Blog LiveMentor
Choisir Google Ads ou Facebook Ads

Pourquoi choisir Google Ads plutôt de Facebook Ads ?

Pourquoi choisir Google Ads plutôt que la publicité sur Facebook ? C’est une bonne question.

Le 28 août 2014 (il y a 6 ans déjà !), j’ai fait ce que 90% des entrepreneurs font quand ils lancent leur projet.

J’ai créé une page Facebook : celle de LiveMentor.

Creation page Facebook LiveMentor

À l’époque, je n’imaginais pas que cette page deviendrait l’une des plus importantes communauté d’entrepreneurs de France (plus de 77 000 membres !).

Communauté LiveMentor Facebook

Je n’imaginais pas non plus qu’elle donnerait naissance au fameux groupe Facebook de la communauté LiveMentor, qui regroupe plus de 10 000 entrepreneurs que nous avons accompagnés dans leurs projets.

Communauté des entrepreneurs LiveMentor Facebook

Et je n’imaginais pas encore que je démarrais, avec cette page, une aventure entrepreneuriale qui allait me mener si loin !

Mais ce dont j’étais certain, c’est que je venais de prendre une grande décision.

Créer cette page Facebook, c’était le moyen que j’avais trouvé pour faire décoller mon projet rapidement :

  • J’allais facilement créer une communauté
  • J’aurais beaucoup d’outils à ma disposition pour pouvoir échanger avec elle (sans avoir à mobiliser de gros investissements)
  • J’allais rapidement développer la visibilité et la notoriété de LiveMentor

Et tout est allé très vite !

Chaque jour, je pouvais discuter directement avec ma communauté, qui grandissait à vue d’œil.

Et j’adorais ça.

Je trouvais génial d’aider tous ces entrepreneurs ! Ils me soumettaient des problèmes liés à leur stratégie digitale, et je leur apportais des réponses en fonction de ma propre expérience entrepreneuriale.

Au fond, le tout premier mentor de LiveMentor, c’était moi !

Je me rappelle qu’à l’époque, je passais mes soirées dans une petite chambre chez ma mère à répondre à des questions de plus en plus nombreuses.

Ces questions, elles étaient postées directement dans les commentaires des publications. Et je prenais beaucoup de temps à détailler mes réponses, pour chaque membre de cette communauté puisse immédiatement passer à l’action.

Et quand ces questions étaient trop complexes pour les traiter directement dans les commentaires, j’organisais plusieurs fois par semaine des webinaires pour y répondre en direct !

C’était vraiment de supers moments.

Sauf que je m’éloignais de mon objectif initial : créer une entreprise rentable qui me permette de vivre de mon activité !

Et puisque j’avais tout misé sur cette page Facebook pour développer ma visibilité et la notoriété de ce projet, je n’arrivais pas à faire décoller LiveMentor.

Ce que je voulais au fond, c’était simplement pouvoir continuer à me nourrir de tous ces messages, de ces publications et de ces interactions avec cette communauté naissante, dans laquelle je me sentais au cœur de ma mission.

Mais il fallait que je me rende à l’évidence.

Si je ne changeais pas rapidement de stratégie, j’allais devoir tout arrêter : au-delà d’une communauté, j’avais besoin de clients.

1) La publicité sur Facebook : la (fausse) bonne idée

Comme j’avais déjà passé beaucoup de temps à développer ma communauté Facebook, j’ai décidé de rester sur ce réseau social, et de faire de la publicité.

Sur le papier, ça ressemblait à la solution miracle : je préparais quelques campagnes publicitaires, j’affichais ces publicités aux personnes qui suivaient ma page LiveMentor, et j’attendais.

Mais en vérité, je me posais mille questions.

  • Est-ce que ça va vraiment être rentable ?
  • Est-ce que je vais réussir avec la publicité à tenir mes objectifs de chiffre d’affaires ?
  • Est-ce que je vais me sentir moins débordé ?
  • Et surtout, est-ce que la publicité Facebook est vraiment LA solution ?

Pour les deux premières questions, la réponse est « oui » : faire de la publicité, c’est un formidable levier de croissance.

Sans publicité, LiveMentor ne serait jamais devenue l’entreprise qu’elle est aujourd’hui.

  • Une entreprise de presque 100 salariés et 100 mentors,
  • Une entreprise stable et pérenne, qui réalise plusieurs millions d’euros de CA chaque année,
  • Et surtout, une entreprise qui accompagne plus de 1 500 entrepreneurs tous les mois.

Mais est-ce que faire de la publicité sur Facebook m’a permis de reprendre le contrôle ? Est-ce que les publicités Facebook m’ont permis d’être moins débordé, et de me concentrer sur la stratégie de mon entreprise ?

Non.

Absolument pas !

Car faire de la publicité sur les réseaux sociaux, c’est TRÈS chronophage.

Le problème, c’est que sur les réseaux sociaux, il est quasiment impossible de vendre des produits ou des services directement à votre communauté sans produire énormément de contenu.

Créer des publicités Facebook efficaces, c’est un gros, très gros travail.

Par exemple, vous devez créer des contenus conçus spécifiquement pour vos publicités :

  • Des e-books,
  • Des vidéos qui valorisent vos produits,
  • Des photos professionnelles.

Rien que produire ce contenu, c’est déjà un boulot énorme.

Et malgré tout ce contenu, rien n’est acquis !

Car vous devez le renouveler très fréquemment :

  • Pour ne pas lasser vos audiences qui verraient passer constamment les mêmes publicités,
  • Pour vous adapter aux besoins de vos clients cibles, et créer un contenu différent pour chaque problématique,
  • Et surtout, ce que vous allez créer ne va pas toujours fonctionner : vous devez faire des tests, créer des variantes de vos, publicités, et trouver les contenus qui seront les plus performants.

Alors oui, grâce à tout ce dispositif, j’avais effectivement plus de clients… Mais à quel prix ?

  • J’étais encore plus débordé qu’auparavant par la production de contenu publicitaire,
  • Et je délaissais la communauté de ma page Facebook avec laquelle je me sentais pourtant si bien, et qui ne comprenait pas pourquoi j’étais (beaucoup) moins présent.

Est-ce qu’il existait une vraie solution à mon problème ?

Ce qui était certain, c’est que la publicité sur Facebook me permettait déjà d’augmenter mon nombre de clients.

Mais existait-il un autre système qui me permettrait d’avoir les mêmes bénéfices, sans perdre de temps sur la production de contenu ?

2) La publicité Google : la solution qu’oublient 90% des entrepreneurs

Même si j’avais déjà entendu parler de la publicité sur les moteurs de recherche, j’étais intimement convaincu que ce n’était pas fait pour moi.

On m’avait expliqué que :

  1. C’était très cher,
  2. C’était très complexe à mettre en place,
  3. Et complètement inexploitable par le petit entrepreneur que j’étais.

Quand je tapais une recherche sur Google, j’avais toujours l’impression de ne voir que des gros sites avec des liens publicitaires… Comment rivaliser avec Amazon par exemple ?

Et puis, la première fois que j’ai ouvert Google Ads, j’avais vraiment l’impression d’être face au tableau de bord d’un avion de ligne. Comment lancer sa première publicité à moins d’être un vrai geek ?

Interface Google Ads

Voici un exemple de tableau de bord Google Ads. Ce n’est pas le nôtre, mais ça vous montre à quel point ça peut paraitre compliqué !

Bref, j’avais la sensation qu’il y avait beaucoup trop de techniques à maîtriser d’un seul coup pour être efficace.

Ça me semblait clairement au-dessus de mes forces.

Néanmoins, il y avait un élément que je trouvais vraiment intéressant quand j’ai décidé de choisir Google Ads.

Un élément qui répondait complètement à mon besoin : j’ai décidé de choisir Google Ads car il n’y avait presque pas de contenu à créer.

Pas de vidéos, pas de visuels ou d’e-books : il suffit juste d’écrire un peu pour sa publicité Google Ads, et c’est tout.

Ce qui signifie une chose : à performance égale, la publicité sur Google est plus intéressante que la publicité sur les réseaux sociaux.

On ne perd pas de temps à produire des vidéos, des visuels, ou des e-books : tout ce qu’on doit produire, ce sont des publicités bien rédigées.

Et en continuant à approfondir Google Ads, j’ai été agréablement surpris.

Paramétrer une campagne sur Google Ads, ce n’est pas plus compliqué que de paramétrer une campagne sur Facebook.

Une fois l’outil pris en main, ce n’est pas si difficile : pour lancer sa première campagne de publicité, il suffit de bien connaître les différentes étapes et de les suivre pas à pas. Avec une bonne formation, vous pouvez très facilement y parvenir.

D’ailleurs nous avons rédigé un article à ce sujet, qui pourra vous aider à rédiger une publicité Google Ads dans les règles de l’art.

Bref, j’ai réalisé que si je décidais de choisir Google Ads, j’avais à ma disposition un levier qui me permettrait de trouver de nouveaux clients (et donc de faire décoller mon projet) sans avoir à passer du temps à créer constamment du contenu.

Et que toutes ces années, j’étais passé à côté.

Tout simplement parce que j’étais convaincu que les réseaux sociaux constituaient la seule solution pour permettre à des petites entreprises en phase de démarrage d’amorcer leur croissance.

Quand je pense à tout le temps que j’ai perdu, à faire de la publicité sur Facebook, alors que j’aurais pu aller beaucoup plus vite au démarrage de LiveMentor en commençant par choisir Google Ads !

C’était pourtant là, sous mon nez, et je savais que ça existait : j’étais juste convaincu que ce n’était pas fait pour moi.

3) Quel est le principe de la publicité sur Google (et sur les moteurs de recherche en général) ?

Sur Google, la concurrence est très rude pour parvenir à afficher son site dans les 3 premiers résultats de recherche.

La seule première page de Google pèse 77% des clics des personnes qui effectuent une recherche !

Et les 3 premiers résultats pèsent plus de 50% des clics.

C’est énorme.

Autant dire que si on est pas dans les 3 premiers résultats, on est invisible, tout simplement.

Sauf que, même si c’est génial d’être dans ces 3 premiers résultats, c’est loin d’être facile !

Il faut avoir :

  • Un site web qui a été bien développé,
  • Des pages bien rédigées pour les visiteurs, mais aussi pour les moteurs de recherche,
  • Une ligne éditoriale pour créer du contenu régulièrement.

Et il faut aussi :

  • Écrire plein d’articles de blog !
  • Sans oublier d’aller chercher des backlinks (c’est à dire des sites qui font des liens vers votre site web) pour augmenter sa notoriété.

Et même en faisant tout ça, atteindre les 3 premières places va prendre du temps (en général 4 à 6 mois avant de commencer à voir des résultats).

Si on ajoute à ça que 800 000 nouveaux sites sont créés chaque jour, on se rend compte que le référencement naturel va également nécessiter beaucoup de travail.

Mais en parallèle du référencement naturel, toutes les entreprises peuvent également acheter leur place dans ces 3 premiers résultats en faisant de la publicité sur Google avec Google Ads, mais ça a un prix.

(Et elles peuvent même en faire sur Bing ou encore sur Yahoo ! Car même si leurs parts de marché sont faibles, ça représente tout de même des millions de clients potentiels.) 

C’est ce qu’on appelle le SEA, ou Search Engine Advertising. Littéralement, publicité sur les moteurs de recherche.

Le principe du SEA est simple : vous achetez les premières positions des résultats de certaines recherches en fonction de votre secteur d’activité.

Ces recherches sont classées par concurrence : plus une recherche est effectuée, et plus elle est considérée comme intéressante pour les entreprises, car elle permet de générer beaucoup de clics.

Et donc, plus le clic est cher.

Car c’est un des plus gros avantages de Google : on ne paie pas juste pour être sur les 3 premières places, mais uniquement si les gens cliquent sur votre lien.

C’est ce qu’on appelle le CPC (ou coût par clic) : un système basé sur des enchères où, finalement, celui qui se déclare prêt à payer le plus cher remporte la mise.

Bien entendu, même si le coût par clic est élevé, il faut le relativiser en fonction du retour sur investissement attendu !

Si je veux vendre une maison, je peux accepter un CPC à plusieurs centaines d’euros car le retour sur investissement sera très important !

Par contre, si je vends un livre à 20€, je vais essayer de limiter mon CPC à quelques euros.

Bien entendu, on renonce à une partie de notre marge. Mais en parallèle, on augmente parfois de manière (très) conséquente notre chiffre d’affaires.

L’avantage de ce système ?

Il permet de se payer une des 3 premières places de Google, sans bosser pendant des mois sur son SEO.

Et c’est accessible à toutes les entreprises, quelle que soit leur taille. Pas besoin de s’appeler Amazon : même une petite entreprise peut tirer partie des Google Ads !

Reste bien entendu à bien comprendre comment ça marche…

Je vous propose de lire cet article il est expliqué plus en détail le fonctionnement de la publicité en ligne.

N’hésitez pas à le mettre dans vos favoris, car il vous expliquera toutes les notions de base qui vous permettront de bien comprendre la publicité sur Google (et les autres moteurs de recherche également).

Si vous souhaitez en apprendre encore plus, nous avons créé notre propre formation Google Ads.

Autrement, le blog de LiveMentor contient d’autres articles sur le SEA. Chacun traite d’un sujet différent à propos de cet outil.

Vous pourrez par exemple découvrir comment protéger votre marque sur Google Ads, car oui, nous sommes à l’abri de rien peu importe l’outil. Mais aussi un article qui traite du futur de Google Ads. comment serait-il perçu dans l’avenir ?

Peut-être que ces articles pourront vous convaincre de choisir Google Ads pour créer vos publicités en ligne !

formation SEA livementor

Avatar

Alexandre Dana

Co-fondateur et CEO de LiveMentor

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!