Blog LiveMentor
Bilan de compétences

Comment financer son bilan de compétences grâce au CPF ?

Comment utiliser son CPF pour un bilan de compétence ? Le bilan de compétence, on ne sait pas toujours ce que c’est, ni comment en bénéficier. Et plus important : en quoi il peut nous être utile dans notre parcours professionnel. 

On a l’impression qu’il est inaccessible, notamment à cause de son coût très élevé.

Pourtant, ce dispositif est un outil génial pour :

  • faire le point sur son projet professionnel,
  • identifier les formations pertinentes,
  • préparer une reconversion professionnelle,
  • et même préciser les contours de son projet de vie !

Depuis le 1er janvier 2017, il est possible de mobiliser les heures CPF (Compte personnel de formation) pour effectuer un bilan de compétences.

Dans cet article, on vous dit comment faire une demande de financement pour pouvoir préparer à fond la prochaine étape de votre évolution professionnelle. 

Qu’est-ce que le bilan de compétence ?

Définition du bilan de compétence :

Il s’agit d’un dispositif qui permet de clarifier l’orientation de votre vie professionnelle. Concrètement, il permet de préciser vos envies, vos ambitions, vos possibilités et votre projet de formation.

Il prépare le terrain et balise la route pour votre avenir professionnel.

Concrètement, le bilan de compétences consiste à analyser vos compétences professionnelles et personnelles, vos capacités et vos motivations dans le cadre d’un projet d’évolution professionnelle.

Déroulement du bilan de compétence :

Son fonctionnement est très cadré. Il comporte trois phases : 

  • Une phase préliminaire
  • Une phase d’investigation
  • Une phase de conclusion

Il alterne des phases d’entretien et des travaux de recherche (exercices, lectures, recherche d’informations) sur son projet de transition professionnelle. 

Faire un bilan de compétence gratuit — qui peut en profiter ?

Attention, de nombreux sites proposent un « bilan de compétences gratuit » afin d’attirer des clients, mais dans les faits, ça n’existe pas. Ce ne sont pas de vrais bilans. Un bilan de qualité coûte de l’argent. 

La fourchette de prix pour ce dispositif varie de 1500 à 3000 € en moyenne. 

Cependant, et c’est ça la nouveauté, il est entièrement finançable par le CPF (ou d’autres organismes comme Pôle Emploi). Quand je parle de « bilan de compétence gratuit », je parle donc d’un véritable bilan qui bénéficie d’une demande de prise en charge. 

Le CPF est le remplaçant du DIF (ou droit individuel de formation). Il s’agit d’une somme d’argent versée chaque année à toute personne qui entre dans la vie active et que l’on peut utiliser pour financer sa formation professionnelle. 

Chaque salarié qui travaille à plein temps reçoit 500 euros par an, jusqu’à atteindre un plafond de 5 000 €.

Pour connaître le montant de votre CPF, il vous suffit de l’activer (je vous montre comment faire un peu plus bas).

Ce financement grâce au compte personnel de formation rend le bilan de compétences enfin accessible. Vous pouvez en profiter, que vous soyez :

  • intérimaire
  • salarié du secteur privé
  • salarié du secteur public
  • demandeur d’emploi
  • ou même indépendant !

Le bilan de compétences pour sa reconversion professionnelle

Nous sommes dans un contexte économique mouvant où les changements sont de plus en plus rapides. D’après une étude publiée par Dell et l’Institut pour le futur, 85 % des emplois de 2030 n’existent pas encore.

Ce n’est donc pas un luxe de se renseigner à fond avant de se réorienter. 

Le bilan de compétence est particulièrement approprié si :

  • vous avez besoin de rebondir, car vous appartenez à un secteur fortement touché par les crises récentes ;
  • vous ne vous sentez pas à votre place et vous sentez que vous avez besoin de changer de secteur ou de métier ;
  • vous voulez vous lancer dans l’entrepreneuriat, mais vous vous posez plein de questions (par où commencer ? Est-ce que j’ai les compétences requises ? Etc.)

L’intérêt d’un bilan de compétence, c’est qu’il peut mettre en lumière des passerelles entre votre situation professionnelle actuelle et le job de vos rêves. 

Il peut aussi faire ressortir des compétences transférables

Surtout, vous n’êtes pas seul ! Vous disposez de l’accompagnement d’un expert à qui vous pouvez confier vos doutes et vos interrogations. 

Où faire un bilan de compétence ?

Vous avez aujourd’hui la possibilité de faire votre bilan de compétence en ligne. Avec les outils de visioconférence, vous disposez de la même qualité d’échange qu’en présentiel. 

Cela signifie que vous pouvez le faire depuis chez vous ! C’est un sacré avantage, notamment lorsqu’il se déroule en dehors des heures de travail. Vous bénéficiez d’un gain de temps et d’efforts (pas de temps perdu dans les transports !).

Il existe plusieurs organismes qui proposent ce dispositif. Quels critères retenir pour choisir son organisme ? Il y en a plusieurs, mais vous devriez privilégier avant l’accompagnement et l’expérience de l’organisme.

L’accompagnement : lors de la prise de contact avec un organisme, est-ce que vous avez un bon feeling ? Est-ce que vous bénéficiez d’une bonne écoute ?

L’expérience : est-ce que l’organisme que vous visez a l’habitude de profils comme le vôtre ? Est-ce qu’il peut comprendre votre situation ?

Pour se faire une idée, le mieux est encore de décrocher son téléphone.

Comment faire bilan de compétence avec son CPF

1re étape : créer votre compte personnel de formation

Si ça n’est pas déjà fait, vous devez activer votre compte CPF. Pour ça, vous devez vous rendre sur le site : https://www.moncompteactivite.gouv.fr/cpa-public/.

Ça ne vous prend que quelques minutes.

Page d’accueil du site moncompteactivite.gouv.fr :

Moncompteformation.fr page d'accueil - utiliser son CPF pour son bilan de compétences

Cliquez sur : « connexion », puis « créer mon compte ».

inscription CPF - utiliser son CPF pour son bilan de compétences

Sur l’écran suivant, entrez votre nom, votre numéro de sécurité sociale, qui se trouve sur votre carte vitale, puis remplissez les autres champs.

  • Vous allez aussi créer un mot de passe pour vos futures connexions. 
  • Cliquez ensuite sur l’image adéquate, pour le contrôle de sécurité. 
  • Acceptez les conditions générales d’utilisation.
  • Cliquez sur « créer mon compte ».

Et voilà !

À l’avenir, pour accéder à votre compte, vous aurez simplement besoin de votre numéro de sécurité sociale et de votre mot de passe.

2e étape : constituer un dossier de formation

Une fois que vous avez créé votre compte, vous pouvez choisir parmi une liste de formations éligibles au CPF ou soumettre une demande de prise en charge pour une formation que vous avez choisie.

C’est à cette étape que vous pouvez demander la prise en charge de votre bilan de compétence.

Cliquez sur « recherche de formation » dans le menu en haut à gauche. Puis tapez « bilan de compétence ».

Choix de la formation - utiliser son CPF pour son bilan de compétences

Vous pouvez même taper le nom de l’organisme pour trouver la formation que vous souhaitez. Si on ajoute dans la barre de recherche « LIVEMENTOR », on accède directement au bilan de compétence que l’on souhaite.

Cliquez sur la formation de votre choix, puis sur « créer mon dossier d’inscription ».

Bilan de compétences Livementor

Vous n’avez plus qu’à suivre les instructions pour compléter votre dossier. Vous recevrez dans les deux mois qui suivent la demande un courrier qui vous indiquera si votre choix de formation est approuvé ou non. 

Dossier inscription CPF

Exemple de bilan de compétences

Pour consulter un avis détaillé du bilan de compétence version Livementor, vous pouvez lire le retour d’expérience d’Oyhana.

Le mot de la fin

Dites-nous en commentaire quelles sont les questions que vous vous posez et qui vous font hésiter à vous reconvertir ou vous lancer dans l’entrepreneuriat. 

Ça m’intéresse. J’aurais peut-être des conseils, sans doute des suggestions, mais à coup sûr des encouragements à donner. 

Bilan de compétences Bannière

Mathias Savary

Mathias Savary

Rédacteur @LiveMentor

La VRAIE disruption dans le marketing digital N’est PAS technologique. Elle vient de l’écrit. Elle est poétique !

Connais-tu la fable du geek et du rat de bibliothèque ? Ce n’est pas une fable de La Fontaine. C’est l’histoire qu’on m’a racontée quand j’étais au collège.

On m’a dit que le monde appartenait aux filières scientifiques et aux écoles de commerce. On m’a dit qu’en dehors de l’enseignement, la filière littéraire était une voie de garage.

Avec l’émergence d’Internet, le mensonge a pris de l’ampleur. Le Bac L s’est ringardisé. De son côté, le geek — le féru de programmes informatiques rejoignait l’ingénieur et le diplômé d’école de commerce au panthéon du cool.

Je ne suis pas un geek. Je suis un rat de bibliothèque. Passionné par l’écriture, je me suis entêté dans cette voie de garage et, à côté de petits boulots (opérateur de saisie informatique !!!), j’ai noirci des pages et des pages. Je me suis forgé en tant que copywriter. Et un jour, j’ai découvert qu’on m’avait menti.

Internet n’est pas le royaume des programmeurs, des ingénieurs et des financiers ! Internet appartient aux raconteurs d’histoires, aux storytellers, aux créateurs de contenu, aux influenceurs.

Depuis 2014, j'exerce le métier de rédacteur web. Je participe au hold up des littéraires sur l'économie digitale. Et c'est vraiment cool.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!