Blog LiveMentor
Justine Abecassis en tournage

Justine Abecassis, responsable du contenu pédagogique de LiveMentor

Justine AbecassisDans cet article, j’ai le plaisir de vous parler d’une très belle personne, Justine Abecassis, notre responsable de contenu pédagogique LiveMentor.

C’est elle qui s’assure de la qualité de nos formations. Justine coordonne la création des nouvelles formations, s’occupe de mettre à jour celles qui sont déjà en ligne et améliore sans cesse leurs contenus pour que vous puissiez bénéficier du meilleur.

Elle a elle-même entrepris, c’est d’ailleurs grâce à cela que nous l’avons rencontrée : elle s’était inscrite à la formation Marketing Digital pour faire décoller son projet. 

Si vous êtes en formation chez LiveMentor vous l’avez peut-être déjà vue dans l’un de vos cours en vidéo ou pour un webinaire collectif.

Elle a peut-être même été votre mentor !

Oui, Justine est pleine de ressources et nous sommes très chanceux de l’avoir dans l’équipe. Elle est très proche des entrepreneurs LiveMentor. Ce qu’elle souhaite, c’est les aider à s’épanouir, à atteindre la satisfaction d’avoir construit sa propre activité de A à Z.

C’est pour toutes ces raisons que cela me tenait à coeur de vous présenter Justine.

Justine Abecassis a l’entrepreneuriat dans le sang

Après le lycée et l’école de commerce Neoma, Justine s’associe avec sa meilleure amie et se lance immédiatement dans l’entrepreneuriat. 

Avec Éloïse, elle crée L’Étiquette, un projet de mode écoresponsable en deux axes. 

Un blog qui parle de mode éthique et une marketplace où l’on trouve des vêtements, chaussures, accessoires… toute la mode, version responsable.  

L’aventure marche fort et fait beaucoup parler d’elle dans les médias. Pourtant elle s’arrête au bout de deux ans lorsque les deux associées ne se sentent plus alignées avec le projet. 

En effet, pour que cela fonctionne, le business modèle implique d’augmenter constamment l’acquisition client. Pour elles, c’est complètement contradictoire à la philosophie éco-responsable qui est à l’origine de l’entreprise.

“Notre rêve absolu, c’était que les gens n’achètent plus de vêtements.” 

Lorsqu’elles prennent conscience de cette incohérence, Justine et Éloïse choisissent de s’arrêter avant d’aller trop loin. 

Pendant les deux années de L’Étiquette, Justine ne se rémunère pas, elle n’a jamais été salariée donc elle ne touche pas le chômage, elle est trop jeune pour toucher le RSA… Bref, elle a besoin d’une autre source de revenus. 

C’est comme cela qu’elle crée sa micro entreprise pour pouvoir enseigner notamment à la Neoma Business school. Ce sont ses débuts dans le monde de la transmission, et elle ne l’a plus quitté. 

Tous les ans elle transmet des fondamentaux de l’entrepreneuriat via une approche très concrète, les business games ou “ jeux d’entreprises ”. Elle est même récemment devenue la responsable du module sur l’entrepreneuriat écoresponsable.

Pour donner une plus grande portée à L’Étiquette, Justine a été une des premières à suivre nos formations. Lorsque le projet s’arrête, elle devient naturellement l’une de nos mentors. 

C’est aussi à ce moment-là qu’elle entame l’écriture d’un livre sur les erreurs dans l’entrepreneuriat. Pour Justine,on ne parle pas assez des échecs. Elle saisit alors l’occasion de faire le point sur sa propre expérience et de la partager avec d’autres entrepreneurs.

De mentor à responsable du contenu pédagogique

Justine fait partie des chanceux qui ont beaucoup travaillé pendant le premier confinement.

Elle a enseigné à distance, parfois jusqu’à des journées entières à la même classe. Elle a accompagné des entrepreneurs qui, eux-mêmes enfermés, étaient tout à coup beaucoup plus disponibles pour se former. “C’était génial, mais épuisant !” dit-elle.

Le profil sur mesure de Justine

Alors qu’elle prend enfin une semaine de vacances au mois de juin, elle reçoit un message sur Facebook. Alexandre Dana, CEO de LiveMentor, me raconte :

Recruter une nouvelle personne, c’est toujours un saut dans l’inconnu. Pendant plusieurs mois, je me suis interrogé sur le profil de la personne idéale, discutant avec des dizaines “ d’ingénieurs pédagogiques ”, dont certain.e.s exerçaient depuis 10 ans. 

Je ne sais plus exactement comment j’ai eu ce moment « eurêka » où il m’est apparu évident de contacter Justine. À partir de ce moment, je ne pensais à plus personne d’autre. Ma seule et unique priorité était de contacter Justine (et la convaincre de rejoindre LiveMentor !). Je me suis jeté à l’eau… avec un simple message sur Messenger !

Et elle a dit oui ! 

Justine Abecassis conversation

Alex connaît bien Justine, il l’avait accompagnée avant que ce ne soit elle qui rejoigne l’équipe des mentors …  

En tant qu’ancienne élève, elle sait ce qui lui manquait lorsqu’elle était de l’autre côté de la barrière. Tout ce qu’elle aurait préféré autrement à l’époque est une ressource inestimable pour aborder ses nouvelles responsabilités.

 J’espère que les entrepreneurs que l’on accompagne ont d’ailleurs plein d’idées à partager là-dessus eux aussi, parce que c’est ce qui nous permet de nous améliorer continuellement. 

Et ça ne s’arrête pas là ! Dans son rôle de mentor, elle a aussi vu les aspects et les contenus qu’elle aurait aimé avoir pour optimiser encore l’accompagnement des entrepreneurs.

“C’est presque une libération d’arriver à ce poste et de se dire “Ah ! Enfin, je vais pouvoir tout changer” ”

Justine a vécu l’expérience LiveMentor sous tous les angles ! 

Son profil est parfait pour améliorer encore le contenu de nos formations !

Justine Abecassis conquise par ce nouveau challenge

En Freelance depuis ses débuts, Justine se dit que si elle ne tente pas l’expérience du salariat maintenant, elle ne le fera jamais. Et pour elle, les deux statuts ne s’opposent pas. Elle a accompagné une centaine d’entrepreneurs dans leur projets, elle voit ce poste comme une mission qui lui permet d’aller creuser encore plus et qui, accessoirement, implique de signer un contrat. 

Et le challenge est attrayant. C’est une création de poste pour LiveMentor, il n’y a encore jamais eu de responsable du contenu pédagogique officiel, il y a tout à construire. 

Son rôle comporte deux axes principaux :

D’une part, il faut traiter des deadlines courtes, comme pour les lancements de nouvelles formations. Je vous donne un exemple, Justine est arrivée au poste début septembre, la formation Vendre et Convaincre est sortie fin octobre. Impressionnant, n’est-ce pas ?

D’autre part, il faut garder en vue des missions longues et constantes, comme la mise à jour des anciens contenus. Et ça c’est une mission infinie, parce que l’entrepreneuriat évolue tout le temps et qu’il y a toujours des améliorations possibles.

En prenant le poste, Justine commence par identifier ce qu’il y a à refaire. Elle était déjà mentor pour quatre de nos  formations, elle doit désormais s’approprier toutes les autres. 

Ensuite elle organise la mise en pratique, construit les process pour la suite. 

Et surtout, Justine doit prioriser. 

Avec Elariph, notre cadreur-monteur, ils sont hyper motivés par tous ces challenges, mais ils doivent canaliser leur énergie. À eux deux, ils ne peuvent pas tout faire en même temps.

L’expérience d’entrepreneure se révèle alors être un atout très utile pour Justine.

La première chose que j’ai faite en arrivant, c’est mettre en place des outils de gestion de projet pour visualiser et organiser les tâches. Comme un entrepreneur, pour ne pas exploser au vol, il faut tout organiser. 

Entre l’adrénaline au quotidien et la diversité qui compose ses journées, Justine retrouve finalement beaucoup de son expérience d’entrepreneure à ce poste, et ce n’est pas pour lui déplaire.

Mises à jour et nouvelles formations, Justine Abecassis au cœur du contenu pédagogique de LiveMentor.

Comment construit-on un bon syllabus chez LiveMentor ? 

Entrons justement dans le vif de l’activité.

Comme expliqué dans notre formation formateurs et coach, pour construire le syllabus d’une formation, Justine m’explique que la base de la pédagogie LiveMentor c’est de partir du persona.

Elle commence donc par se poser les fameuses “bonnes questions”.

À qui s’adresse-t-on ? De quoi ont-ils besoin ? Dans quel ordre vont-ils devoir faire les choses, et donc comment agencer les cours ?

Elle le sait grâce à ses longues journées d’enseignante, il faut avancer le plus progressivement possible tout en maintenant sans cesse l’attention pour que personne ne décroche.

Keep calm and keep teachingPour tout cela, Justine s’appuie sur sa propre expérience d’élève, d’entrepreneure, de mentor et de professeur, mais elle sait que cela ne fait pas tout.

Le piège serait de se contenter de cela, de me dire que j’ai été mentor et élève donc que je sais tout faire. Alors que non, ce n’est pas ma seule vision qui est intéressante, mais véritablement celle de tous les entrepreneurs et celle des mentors au quotidien. Ce sont leurs retours qui nous donnent les bonnes directions.

Ainsi, pour avoir un appui concret à exploiter, pour tester l’idée,  Justine organise des études. 

On interroge nos entrepreneurs bien sûr, à qui on demande ce qu’ils attendent pour cette formation. Mais aussi nos mentors, pour qu’ils nous fassent part des besoins qu’ils ont identifiés. Et évidemment, on épluche la concurrence pour déterminer les contenus qui apporteront réellement de la valeur à nos entrepreneurs.

Et pour aller vraiment au bout, Justine organise même des séries d’appels avec nos entrepreneurs pour discuter de vive voix de leurs expériences LiveMentor et de leurs attentes.

C’est donc avec une description très claire du besoin que Justine construit les programmes de formations pertinents et ordonnés. 

Qu’est-ce qui fait un bon cours ?

“C’est justement la question que nous nous sommes posée avec Elariph quand on a démarré.”

La réponse est très pragmatique. Les entrepreneurs n’ont pas le temps, ils n’ont pas 4 heures de visionnage de cours au quotidien. Pourtant il faut donner des cours, mais aussi des exemples pour les illustrer et que le tout soit digeste. 

Le mot d’ordre pour Justine c’est donc de donner des informations concrètes et réellement applicables, à mettre en pratique immédiatement après la vidéo. 

Et elle choisit des exemples au plus proches de la réalité de nos entrepreneurs, il faut que cela leur parle. Justine connaît le public de chaque formation. Elle sait à qui LiveMentor s’adresse et les exemples suivent. Les cours sont souvent illustrés d’exemples en freelance, ou dans le domaine du bien être, des métiers de thérapeute, de copywriter, ou de projets éco-responsables…

Parfois, le meilleur support d’un cours n’est pourtant pas la vidéo… Justine travaille en ce moment sur d’autres formats.

Comment transformer le discours d’un expert en intervention efficace ?

À l’époque de L’Étiquette, le seul moyen de communication accessible pour la petite entreprise, c’est son blog. Justine a donc une autre carte à son jeu, elle a déjà fait pas mal d’interview et sait comment s’y prendre. 

Nous avons la chance d’avoir dans nos formations, des intervenants souvent très experts de leurs domaines. L’enjeu est de faire en sorte que leurs interventions soient accessibles et compréhensibles par des entrepreneurs de tous niveaux. 

Une grosse partie du travail se passe en amont du tournage. Justine valide les supports et les plans des cours avant le Jour J. Surtout, elle briefe les intervenants à nos critères : on évite les anglicismes ou on les traduit, le jargon trop pointu, etc…

Mais pour qu’une intervention soit vraiment bénéfique, il faut aussi montrer à nos entrepreneurs pourquoi l’expert est légitime sur son sujet. Pourquoi on peut faire confiance à son expérience et suivre ses conseils. 

En résumé, le partage d’expérience doit être inspirant pour les entrepreneurs et les outils très concrets pour avancer. 

Justine intervient d’ailleurs elle-même dans certaines de nos formations. 

Sur des sujets de SEO, le référencement naturel justement, grâce à l’expertise qu’elle a acquise avec L’Étiquette. Mais aussi dans les formations Freelance et Vente pour partager son expérience réussie dans ces deux domaines. 

Les projets en préparation

Justine travaille actuellement sur les deux prochaines formations que LiveMentor va proposer. Une première sur la gestion d’entreprise et une autre sur la reprise d’entreprise.

Après cela, la priorité sera à la mise à jour des contenus existants. 

Pour cela, Justine dispose de données très précieuses, les avis des entrepreneurs LiveMentor. Attention, pas n’importe lesquels, elle consulte surtout les commentaires négatifs. Ce sont ceux-là qui donnent le plus d’indices sur ce qu’il y a à améliorer. 

Si la découverte des coulisses de la construction de notre contenu pédagogique vous a intéressée, que vous envisagez de devenir coach ou formateur vous-même, prenez quelques minutes pour discuter de votre projet. Notre formation Formateur et Coach pourrait vous intéresser.

Vous avez trouvé une faute d’orthographe dans cet article ? Vous pouvez nous en faire part en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée .

Avatar

Hannah Cassar

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :