Blog LiveMentor
solo entrepreneur

Un article par jour (3/90) : la solitude de l’entrepreneur

Cet article est le troisième d’un challenge sûrement complètement bête : un article par jour pendant 90 jours ! Un de mes élèves m’a mis au défi de le faire, et comme je suis un invétéré joueur… Je me rends compte en écrivant ces lignes et en regardant mon calendrier que la plupart de ces articles vont être publiés… au plein milieu de la nuit. J’espère conquérir la magnifique audience des insomniaques. Rock on.

En ce moment, on vit des moments exceptionnels avec l’équipe LiveMentor.

Nous avons entamé une énorme phase de réflexion sur le futur de nos formations.

Nous voulons une meilleure définition des objectifs des élèves, en utilisant toute la connaissance accumulée auprès de 4500 alumni. Nous voulons apporter plus dans notre bibliothèque de contenu. Nous voulons autant satisfaire les élèves qui préfèrent l’écrit que ceux qui préfèrent la vidéo. Nous voulons encore plus créer une proximité entre les élèves durant les lives et en-dehors. Nous voulons montrer au monde entier (ou au moins aux 45K fans de notre page Facebook) les progrès de ces porteurs de projet, passionnés, courageux et travailleurs.

Nous voulons être, de loin, ceux qui vont le plus loin dans la création de formations personnalisées pour entrepreneurs.

C’est super excitant d’avancer avec deux leitmotiv : aider chaque élève à réussir ses projets et aider chaque élève à sortir de la solitude de l’entrepreneur.

Le deuxième leitmotiv me parle particulièrement en ce moment. je me suis senti assez seul dans mon aventure entrepreneuriale ! Mes parents ne sont pas entrepreneurs. Ma maman était trapéziste dans différents cirques et elle mettait des annonces de recrutement de l’Education Nationale sous mon oreiller à l’époque où je déposais les statuts de LiveMentor. Mon papa est psy et m’avait « convoqué » pour un diner pour me poser une question fondamentale : « mais Alexandre, que fais-tu concrètement de tes journées ? »

Durant la première année de LiveMentor, j’ai lu tout ce qu’on pouvait lire sur l’éducation. J’utilisais un service (Pearltrees) qui permet d’archiver des liens dans une bibliothèque digitale, mais je faisais l’erreur de ne parler à personne de mon projet.

Tout projet est collectif.

Cela veut dire quoi, se sentir seul ?

Pour moi, cela veut dire ne pas réussir à communiquer ses idées. C’est ce sentiment d’avoir constamment son projet en tâche de fond, d’être obsédé par des micro-détails et de sortir souvent frustré de discussions avec des personnes pourtant brillantes, impliquées de très près ou de très loin sur le projet.

Depuis plusieurs semaines, je réalise à quel point j’ai la chance d’être entouré maintenant d’une équipe de passionnés de pédagogie d’une qualité exceptionnelle.

Je pense par exemple à Cybil. Cybil développe le site de LiveMentor. C’est grâce à elle par exemple que nos mentors peuvent recevoir des milliers de messages durant une Journée Portes Ouvertes via un tchat super réactif (et doté d’emojis très utilisés !!). Mais Cybil, c’est surtout quelqu’un qui m’envoie des emails nocturnes d’une taille impressionnante, contenant des dizaines d’améliorations possibles sur absolument toutes les parties de l’expérience d’un élève.

Quand on s’entoure de personnes passionnées par le même sujet que soi, tout devient plus simple. Je remarque chez LiveMentor que les échanges sont de plus en plus constructifs, car nous apprenons à communiquer ensemble. Nous expérimentons sur les formats (workshops en groupe complet ou sous-groupe, récapitulatif de la semaine envoyé par emails, utilisation de différents outils comme Trello, etc..). Il nous reste encore énormément de progrès à faire, mais ça avance dans le bon sens !

Je suis personnellement déterminé à progresser considérablement dans ce domaine. Il est facile (et dangereux) quand on est entrepreneur de se passionner pour un sujet (le design d’une page d’accueil, le copywriting d’un email, etc..), de lire tout ce qu’on peut sur ce sujet… au risque d’oublier que les meilleures idées viennent du dialogue.

Comment s’entourer de passionnés ?

J’entends déjà la complainte : « Oui, mais Alexandre, moi je n’ai pas d’associés et je n’ai personne dans mon équipe ! Je suis condamné à être seul ».

FAUX. FAUX. ET ENCORE FAUX.

Un lecteur de votre blog est un passionné avec qui échanger.

Un entrepreneur dans un secteur similaire est un passionné avec qui échanger.

Un porteur de projet, au même stade que vous, avec un objectif similaire (comme « trouver son premier client »), est un passionné avec qui échanger.

Vos premiers clients sont des passionnés avec qui échanger.

Votre premier stagiaire, un freelance qui réalise une mission pour vous, un influenceur partenaire… C’est le moment de casser les étiquettes. C’est le moment d’aller simplement chercher des personnes qui peuvent parler du même sujet que vous pendant des heures.

C’est le moment d’aller parler à des personnes aussi bizarres que nous 🙂

C’est pour ça qu’on est super heureux d’organiser la Journée du Storytelling, le 24 Mars prochain.

Et c’est pour ça qu’on va continuer d’itérer sur le modèle des formations LiveMentor tant qu’on sentira que le moindre élève se sent seul.

Avatar

Alexandre Dana

  • les parents et leurs inquiétudes………… ça c’est un truc qui ne change pas ! ça m’a fait rire, m’a rappelé les miens……….et moi avec mes enfants !
    merci pour cet article !
    la communauté livementor est extraordinaire ! on en a tous rêvé, livementor l’a fait !
    c’est très stimulant et oui, je me sens moins seule !
    merci !

  • Salut Alex,
    Effectivement, c’est beaucoup mieux quand on n’est pas seul ! C’est d’ailleurs la seule chose qui me manque de mon ancien boulot où je pouvais échanger et imaginer l’avenir avec mes collaborateurs…
    Aujourd’hui, je construis des mini réseaux : avec d’autres élèves de l’école, ceux du Sud-Est par exemple, ou les créatrices de bijoux de LM. Et dans la vraie vie, avec mes amies créatrices. Ces échanges sont très riches et nous permettent mutuellement de nous améliorer, de voir nos défauts respectifs, de trouver des solutions.
    Mais par dessus tout, LM et sa communauté est une richesse vraiment énorme et nous te le devons tous ! Merci Alex d’avoir créer ça pour nous, t’es élèves ! <3

  • haha ! Les parents !! Ma mère voudrait lancer mon projet à ma place, et mon père m’a demandé un matin au petit dèj’ quand est-ce que j’allais me mettre à chercher un « vrai travail ». (mais quand j’ai demandé naïvement « c’est quoi un vrai travail? », je n’ai pas eu de réponse…).

    J’ajouterai à la problématique de la solitude, qui se résous effectivement de la manière dont tu l’expliques, celle d’avoir à gérer les PEURS. Parce qu’on a tous des peurs qui nous sont propres (ça arrive quand on sors de sa zone de confort). Mais en plus de devoir gérer ses peurs propres, il faut gérer … celles des autres ! Depuis que j’ai annoncé à mon entourage ma reconversion dans la phytothérapie, il ne se passe pas une journée sans que la question « mais tu n’as pas peur? » ne me soit posée. Une véritable litanie !

    « Peur de quoi ? » et là, les réponses varient :
    peur de déménager, que ça ne marche pas, de la conjoncture, de ne pas avoir d’amis, de ne pas avoir de clients, de ne pas gagner d’argent, de finir en prison pour exercice illégal de la médecine, d’empoisonner les gens, des ours et de la contre-bande (sérieusement ?!!), d’être une femme active seule, d’être une femme tout court, peur des pervers, des charlatans, des détraqueurs, des arnaqueurs… et la meilleure de réponses : « ben je sais pas. D’avoir peur quoi ! »

    Voilà, je passe un temps et une énergie considérables à rassurer mon entourage, à désamorcer toutes ces mini-bombes.
    Alors que ma seule peur à moi concrètement … c’est que ça marche et que je doive en assumer le succès 8D #sexyandiknowit !

    Sérieusement, j’ai du mal à comprendre pourquoi c’est moi qui doit les rassurer, alors que ce devrait être l’inverse (ou alors j’ai mal lu la définition du mot « soutient »?)
    Heureusement pour moi, j’ai trouvé LiveMentor, et grâce à toute l’équipe, j’ai moins peur et je ne me sens pas seule 😉 Et ça, c’est très précieux. Un grand merci !!

  • Do NOT follow this link or you will be banned from the site!

    Rapport de faute d’orthographe

    Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :