Blog LiveMentor
L'hashtag de l'algorithme LinkedIn

Comment fonctionne l’algorithme de Linkedin ? [Guide Complet]

Pete Davies, ancien directeur du management produit chez LinkedIn, a défini l’algorithme LinkedIn de la manière suivante : “Des gens que vous connaissez, qui parlent de choses qui vous tiennent à cœur.“. 

Concrètement, l’algorithme Linkedin veut donner la priorité aux connexions personnelles autour d’un même sujet.

Et si à ses débuts, la plateforme semblait privilégier la recherche d’un travail, elle a bien évolué depuis en donnant la parole aux créateurs de contenus qui cherchent à gagner en visibilité, à faire de la publicité sur LinkedIn mais aussi aux entreprises ou indépendants à trouver des clients.

Mais entre les nouveaux hacks qui apparaissent chaque semaine sur la plateforme LinkedIn et votre besoin immédiat de créer du contenu engageant, il n’y a qu’un pas pour sombrer dans les mauvaises habitudes de la plateforme.

D’où la création de ce guide qui va explorer le fonctionnement de l’algorithme LinkedIn mais aussi vous donner quelques conseils pour commencer à publier sur cette plateforme.

Et si vous souhaitez connaître ce réseau de A à Z, LiveMentor a développé sa formation LinkedIn pour vous.

Avant de plonger dans le sujet de cet article, voici le plan :

Partie 1 : Comment fonctionne l’algorithme Linkedin
Partie 2 : Comment l’algorithme LinkedIn va diffuser votre contenu
Partie 3 : Comment publier sur Linkedin en tirant profit de l’algorithme (10 astuces).
Quelques mots pour la fin

C’est parti !

Partie 1 : Comment fonctionne l’algorithme Linkedin

Avant la refonte de l’algorithme LinkedIn en 2019, il avait tendance à privilégier la visibilité des mêmes personnes. 

C’est-à-dire que les individus qui avaient déjà beaucoup d’attention, obtenaient encore plus d’attention. Laissant peu de place aux autres créateurs de contenus sur la plateforme.

Pour réduire l’écart, Linkedin introduit trois nouveaux objectifs pour l’algorithme : pertinence des intérêts, l’engagement et les relations de proximité. 

Pour chaque nouvel objectif, nous allons creuser plus loin leur aspect.

1. Pertinence des intérêts

Lorsque l’on crée un profil LinkedIn, on a tendance à ajouter nos proches (famille, ami(e)s), nos collègues et/ou des connaissances en lien avec ou non notre secteur.

Cependant, ce que vous aimez consommer comme contenu n’est pas forcément le contenu que votre meilleur(e) ami(e) veut consommer.

Dans cette optique, LinkedIn a introduit dans l’algorithme les conséquences des hashtags, pages ou personnes que vous suivez en fonction de ces affinités

Par exemple, si vous suivez le hashtag “#marketing”, alors du contenu en lien avec le marketing va vous être proposé. 

Qu’il soit dans votre cercle de connexion ou non. 

L'algorithme Linkedin et les hashtag

2. L’engagement

Nouvel entrant dans l’algorithme et pas des moindres, l’engagement sur vos publications. 

En fonction de votre comportement passé, l’algorithme va évaluer si vous allez réagir à une publication tierce par un like, un commentaire ou un partage.

Par exemple, si vous likez “PROFIL A” régulièrement car il publie du contenu autour du marketing alors l’algorithme va automatiquement vous faire apparaître les prochaines publications. 

Il évalue aussi vos interactions avec les profils pour lesquels vous interagissez fréquemment.

3. Relation de proximité

L’algorithme LinkedIn veut donner plus de poids aux relations personnelles.

Pour déterminer quel contenu peut générer des relations de proximité, l’algorithme va considérer des signaux implicites et explicites. 

C’est-à-dire les personnes de votre réseau qui peuvent être directement touchées par votre contenu puis leur propre réseau en fonction des centres d’intérêt ou encore des compétences. 

Par exemple, si vous êtes un copywriter et que vous publiez du contenu lié au copywriting, alors vous allez d’abord toucher une de vos connexions, puis touchez l’une de ses connexions si cette personne à un lien avec le copywriting

Partie 2 : Comment l’algorithme LinkedIn va diffuser votre contenu

Lorsque vous publiez sur LinkedIn, il y a une sélection automatique faite par l’algorithme qui va donner de la visibilité à votre post ou complètement détruire sa portée.

Ensuite, c’est une personne de chez Linkedin qui va décider si votre publication doit être vue par plus d’individus.

A) Qualité et type de votre contenu

Tout d’abord, il y a des gros signaux rouges qu’il ne faut pas commettre au risque de retrouver son contenu avec zéro visibilité.

1. Contenu à spam

Aucun algorithme et aucun humain n’aiment le spam. 

Par spam, nous entendons des campagnes marketing intrusives dans votre messagerie privée ou des “saluts ça va, pouvez-vous aller like mon contenu?”

Il est à bannir dans votre stratégie de publication sur LinkedIn.

2. Quantité de tags

Taguer d’autres individus est intéressant pour gagner en visibilité, mais nous verrons dans la troisième partie que les tags peuvent aussi jouer contre vous. 

3. Qualité des hashtags

Si votre publication porte sur le copywriting, alors que vos hashtags indiquent #voyage #sushi, alors l’algorithme LinkedIn ne va pas considérer votre contenu comme digne d’intérêt.

4. Propos haineux, vulgaire 

Pour un monde en paix, l’algorithme met un carton rouge sur ce type de contenu et peut vous bannir de toute publication.

5. Pertinence du contenu

Est-ce que votre contenu apporte de la plus-value à votre entourage ? Est-ce qu’il y a un partage de connaissances suffisantes pour faire grandir les consommateurs ?

À partir du moment où vous remplissez toutes les conditions pour être publié, votre post est analysé par l’équipe Linkedin pour être validé manuellement. 

B) À qui l’algorithme va diffuser votre contenu

Prochaine étape, la propagation de votre contenu qui va se dérouler en trois étapes distinctes. 

Dans l’ordre :

  1. Relation de proximité
  2. Personne susceptible d’engager sur la publication (par rapport à son comportement passé)
  3. Personne susceptible d’être intéressé par la publication

C) Analyse de l’engagement

Suite à cette deuxième étape, l’algorithme Linkedin va analyser le comportement des utilisateurs sur votre publication et décider si oui ou non, elle doit propager votre contenu au-delà de votre réseau initial.

Pour cela, il y a des signaux (bon comme mauvais) qui vont donner un score à votre publication via différents points :

  • Le Dwell Time (nous verrons ce sujet en troisième partie)
  • Le taux d’impression (like, commentaire, partage)
  • Mais aussi la portée des individus qui commente
  • Le temps entre la publication et les premiers engagements ( <2h)
  • Signalement ou désabonnement après la publication de votre contenu

Mais pas d’inquiétude, dans la troisième partie, nous allons vous donner quelques conseils pour performer avec l’algorithme Linkedin.

Si votre publication LinkedIn remplit toutes les conditions favorables, alors il y a des chances  d’atteindre la prochaine étape qui va démultiplier la visibilité. 

D) Diffusion au-delà de votre réseau

Cette dernière étape permet de multiplier par x10 ou x100 la visibilité de votre publication. 

Mais il y a aussi une nouveauté sur LinkedIn qui est le “choix de la rédaction”. 

Le choix de la rédaction Linkedin algorithme

Concrètement, chaque semaine, l’équipe Linkedin choisit une série de posts et d’articles sur diverses thématiques et qu’ils vont mettre en avant. 

Une visibilité supplémentaire pour vos contenus.

Partie 3 : Comment publier sur Linkedin en tirant profit de l’algorithme (10 astuces).

Maintenant que nous avons vu comment l’algorithme Linkedin fonctionne, nous voulons vous donner quelques conseils pour publier sur Linkedin ou même tester votre projet sur LinkedIn efficacement, par exemple. 

Dans cette dernière rubrique, nous avons recensé 10 astuces qui peuvent faire la différence sur le fonctionnement de l’algorithme LinkedIn.

1) Se connecter avec des personnes d’intérêts

L’algorithme Linkedin privilégie les relations de proximité. 

C’est-à-dire que vos relations LinkedIn doivent refléter votre domaine d’activité si vous voulez toucher plus de monde sur vos publications.

Pourquoi ?

Car ces relations seront plus à même de réagir à ce type de contenu.

2 ) Participer à la vie active de LinkedIn 

Participer envoie un signal fort d’engagement sur la plateforme.

Il permet de montrer à l’algorithme LinkedIn ce que vous aimez mais aussi de créer un sentiment de réciprocité avec les autres créateurs. 

Et cette réciprocité permet des engagements en retour.  

Il y a aussi une fonction qui est sous-utilisée sur Linkedin, c’est la création de relations plus personnelles en message privé.

Mais attention, le spamming marketing (c’est-à-dire l’envoi massif de messages commerciaux à des individus qui n’ont rien demandé) est à bannir de vos utilisations. 

Le but est de créer des relations, pas de vous faire haïr.  

3) Créer du contenu engageant qui favorise Dwell Time

Le Dwell Time a été introduit en 2019 dans l’algorithme Linkedin. 

À l’image de l’algorithme Youtube, il mesure le temps que le lecteur passe sur votre publication. 

Plus le temps est long, plus votre Dwell Time est bon.

Pour augmenter le temps de consommation sur votre contenu, voici quelques solutions :

  • Sondages
  • Vidéo
  • Carrousels
  • Posts longs (jusqu’à 3000 caractères)

Cependant, le contenu long est à nuancer : le but n’est pas de dire plus mais de dire mieux

Quelques conseils pour garder un bon Dwell Time :

  • Le bouton “voir plus” (compte plus en termes d’engagement qu’un like)
  • Rendre son post intéressant en jouant sur les émotions.
  • Créer des posts copywriter/storytelling sous forme d’AIDA (voir prochain point) 

4) Créer du contenu qui cible les problématiques de votre réseau

Chaque lecteur à des souffrances dans son domaine d’activité. 

À vous de résoudre leurs problèmes avec du contenu pertinent dans votre niche grâce à votre expertise. 

5) Publier qu’une fois par jour 

La durée de vie d’une publication est d’environ 24h.

C’est-à-dire qu’en publiant plusieurs fois par jour, vous réduisez la portée de chaque post.

Au-delà de trois publications par jour, dites adieu à votre visibilité.

6) Garder de la consistance

Il y a parfois quelques hacks pour gagner en visibilité rapidement, mais leurs performances sont de courte durée.

La vraie clé de la réussite réside dans votre consistance sur LinkedIn.

En donnant rendez-vous périodiquement à votre audience, vous faites savoir à l’algorithme que vous existez et donc plus vous publierez, plus vous gagnerez en visibilité.

7) Utiliser correctement les hashtags

L’algorithme Linkedin va favoriser vos hashtags, mais attention à ne pas inonder votre publication. 

Trois à cinq hashtags sont suffisants et ils doivent être en lien avec votre sujet.

Pour les créateurs de contenus qui veulent jouer sur leur personal branding, un hashtag personnel peut être envisagé pour créer une communauté et augmenter l’engagement.

8) Créer des liens externes

Il y a beaucoup de contradictions au sujet des liens externes. 

Oui, il peut réduire votre visibilité mais non il ne va pas rendre invisible une bonne publication

Pour ajouter un lien externe, il existe trois solutions :

  • Dans la publication
  • Dans la publication en éditant le post une heure après
  • Dans le premier commentaire 

La meilleure solution étant la première, car laisser un lien dans un commentaire rend la publication très “marketing” et SURTOUT en cas de partage ou de trop nombreux commentaires, le lien externe disparaît. 

9) Taguer les bonnes personnes 

Taguer des personnes, surtout si leur visibilité est bonne sur Linkedin, permet de créer plus d’engagement sur votre publication LinkedIn.

Cependant, il ne faut pas taguer n’importe qui. 

Car si la personne ne répond pas à votre publication (like, commentaire etc..), l’algorithme Linkedin vous pénalise de 50%.

Ce n’est pas une petite pénalisation.

10) Quel est le meilleur moment pour publier sur Linkedin ?

La fameuse question qui vaut 1 million !

Selon les informations de LinkedIn, les meilleurs moments pour publier sur la plateforme sont le mardi et jeudi, de 8h à 10h.

Mais, il y a quelques exceptions. 

Par exemple, 60% des utilisateurs de LinkedIn regardent l’application le samedi.

En fait, la vraie clé est de connaître l’heure de son audience. 

Et c’est en testant différentes heures que vous découvrirez quand votre audience consomme votre contenu. 

Publication Yoann Lopez Linkedin

D’ailleurs, nous n’avons pas oublié les professionnels !

Si vous êtes une entreprise et que vous voulez créer une page Linkedin et publier du contenu, nous avons écrit un article exprès pour vous :  4 principes d’une excellente page d’entreprise sur Linkedin.

Quelques mots pour la fin

Comprendre l’algorithme LinkedIn est un plus dans votre stratégie de contenu. 

Cependant, il n’est pas l’unique sésame à l’obtention d’une vraie visibilité. 

Pour performer sur LinkedIn, il faut varier votre contenu, persévérer, interagir, et surtout vous demandez quelles plus-values vous allez apporter à vos lecteurs. 

Maintenant que vous avez compris comment fonctionne l’algorithme de LinkedIn, vous pouvez désormais commencer à construire votre audience sur LinkedIn

On se retrouve dans notre formation LinkedIn pour aller plus loin ?

la formation LinkedIn de LiveMentor

Alan Peron

Alan Peron

Rédacteur @LiveMentor

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!