Blog LiveMentor
Rapport à l'argent

Rêve, clients et argent : les trois piliers d’une entreprise

Rêve, clients et argent, dit comme ça, cela parait un peu évident. Pourtant, il s’agit tout simplement des trois éléments qui font l’entreprise.

Pour en parler, voici quelques extraits d’un numéro d’Odyssées d’entrepreneurs, le magazine de LiveMentor. Cadeau ! 

À la base d’une entreprise, il y a toujours un rêve.

Il peut se décliner sous plusieurs formes : l’envie de partager une passion, d’apporter une solution à des personnes qui souffrent, de résoudre un problème qui nous touche, ou d’avoir un impact positif sur le monde.

Quand certains expliquent qu’il faut se lancer dans un projet en identifiant “une opportunité de marché”, nous préférons l’approche qui consiste à partir d’un rêve.

D’abord parce que les rêves sont communicatifs. Quand on démarre, les étoiles qui remplissent nos yeux sont notre meilleur argument pour convaincre nos premiers clients de nous faire confiance.

Ensuite parce que les rêves nous permettent d’y croire même quand c’est difficile. Ils nous offrent une bouffée d’air frais à laquelle se raccrocher quand les temps sont durs. Ils nous poussent à continuer. Nous donnent l’impression de nous battre pour une cause qui nous dépasse.

L’entrepreneuriat n’est pas un sprint, mais un marathon.

Les rêves sont le meilleur carburant pour tenir sur la durée.

Nous le voyons chaque jour avec les entrepreneurs qui composent la communauté LiveMentor.

  • Je pense à Pierre-Alexandre Yacoub qui rêve d’auto-publier son premier livre pour permettre à ses lecteurs de s’évader dans l’univers fantastique qu’il a construitPierre Alexandre Yacoub
  • Je pense à Aida Ettayeb qui rêve de partager les trésors d’Afrique lors de safaris qu’elle organise. “Lorsqu’on a une passion, cela donne des ailes et cela permet d’affronter les obstacles bien plus facilement, la résilience est capitale.”. Exactement Aida !Aida Ettayeb
  • Je pense à Aude Jeandrot qui, après 18 années passées dans la fonction publique territoriale, rêve d’aider ses patients à se sentir mieux grâce à la pratique du shiatsu.Aude Jeandrot

Je pense également à notre propre rêve, lorsque nous avons créé LiveMentor avec mes associés.

Nous avions envie d’aider des millions de français qui souhaitent développer leur projet. Leur donner les bons outils et les accompagner avec des méthodes qui ont fait leurs preuves.

Nous voulions également partager notre vision de l’entrepreneuriat. Quand on monte une entreprise, le développement personnel du fondateur est tout aussi important que les chiffres de son activité. Personne ne parle de cela !

Ce rêve nous a permis de surmonter de nombreuses épreuves. Même lorsque LiveMentor était au bord de la faillite, nous pouvions nous y raccrocher.

Des clients pour donner vie à ce rêve.

Mais un rêve ne suffit pas pour bâtir une entreprise viable. Ce n’est que le premier pilier.

Pour rendre notre rêve concret, il nous en manque deux autres.

Voici le deuxième pilier : les clients.

Un entrepreneur développe son entreprise lorsqu’il parvient à convaincre les bons clients de lui faire confiance.

Notre rêve doit nous guider vers un premier produit ou service, qui doit être utile pour nos clients idéaux.

C’est un passage important qui soulève de nombreuses questions :

  • Qui sont mes clients types ? Quel est leur profil ? Dans l’accompagnement LiveMentor, nous mettons l’accent sur l’identification de votre persona type – une notion clef pour avancer !
  • Où est-ce que je peux me trouver mes clients ? Sont-ils présents sur Internet ? Quels canaux Marketing vais-je devoir utiliser pour les atteindre ? C’est ce que nous enseignons dans notre formation dédiée au Marketing Digital.  
  • De quoi ont-ils profondément besoin ? Est-ce que mon produit ou mon service répond à leurs attentes ? 
  • Comment est-ce que je peux mettre en place un système Marketing qui me permet de ne pas m’épuiser et de trouver de nouveaux clients chaque mois ? Il s’agit d’une question que j’aborde en profondeur dans mon nouveau livre, La Méthode LiveMentor.

Mais il nous manque un dernier pilier pour assurer la rentabilité d’une entreprise.

Voici une situation paradoxale : l’entrepreneur est débordé, trouve assez de clients chaque mois, mais ne possède pas la trésorerie nécessaire pour vivre de son activité.

Cela vous est-il déjà arrivé ?

Ce sont des situations très frustrantes. Le projet a tout pour décoller, mais… ne décolle pas.

Nous touchons ensuite à un sujet sensible, presque tabou, qui peut éveiller de nombreux blocages en nous.

Voici donc ce troisième et dernier pilier : l’argent.

Notre rapport à l’argent est propre à chacun. Il est étroitement lié à notre éducation et l’environnement dans lequel nous avons grandi. 

Je peux en parler simplement, car pendant longtemps, je n’ai moi-même pas été à l’aise avec ce sujet.

Même après notre première levée de fonds de 900 000 €, j’avais du mal à me verser un salaire. Je voulais économiser cet argent au maximum pour maintenir l’entreprise en vie le plus longtemps possible.

Pour d’autres personnes, leur rapport à l’argent les empêche de fixer le juste prix pour leur service, ce qui empêche leur entreprise de se développer.

Ce n’est pas évident de se défaire de cette représentation – pourtant c’est déterminant !

La trésorerie constitue l’oxygène d’une entreprise. Ce qui lui permet de se développer, payer ses fournisseurs, recruter une équipe ou encore anticiper les coups durs.

Sans trésorerie, tout s’arrête !

C’est également ce qui permet à son fondateur d’être récompensé pour les fruits de son travail afin de lui permettre de tenir sur la longueur.

Dans l’un des numéros d’Odyssées, Flora Douville, alumni LiveMentor et formatrice à la tête d’une entreprise qui compte quelques employés, nous propose un excellent exercice pour travailler notre rapport à l’argent. 

Voici quelques questions qu’elle propose pour nous aider  : 

  • Quel rapport avons-nous l’argent : bon, distant, tordu, excellent, mal en point ?
  • Est-ce que l’on se paie ? Si non, pourquoi ? Si oui, est-ce assez, trop ou ajusté pour le moment ? 
  • Est-ce que le montant que l’on demande à nos clients est trop bas ? Trop élevé ? Ajusté pour le moment ? 
  • Que fait-on de l’argent qui entre dans notre entreprise ? A-t-on un système de gestion interne en place ?
  • Comment utilise-t-on l’argent de notre entreprise ? De quelle manière investit-on cet argent pour faire grandir les deux autres piliers de notre activité ?

L’exercice du magazine, Odyssées d’entrepreneurs

Prenez quelques minutes, répondez à ces dernières questions et parlons-en dans les commentaires. Faisons de l’argent et du rapport à l’argent des sujets dont on peut discuter et apprendre les uns des autres. 

Si cet exercice vous plaît, nous en proposons dans chaque édition mensuelle de notre magazine, Odyssées d’entrepreneurs. On a créé le magazine qu’on aurait aimé trouver en kiosques à chaque moment difficile de l’aventure LiveMentor : un compagnon d’aventure. Un soutien et une source infinie d’inspiration.

Avatar

Alexandre Dana

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!