Mais, on le voit bien tout cela dépend de la posture de notre l’enseignant à la base. Quelles étapes, outils, méthodes on met en place pour laisser notre élève être dans une démarche de PARTICIPATION ACTIVE!

    2 auteurs ont travaillé sur l’échelle de participation: Sherry Arnstein et Roger Hart. Ils se sont intéresser aux différents niveaux de participation des citoyens dans le domaine des politiques publiques. Le niveau 1 est celui où le citoyen est complètement passif. Il subit l’action politique. Tandis que le niveau 8 cette fois, le citoyen a une « délégation totale dans la prise de décision et de l’action ». On peut faire le même parallèle avec un élève, un équipe, une entreprise… Que mettons-nous en place pour ne pas être indispensable à un projet? Je vous invite à aller voir les différentes échelons, c’est assez intéressant.
    Bon ça manque un peu de fun. Du fun du fun !!!

    Je vous donne un exemple concret dans ma pratique professionnelle.
    LA VAISSELLE AVEC LES ADOS EN SEJOUR (je suis animateur jeunesse).

    La vaisselle en séjour… Tout un programme mais tellement riche d’enseignement.
    D’abord je les accompagne (bah oui faut déjà leur faire comprendre qu’il faut trouver les sanitaires dans le camping, car non je n’ai pas encore de lave vaisselle dans ma tente 2 secondes lorsque je pars en séjour ^^ ) . Je répartie les rôles et décrit les missions de chacun des jeunes pour la tâche qu’il a à réaliser. Nettoyage, rinçage, essayage. Je montre à chacun ce qu’il a à faire.

    « Jérôme, faut mettre du produit vaisselle? » « Ah, faut mettre de l’eau chaude?  »  » Faut renettoyer si la fourchette tombe par terre? »… L’importance d’être présent, sinon autant vous dire qu’on peut aller la refaire 10 fois avant qu’elle soit propre…

    Puis l’étape 2, je vérifie que chacun respecte bien son rôle et sa mission. Mais je commence à m’effacer, je prend de la distance. Je vais parfois devoir remontrer. Et dire que oui le côté vert de l’éponge sert à frotter…

    Et l’étape 3, on va les laisser partir en autonomie faire la vaisselle. Ils s’organisent eux-mêmes sans animateur.

    Et parfois on arrive à l’ultime étape. C’est lorsque tu n’as même plus besoin de dire qu’il y a la vaisselle à faire et qu’ils vont la faire d’eux mêmes. Là tu fais une danse de la joie celle du gif hippopotame qui danse, vous voyez?… Ah il y a peut-être que moi qui voit… ou la danse des Livementorettes alors… (il y a toujours que moi qui voit? …)

    Pour conclure, vous l’aurez compris, je crois qu’un bon enseignement,c’est lorsqu’on ne sert plus à notre élève. Il est automone et vole de ses propres ailes 🙂

    Très heureux d’avoir fait ce petit exercice de copywriting.

    Bon courage Alex, il reste plus que 80 articles 😉

  • Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
    shares

    Rapport de faute d’orthographe

    Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :