Blog LiveMentor

Pourquoi il est important de développer l’esprit d’entreprendre de votre enfant ?

Si l’entrepreneuriat n’est pas une fin en soi, un des objectifs de l’éducation devrait être le développement de l’esprit d’entreprendre de nos enfants.

L’école se concentre essentiellement sur des savoirs académiques indispensables à la réussite scolaire. Elle investit peu le champ des savoir-être, pourtant nécessaires dans la vie professionnelle. Elle ne valorise pas clairement, ces qualités personnelles et interpersonnelles qui sont à l’origine de l’esprit d’entreprendre et des compétences entrepreneuriales. L’école prépare les enfants à se mettre en quête d’un métier, plus souvent d’ailleurs d’un emploi salarié. Elle ne les familiarise pas avec l’entrepreneuriat et ne les encourage pas à explorer cette voie.

Pourtant, développer ces savoir-être se révèle indispensable pour nos enfants. Ils sont un rempart face à l’évolution du monde du travail et l’arrivée de l’intelligence artificielle. Ils sont aussi la clé des champs du possible. En ouvrant les enfants à l’esprit d’entreprendre, on leur offre de considérer beaucoup de possibilités de s’épanouir, aussi bien d’un point de vue professionnel que personnel.

enfant-entrepreneur

Les caractéristiques de l’esprit d’entreprendre

Les trois grands traits qui définissent probablement le mieux l’esprit d’entreprendre sont : la passion, la créativité et la résilience.

La passion

La passion est cette force invisible qui guide l’entrepreneur et le fait avancer dans les bons comme les mauvais moments. C’est elle qui transmet l’énergie positive et l’enthousiasme au sein d’une équipe et qui la fédère contre vents et marées. C’est encore elle qui fait que, inlassablement, l’entrepreneur teste et valide son service ou son produit.

La passion est un moteur mais aussi un cap pour l’entrepreneur. Elle lui permet de tenir le coup dans les moments difficiles car grâce à elle, l’entrepreneur est aligné. 

Nourrir des passions dès l’enfance est donc un premier pas dans la stimulation de l’esprit d’entreprendre.  

 

La créativité

Un entrepreneur sollicite sa créativité en permanence. La créativité peut s’exprimer dans l’idée qu’il développe ou dans la manière dont il la met en oeuvre. Elle réside surtout dans la capacité qu’il a à trouver des solutions aux multiples problèmes qui se posent à lui. L’entrepreneur cherche l’angle nouveau avec lequel aborder une situation. 

De fait, contrairement à une idée répandue selon laquelle on est créatif quand on exploite un talent artistique, chacun de nous peut se révéler créatif dans son quotidien. C’est un angle de vue que vous pouvez aussi transmettre pour développer l’esprit d’entreprendre de votre enfant.

enfant entreprendre creativite

La résilience

L’entrepreneuriat est un long chemin semé d’embûches. 

Avant même de parler de créer une entreprise, l’entrepreneur doit déjà vérifier que son idée est en phase avec les besoins de son persona. Débute alors un long processus d’itérations pour valider ou non ses intuitions, et petit à petit à force de pivots, trouver un business modèle viable.

Dans ce parcours qui s’apparente à une interminable montagne russe, l’entrepreneur renforce sa capacité de résilience. Il doit faire preuve d’humilité, en remettant toujours en question ce qu’il pense ou qu’il croit acquis. Il ne doit se fermer aucune porte prématurément. 

L’entrepreneur apprend à relever les challenges, à reconnaître en eux les opportunités. Il ose prendre des risques et accepte la possibilité de l’échec qu’il ne conçoit pas comme une fatalité. Il comprend qu’il peut en tirer de nombreux apprentissages pour repartir de plus belle vers le cap qu’il s’est fixé. Sans le savoir, l’entrepreneur expérimente au quotidien l’esprit de développement (growth mindset). 

 

Ces trois caractéristiques vont de pair avec un cortège de savoir-être (ou soft skills) tels que la curiosité, la persévérance, l’enthousiasme, l’authenticité, la capacité à se connecter aux autres ou encore le courage. Ces qualités personnelles et interpersonnelles s’enrichissent mutuellement, telle la confiance en soi qui se nourrit de la résilience. 

Les projets “entrepreneuriaux” comme le traditionnel stand de limonade que les enfants s’amusent à monter, sont un moyen très efficace de les développer.

L’esprit d’entreprendre de l’enfant , un atout indispensable pour son avenir…et son bonheur !

Développer l’esprit d’entreprendre de votre enfant, c’est lui offrir les outils pour préparer son avenir en le pensant différemment.

L’évolution du marché du travail

On assiste depuis plusieurs années à une très forte augmentation de la part des indépendants, des free lances, dans le secteur tertiaire qualifié. 

Aux Etats-Unis, les projections tablent sur 50% d’indépendants parmi la population active à l’horizon 2027 alors qu’en Europe, cette part oscille d’ores et déjà entre 20 et 30% de la population active. En France, elle atteindrait 25% dès 2025. 

Aujourd’hui se prépare donc la future génération de free lances. Or, l’école ne l’intègre pas.  

Afin de préparer nos enfants au monde du travail, notre devoir de parents est d’être particulièrement attentifs à cet aspect de leur éducation. Nous devons les aider à développer leurs soft skills ou savoir-être, au même titre que nous les accompagnons dans l’apprentissage de la lecture. 

enfant esprit entreprendre free-lance

Le monde du travail révolutionné par l’intelligence artificielle

L’intelligence artificielle ne devrait pas entraîner de suppressions massives d’emplois (environ 5% des métiers pourraient disparaître). En revanche, elle va bouleverser la manière dont nous exerçons nos métiers. Elle sera complémentaire de l’homme en accélérant la compréhension ou en supprimant les tâches rébarbatives et répétitives.  

D’ici 2022, la moitié des heures travaillées en France seraient automatisables (rapport Mc Kinsey). Tous les types d’emplois seraient concernés quelque soit leur niveau de qualification ou de complexité. C’est d’ores et déjà le cas des traders dont un tiers des emplois a disparu à Wall Street en 5 ans.

La grille de lecture qui convient d’adopter aujourd’hui pour se projeter dans les métiers de demain, est de savoir quelle part du métier sera automatisable et quelle part ne le sera pas. Ce qui revient à dire que les métiers de demain feront davantage appel à l’esprit d’entreprendre de nos enfants à savoir leurs capacités de créativité, d’analyse critique, d’innovation. 

L’intelligence artificielle va remettre en question les professions qui détiennent un savoir comme la médecine, le droit, la finance etc.

Ce savoir peut aujourd’hui être incorporé dans l’intelligence artificielle. Comme l’explique Paola Fabiani dans son livre Le savoir n’est plus le pouvoir, ce qui va devenir discriminant c’est l’exercice des talents (le sens critique, la prise de risque, la curiosité, la capacité à travailler en groupe, à coopérer, le leadership…), parce que les soft skills qu’on peut travailler dès l’enfance ne seront jamais obsolescents face aux machines. 

 

Les savoir-être qui sous-tendent l’esprit d’entreprendre sont à la base d’une vie personnelle épanouie

Etre heureux implique de : 

  • bien se connaître : savoir quels sont ses potentiels, comprendre comment fonctionne son cerveau, savoir reconnaître les activités qui apportent du plaisir et de l’énergie et, cerise sur le gâteau, trouver sa « mission » de vie : c’est-à-dire la cause pour laquelle on a envie de s’engager. 

 

  • être connecté positivement aux autres : savoir exprimer de la gratitude, être capable de ressentir de l’empathie, de la compassion, de pardonner, de s’engager pour contribuer au bien-être collectif. 

Tous ces savoirs-êtres ou soft skills, sont à la base même d’une vie épanouissante. Bien que présentes chez chacun d’entre nous dès la plus tendre enfance, elles ne s’expriment pas de la même manière selon les individus. 

L’éducation rentre en ligne de compte, à travers l’état d’esprit que nous parents, transmettons à nos enfants. L’école aussi, impacte le développement des soft skills de l’enfant, selon qu’elle valorise et favorise ou non leur exploration et mise en pratique. Il a par exemple, été prouvé que si tous les enfants font preuve d’un comportement empathique à 18 mois, il n’en est plus de même à 6 ans. Cette capacité va en s’amenuisant au fur et à mesure que l’enfant grandit si elle n’est pas exploitée. 

C’est en ayant conscience de leur existence et en apprenant à les utiliser, que les enfants pourront s’appuyer sur leurs soft skills pour mener une vie épanouissante. En accompagnant le développement de l’esprit d’entreprendre de votre enfant, vous le préparer à penser son avenir différemment et à se réaliser pleinement.  

 

Exercice – Avez-vous conservé vos rêves d’enfants ?

Pour accompagner votre enfant, nous avons imaginé une série d’exercices afin d’aiguiser votre propre esprit d’entreprendre !

Pour cela, quoi de mieux pour commencer que de vous replongez dans l’enfant que vous étiez ? 

Arrêtez-vous quelques minutes et pensez à ce que vous aimiez faire enfant. 

Prenez une feuille et répondez aux questions qui suivent :

  • Quelles étaient vos activités ou occupations favorites ? 
  • Dans quel cadre étiez vous le plus à l’aise (seul, avec les enfants de votre âge, …) ?

Après avoir répondu à ces questions, analysez vos réponses à l’aune de l’adulte que vous êtes devenu. 

Quelles similarités retrouvez-vous ? Etes-vous en phase avec vos aspirations d’enfant ? Au contraire, ressentez-vous un décalage avec lequel vous êtes plus ou moins confortable ? 

Partagez vos réflexions dans les commentaires de l’article ! 

 

Vous avez trouvé une faute d’orthographe dans cet article ? Vous pouvez nous en faire part en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée .

Julie Bach

Julie Bach

Fondatrice d'Ikidsgaï et cofondatrice du Club des Super Pouvoirs

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
shares

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :