Blog LiveMentor
Le permission marketing adapté aux formateurs

Le Permission Marketing de Seth Godin adapté au monde des formateurs

Le Permission Marketing est un terme qui a été inventé par Seth Godin.

Seth Godin, c’est un peu notre mentor à tous chez LiveMentor ! Je suis sûr que certain d’entre vous le connaissent.

Une personne exceptionnelle qui est à la fois écrivain, prof, formateur, consultant et entrepreneur ! C’est aussi le pionnier de l’email marketing, notre canal de communication favori.

Le créateur du terme permission marketing : Seth Godin

On le reconnaît bien avec ses petites lunettes oranges et son crâne luisant.

Seth Godin tient un blog sur le marketing qui fait partie des plus lus au monde ! Un blog au design très basique, qu’il alimente au quotidien avec des petits articles d’une centaine de mots.

Il y a environ 300 000 personnes qui vont le voir chaque mois. De trafic hautement qualifié, composé de fans qui aiment profondément son contenu.

Seth ne spamme pas les gens, ne passe que très peu de temps à faire la promotion de ses articles et surtout, ne fait aucune publicité.

Trafic du blog de Seth Godin

Comme je le dis plus haut, c’est aussi l’homme qui a théorisé le concept du « Permission Marketing ». Concept que nous ne pouvons que recommander aux formateurs et coachs qui suivent notre formation pour formateurs.

L’objectif de cet article est de vous montrer comment on adapte cette théorie marketing au monde des formateurs.

I. Qu’est-ce que le Permission Marketing ?

Le Permission Marketing, c’est communiquer des choses bien rédigées et qui ont de la valeur, à toutes les personnes qui ont demandé à recevoir ces communications. 

Attention, il ne s’agit pas « seulement » de respecter les lois RGPD. Cette pratique Marketing va beaucoup plus loin !

Elle s’oppose au marketing agressif (chaînes d’email en boucle, achats de base email, envoi d’emails sans autorisation…).

Pour un formateur, c’est catastrophique de procéder ainsi. C’est le meilleur moyen de ruiner la crédibilité de votre formation et de récolter un tas d’avis négatif !

Rappelons que le père fondateur du Permission Marketing est également formateur ! Seth Godin a créé tout plein de formations en ligne de différents niveaux, très axées sur le marketing ou sur le management de grosses boîtes.

Le fondateur du concept de permission marketing est aussi un formateur

Des programmes de formation (en anglais) qui ont déjà été suivies par des millions de personnes et récoltées énormément d’avis clients positifs.

Seth est une personne qui a testé énormément de choses et qui a réussi à atteindre un succès exceptionnel. S’il a connu ce succès, c’est notamment grâce à à sa vision différente du marketing.

La théorie du Permission Marketing a aussi énormément aidé Alexandre Dana à faire décoller l’École LiveMentor et à se simplifier la vie dans ses emails en suivant toujours les mêmes règles, sans tergiverser.

Nous allons donc noter les différentes règles à suivre pour un formateur voulant se baser sur un rapport sain avec sa communauté.

La meilleure chose à faire en 2021.

C’est parti !

II- Les règles du Permission Marketing pour un Formateur

Règle numéro 1 : Ne jamais acheter de base email. Ne jamais jamais jamais acheter de base email !

Même si on vous dit que ça ne coûte pas cher, ne faites surtout pas ça ! N’allez pas prendre 10 000 adresses email et envoyer une newsletter à ces personnes qui n’ont rien demandées. C’est une grosse erreur.

Déjà que ça ne fonctionne pas pour les industries classiques mais alors pour le domaine de la formation, c’est encore pire ! Les résultats des formateurs qui font ce genre de technique sont catastrophiques. S’il vous plait, ne vous faites pas piéger.

Mettez-vous deux seconde à la place des personnes qui recevront cette newsletter. C’est énervant. On se sent à la fois agressé et arnaqué… Le meilleur moyen de terminer dans la rubrique des SPAMS et de faire fuir vos potentiels clients.

Règle numéro 2 : Toujours s’adresser à des personnes qui se sont inscrites volontairement à votre newsletter.

Toujours être dans une sur-communication. : « En téléchargeant ce guide gratuit, vous intégrez notre newsletter. Elle part une fois par semaine et contient des conseils pour améliorer votre productivité ». 

Avec une phrase de ce genre, vous restez dans un rapport qui est juste, sain, clair et honnête.

En Permission Marketing, seules les personnes vraiment intéressées comptent.

Règle numéro 3 : Toujours mettre en évidence la possibilité de se désinscrire, en bas de chaque email.

Il n’y a rien de pire qu’une newsletter où l’on galère à trouver le bouton « Se désinscrire ».

Soit parce que le bouton ne se voit qu’à la loupe. Soit parce que trop de choses sont demandées pour se désinscrire (adresse mail, questionnaire…).

Restez honnête, direct et transparent à 100%.

Règle numéro 4 : Toujours faire des nettoyages (cleaning) de sa base email.

Tous les 6 mois, vous enlevez les personnes qui n’ont ouvert aucun de vos emails durant les 6 derniers mois.

Ces personnes ne sont pas intéressées par votre contenu. C’est assez simple à comprendre.

Arrêtez donc de les embêter plus que ça.

Règle numéro 5 : Toujours apporter une valeur inestimable dans chaque email, que ce soit un email de divertissement, un email d’information ou un email de vente.

Il y aura bien évidemment des moments où vous allez présenter vos formations, vos coachings, vos ateliers, vos bootcamps, vos stages, vos évènements… C’est ce qu’on appelle des emails de vente.

Vous devez les rédiger en apportant quand même de la valeur ! La lecture doit rester appréciable, même si l’objectif de l’email est de vendre.

Si votre prospect (lead) n’achète pas, il doit quand même être content d’avoir reçu votre email. Il doit en tirer des conseils, des apprentissages, des informations, des méthodes… qui lui sont utiles.

En procédant ainsi, vous avez beaucoup plus de chances de conserver cet individu dans votre séquence mail car il sait qu’il continuera de trouver des informations qui ont du sens pour lui, pour son entreprise, pour son projet, pour son développement personnel…

Voilà. Ce sont selon nous les 5 règles d’or du Permission Marketing que tous les formateurs devraient suivre. Elles sont immuables. On ne peut pas les enfreindre, c’est interdit par la loi Godin ! Vous risquez une peine de 5 ans d’emprisonnement en cellule de SPAMS avec Dr Hannibal Lecter…

homme en prison

Avant de terminer cet article, nous vous livrons une règle bonus. Une dernière règle géniale, mais qui demande quand même un peu plus de travail que les autres.

Règle bonus : Essayer autant que possible de déterminer une cadence/routine dans vos envois.

“Cette newsletter part tous les jours à 8H du matin”.

C’est typiquement ce que fait le monsieur chauve aux lunettes oranges 🙂

Seth Godin envoie un e-mail par jour depuis plus de 20 ans à toute sa base. Cet e-mail annonce l’article du jour sur sur blog. Tout simplement.

Cela montre que ce concept ne veut pas dire envoyer peu d’e-mails. Je vous rassure, il est quand même possible d’envoyer beaucoup d’emails tout en suivant une logique de Permission Marketing.

Par contre, il faudra toujours veiller à les rédiger de sorte à ce qu’il y ait constamment de la valeur et un respect des règles d’or du Permission Marketing.

Nous ne pouvons que vous recommandons de suivre cette théorie si vous souhaitez lancer une formation. Le Permission Marketing est une philosophie qui redonne de l’or au blason du marketing, souvent décrié.

À vous de jouer maintenant…

Pour aller plus loin dans cette théorie, je vous invite à commencer l’entraînement dès à présent :

  1. Saisissez le terme “Permission Marketing” dans la barre de recherche du blog de Seth Godin “Seth’s Blog” ;
  2. Lisez tous les autres conseils liés à cette pratique marketing pour s’en imprégner ;
  3. Abonnez-vous à une newsletter qui vous plait et notez toutes les améliorations que vous pourriez faire selon le principe de Permission Marketing ;
  4. Ensuite, publiez votre analyse dans les commentaires de cet article !

Si tout le monde joue le jeu, vous devriez obtenir des billes intéressantes pour améliorer votre newsletter. Vous pouvez bien entendu faire cet exercice en utilisant votre propre newsletter, il n’en sera que meilleur !

Le but, c’est de reproduire une sorte de groupe de travail qui vous permettra de vous améliorer grâce aux retours des autres lecteurs du blog LiveMentor. 

Je termine cet article par une question : Apportez-vous suffisamment de valeur dans vos newsletters ?

On se retrouve dans les commentaires !

Bannières formation pour formateurs de LiveMentor

Vous avez trouvé une faute d’orthographe dans cet article ? Vous pouvez nous en faire part en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée .

Avatar

Thomas Meyer

Consultant SEO & Copywriter @LiveMentor

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :