Blog LiveMentor
comment creer une liste e mails

Pourquoi vous avez besoin d’une liste d’e-mails et comment en créer une ?

Il y a 10 ans, tous les « experts marketing » l’affirmaient : l’e-mail était mort. Ou plutôt allait mourir dans les années qui venaient… Et il ne servait donc plus à rien de créer une liste d’e-mails pour votre newsletter.

Vous vous en souvenez ?

C’était le boom des réseaux sociaux ! Facebook venait d’arriver en France, pareil pour Twitter, et Instagram venait à peine de voir le jour.

Quand j’y repense, c’était une époque assez dingue.

Ces entreprises étaient en train de complètement ré-inventer nos modes de communication

Tout devenait plus instantané, et les marques pouvaient s’adresser publiquement et directement à leurs clients potentiels où qu’ils soient dans le monde, ce qui n’avait jamais été possible auparavant. 

Pourquoi s’embêter avec des mails dont on n’était même pas certains qu’ils soient ouverts ou lus par ceux qui les recevaient ? 

Les experts s’attendaient donc à ce que la tendance s’accentue. Forcément, les réseaux sociaux étaient partis pour s’imposer, et pour enterrer l’email qui faisait alors figure de mode de communication à la papa. 

De nouveaux réseaux sociaux allaient apparaître, et les gens allaient délaisser leurs boîtes e-mails pour passer exclusivement sur ces nouveaux supports.

10 ans plus tard, force est de constater qu’ils se sont trompés.

Il y a bien eu de nouveaux réseaux sociaux, mais l’e-mail n’a jamais compté autant d’utilisateurs qu’aujourd’hui.

Rendez-vous compte, il existe presque autant d’adresses e-mails que de comptes sur tous les réseaux sociaux confondus ! Car sans email, impossible d’ouvrir un compte sur une de ces plateformes. 

Et il n’y a jamais eu autant d’e-mails envoyés que cette année.

Plus important encore : l’e-mail n’a jamais été aussi rentable pour les entrepreneurs.

J’ai fait une rapide recherche Google : les chiffres que j’ai trouvés varient en fonction des sites et des sources, mais pour résumer, le retour sur investissement des e-mails marketing varie entre 3 800 % et 4 400 % !

Ça veut dire que si vous dépensez 1 € pour créer une liste d’e-mails et vendre votre produit via cette liste, vous pouvez récolter entre 38 € et 44 €. C’est excellent.

Et le retour sur investissement sur les réseaux sociaux ? Est-il possible de faire une comparaison ? 

En fait, on ne le connaît pas, et c’est un très gros problème. Cette fois, j’ai eu beau chercher sur Google, impossible de trouver une source fiable qui mesure leur rentabilité.

Et même sans parler de rentabilité, je n’échangerais jamais la liste d’e-mails de LiveMentor contre autant de followers sur Instagram.

JAMAIS.

Aucune plateforme n’a décidé à ma place si vous deviez voir ce contenu sur votre fil d’actualité (ou pas), ni ne m’a dit si je respectais ou non ses conditions générales.

Cette liste d’e-mails, c’est le moyen le plus sûr et le plus direct pour échanger avec votre communauté comme vous l’entendez. 

C’est un lien instantané avec la communauté, et c’est une liberté que je n’abandonnerais pour rien au monde.

Pourquoi est-ce que je vous raconte tout ça ?

Parce que je veux vous montrer que la plupart des articles de marketing que vous trouverez en ligne se trompent.

Vous pouvez lire un peu partout que la première étape pour lancer votre entreprise ou votre side-project est de créer une page dédiée sur vos réseaux sociaux…

… sauf que ces mêmes réseaux sociaux ne sont utiles qu’à partir du moment où vous avez une communauté engagée. Mais ils ne vous servent à rien si vous n’avez pas de communauté ou si votre communauté n’interagit pas avec vos publications !

  • Ils ne vous permettent pas d’échanger directement avec de potentiels clients (puisque vous ne maitrisez pas la visibilité de vos publications : ça, c’est l’algorithme des réseaux qui décide) ;
  • Ils ne vous permettent pas de garder contact avec ces personnes si vous décidez de changer de plateforme (vous ne pouvez pas « exporter » vos fans d’un réseaux social vers un autre : il faut à chaque fois tout recommencer de zéro) ;
  • Ils ne vous permettent pas non plus de mesurer précisément l’intérêt de votre communauté pour votre projet (on like tout et n’importe quoi, ça n’a pas de valeur : un like ne signifie pas, loin de là, un achat).

Tout ça, seule une liste d’e-mails vous permet de le faire.

Constituer cette liste doit donc être votre priorité.

  1. C’est le canal le plus efficace pour tester votre idée à petite échelle, et vendre votre premier produit.
  2. C’est le meilleur moyen de fédérer une communauté autour de votre projet sans être dépendant du bon vouloir d’une plateforme tierce.

En somme, c’est la toute première étape pour lancer votre side-project ou créer votre entreprise. Votre page Facebook, quant à elle, vous sera très utile dans un second temps, quand votre projet sera un peu plus avancé.

Bon, soyons francs : ce n’est pas facile de se constituer une liste d’e-mails.

(Celle de LiveMentor contient 200 000 e-mails, mais j’ai mis plusieurs années à la construire !).

Mais c’est tout aussi difficile d’amasser les likes et les followers sur les réseaux sociaux, pour un résultat moins bon et des performances très aléatoires.

Aujourd’hui, je voudrais vous donner 2 ou 3 conseils à vous donner pour vous aider à démarrer.

Et si vous avez un peu de temps pour les expérimenter, vous pourrez même obtenir votre première liste d’e-mails dès ce soir, vous verrez !

Pour vous faciliter la lecture, et vous donner un aperçu des principales étape ddans la création d’une liste d’e-mails, voici un plan détaillé de l’article :

I/ Quel outil CRM choisir pour votre Newsletter?
II/ Créez une landing page pour votre NewsLetter sans avoir à coder
III/ Quelles sont les étape dans l’atteinte des 1 000 abonnés pour votre Newsletter
IV/ 3 millions de mails par jours : Le cas de Morning Brew

C’est parti !

I/ Quel outil CRM choisir pour votre Newsletter? 

Il y a 2 raisons pour lesquelles vous avez besoin d’un CRM.

  1. Vous avez besoin d’un outil pour récolter les adresses, et envoyer les e-mails à grande échelle.
  2. C’est lui qui va vous fournir la dernière partie de votre page de capture : le formulaire d’inscription.

Autant dire que sans CRM, impossible de vous constituer une liste d’e-mails. Mais vous allez voir, ce n’est pas bien compliqué !

Des CRM, il en existe des milliers. La difficulté, c’est de choisir le bon.

pour se faire, voici une petite liste des CRM que je vous conseille : 

1) Substack

Substack est un service qui vous permet d’avoir à la fois une page de capture et un outil d’envoi d’e-mails.

Initialement il est destiné aux journalistes qui souhaitent récupérer leur indépendance financière et s’affranchir de la rémunération des journaux et des magazines traditionnels.

L’interface est très sobre, et puisque ce n’est pas un outil marketing, vous n’avez pas à subir tout son jargon incompréhensible.

C’est une sorte d’alternative tout-en-un, qui ne vous demande aucune mise en place technique (et qui est gratuite, ce qui est plutôt cool).

Interface Substack

2) Sendinblue

C’est l’outil CRM 100% FR, un équivalent de MailChimp mais beaucoup plus facile d’utilisation.

SendinBlue offre plus de possibilité à l’utilisateurs : 

  • C’est un outil facile à prendre en main 
  • Moins complet que MailChimp, mais il laisse une grande liberté d’action à l’utilisateur
  • SendinBlue propose de nombreuses possibilités de personnalisation d’e-mails
  • Et, cerise sur le gâteau, un support français réactif et à l’écoute

SendinBlue liste emails

3) TinyLetter

Si vous préférez un outil basique qui fait le job sans une multitude d’outils que vous n’utiliserez jamais, dirigez-vous vers TinyLetter. C’est un outil qui appartient à Mailchimp, mais qui ne contient pas toutes ses fonctionnalités avancées :

  • Il dispose d’un formulaire multilingues
  • Il propose diverses options de sécurité de formulaire 
  • Il propose une fonctionnalité de partage des devis
  • etc. 

 Pour résumer, il envoie des e-mails de manière simple et efficace, et c’est le plus important ! On ne lui demande rien de plus.

TinyLetter CRM liste emails 

4) MailChimp

MailChimp, c’est certainement l’outil CRM le plus connu. Je ne citerai pas toutes les qualités de cet outil, mais elles sont nombreuses : 

  • Compatible avec d’autres outils
  • Documentation complète
  • Des centaines de templates customizable
  • Le service est gratuit, jusqu’à 2000 e-mails
  • etc. 

Pourtant, ce n’est pas celui que je vous conseille. Il est certes très complet, mais ça le rend plus difficile à prendre en main. De plus, il ne dispose que d’une version anglaise et c’est un outil cher si vous l’utilisez régulièrement.

CRM MailChimp

II / Créez une landing page pour votre NewsLetter sans avoir à coder

Pour constituer votre liste d’e-mails, vous avez besoin de 2 outils.

  • Un outil pour créer une page de capture (on parle aussi de landing page, ou de page d’atterrissage),
  • et un outil pour récolter, gérer et envoyer des e-mails à grande échelle (on appelle ça un CRM, Customer Relationship Management).

(Il existe un service qui rassemble ces 2 outils, je vous en reparle dans 2 minutes.)

Concentrons-nous d’abord sur la première étape : la page de capture.

La chance que vous avez aujourd’hui, c’est qu’il existe un paquet d’outils qui vous permettent de créer une page web sans avoir à écrire la moindre ligne de code (c’était bien différent quand je suis devenu entrepreneur, et je ne suis pas bien vieux !).

J’en ai plusieurs en tête :

  • Cruip,
  • Unicorn Platform,
  • Umso,

Ces outils vous permettent de créer une page de capture en 1 heure, montre en main.

Vous n’avez pas à créer un site tout entier, ni même à payer un hébergement. Ces services vous permettent donc de vous lancer et tester votre side-project en quelques heures (c’est très impressionnant).

Ils permettent aussi de régler un problème que j’ai souvent rencontré chez les entrepreneurs LiveMentor : le casse-tête du design.

Ce que mon expérience m’a appris, c’est que le design n’influence que très légèrement l’efficacité de votre page de capture. Pourtant, ça reste une obsession pour la plupart d’entre vous.

(Une page de capture de LiveMentor. C’est pas magnifique, mais c’est efficace !)

C’est bien normal au fond : vous voulez juste être fiers de ce que vous créez, alors vous passez du temps à peaufiner le design de votre page pour que tout soit parfait.

Et bien, ces outils vous permettent d’atteindre un niveau de design professionnel, sans perdre trop de temps (parce que tout est déjà pré-conçu).

vous pouvez comme ça vous concentrer sur les éléments essentiels d’une bonne page de capture :

  • la proposition de valeur : expliquez en quelques phrases le problème que vous résolvez avec votre side-project,
  • les bénéfices de votre produit : demandez vous en quoi votre side-project va améliorer la vie de vos clients,
  • les témoignages : ils vous apporteront un peu de crédibilité aux yeux de vos visiteurs,
  • et bien sûr, un formulaire d’inscription (mais ça, j’y reviens un peu plus tard).

Détailler chacun de ces points dans cet article me semble compliqué.

Nous allons maintenant passé aux étapes, qui selon moi, détermine le nombres d’abonnés à votre newsletter.

III/ Quelles sont les étape dans l’atteinte des 1 000 abonnés pour votre Newsletter

1) Votre famille et vos amis sont vos premiers inscrits
2) Page et Pubs Facebook
3) Le partenariat de newsletter
4) Écrire un article pour votre newsletter

1ère étape : Votre famille et vos amis sont vos premiers inscrits

Maintenant que vous avez une page de capture et un CRM, vous êtes prêts à recevoir vos premières adresses e-mails.

C’est là que ça se complique un peu. Surtout que vous trouverez (encore) de tout sur Internet :

  • des articles qui vous disent de publier des articles sur d’autres blogs,
  • des « experts » qui vous conseillent d’être actifs sur les réseaux sociaux,
  • des Youtubers qui vous répètent que vous devez faire des vidéos Youtube, …

Tout ça n’est pas faux, loin de là.

Mais ça demande énormément de travail, et vous pouvez vite vous décourager si les résultats n’arrivent pas rapidement.

Et puis, il y a un moyen beaucoup plus rapide de récolter votre première liste d’e-mails !

Encore une fois, allez au plus simple :

  • prévenez votre famille et vos amis de ce que vous lancez, et demandez-leur de s’inscrire à votre liste ;
  • prévenez aussi votre cercle de relations éloignés en publiant sur vos réseaux sociaux par exemple, et envoyez quelques messages ;
  • puis demandez à toutes ces personnes de recommander votre projet à 1 ou 2 de leurs amis, pour étoffer un peu votre liste.

Rien qu’avec ces actions simples, je suis sûr que vous pouvez récolter vos 100 premières adresses e-mails en moins de 24 heures.

Et avec 100 adresses e-mails, 100 membres dans votre communauté, votre projet est déjà lancé.

Bien entendu, les 100 abonnés sont une première étape.

Rappelons que le but ici est d’obtenir vos 1000 premiers abonnés.

Vous avez prévenu votre famille, vos proches et votre cercle proche de réseaux sociaux.

Le but sera maintenant d’agrandir cette communauté pour atteindre les 500 membres inscrits.

Ce qui nous emmène à l’étape suivante !

2ème étape : Page et Pubs Facebook

Vous avez obtenu vos premiers inscrits sur facebook… pourquoi ne pas aller plus loin ?

Facebook est un outil de diffusion et de communication extrêmement efficace, alors il faut en profiter.

Pour accroître vos abonnés, la première étape serait déjà de créer une page Facebook dédiée à votre Newsletter. Ici je n’ai sans doute rien à vous apprendre, car c’est souvent le premier réflexe quand vous créez un site ou une Newsletter.

Néanmoins, vous allez devoir optimiser votre page Facebook, comme par exemple créer un bouton d’inscription. Car au-delà de créer une page pour donner de la visibilité à votre side-project, vous allez l’utiliser comme canal d’acquisition pour que les membres de votre communauté deviennent des abonnés.

3ème étape : Le partenariat de newsletter

Comme l’acquisition que vous pouvez faire à partir de votre page facebook, le partenariat de newsletter est aussi un moyen d’acquisition puissant.

il vous permet de : 

  • Communiquer sur votre Newsletter gratuitement : Puisqu’il s’agit généralement d’un échange de newsletter.
  • Récupérer de nouveaux lecteurs et du trafic : En écrivant un article invité, vous récupérerez non pas tout, mais une partie des lecteurs abonné à la Newsletter de votre partenaire. de quoi faire gonfler votre nombre d’abonnés ! 
  • Elargir votre réseau professionnel : car plus votre réseau professionnel sera grand (Je pense particulièrement à LinkedIn), plus il aura un impact sur votre newsletter et votre entreprise. 

Au premier abord, le partenariat semble donc quelque chose de très excitant. Mais choisissez bien vos partenaires. 

Quand vous êtes en contact avec un partenaire potentiel, faites en sorte de vous poser les bonnes questions :

  • Comment expliquer ce que vous faites à ce partenaire ?
  • Quel est le thème traité par ce potentiel partenaire ?
  • Comment seriez vous perçu par les lecteurs de ce partenaire ?
  • De quelle manière entrer en contact avec ce dernier ?

Une fois que vous êtes certain que ce partenaire est en accord avec votre projet, lancez vous… vous verrez que les résultats seront très intéressants. 

Enfin, nous arrivons au stade crucial : celui des 1000 abonnés à votre newsletter.

Et pour parvenir à booster votre acquisition et atteindre cet objectif, rien de vaut le bon vieil article de blog.

C’est en effet un des leviers d’acquisition pour votre newsletter les plus performants. 

 4ème étape : Écrire un article pour votre newsletter

Si vous êtes un Copywriter aguerri, vous n’aurez aucun mal à attirer des lecteurs sur vos articles.

Le but dans la rédaction d’articles de blog est de cibler une thématique précise afin d’attirer un lecteur précis qui aurait besoin des infos que vous traitez dans votre article.

Et plus vous traiterez des problématiques spécifiques, plus vous aurez de chances de récupérer des abonnés. 

Pourquoi ?

Tout simplement parce que ces mêmes personnes auront trouvé un contenu qui résout les problèmes qu’elles rencontrent au quotidien ! Et pour ça, elles auront envie de continuer à lire vos articles. 

Si vous souhaitez rédiger des articles de blog, sachez que ce qui fera revenir vos abonnés, c’est la qualité et la pertinence de votre contenu.

Pour illustrer ces étapes et vous donner un exemple d’une newsletter qui a explosé en termes d’abonnés, je vais vous parler de Morning brew.

IV/ 3 millions de mails par jours : Le cas de Morning Brew

Vous devez sûrement connaître Morning Brew.

Cette plateforme marketing par e-mail, principalement axée sur l’actualité et l’information commerciale, est aujourd’hui estimée à 75 millions de dollars.

Comment est-elle passée d’une micro-entreprise étudiante lambda à une société de plusieurs millions de dollars ?

Tout a commencé avec 2 étudiants : Alex Lieberman et Austin Rief

Pour l’anecdote, ils ont envoyé leur première newsletter avec un total de 45 étudiants abonnés. Puis, leur nombre d’abonnés a commencé à monter en flèche ! 

La première question qu’ils se sont posée était la suivante : comment mettre en forme de manière concise et courte leurs news marketing, tout en gardant un ton et une dynamique adaptés aux universitaires.

Pour arriver à cet objectif, les deux amis ont appliqué une recette simple : ils ont repris les gros titres du New York Times et ont réécrit les articles à leur sauce.

Mais qu’est-ce qui a fait ce qu’ils sont aujourd’hui ?

Ce qui a forgé la communauté de Morning Brew, c’est le bouche-à-oreille. Pendant des années, la société a fonctionné avec seulement ce mode de communication.

Mais Morning brew a aussi utilisé d’autres techniques… 

Principalement un système de parrainage TRÈS dynamique. 

Après s’être focalisés sur leur produit et avoir répondu à ces questions : 

Comment donner de la valeur au produit à l’utilisateur final ? 

Comment assurer une croissance forte à ce produit ?

ils ont créé un système de parrainage particulièrement ingénieux : les premiers lecteurs étaient fortement incités à parler de ces newsletter à leurs amis et ainsi de suite. Résultat : leur newsletter est devenue virale.  

Parce que les lecteurs étaient récompensés à chaque fois qu’ils aidaient Morning Brew à atteindre un nouveau palier. 

Par exemple, pour un total de 3 parrainages, vous pouvez bénéficier d’une newsletter exclusive chaque dimanche. Au fur et à mesure des parrainages effectués, l’entreprise met à votre disposition différents goodies (tee-shirt, tasses exclusives, etc.) mais vous accorde aussi des accès à son groupe privé Facebook.

Alors oui, Morning Brew a des millions d’abonnés, mais cette communauté s’est faite notamment grâce à un système de parrainage vraiment bien optimisé. 

Vous trouvez que ce que ces deux étudiants sont arrivés à faire est top ? Pourquoi pas vous ?

C’est à vous d’en créer une !

J’ai un petit exercice à vous donner.

Si vous avez déjà créé une liste d’e-mails, dites-moi comment ça s’est passé et à quelle étape vous en êtes. Est ce que vous avez atteint ce seuil des 1000 abonnés, est ce que vous vous en approchez petit à petit ?

Si, au contraire, vous n’avez pas encore créé une liste d’emails, la consigne est la suivante :

  • Choisissez un outil CRM parmi ceux cités plus haut
  • Faites pareil pour créer votre landing page
  • Dites moi quelles sont vos actions pour atteindre ce stade des 1 000 abonnés dans les commentaires

Si vous avez la moindre question au cours de ce processus, n’hésitez pas à me solliciter. 👇

A vos newsletters !

Pour en apprendre davantage sur la stratégie emailing, vous pouvez rejoindre la formation Marketing Digitale de LiveMentor

Formation marketing digital de livementor

Avatar

Alexandre Dana

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!