Blog LiveMentor
pitcher un projet

Un article par jour (28/90) : Apprendre à pitcher son projet, ce que nous apprennent les comédiens.

Il y a quelques semaines, j’ai commencé un Copywriting Challenge. J’ai décidé d’écrire un article par jour, et certains élèves LiveMentor m’ont rejoint dans ce noble défi ! Pour celui-ci, j’ai écrit à 4 mains bien aidé par le petit nouveau de l’équipe, Nicolas, responsable des admissions chez LiveMentor

Nous avons récemment organisé le premier atelier LiveMentor dans nos nouveaux bureaux ! Il s’agissait d’un atelier ouvert à tous, sur un thème qui nous a beaucoup été demandé : “Comment bien pitcher son projet”.

On était ravis de revoir certains de nos élèves et de découvrir de nouvelles têtes. Comme l’atelier a bien plu, on compte en organiser d’autres, au rythme d’un par mois, qui seront annoncés sur notre page Meetup

Pourquoi avons-nous organisé cet atelier ? Pourquoi avoir pris une coach théâtrale en animateur ? C’est le sujet de cet article

Mon premier pitch

Je me souviens de la première fois où j’ai du pitcher LiveMentor. C’était au collègue des Bernardins, dans le 5ème arrondissement à Paris.

Je n’en menais pas large ! Avec une dizaine d’autres porteurs de projet, nous étions dans un grand amphithéâtre, en face d’une centaine de curieux.

Flashback..

L’événement a commencé depuis 30 minutes, et je ne suis toujours pas passé. Je regarde ma montre, quand je sens une sensation désagréable dans mon ventre grandir. J’ai le trac et ça ne passe pas !

On m’appelle enfin, et je bafouille une présentation du projet le plus rapidement possible. Je ne sais plus combien de temps la torture a duré, mais c’était long pour moi comme pour les spectateurs.

Mon apprentissage du pitch

J’ai appris à pitcher en autodidacte, au fil des exercices. Ce n’est pas la méthode la plus marrante. On prend parfois des claques, et il est dur de s’auto-analyser.

Il y a un an et demi, j’avais atteint un niveau correct, mais pas excellent. Et puis, j’ai rencontré les comédiens et Estelle 🙂

Ce que nous apprennent les comédiens

Estelle Haas, c’est la coach théâtrale qui accompagne aujourd’hui nos mentors. Elle les fait monter en compétences grâce aux techniques du comédien.Elle travaille sur l’énergie et la fluidité de leurs cours.

Un des challenge d’un cours en ligne pour nos mentors est de réussir à communiquer l’envie et le plaisir d’apprendre à distance. On passe par un coaching théâtre pour qu’ils trouvent une énergie similaire à celle qu’ils auraient s’ils étaient physiquement dans une salle de classe.

Le travail du coaching théâtral se fait sur la voix, la respiration et le corps de façon globale. Le premier cobaye de ces exercices de théâtre, c’était moi !

Et il n’y a pas que nos mentors qui doivent donner de l’énergie. N’importe quel porteur de projet doit réussir à communiquer son envie : que ce soit pour recruter, lever des fonds, convaincre, négocier, motiver…

Bref, il s’agit de pitcher. Pour rappel, pitcher désigne le fait de présenter son projet de manière succincte, claire et convaincante, et non de manger des pitchs.

Nous avons organisé cet atelier sur le thème “Comment bien pitcher son projet” pour aider des porteurs de projet à développer cette compétence indispensable.

 

Mais d’abord, pourquoi savoir pitcher son projet est-il une compétence indispensable ?

Tu travailles sur un projet qui te tient à coeur ?

Pour mener à bien ton projet, tu dois convaincre, donner envie et enthousiasmer toutes les personnes qui vont pouvoir t’aider : cela peut être des investisseurs, des clients, des talents susceptibles de rejoindre ton aventure…

Si tu ne t’es pas encore lancé, on te souhaite que cela t’arrive le plus tôt possible. C’est d’ailleurs la mission qu’on s’est donnée chez LiveMentor : accompagner et coacher toutes les personnes qui souhaitent suivre leur passion et lancer leur projet

Avoir un pitch percutant ne se fait pas en deux minutes, cela s’apprend. C’est normal que tu ne te sentes pas très à l’aise les premières fois que tu présentes ton projet devant un auditoire. Comment s’améliorer ? Comment remporter l’adhésion et l’intérêt du public  ?

Pitcher comme un comédien déclame son texte

Pourquoi va-t-on au théâtre ? Parce que nous aimons les histoires.

Voici donc la première brique d’un bon pitch, c’est une belle histoireune vraie histoire à laquelle on peut s’identifier…car on ne retient pas les chiffres ou les informations abondantes.

Mais comment oser raconter mon histoire si je suis mort de stress ?

Être stressé est normal, la plupart des comédiens ou chanteurs ont le trac, nous a confié Estelle durant l’atelier. Jacques Brel vomissait avant d’entrer sur scène, chaque soir de sa longue carrière. Quelle est la force de ces comédiens et chanteurs ? Savoir dissimuler leur stress au public.

C’est pour ça qu’avant de commencer les simulations de pitch, Estelle nous a fait travailler de la même façon qu’un acteur procède avant d’entrer en scène :

  • Travail de lâcher prise via une relaxation corporelle
  • Travail sur la respiration ventrale et sur la voix. Le but est d’être dans ta « voix de médium», c’est-à-dire ta voix naturelle- et ne pas « décentrer », c’est-à-dire aller dans les aigus par exemple.

Ensuite, nous avons travaillé sur l’ancrage au sol : c’est une série d’exercices physiques pour reprendre ses appuis. Ca corrigera les petits pas que l’on fait inconsciemment quand on commence à parler et qui sont des parasites. Déambuler sur scène, gesticuler, se remettre une mèche de cheveux, tripoter sa montre sont autant de gestes qui déconcentrent l’auditoire et rendent plus difficile l’écoute.

apprendre à pitcher son projet

Passée cette phase de préparation du corps, les deux mots d’ordre d’Estelle sont fluidité et connexion. J’insiste sur la connexion qui va être clé pour créer du lien avec l’audience et pour qu’elle se sente concernée par le projet.

La connexion se créée notamment par le langage corporel : si on arrive recroquevillé, les bras croisés et sans sourire, ça n’est pas gagné.

Une astuce tout bête pour se connecter à son auditoire: créer du eye contact. Balayer rapidement du regard son public est inutile, il n’accrochera pas. Il faut se concentrer sur une personne en particulier pour chaque idée de notre discours (par exemple pendant une quinzaine de secondes) : la personne se sentira concernée.

Comment construire ton pitch ?

Le meilleur moyen d’apprendre à pitcher, c’est la pratique ! C’est pourquoi durant l’atelier, on encourageait un maximum de monde à présenter leur projet. Je donnais des retours sur le fond, pendant qu’Estelle se concentrait sur la forme. Voici les conseils importants qui sont le plus revenus.

La structure

Réfléchis à la structure générale de ton pitch, dégage les deux-trois idées principales que tu veux partager et la façon dont tu vas les articuler. Écrire tout le pitch n’est généralement pas une bonne idée car tu risques de perdre en spontanéité.

Les éléments personnels

Rappelle-toi que les gens se souviennent des histoires, en particulier des détails croustillants. Donc dans ton pitch, il faut que tu intègres des éléments personnels, que tu expliques ton parcours, ce qui t’a poussé à lancer ton projet. N’aies pas peur de te valoriser 🙂

La force de l’exemple

Prends un exemple parlant plutôt que de rester dans la théorie. Le pitch devient notamment très concret lorsque tu prends comme exemple un “persona”, une personne qui représente ta cible.

La clarté

Bannis de ton discours tout jargon technique, à moins que l’ensemble du public soit constitué d’initiés. Sinon l’auditoire va très vite décrocher. Un pitch est réussi quand ton auditoire est lui-même capable de repitcher ton projet le lendemain.

Le lâcher prise

Enfin pour que le pitch soit inspirant, tu dois parvenir à te faire plaisir, à faire sortir la passion qui t’anime, et laisser place à l’improvisation.

A ce propos, pour aller plus loin dans les techniques d’improvisation, je recommande l’excellent TEDx de Dave Morris The Way of Improvisation.

On a eu la chance hier d’avoir des pitchs sur de super projets, très variés :

  • François est un ingénieur passionné de running et de randonnées. Il ne supporte pas de voir les détritus qui jonchent les sentiers qu’il emprunte, notamment les bouteilles plastiques. Le problème des bouteilles recyclables, c’est qu’elles ne se lavent pas bien. Il décide alors d’inventer la première bouteille plastique recyclable facilement lavable.
  • Aude est professeur de français depuis 10 ans et formatrice d’enseignants. Pendant sa carrière, elle a dû se rendre à l’évidence : les enfants n’écrivent pas assez. Son mari l’a poussée à passer à l’action : c’est le point de départ de Plume, une plateforme qui vise à donner aux enfants le goût de l’écriture.
  • Mohammed n’est pas attiré par le salariat, car tous ses amis lui font part de leurs mauvaises expériences. Il décide de se mettre à son compte et de se lancer en dropshipping. Il constate avec étonnement que depuis plusieurs mois, ses amis font appel à ses conseils avant de lancer leur projet.

 

Et ceci n’est qu’un petit échantillon des projets pitchés parmi la cinquantaine d’élèves présents. On serait d’ailleurs ravis d’entendre le tien ! N’hésite pas à nous contacter si on peut t’aider dans ton projet.

Pour toi, c’est quoi un bon pitch ? On en parle dans les commentaires ! On demandera à Estelle de venir dévoiler ses secrets 🙂

Vous avez trouvé une faute d’orthographe dans cet article ? Vous pouvez nous en faire part en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée .

Avatar

Alexandre Dana

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
shares

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :