Blog LiveMentor

Comment j’ai trouvé un financement de formation pour lancer mon projet ?

La communauté LiveMentor regorge d’histoires passionnantes. Nous avons décidé d’aller à la rencontre de tous ceux qui se sont battus pour obtenir un financement : Comment ont-ils fait ? Quels conseils ont-ils à transmettre ? Quels ont été les éléments clés ?

Aujourd’hui, c’est Blandine qui nous raconte son histoire. Après 28 ans à la BNP Paribas, elle a créé Buy1Shot, un site de rencontre immobilières pour favoriser les ventes sans multiplier les visites. 

Quel projet as-tu présenté pour obtenir ton financement ?

Le 17 mars 2019, je me suis présenté à un rendez-vous Pôle Emploi. Cet entretien n’était pas avec ma conseillère, mais une première prise de contact.

L’employée qui m’a reçu était en quasi « Burn out ». Elle était plus stressé que moi car je lui expliquais que j’avais délibérément organisé mon licenciement après 28 ans chez BNP Paribas, et que j’avais 52 ans !

Face à mon enthousiasme vis-à-vis de ma situation elle était intriguée et buvait mes paroles. Je lui ai donc présenté mon projet.

Un site web de rencontres immobilières : « Le Meetic de l’immobilier »

L’objectif est de dépoussiérer le monde de la petite annonce dans le cadre de la vente ou de l’achat d’un bien immobilier. Nous proposons une alternative aux sites actuels classiques et au concept émergent de « chasseur immobilier ».

Notre idée : un moteur de recherche permettant des mises en relation ciblées.

Notre objectif : Moins de visites mais la bonne visite

J’ai bien précisé que je travaillais dessus depuis plus de 8 mois et que j’avais déjà commencé les démarches avec un développeur, un designer du site, que la marque était déposée à l’INPI et que des dossiers étaient déjà présentés auprès d’organismes locaux.

J’ai cité les noms et j’ai vu que ça l’impressionnait sans qu’elle sache vraiment à quoi cela correspondait. J’ai mis en avant que je passais un comité au mois d’avril pour obtenir le statut d’entreprise innovante.

J’ai eu ensuite un rendez-vous avec ma conseillère

Elle était très fâchée de ma façon de faire qu’elle trouvait cavalière. (Elle avait ½ heure de retard mais ne s’est pas vraiment excusé)

Selon elle, je demandais un financement de 1500 € à Pôle Emploi alors que mon profil én’tait pas rempli, qu’elle ne savait pas qui j’étais et ce que je voulais faire : quel comble.

Moi aussi je me suis fâché et lui ai dit que j’avais passé une heure dans les locaux de Pôle emploi avec un de ses collègues à qui j’avais tout expliqué et que je m’étonnais qu’il n’y ai pas eu de compte rendu et de communication entre elles.

Je lui ai donc rappelé qu’après 28 ans dans le monde bancaire j’avais un CPF créditeur de 2400€ et que je ne demandais rien à Pôle Emploi puisque que c’est « mon argent » que je dépensais !

J’ai continué un peu sèche (je le suis parfois quand on me fatigue et là…ça me fatiguait »).

Mon projet était déjà avancé, mon but n’était pas de retrouver un job dans le monde bancaire. Je voulais avancer vite sur mon projet, et pour réussir j’avais besoin de me former.

L’aspect financier c’était mon affaire et je leur déléguais l’aspect formation digitale. Je lui ai précisé que j’allais demander dans la foulée une 2 ème formation indispensable (Facebook) avec le solde de mon CPF.

A bout d’argument elle m’a donc demandé :

  • De remplir mon profil (ce que j’ai fait de mauvaise grâce)
  • De lui envoyer un CV
  • Et d’écrire une lettre de motivation !

Voici ce que je lui ai envoyé :

Je suis entrée en formation le 27 avril 2019

Pôle Emploi accepte ma première demande de formation financée par le CPF, et dans la foulée, je recontacte LiveMentor et en particulier Nadège de l’équipe financement pour vous demander un 2ème devis. Nadège me conseille d’attendre la fin administrative de ma 1ère formation pour revenir à la charge.

J’obtempère et demande un RDV physique avec ma conseillère pour le 13/05.

Elle n’est pas motivée pour me recevoir parce que je suis en formation et qu’elle ne pourra rien me proposer…

Bref tel un pitbull j’insiste encore et je suis reçue.

Et là… Je ne pense pas que ce soit mon charisme, mais plutôt la connaissance de mon projet, ma facilité d’expression sur le process et le marketing qui l’amènent à rendre les armes.

Elle m’explique alors que l’accord est à sa portée pour encore quelques jours car elle sort d’une réunion où elle venait d’apprendre que d’ici peu de temps les accords de financements seraient décidés par un comité (donc plus difficile et plus long à obtenir).

Résultat : elle me demande de lui faire parvenir sans tarder ma nouvelle demande et qu’elle me la validerait. Elle m’a même envoyé un mail avec son accord de principe.

Accord obtenu et inscription le 23 mai.

Quels sont les éléments qui ont joué pour que ton financement soit accepté ? 

Ma motivation.

C’est déstabilisant pour des employés de la fonction publique de voir des personnes de plus de 50 ans, cadre bancaire depuis 28 ans qui prennent un virage à 360 degrés.

Ça les impressionne, je voyais de l’admiration. Les 2 interlocuteurs m’ont parlé de « courage »

Le fait que j’investisse pas mal d’argent dans le projet a participé également à la solidité de mon projet. Je prends des risques financièrement, je me mouille ! Mon ancien métier me permet d’organiser mes présentations dans le bon sens car je sais ce que les décideurs souhaitent entendre !

Il permet aussi de me donner une aura de sérieux et de compétence en matière de gestion.

Est-ce que tu as rencontré certains obstacles pour obtenir ton financement ? 

Le seul obstacle que j’ai rencontré est lorsque j’ai essayé à 2 reprises (août 2018 et février 2019) de faire financer par mon OPCABAIA (car j’étais encore salariée). A chaque fois j’ai envoyé le dossier et on m’a clairement dis qu’il fallait attendre 4 mois pour que le dossier soit juste ouvert.

Là encore je les ai harcelés par mail et téléphone.

Même Nadège s’y est mis, rien n’y a fait.

Finalement, je dois admettre que même Pôle Emploi a été beaucoup plus réactif !

Quels organismes as-tu mobilisé pour trouver du financement ? 

 Saint Etienne Métropole propose un service d’accompagnement (conseil, prise en charge de prestations juridique, INPI, étude de marché…) via le programme MIND. C’est le premier dossier que j’ai déposé car il ouvrait les autres portes.

J’ai ensuite fait appel au Réseau entreprendre Loire où j’ai déposé un dossier que je vais ré-actualiser en octobre afin d’obtenir un prêt et un accompagnement personnalisé de 2 ans par des chefs d’entreprises .

Ensuite, j’ai passé un comité Digital League où j’ai du présenter mon projet en 5 min (pas une de plus) dans le cadre du programme d’accompagnement PING Stars. Je l’ai d’ailleurs raté et je le repasse en septembre.

Enfin, j’ai monté un dossier auprès d’Inovizzi dans le cadre du programme Start up and Go pour obtenir une subvention qui peut monter à 11 000€. Après 2 passage je viens de valider une subvention de 7000€ pour une étude de validation du  modèle économique.

La prochaine étape : je veux obtenir la fameuse Bourse French Tech.

 

Vous souhaitez aussi vous faire financer ? Nous sommes là pour vous accompagner dans ce processus qui peut s’avérer compliqué !

Killian Talin

Killian Talin

Responsable Marketing @LiveMentor

  • Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
    shares

    Rapport de faute d’orthographe

    Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :