Blog LiveMentor

L’histoire derrière Gemmyo et les raisons du succès de ce site e-commerce

La joaillerie est un secteur haut de gamme et lorsqu’on pense au luxe, on pense forcément aux marques avec de nombreuses boutiques situées Rue Faubourg Saint-Honoré, Avenue Montaigne etc.

On imagine les belles vitrines, le décor soigné, la moquette moelleuse et le portique de sécurité à l’entrée. Une vision très éloignée d’une simple page Shopify ou d’un site WordPress. L’achat d’un bijou est associé à un moment important, celui où on se décide pour un objet qui sera gardé et porté durant plusieurs années. Un objet qui coûte un certain prix et qui ne se choisit pas à la légère.

Sur le papier, lancer une bijouterie de luxe, en ligne, semble donc une idée des plus risquées.

C’est malgré tout le choix qu’ont fait Pauline Laigneau et son mari Charif Debs, lorsqu’ils décident de se lancer. Et ce, malgré le scepticisme de leur entourage !

Aujourd’hui, la marque cartonne et s’est transformé avec succès.
A la base un simple site e-commerce c’est aujourd’hui une marque de joaillerie établie, avec cinq ateliers, plusieurs boutiques et même un showroom !

Pauline Laigneau ne s’est d’ailleurs pas arrêtée à la création de sa joaillerie en ligne puisqu’elle est également à l’origine d’un super projet intitulé « Le Gratin« .
C’est un des meilleurs podcasts francophones sur l’entrepreneuriat. Alexandre Dana, CEO de LiveMentor, est d’ailleurs l’invité du 40ème épisode, un épisode très spécial !

Tout a commencé Place Vendôme

Pauline et son futur Charif, préparent leur mariage mais ne parviennent pas à trouver la bague dont ils rêvent chez les joailliers traditionnels… Une bague dans l’ère du temps et qui ne soit pas hors de prix !

Ils ne se reconnaissaient dans aucunes des offres proposées.

Déçus, ils décident alors de remédier à cette mauvaise expérience en prenant le taureau par les cornes et en créant leur propre projet e-commerce ! Accompagnés de Malek, le frère de Charif, et Fanny Boucher, créatrice de bijoux, ils lancent en 2011 une joaillerie sur-mesure en ligne du nom de… Gemmyo !

Aujourd’hui, le développement du projet est remarquable et on compte plusieurs dizaines de personnes au sein de l’équipe.


Les raisons derrière le succès


1) Une inspiration américaine.

En 2001, trouver une joaillerie de qualité, 100% en ligne est loin d’être commun. À l’époque Gemmyo s’inspire de Gemvara, un site américain de joaillerie qui cartonne.
Une réelle source d’inspiration qui prouve également qu’il n’y a tout à gagner à prendre exemple sur des concepts qui marchent.

 

2) Le Made in France !

Aujourd’hui, une part importante de la fabrication joaillière mondiale s’effectue en Chine, même lorsqu’il s’agit de marques françaises et prestigieuses. La garantie d’une production française devient un argument de vente.

L’entreprise peut d’ailleurs se vanter de compter 5 ateliers dans toute la France.

 

3) Une communication décalée

Gemmyo fait la différence  grâce à une identité visuelle jeune et originale dont l’égérie est un adorable chaton rose ! Symbole de l’entreprise, il est présent sur tous les visuels de Gemmyo.

Si au départ, Pauline le dit elle-même : “le site ne payait pas de mine.” cela n’a pas empêché la marque de réaliser ses premières ventes dès le lancement du site, alors hébergé sur WordPress !
Tout cela grâce à un marketing et une communication bien ficelés ainsi qu’une forte présence sur les réseaux sociaux.

La marque n’a pas hésité à exposer fièrement son chaton rose iconique sur les affiches des bouches de métro parisiennes, une publicité que vous avez sûrement dû croiser si vous êtes un habitué du métro parisien !
La marque se veut donc jeune mais également différente des marques historiques de joaillerie, qui elles vont avoir un des codes souvent plus “froids”.

De plus, Gemmyo n’hésite pas à souvent organiser des événements physiques, souvent dans des lieux décalés et originaux : rooftops, bars… Tout cela dans le but de fédérer encore plus une communauté de plus en plus large !

 

4) Des codes jeunes

Trop souvent oubliés par les joailliers, ils permettent à Gemmyo de cibler cette tranche d’âge plus facilement.

La marque est également très présente sur les réseaux sociaux, grâce auxquels ils ont su fédérer une forte communauté autour de leur projet.
Par ailleurs, ils n’hésitent pas à mettre en avant les belles histoires de leurs clients sur un podcast bimensuel que l’équipe anime.

5) Une personnalisation complète

Grâce à une centaine de combinaisons différentes parmis de nombreuses pierres et de métaux les bijoux Gemmyo sont totalement personnalisables !

On retrouve derrière ce positionnement la raison même d’exister de la marque : satisfaire tous les goûts !
Les prix suivent la même logique et vont de 95 euros à environ 100 000 euros pour le modèle le plus cher.

6) Une gestion habile des stocks

En effet les bagues ne rentrent en production qu’au moment où elles sont commandées par le client, d’où une absence de stock. Les produits sont réalisées sur mesure et la fabrication ne démarre qu’au moment de la commande !
Tout cela en à peine deux semaines maximum ! Un délai très raisonnable qui constitue également un argument de vente de poids.

Ce processus innovant permet à Gemmyo de fortement limiter les coûts de fabrication, un avantage indéniable pour un jeune projet. En conséquence : le prix de vente est amoindri et rend la marque encore plus concurrentielle !


7) Un climat de confiance

Il serait dommage de ne pas évoquer ce dernier point, qui est selon moi un des plus importants.
Si la marque béénficie aujourd’hui d’une très bonne réputation, c’est également grâce à un service client rapide et efficace.
Gemmyo jouit d’ailleurs d’une magnifique note de 9,6/10 sur Trustpilot, ce qui permet à n’importe qui de pouvoir s’assurer de la fiabilité du site et des produits.

Les codes du luxe sont recréés en ligne et de manière habile.
Le site est beau, l’expérience utilisateur très novatrice (comme on l’a vu plus haut avec les différents choix possibles), les avis clients sont excellents et les codes très originaux et différenciants !
Tout cela contribue à créer un climat de confiance avec les clients, chose difficile à développer lorsqu’on vend des bijoux exclusivement en ligne.



Les connaissances de Pauline et de ses associés sur le monde de la vente en ligne étaient
très limitées lorsqu’ils lancent Gemmyo.
De plus, les associés ont lancé le site avec très peu de moyens, il était donc important de ne pas avoir recours à trop de techniques d’acquisitions payantes, telles les publicités.

Ils ont alors développé leurs relations presse, ce qui est rapidement devenu leur canal d’acquisition principal.
Sans oublier les réseaux sociaux, qui au fil du temps sont devenus primordiaux pour la marque.

Ils n’ont pas hésité non plus à s’associer à d’autres marques afin de développer leur visibilité !

Comme on peut donc le constater, malgré de faibles moyens financiers et sans grandes connaissances en e-commerce, les fondateurs ont quand même réussi à faire de la marque au chaton rose la boutique en ligne que nous connaissons aujourd’hui.

Tout cela à force de créativité et d’itération !

 

Etre bien accompagné, la clé du succès


C’est nous s’inspirant de beaux exemples comme celui-ci que nous concevons la prochaine
Masterclass Vasco de Gama.

Elle te permettra d’avoir tous les enseignements, codes, ressources et coaching nécessaires afin de créer et/ou développer le site e-commerce dont tu rêves, commencer à trouver tes premiers clients et vendre tes produits sans plus attendre !

Intéressé(e) ou tout simplement envie d’en savoir plus ?

Rejoins nous Mercredi 22 Mai lors du webinaire consacré exclusivement au lancement de cette nouvelle masterclass.

Les candidatures seront quant à elles ouvertes du 22 au 31 Mai, 100 personnes seront sélectionnées.

Arslane Gharout

Arslane Gharout

  • Superbe article, je me suis moi-même lancé dans la e-joaillerie Lucky One BIjoux et c’est un marché d’avenir avec beaucoup de perspective de développement, entre tradition et innovation 🙂

  • Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
    shares

    Rapport de faute d’orthographe

    Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :