Blog LiveMentor
image montrant des post-its qui représentent des idées

5 secrets pour tester son idée d’entreprise

L’entrepreneur est un explorateur. Il se nourrit de découvertes. Dans les vastes plaines, les jungles ou les savanes, les explorateurs avancent toujours:  ils s’adaptent à leur environnement et apprennent à le connaître. lls se dirigent avec leur boussole pour choisir une direction. Tester une idée d’entreprise, c’est entreprendre le même chemin que l’explorateur. Et les outils nécessaires plus avancés ne sont pas plus complexes qu’une simple boussole…

 

Seulement, excusez-moi, mais c’est comme si les médias voulaient tout compliquer ! 

 

Malgré la réalité des projets qui réussissent, on veut nous faire croire : 

 

  • Qu’il faut absolument réaliser un Business Plan de 74 pages pour savoir si notre idée d’entreprise est viable économiquement : faux !
  • Qu’il est utile d’investir 10 000 euros dans une agence de communication pour tester différents supports de communication : c’est faux encore !
  • Qu’il faut faire du porte à porte pour rencontrer un maximum de personnes différentes et les sonder sur notre projet : c’est exactement l’inverse qu’il faut faire.

 

Il existe des méthodes vraiment simples, souvent gratuites, pour tester efficacement votre idée.

 

 

Le sondage utile pour celui qui le remplit, qui crée une communauté, et génère des premières ventes ! (secret n° 1)

 

Qui sont les personnes  intéressées par mon idée d’entreprise ? Quelle est mon audience ? Qui a vraiment besoin de mes créations ? Qui seront les clients pour mon activité en freelance ? Qui seront les lecteurs de mon blog sur la décoration d’intérieur ? Qui aura envie de commander des bijoux sur mon site e-commerce ? 

 

Ces questions sont essentielles. Elles permettent de devenir le portrait-robot d’un client, d’une audience, d’une communauté.  Il est impossible de réussir son projet sans profondément connaître ceux à qui on s’adresse.

 

J’aime dire qu’entreprendre, c’est créer une relation avec les autres. 

 

Tout part d’eux. De leurs besoins. Du problème que vous souhaitez résoudre pour eux.

 

Vous le savez aussi bien que moi, pour bien connaître quelqu’un, il ne suffit pas de lui demander son âge, son niveau de revenu ou son adresse postale ! Il faut voir par delà les apparences, s’intéresser aux croyances, aux habitudes, aux aspirations et aux rêves.

 

Le sondage est un outil exceptionnel pour connaître l’autre. 

 

Le problème, c’est que 90% des entrepreneurs ne savent pas du tout comment bien effectuer un sondage. 

 

Comment pourrait-il en être autrement ? Les écoles de commerce et université nous conseillent d’utiliser des modèles de sondages issus des cabinets marketing qui conseillent les supermarchés ! 

 

On nous conseille de mettre dans nos sondages des formulations horribles comme : 

 

 

  • “Quelles sont vos habitudes de consommation ?”
  • “Je lance un projet, pouvez-vous m’aider en répondant à ces 25 questions ?”
  • “Que préférez-vous entre les 10 options suivantes ?”

 

 

Un bon sondage, ce n’est pas ça. Un bon sondage est plaisant à effectuer. Un bon sondage lance un mouvement. Un bon sondage est utile à tout le monde ! 

 

Concrètement, il y a deux types de sondages qui vont vous permettre à la fois de connaître votre audience, de créer une communauté et de générer votre première vente.

 

Le premier type, c’est le sondage autour d’une passion. Il s’agit ici de parler du thème autour de votre projet, et non pas du projet en lui-même. Il s’agit de parler des problèmes de votre audience. 

 

Claudette et Fanny, les deux fondatrices de la marque de culottes menstruelles FEMPO, ont utilisé avec succès ce type de sondage ! 

Comme on le voit sur l’image ci-dessus, FEMPO n’a pas cessé depuis ses premiers jours d’interroger les femmes sur leur rapport aux règles

 

Claudette et Fanny ont compris très vite qu’il ne servait à rien d’interroger les femmes pendant des heures sur leur couleur préférée pour une culotte ou sur le type de tissu. Ce qui génère de la discussion, ce qui crée du lien, ce sont des questions beaucoup plus sérieuses comme “qu’est-ce qui est le plus difficile pour vous durant la période des règles ? quelles activités devez-vous arrêter de faire ?”

 

Avec leur premier sondage diffusé via des groupes Facebook, Claudette et Fanny ont récolté 3 000 adresses e-mails. Un an après son lancement, la société générait son premier million d’euro de chiffres d’affaires. Tout est parti d’un simple sondage autour d’une passion ! 

 

Le deuxième type de sondage concerne la co-création d’un produit. Ce deuxième type fonctionne extrêmement bien quand le produit est visuel ! Il s’agit de proposer à des inconnus de réellement participer à la naissance de votre projet. L’entreprise Atelier Unes a utilisé avec succès ce deuxième type de sondage :

 

Atelier Unes est une superbe marque prêt-a-porter. Les deux fondateurs, Mathieu et Violette, voulaient dès le début constuire avec une communauté des vêtements féminin, beaux, durables et éthique à la fois !

 

Ils ont donc créé ces sondages de co-création de produit. Ils sont très visuels, il suffit de cliquer sur quelques images pour donner son avis ! 

 

Voici un exemple tiré d’un sondage sur la création d’un pull en cachemire :

Un sondage de ce type vous permet d’obtenir des résultats spectaculaires : Atelier Unes collecte des milliers d’adresses e-mails et surtout des réponses très précieuses pour développer leur activité avec succès

 

Ils savent exactement quels vêtements créés. Leur communauté se crée petit à petit, et découvre avec plaisir les créations plusieurs mois après le sondage. 

 

Dernière astuce pour la fin : il est possible d’ajouter à la fin de votre sondage un code-promo pour remercier le participant ! N’oubliez pas de mettre une date de péremption au  code-promo (1 mois maximum), cela pousse les gens à l’utiliser sans trop tarder ! 

 

La bonne nouvelle, c’est qu’il existe des outils vraiment pratiques pour créer des sondages comme : 

 

  • Google Formulaires
  • Typeform
  • Survey Monkey 

 

Je vous les recommande ! Il ne reste ensuite plus qu’à diffuser les sondages et là, tout est possible : 

 

  • Je peux demander à un partenaire de diffuser le sondage sur sa newsletter
     
  • Je peux trouver des groupes Facebook pertinents (il convient d’être actif dans le groupe avant de poster votre questionnaire, sinon l’accueil sera froid !)
  • Je peux utiliser un outil comme Grytics pour trouver les groupes facebook concernés par mon activité

Tester son idée sur Instagram grâce au mystérieux pouvoir des hashtags (secret n° 2)

 

Instagram est un réseau super puissant. 

 

60% des utilisateurs de la petite soeur de Facebook reconnaissent avoir découvert un produit ou un service via Instagram ! Des artistes ont fait décoller leur carrière grâce à Instagram, je pense par exemple à Agathe Sorlet, une fantastique illustratrice suivie par plus de 590 000 personnes.

Ce genre de succès me donne des étoiles dans les yeux.

 

À une époque où on répète sans cesse aux étudiants dans les écoles de graphisme qu’ils vont devoir faire face au chômage, je tiens à dire que c’est FAUX ! Ce n’est pas une fatalité de galérer ! 

 

Le web crée une opportunité exceptionnelle pour construire des communautés et je connais des graphistes qui réalisent grâce à leur compte Instagram entre 50 000 euros et 200 000 euros de chiffre d’affaires par an ! 

 

Je peux vous donner des exemples d’entrepreneurs qui ont multiplié par 3 leur vitesse de développement grâce à Instagram dans tous les domaines : des thérapeutes, des restaurants, des e-commerçant, des freelances ou encore des blogueurs.

 

C’est un endroit exceptionnel pour tester son idée, grâce à une fonctionnalité secrète : le hashtag.

 

Le hashtag va nous aider à trouver des personnes potentiellement très intéressées par notre activité, service ou produit….

 

Les hashtags sont des mots ou phrases précédés d’une dièse (#). Chaque publication que vous créez sur Instagram peut être accompagnée d’un petit message (légende) et de quelques hashtags. Les hashtags permettent de catégoriser et trouver du contenu sur Instagram en rapport avec un sujet particulier ou une tendance.

 

Par exemple, si vous êtes un(e) coureur(se), vous pouvez publier une photo de vous en train de courir et la taguer avec des hashtags comme #running, #runners, #fitness, etc…

Voilà maintenant notre méthode en 5 étapes pour trouver grâce aux hashtags, des personnes intéressées par notre service : 

 

  • 1ère ÉTAPE : Je recherche les top hashtags de mon secteur (je tape un mot clé lié à mon activité, et je regarde les hashtags les plus utilisés)
  • 2ème ÉTAPE : Sur un hashtag donné, je regarde les photos qui ont le plus d’engagement (les photos qui ont le plus de likes et de commentaires)
  • 3ème ÉTAPE : Je me rends sur les comptes Instagram associés à ces photos qui marchent le mieux, et bingo ! Je viens de trouver les comptes influents dans mon domaine d’activité ! Je peux utiliser le site internet Searchmy.bio pour vérifier la qualité de ces comptes
  • 4ème ÉTAPE  : Il me suffit de contacter les personnes qui mettent des commentaires sur les photos de ces comptes influents pour trouver les premiers testeurs de mon activité, produit ou service

 

Voilà un exemple de message qui fonctionne très bien à l’étape 4 :

 

“Bonjour ! On dirait que tu adores la marque ABC. Je viens de t’envoyer un message privé avec une surprise !”

 

Il n’y a pas de méthode plus simple pour commencer à discuter avec des dizaines de personnes chaque jour sur Instagram. 

 

Des dizaines de personnes qui vont constituer le premier cercle de notre communauté ! 

 

Tester son idée sur Le Bon Coin (secret n° 3)

 

Ne sous estimez pas Le Bon Coin : c’est le 5ème site de france avec 28 millions de visiteurs uniques et  800 000 annonces sont déposées tous les jours

 

Mais comment l’utiliser pour faire connaître son projet ? 

 

On a plus l’habitude d’aller sur Le Bon Coin pour vendre ce vélo qu’on utilise plus depuis deux ans, que pour entreprendre. Et pourtant… c’est un endroit merveilleux pour étudier ses concurrents

 

Prenez vos 10 principaux concurrents. Observez leurs annonces sur Le Bon Coin. Dans quelles catégories ? Quels titres et mots spécifiques sont utilisés ?

 

Il faut savoir que Le Bon Coin permet de vendre des produits physiques, mais aussi des évènements ou des formations. Il est possible de créer un compte particulier ou un compte professionnel. Pour un premier test, un compte particulier suffit. Si votre idée fonctionne, un compte professionnel vous permet d’avoir une analyse de vos annonces et de leur portée, ce qui est très pratique ! 

 

800 000 annonces sont déposées tous les jours, je le répète. Pour vous démarquer, il est ESSENTIEL que votre annonce soit attirante : de belles photos, des mots clés, un texte attrayant. 

 

Je connais des centaines d’entrepreneurs qui ont réussi à faire décoller leur activité avec Le Bon Coin. Je pense par exemple à Anahyse France qui réalise aujourd’hui un très joli chiffre d’affaires avec son activité de formations en anglais.

Si aujourd’hui Anahyse est très présente sur les réseaux sociaux, et notamment YouTube, elle a commencé à générer plusieurs dizaines de milliers d’euros de chiffre d’affaires uniquement avec Le Bon Coin

 

Elle postait des dizaines d’annonces. Elle a profondément validé son idée grâce à ses annonces Le Bon Coin. Un succès inspirant ! 

 

Tester son idée avec les publicités Google (secret n° 4)

 

Les publicités Google constituent notre 4ème secret pour tester une idée d’entreprise ! 

 

Il s’agit des liens sponsorisés qui apparaissent tout en haut de la page suite à une recherche Google. Voici un exemple pour la recherche “fleuriste Paris”

La force exceptionnelle des publicités Google est de nous permettre de tester différentes hypothèses, différentes idées d’entreprise avec une rapidité incomparable.

 

C’est ce qu’a fait l’auteur Tim Ferris, qui a publié différents best-sellers et écoulé des millions d’exemplaires de ses livres.

Pour son livre “La semaine de 4 heures”, Tim Ferriss a fait de nombreux tests grâce aux publicités Google. Il voulait choisir le meilleur titre pour son livre

 

L’enjeu était de taille : se démarquer, parmi les 200 000 livres qui sortent chaque année dans le domaine du développement personnel aux Etats-Unis !

 

Il a choisi 6 titres, dont “La semaine de 4 heures”, et a créé une campagne de publicités Google pour chacun d’eux.

 

 

L’objectif de sa campagne était d’identifier quel titre allait générer le plus de clics ! En une semaine et pour moins de 200 dollars, Tim a identifié que La semaine de 4 heures” était le meilleur titre, et de très loin.

 

Tester son idée avec Facebook (secret n° 5)

 

C’est ce 5ème et dernier secret que j’ai utilisé pour débloquer le développement de LiveMentor.

 

Remontons à l’été 2016. Je suis fatigué et proche du burnout. Cela fait maintenant 5 ans que je suis entrepreneur. Mais le première modèle de LiveMentor ne fonctionne pas. Nous n’arrivons pas à nous payer un salaire tous les mois. Je travaille sans arrêt, je manque d’énergie, j’ai arrêté le sport et tous les loisirs. Je ne sais même plus depuis combien de temps je n’ai pas pris de vacances.

 

Lors d’un voyage à Londres, une idée commence à germer : jeter tout ce que nous avons construit pour lancer une nouvelle activité, des formations en ligne pour entrepreneurs.

 

Cette fois, je veux faire les choses différemment. Je ne veux plus perdre autant de temps, je n’ai pas le choix ! Je dois trouver très vite des réponses à mes questions, et notamment la première : comment ça fonctionne une formation en ligne ? 

 

Je fais alors quelque chose de très simple, de gratuit, et que chaque entrepreneur peut répliquer sur son projet. Je me rends sur Facebook. Je cherche les pages Facebook de toutes les entreprises de mon secteur, à savoir des entreprises qui dispensent des formations en ligne.

 

Je regarde les avis laissés sur ces pages Facebook. Et je contacte systématiquement chaque personne qui a laissé un avis, via un message privé. Je pose des questions simples, je présente mon projet, et je tombe sur des personnes extraordinaires, qui acceptent de m’aider, de me donner leur retour d’expérience, de m’expliquer ce qu’elles aiment (et ce qu’elles aiment moins) dans les formations en ligne qui existent alors.

 

Ces échanges ont fait gagner des années entières de LiveMentor.

 

Discutons ensemble de vos tests !

 

Voilà donc 5 secrets pour tester une idée d’entreprise. Le reste est de votre responsabilité : il vous faut prendre votre projet en main en y allant, en testant et débutant une démarche d’amélioration constante. C’est le seul moyen de garantir le succès de votre entreprise.

 

Avez-vous utilisé un de ces 5 secrets ? Utilisez-vous une autre méthode pour tester votre idée d’entreprise ? Je vous attends dans les commentaires pour en discuter ! 

 

Alexandre Dana et toute l’équipe LiveMentor

Vous avez trouvé une faute d’orthographe dans cet article ? Vous pouvez nous en faire part en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée .

Avatar

Alexandre Dana

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
shares

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :