Blog LiveMentor
ouvrir un compte pro

Auto-entrepreneur : comment ouvrir un compte pro pour son activité ?

Selon la loi PACTE du 22 mai 2019, un auto-entrepreneur doit ouvrir un compte dédié pour son activité professionnelle lorsqu’il dépasse 10 000 € de chiffre d’affaires pendant 2 années consécutives.
Faut-il choisir un compte professionnel ou un compte bancaire perso suffit-il ? Faut-il se tourner vers une banque classique ou privilégier un compte en ligne ? Voici comment ouvrir un compte pro quand on est auto-entrepreneur.

Faut-il choisir un compte perso ou un compte pro quand on est auto-entrepreneur ?

Lorsqu’on parle de compte pro, il faut distinguer les sociétés des auto-entreprises. Une société a l’obligation légale d’ouvrir un compte professionnel pour y déposer son capital social, tandis que les entrepreneurs en micro-entreprise peuvent utiliser un compte bancaire dédié.

En tant qu’auto-entrepreneur, vous établissez vos factures et payez vos charges en votre nom propre. Vous pouvez ainsi utiliser un compte courant classique pour votre entreprise, notamment si vous voulez réduire vos frais bancaires professionnels.

Certes, vous n’avez pas d’obligation d’ouvrir un compte bancaire professionnel pour votre activité. Toutefois, cette solution est parfois nécessaire, car certaines banques refusent d’ouvrir un compte bancaire classique pour les auto-entrepreneurs.
De même, le compte professionnel offre de nombreux services en ligne destinés aux entrepreneurs en micro-entreprise.
Le compte pro offre différents avantages pour l’auto-entrepreneur, parmi lesquels nous pouvons citer :

  • Une meilleure visibilité de l’activité professionnelle : votre patrimoine personnel est séparé des fonds dédiés à votre entreprise ;
  • Davantage de lisibilité en cas de contrôle URSSAF : avoir un compte pro permet d’identifier facilement les transactions engagées dans le cadre professionnel, qu’il s’agisse de l’encaissement des factures, du paiement des cotisations sociales ou du suivi des dépenses effectuées pour votre entreprise ;
  • Une mise en avant du montant de TVA payé : si vous dépassez le plafond de TVA, vous devez collecter cette taxe pour le compte de l’État. Vous pouvez aussi la récupérer sur les dépenses effectuées pour votre business. Un compte bancaire professionnel simplifie cette tâche, en particulier si vous n’avez pas de comptable pour votre entreprise.
  • Des outils dédiés à la gestion de votre entreprise : vous avez accès à une carte bancaire professionnelle, à un TPE (terminal de paiement électronique), à une solution d’encaissement en ligne ou encore à des services de gestion ou de facturation, parfois gratuits.

Malgré un coût plus élevé, le compte pro est plus adapté à l’activité de l’auto-entrepreneur en raison des avantages et des services offerts par la banque. Vous pouvez mieux suivre vos opérations bancaires (encaissements et dépenses), calculer le chiffre d’affaires de votre entreprise et le déclarer plus facilement, prévoir votre budget, pointer les retards de paiement et relancer vos clients.

Bref, le compte professionnel offre un véritable gain de temps aux entrepreneurs dans la gestion de leur auto-entreprise.

Quel compte pro choisir pour son auto-entreprise ?

Si vous êtes auto-entrepreneur et que vous souhaitez ouvrir un compte pro pour votre business, plusieurs possibilités s’offrent à vous.

Les banques traditionnelles

Les banques traditionnelles comme la Société Générale ou BNP Pro s’appuient sur leur réseau de proximité pour proposer une offre bancaire complète (paiements par carte bancaire, encaissement des chèques, épargne, crédit,…) aux auto-entrepreneurs et autres business.

Les frais bancaires pratiqués par la banque peuvent toutefois être conséquents et peser sur votre chiffre d’affaires. Frais cachés, manque de réactivité, déplacements en agence pour l’ouverture de votre compte bancaire professionnel… tels sont les défauts que présente ce type de banque pour votre auto-entreprise.

Les banques en ligne, les néo-banques et les comptes pro

Les banques en ligne et les néo-banques comme N26 vous proposent un compte bancaire à moindre coût, parfois gratuit, accessible en quelques minutes. L’offre bancaire est quasi complète et vous pouvez facilement gérer vos fonds via mobile ou PC.

Néanmoins, les services proposés ne sont pas toujours adaptés aux entrepreneurs qui exercent sous le statut de l’auto-entreprise. Ce type de banque limite souvent le nombre de paiements par virement, propose des retraits et des dépôts de chèques payants, et parfois un IBAN étranger qui ne vous permet pas de payer vos cotisations sociales.

Qu’il soit proposé ou non par une banque, le compte professionnel pour auto-entrepreneur vous permet de mieux gérer votre activité et de simplifier vos démarches administratives. Proposé par des acteurs comme Shine ou Qonto, le compte est abordable et peut être piloté facilement depuis une application intuitive. L’offre qui est faite présente des atouts considérables pour les entrepreneurs dont :

des moyens de paiement adaptés et notamment une carte bancaire accessible 100 % en ligne, des terminaux de paiement portables, ou des virements gratuits ;
une automatisation de la comptabilité avec l’auto-détection de la TVA ou l’intégration des applications comptables au compte professionnel ;
un IBAN qui s’adapte à la localisation de l’entreprise ;
un service client qui répond aux besoins de l’auto-entrepreneur.

Bon à savoir : il est important de choisir un compte bancaire professionnel qui soit adapté à votre situation et à votre budget. Pour cela, listez vos besoins en vous posant quelques questions clés :

– Ai-je besoin d’une ou plusieurs cartes bancaires ? D’un terminal de paiement (TPE) ?
– Est-il nécessaire pour moi d’avoir un conseiller bancaire dédié ?

Des fonctionnalités d’aide à la comptabilité me seraient-elles utiles au quotidien pour mieux gérer mes finances ?
Dois-je réaliser des virements à l’étranger ? Si oui, à quelle fréquence ? Intéressez-vous également aux conditions tarifaires, mais n’en faîtes pas un critère unique de sélection.

Auto-entrepreneur : 3 étapes pour ouvrir un compte pro

Respecter les délais

Vous avez choisi un établissement bancaire pour votre business ? Il ne vous reste plus qu’à demander l’ouverture d’un compte pro dans les délais. Auparavant, l’auto-entrepreneur avait 12 mois à partir de la création de sa micro-entreprise pour demander l’ouverture d’un compte bancaire.
Désormais, vous devez ouvrir votre compte professionnel dans un délai de 12 mois si votre CA est supérieur à 10 000 € pendant 2 années consécutives.

Bon à savoir : vous n’avez pas besoin d’ouvrir un compte pro auprès de votre banque dès la création de votre activité. Vous pouvez très bien facturer vos premiers clients sans, mais mieux vaut ouvrir un compte bancaire professionnel le plus vite possible pour éviter les erreurs de comptabilité.

Fournir les pièces justificatives

D’un établissement à un autre, les modalités d’ouverture d’un compte pro, peuvent changer légèrement. Néanmoins, que votre choix se porte sur une banque traditionnelle ou un compte pro en ligne, certaines pièces justificatives sont communes.

Pour ouvrir votre compte bancaire, vous devez ainsi fournir :

  • une pièce d’identité en cours de validité ;
  • un justificatif d’adresse du siège social ;
  • le formulaire de déclaration de début d’activité ;
  • le numéro SIREN ou SIRET de votre auto-entreprise.

Relire le contrat

Pensez à bien relire le contrat qui vous est proposé pour comprendre le fonctionnement du compte professionnel sélectionné, les modalités de paiement par carte (notamment à l’étranger), d’opposition et de résiliation, les délais d’exécution des ordres ou encore les modes de communication avec la banque.

Cette étape est importante également pour vérifier quelles sont les conditions tarifaires proposées, que ce soit pour l’ouverture ou la tenue de votre compte bancaire.

Que faire en cas de refus ?

Un établissement bancaire peut vous refuser l’ouverture d’un compte professionnel sans justifier sa décision. La banque doit toutefois vous fournir une attestation de refus d’ouverture.
Ce document devra être remis à la Banque de France qui désignera une banque pour l’ouverture de votre compte bancaire pro.

En cas de refus d’une banque, vous pouvez faire valoir votre droit au compte pour votre business, comme le signifie l’article L312-1 du Code monétaire et financier. Vous pouvez aussi vous tourner vers un compte pro pour auto-entrepreneur accessible en ligne et plus souple avec les conditions d’accès.

Conclusion

Vous avez dépassé le seuil de chiffre d’affaires nécessaire pour ouvrir un compte bancaire dédié, ou vous allez bientôt y parvenir ? Bien qu’il ne soit pas nécessaire au regard de la loi, le compte professionnel pour auto-entrepreneur s’avère indispensable pour gérer votre entreprise au quotidien.

Qui plus est, il est facile à ouvrir, notamment auprès de prestataires en ligne, dont la tarification et le fonctionnement sont plus transparents que ceux d’une banque traditionnelle. Une bonne raison de sauter le pas !

Banniere gestion entreprise

Noemie Haddad

Noemie Haddad

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!