Éditeur de Site Web : Le Guide Complet pour Découvrir cette Nouvelle Activité

Photo de Mathias Savary

Mathias Savary

Illustration de Éditeur de Site Web : Le Guide Complet pour Découvrir cette Nouvelle Activité

Éditeur de sites web, c’est l’un de ces métiers méconnus mais, qui connaît pourtant une croissance démensielle notamment sur Twitter.

Cette activité d’indépendant vous permet d’exercer votre créativité, mais aussi vos compétences techniques (SEO, Copywriting, Marketing, Design…). En tant que freelance, ce métier vous donne la possibilité de travailler d’où vous voulez. Aujourd’hui, la majeure partie des Éditeurs de sites sont digital nomades.

Donnons d’abord une définition à ce job.

L’Éditeur de sites web utilise principalement 4 concepts marketing pour générer ces revenus : l’affiliation, la monétisation par la publicité, le netlinking et la revente de sites. Il peut utiliser un seul de ces concepts ou plusieurs simultanément.

Imaginons que le web soit une immense ville. Dans cette ville, chaque site web est comme un magasin ou une vitrine. Un éditeur de sites équivaudrait à un entrepreneur ou une entrepreneuse qui décide d’ouvrir plusieurs magasins. Mais, plutôt que de vendre directement des produits, il attire des visiteurs grâce à de belles vitrines et les oriente vers d’autres enseignes qui vendent réellement quelque chose. En échange de cette redirection, il reçoit une commission. C’est ce qu’on appelle « l’affiliation ».

Et ce n’est pas tout : certains de ces magasins (sites web) peuvent également gagner de l’argent en affichant des publicités. C’est le principe de « monétisation par la publicité ».

Nous avons aussi le fameux « netlinking » ou la vente de liens. Imaginez cela comme un système de recommandation entre magasins. Si un magasin populaire pointe vers un autre en disant « Allez voir là-bas, c’est génial ! », cela donne de la crédibilité au magasin recommandé. Sur le web, cette recommandation se fait sous forme de liens entre sites (backlinks), et cela aide à améliorer la visibilité sur les moteurs de recherche, comme Google. En matière de SEO, les liens sont principalement vendus dans le but d’augmenter votre autorité de domaine aux yeux de Google.

Enfin, nombreux sont les éditeurs de sites qui achètent des noms de domaines expirés ou des sites faiblement développés pour les retravailler, notamment d’un point de vue SEO dans le but d’aller chercher davantage de trafic. Suite à cela, il est possible de revendre le site plus cher sur des plateformes d’achats de sites internet comme DotMarket. Il est possible de faire de grosses plus values allant jusqu’à X50 du prix d’achat.

Le travail technique derrière cela ? Créer des sites attractifs, produire du contenu pertinent, établir des partenariats avec d’autres sites, gérer la diffusion de publicités… Tout un art, en somme ! Partons à la découverte du métier singulier d’éditeur de sites web.

1) Interview vidéo d’un éditeur de sites

Thierry Gustin vous présente son métier en vidéo en 5 minutes chrono.

La vidéo arrive très bientôt !

2) Combien gagne un éditeur de sites ?

Le salaire d’un éditeur de sites web est extrêmement variable et dépend de plusieurs facteurs : ses compétences, le nombre de sites qu’il possède, le volume du trafic sur ces sites, le nombre de clients, le montant des commissions, ses tarifs…

Après 1 an d’expérience, certains éditeurs ont pu décrocher des revenus allant jusqu’à 42 000 euros par an. En Freelance, après quelques années d’expérience, il est possible d’atteindre les 2 000, 3 000, voire 10 000 euros par mois pour les experts.

Nombreux sont les éditeurs de sites qui font cela en parallèle de leur métier principal. C’est un excellent moyen de générer des revenus passifs qui se multiplieront sur le long terme. Les graines que vous plantez aujourd’hui seront plus que bénéfiques pour la suite.

3) Quelles sont ses principales missions et responsabilités ?

Pour obtenir cette rémunération, votre mission principale en tant qu’éditeur de sites est de concevoir, créer et gérer des sites internet dans certaines niches pour attirer du trafic afin de le monétiser. Vous utilisez généralement WordPress pour éditer vos sites, mais pouvez aussi vous appuyer sur des outils comme Wix, Weebly ou Squarespace.

Vous pouvez également acheter des sites existants dont le nom de domaine est expiré. Autrement dit, vous rachetez un site existant, qui possède déjà des pages et un certain trafic, et que le propriétaire a abandonné. Vous pouvez réaliser l’achat en direct avec l’ancien propriétaire si vous le connaissez. Sinon, il existe de nombreuses plateformes pour trouver des noms de domaines expirés (NDD) pertinents comme GoDaddy ou encore NameCheap.

Voici un aperçu des principales missions et responsabilités d’un éditeur de sites web :

  1. Création ou rachat de sites web : L’éditeur est d’abord et avant tout un propriétaire de sites web.
  2. Mise à jour du contenu : Une fois le site créé, l’éditeur doit s’assurer que le contenu est régulièrement mis à jour. Cela peut inclure l’ajout de nouveaux articles de blog, la mise à jour des informations produits pour une boutique en ligne, ou la modification des images et des textes.
  3. Optimisation SEO : La connaissance du référencement naturel est essentielle car l’éditeur de site monétise le trafic. Il s’efforce d’assurer une visibilité maximum de ses sites sur les moteurs de recherche. 
  4. Analyse et suivi : Avec des outils comme Google Analytics, l’éditeur peut suivre le trafic du site, comprendre le comportement des visiteurs, et identifier les domaines d’amélioration.
  5. Collaboration : L’éditeur de sites web travaille souvent en partenariat avec d’autres professionnels du web pour faire de l’affiliation ou du netlinking, c’est-à-dire renvoyer vers d’autres sites.
  6. Gestion de la publicité : L’éditeur peut aussi placer des bandeaux publicitaires sur ses sites, notamment s’ils ont un volume de trafic conséquent.
  7. Utiliser la publicité : L’éditeur utilise la publicité pour promouvoir son ou ses propres sites web afin d’évangéliser et de créer encore plus de trafic sur ces pages, et par extension augmenter considérablement son chiffre d’affaires.  
éditeur sites web

Dans quel secteur travaille l’éditeur de sites ?

Les éditeurs de sites qui font de l’affiliation peuvent collaborer directement avec des sites e-commerce, des entreprises qui proposent des services ou encore des infopreneurs, qui vendent des formations en lignes ou des produits digitaux en liens avec les secteurs des sites possédés par l’éditeur de site. Ce dernier choisit généralement des niches qui lui parlent, mais peut aussi s’aventurer dans des domaines différents comme la vente de ruban ou d’équipements pour chien.

L’avantage principal de l’édition de sites est que les niches sont infinies. Il y a tellement de niches spécifiques qui se développent chaque jour. Le fait d’en trouver une qui n’est pas trop concurrencée et qui a beaucoup de demandes peut ressembler à une trouvaille de mine d’or !

Il existe aussi des plateformes d’affiliation, dont les plus connus sont Club Partenaire Amazon, Rakuten Advertising, Awin, Affilae, Effiliation, Affilisting… Elles permettent de faire le travail à votre place sans aller prospecter vos potentiels partenaires affiliés.

S’ils font de la vente de liens, ils peuvent travailler pour tout type d’industries qui possèdent une présence en ligne et qui souhaitent améliorer leur autorité, en achetant des liens ou backlinks. Il existe aussi des plateformes de netlinking comme Linkuma, PaperClub, E-referer, Semjuice qui rendent la tâche plus simple.

Pour vous donner un exemple, LiveMentor dépense en moyenne 1500 euros par mois pour placer des liens sur des sites pertinents autour de la sphère du marketing digital et de l’entrepreneuriat pour développer notre autorité de domaine aux yeux de Google. En fonction de la puissance du site (trafic thématisé, autorité, nombre de liens, etc…), les liens peuvent parfois se vendre jusqu’à plus de 1 000 euros !

Ils peuvent jouer le rôle d’apporteurs d’affaires ou d’apporteurs de leads (opportunité commerciale), en assurant le marketing lui-même (souvent grâce à de la publicité) et en revendant ensuite les opportunités. Par exemple, une entreprise qui vend des carrelages va payer chaque lead 15 € à l’apporteur de lead. Cela permet à la société de carrelage de ne pas avoir à chercher ses propres opportunités, ou d’avoir des opportunités à moindre effort. 

Enfin, ils peuvent travailler avec les régies publicitaires s’ils souhaitent faire de la publicité sur leurs sites, notamment avec Adsense (le service de régie publicitaire proposé par Google), qui permet de monétiser facilement son site

Les possibilités sont immenses ! N’attendez plus pour vous lancer en parallèle de votre job pour commencer. Il s’agit d’une activité passionnante et galvanisante car on peut suivre les progrès de ces propres réseaux de sites.

4) Quelles sont les compétences nécessaires pour devenir éditeur de sites ?

Pour mener à bien toutes ces missions, il vous faudra acquérir certaines compétences. La bonne nouvelle c’est que vous pouvez apprendre en ligne, comme les 25 000 entrepreneurs formés aux métiers du web par LiveMentor. Les voici :

  • Maîtrise des CMS : Connaissance des systèmes de gestion de contenu comme WordPress ou Webflow, qui permettent de créer et de gérer le contenu d’un site sans coder intégralement. C’est plus simple qu’on ne le croit. Vous n’avez pas besoin d’avoir des compétences de développeur. Pour vous en convaincre, consultez le programme de notre formation WordPress. Il pourrait être le révélateur d’une nouvelle vocation !
  • SEO (Optimisation pour les moteurs de recherche) : Cela passe par la recherche de mots-clés, l’optimisation du contenu, le netlinking, etc. Le SEO, c’est un peu comme les échecs. Vous mettez en place des stratégies pour gagner des positions sur Google. Pour vous initier aux bonnes pratiques et vous familiariser avec les bases du SEO, nous avons créé une formation SEO complète.
  • Rédaction web : Aptitude à produire du contenu attractif, pertinent et optimisé pour le web. La qualité du contenu est centrale pour attirer et fidéliser les visiteurs. Cela requiert également un savoir-faire en Copywriting.
  • Marketing d’affiliation : Savoir établir des partenariats avec d’autres entreprises pour promouvoir leurs produits ou services et gagner des commissions sur les ventes ou les clics générés.
  • Stratégie publicitaire : Connaissance des différentes méthodes pour monétiser un site, que ce soit via la publicité display, les articles sponsorisés ou autres.
  • Analyse des données : Capacité à utiliser des outils comme Google Analytics pour comprendre le comportement des visiteurs, optimiser le site en conséquence et mesurer les performances.
  • Sens du design UX / UI : Même si l’éditeur de sites n’est pas nécessairementdesigner graphique, il doit avoir un bon sens esthétique (pour l’Interface Utilisateur ou l’UI) pour créer ou superviser la création d’un site attrayant qui offre une bonne expérience utilisateur (UX design).
  • Gestion de projet : Habileté à planifier, organiser et superviser le développement d’un site, de l’idée initiale au lancement, tout en gérant les différentes ressources et parties prenantes.
éditeur sites web affiliation

5) Comment se former pour devenir éditeur de sites ?

De nombreuses écoles et universités proposent des formations en webdesign, création de sites web ou en communication digitale. Ces formations offrent une base en matière de conception, de fonctionnalités et d’utilisation d’outils spécifiques tels que Wix, Weebly, Squarespace ou encore WordPress. Elles abordent également des sujets tels que le référencement naturel (SEO).

Cependant, avec l’évolution rapide des technologies et des plateformes, de nombreux éditeurs de sites autodidactes ont émergé. Ces personnes ont souvent appris en ligne, en utilisant des plateformes gratuites ou des offres d’essai, en expérimentant et en se formant grâce à la multitude de ressources disponibles sur internet. Certains experts ont même lancé leur propre formation dédiée à l’édition de site comme Asynchrone.

Avoir un diplôme n’est pas un pré-requis. En tant qu’éditeur de sites, vous êtes votre propre patron et gérez votre activité comme vous le souhaitez. Vous avez des partenariats pour obtenir des commissions, mais ce n’est pas tout à fait comme des clients à qui vous devriez rendre des comptes. Ce métier vous offre donc beaucoup de liberté d’action.

Pour vous donner une idée de l’attractivité de l’édition de site, la vente par affiliation représente une bonne partie de nos ventes de formation chez LiveMentor au même titre que le SEO.

6) Comment se lancer en tant qu’éditeur de sites à son compte ?

Quand vous vous lancez, il est plus facile de racheter des domaines expirés. Vous allez acquérir des sites qui ont déjà une existence auprès de Google et du trafic. Si vous démarrez un site de 0, il restera entre 3 à 6 mois dans le bac à sable (la sand box, en anglais).

Google n’envoie pas tout de suite du trafic.  son algorithme vérifie d’abordque le site n’est pas spammy ; soit un site web qui utilise des pratiques abusives et trompeuses pour attirer du trafic ou manipuler le classement des moteurs de recherche, souvent au détriment de la qualité du contenu ou de l’expérience utilisateur. Ce sont ces sites qui vendent du Viagra, etc.

Un site expiré, en revanche, est déjà sorti du bac à sable. Il peut repartir instantanément.

Pour trouver les sites expirés, vous pouvez passer par des plateformes de rachats. Voici comment identifier un site qui a un bon potentiel de trafic : 

1/ D’abord, vérifiezqu’il n’a pas été spammy à un moment. Pour ça, utilisez un outil génial,Wayback machine, qui permet de remonter l’historique d’un site web. L’outil a un enregistrement des pages principales, ce qui vous permet de voir à quoi ressemblait le site en 2000, en 2005, en 2012, etc. Vous pouvez ainsi vérifier s’il n’a pas été piraté, s’il n’y a pas des anomalies, comme le fait de voir d’un seul coup de l’écriture cyrillique ou du chinois. Cela peut indiquer que le site a été dégradé, parce qu’il a été changé de thématique. 

2/ Ensuite,regardez les liens que reçoit ce site expiré. Il vous faut généralement un outil comme Majestic SEO. Ce qui vous intéresse, c’est le nombre de domaines référents, c’est à dire le nombre de sites différents qui font des backlinks. 

3/ Enfin, regardez la qualité des liens en examinant les 20 premiers dans votre outil : si ce sont seulement des liens venant d’annuaires ou de forums, ce n’est pas de la bonne qualité. Rappelons à nouveau que ce sont les liens qui apportent de la puissance à un site. 

Ensuite vient la phase d’optimisation pour les moteurs de recherche (SEO).Et ce n’est qu’une fois que vous avez un trafic régulier que vous pouvez envisager des méthodes de monétisation : publicité, marketing d’affiliation, articles sponsorisés, etc.

7) Quelles sont les perspectives d’évolution ? Comment aller chercher plus de revenus ?

L’activité d’éditeur de sites offre plusieurs perspectives d’évolution, et des opportunités d’augmenter ses revenus. Voici quelques-unes des principales voies à explorer :

  • Diversification du contenu : Élargir le type de contenu que vous proposez (vidéos, podcasts, webinaires, infographies) peut attirer un public plus vaste et offrir de nouvelles opportunités de monétisation.
  • Optimisation de la monétisation : Tester différents modèles de monétisation pour déterminer lequel est le plus rentable pour votre audience : publicité, articles sponsorisés, affiliation, etc.
  • Vous pouvez aussi augmenter la conversion de vos affiliations en ciblant mieux vos offres et en les alignant avec les besoins et les intérêts de votre audience.
  • Création de produits ou services : Si vous avez développé une expertise ou une notoriété dans un domaine, vous pourriez envisager de vendre vos propres produits (e-books, cours en ligne) ou services (consulting, audits, formations).
  • Expansion à d’autres niches : Lancer de nouveaux sites dans des niches différentes ou complémentaires pour diversifier vos sources de revenus. Comme un investisseur qui achèterait plusieurs biens immobiliers, vous pouvez devenir propriétaire d’autres sites.
  • Développement d’une communauté : Construire une communauté fidèle autour de votre site ou de votre marque peut ouvrir des voies de monétisation supplémentaires, telles que les adhésions payantes, les donations ou le financement participatif.

Voici un dernier conseil pour conclure cette fiche métier. Un éditeur de site qui veut accroître encore la visibilité de ses sites web et attirer plus de visiteurs peut également investir dans le marketing et la publicité (SEA, publicités sur les réseaux sociaux). Un bon savoir-faire en la matière peut multiplier par 10 ou 15 le nombre de visiteurs facilement et directement, alors que le SEO demande plus de temps. Pour y parvenir, notre formation SEA sera votre meilleur allié.

Bannière formation SEA

8) Découvrez les métiers associés :

Inscrivez-vous à la newsletter d'Alexandre Dana

La newsletter la plus suivie en France par les entrepreneurs – partagée toutes les semaines à plus de 200 000 porteurs de projets.

Photo de Mathias Savary

Mathias Savary

Rédacteur @LiveMentor