Blog LiveMentor
avis bilan de compétences

Retour d’expérience sur le bilan de compétences, Oyhana a tenté l’aventure chez LiveMentor

Enfin un avis sur le bilan de compétences en ligne de LiveMentor !

Nous vous parlons de sa sortie depuis plusieurs semaines maintenant. Aujourd’hui, vous entrez dans les coulisses :

Oyhana portraitUn échange passionnant avec Oyhana, notre testeuse, la toute première à avoir fait un retour d’expérience sur le bilan de compétences entrepreneuriales de LiveMentor.

Elle retrace son parcours riche et improbable, revient sur les évènements qui l’ont menée vers ce bilan et sur ce que l’expérience lui a apporté jusqu’à lui “changer la vie”.

Oui, ce sont ses mots. Préparez-vous, son avis sur le bilan de compétences fait rêver !

Oyhana a 31 ans. Retour en arrière pour comprendre son profil, son rapport avec l’école, les études et avec sa carrière. 

I/ Un parcours riche en rebondissements

Le point de départ est assez classique, on se reconnaît tous un peu. Un baccalauréat ES par défaut ou par dépit, on ne sait pas trop.

Après, elle se cherche longtemps puisqu’elle entame d’abord des études de Gestion pour vite s’apercevoir que cela ne lui va pas. Elle démarre alors une formation d’esthétique, ce n’est pas sa voie non plus, elle passe quelques semaines en BTS Banque. 

Trois mois.

Comme un cycle qui se répète, c’est le temps qu’il lui faut lors de chacune de ces trois tentatives, pour réaliser qu’elle n’a rien à faire là. À chaque fois, elle a le courage d’affronter la réalité et de quitter l’aventure plutôt que de s’installer, par crainte, dans une vie qui ne lui correspond pas.

A ce stade, Oyhana met les études de côté et se met à travailler dans des domaines très divers. McDonald’s, Promod, Leroy Merlin… des jobs alimentaires dans lesquels elle ne se sent pas épanouie.

Sauf que tout à coup, une idée apparaît. “Quitte à faire des boulots qui ne me plaisent pas, autant les faire dans un lieu qui me plait, lui, et où je peux découvrir de nouvelles choses !” 

Ni une, ni deux, Oyhana s’installe au Canada !

bilan de compétences décollage

À Montréal, c’est l’hiver et il fait très froid. On passe du temps à l’intérieur et Oyhana se met à cuisiner pour ses colocataires. Elle leur prépare des pâtisseries qui réchauffent et y prend de plus en plus de plaisir. Elle adore ce qu’elle découvre de cette cuisine à l’américaine. Une cuisine “décomplexée” très différente de ce qu’elle connaissait en France. 

Et là, c’est le déclic ! C’est dans la pâtisserie qu’elle souhaite se lancer !

L’idée de l’entrepreneuriat pointe le bout de son nez

Oyhana rentre en France, se débrouille pour travailler quelques mois et bénéficier d’une prise en charge du Fongécif. C’est comme ça qu’elle passe un CAP pâtisserie ! 

Sauf que le CAP n’est pas la solution à tout. Elle ne sait toujours pas comment transformer cette formation en job de ses rêves. 

“ Où est-ce que je vais bosser ? “  “Comment vais-je me lancer ?” Toutes ces questions inquiétantes prennent de la place et Oyhana retourne vers ce qu’elle connaît… un job dans lequel elle ne se voit pas évoluer.

Elle en rit au moment de notre conversation, mais à l’époque elle se sent complexée: le CAP ne compte pas. À ses yeux, elle n’a pas de diplôme.

Vous l’avez compris, Oyhana n’est pas du genre à rester bras croisés devant un tel challenge.

Elle entreprend donc une formation de secrétariat juridique en alternance.

Diplôme - bila de compétences

Quelques mois plus tard, Oyhana est enfin détentrice d’un diplôme. Mais elle s’ennuie et quitte le cabinet d’avocats où elle travaille. 

La prochaine aventure ne tarde pas, il faut changer d’environnement. Elle débarque dans le monde de la petite entreprise et de la brasserie artisanale.

Tout se passe bien mais c’est encore loin de ce qui la fait rêver et elle ne se sent toujours pas à sa place. En moins de deux semaines, elle se met à imaginer un projet de biscuiterie en ligne comme elle en a connu à Montréal.

Cette envie piquante d’entreprendre lui fait tout de même un peu peur.  Elle a enfin un poste confortable, un salaire plutôt sympa, une vraie sécurité, elle peut acheter un appartement, une voiture… 

Les bienfaits d’un bilan de compétences inattendu

Envisager un side project, pourquoi pas. Peut-être même diminuer les heures de son CDI dans un second temps. Mais se mettre au chômage et partir à l’aventure, c’est autre chose.

Sauf qu’en parallèle, une suite d’événements que l’on connaît, va donner de plus en plus de place à cette idée. Confinement, chômage partiel, Oyhana sait que son poste est en danger dans la petite boîte pour laquelle elle travaille.

Pour l’instant, Oyhana est loin d’envisager un bilan de compétences

Elle l’associe aux souvenirs d’entretiens avec les conseillers d’orientation croisés sur son parcours scolaire ou étudiant.

En résumé : un test de personnalité qui mène à l’ultime conclusion un peu embarrassante, “Vous avez le choix Mademoiselle, vous avez des appétences pour plusieurs domaines différents, vous pouvez choisir la carrière qui vous plaît… “ 

Autant dire que cela n’a jamais beaucoup aidé. 

Mais le hasard fait bien les choses. Au moment où son patron lui annonce effectivement qu’il n’a plus les moyens de maintenir son poste, un de ses proches lui parle du projet de LiveMentor et lui propose de donner son avis sur notre bilan de compétences en ligne !

Avant de vous raconter l’expérience en détail, spoiler : 

Oyhana monte une biscuiterie artisanale en e-commerce, Milkees. Elle va pimper le côté traditionnel un peu vieillot pour créer un univers rétro des années 1990-2000. 

Elle prépare actuellement une campagne Ulule pour septembre et proposera deux cookies, un cake et un brownie. En l’écoutant parler, on a l’eau à la bouche !

Milkees

Et ce n’est pas tout ! Oyhana a aussi pris conscience de son goût pour la transmission et l’accompagnement et prépare un projet de coaching pour un deuxième temps. Elle programme donc une formation de coach dans quelques mois.

II/ Retour sur le bilan de compétences entrepreneuriales

Pour donner son avis sur un bilan de compétences, il faut revenir sur son déroulement concret.

Plusieurs semaines ponctuées d’entretiens individuels réguliers et un programme à suivre entre les rendez-vous pour approfondir le travail en cours. 

Par exemple, sous les conseils de Lydia, Oyhana transmet à ses proches un typeform à compléter sur la façon dont ils la perçoivent

Lydia est mentor de ce bilan de compétences. Elle accompagne déjà des freelances, coachs, formateurs et consultants dans le démarrage et le développement de leurs projets entrepreneuriaux, autant sur l’aspect Business que Mindset.

Après une première rencontre décontractée pour faire connaissance et comprendre enjeux et objectifs, le bilan se dessine en trois parties très claires.

La première partie est axée sur le profil d’Oyhana et son parcours avec une approche très “développement personnel”. Elle identifie ses peurs, ses limites ses angoisses mais prend aussi conscience de ses forces, de son propre fonctionnement unique et des points forts sur lesquels elle peut s’appuyer. 

La deuxième partie s’articule autour de son idée d’entreprise avec une approche plus business pour tester la viabilité de son projet. Oyhana approfondit très concrètement son persona, son business plan et autres notions de bases essentielles au moment de lancer son projet.

La troisième partie est une véritable mise en pratique de la construction de son projet. Du choix des formations à prévoir à l’organisation de son calendrier des prochaines tâches prioritaires. C’est un tour complet des besoins de son projet !

Pour Oyhana, c’est évident, ce bilan de compétences lui a changé la vie. C’est une période qui a été riche et a déclenché beaucoup de mouvement tant sur le plan professionnel que personnel.

La qualité d’une rencontre qui fait la différence

Dans mon article sur le choix de votre bilan de compétence, je mettais en avant la qualité de la relation avec votre interlocuteur. Justement, Oyhana me parle d’un échange avec Lydia, emprunt de confiance, de compréhension et d’empathie.

Trois éléments clés pour installer une relation bienveillante.

Oyhana pensait bien se connaître mais en découvrant le développement personnel avec Lydia, elle accède à une partie d’elle-même qu’elle ne soupçonnait pas.

forces wonderwomanConnaître ses forces et ses faiblesses lui permet d’exploiter toutes ses qualités et toutes ses compétences. Oyhana ne s’encombre plus du regard limitant d’un système normé qui lui a fait croire trop longtemps qu’elle n’était “pas assez intelligente”. 

Elle a déconstruit ses croyances limitantes. 

Je change trop souvent de domaine, je suis instable, tout le monde le dit” est devenu “La multipotentialité c’est mon truc, j’ai un panel de connaissances bien plus grand que la moyenne des gens.“

Et ce n’est pas une phrase théorique mais bien une vérité dont elle est convaincue !

Plus jeune, j’ai souvent eu l’impression d’être en décalage, de ne pas être à ma place, de ne pas fiter. Grâce au bilan de compétences de LiveMentor et ses outils, j’ai compris mon “cerveau” et réalisé que je n’étais pas la seule à fonctionner ainsi. {..}

Je me suis pardonnée certaines choses. Je sais désormais que si un projet ne m’intéresse pas, je n’arrive pas à bosser, que si je ne partage pas les valeurs de l’entreprise, cela ne marchera pas non plus, et je ne m’en veux plus pour ça ! Je sais que j’ai besoin d’être animée par ce que je fais.

Quel soulagement pour Oyhana de mettre des mots sur toutes ces choses qu’elle pressentait mais n’arrivait pas à démêler et à rendre légitime !

Réalisation essentielle: certaines valeurs lui sont indispensables pour se sentir bien. Elle a pris le temps de déterminer lesquelles et décide que désormais, ce qu’elle entreprendrait devrait leur correspondre.

Oyhana sait maintenant qu’elle ne fonctionnait pas comme on l’attend dans le système scolaire, par exemple, et qu’elle n’est pas la seule. C’est le cas pour d’autres et ce n’est pas grave ! Elle aurait bien aimé qu’on lui dise à l’école parce qu’au contraire, le fait de le savoir a changé la donne et elle a enfin pris une solide confiance en elle.

L’impact du bilan de compétences sur le projet d’Oyhana

Évidemment, les conséquences sont fortes sur le projet d’Oyhana. Elle s’est aussi trouvée en tant qu’entrepreneur. 

Avant, je demandais toujours des avis à tout le monde, aujourd’hui je suis sûre de mes choix et je ne demande qu’à ceux qui peuvent m’apporter une expertise lorsque j’en ai besoin.

Concrètement, l’accompagnement de Lydia est une grande ressource pour le développement de Milkees. Oyhana se demande même comment font les gens pour monter leur boîte sans être accompagnés. 

multitask bilan de compétences

C’est tellement complexe, il y a tant de choses auxquelles elle n’aurait jamais pensé ! Les conseils d’un expert de l’entrepreneuriat n’ont pas de prix. Un vrai guide sur cette route sinueuse !

Il y a tout un travail, de traduction presque, entre l’idée qu’on a en tête et sa mise en place dans la réalité. Cela demande une combinaison d’écoute et de connaissance de l’entrepreneuriat qui fait toute la différence et permet de gagner un temps fou. 

Oyhana a réussi à mettre des mots sur tout ce qui concerne son projet. Des éléments basiques comme les visuels, les couleurs, aux éléments fondamentaux comme ses valeurs.

Elle porte aujourd’hui un regard clair et réaliste sur le monde de l’entrepreneuriat.

La définition du persona a été un exercice particulièrement fastidieux. Mais dans ce qu’elle voit comme une mer aux mouvements inattendus, lorsqu’elle se sent en difficulté, Oyhana sait qu’elle a une bouée de sauvetage et qu’elle peut compter sur le soutien de Lydia.

Cela lui permet d’aborder tout le processus bien plus sereinement, de réfléchir à toutes les étapes. Oyhana a créé un univers complet autour de son projet, un atout précieux pour son développement. Elle ne l’aurait jamais fait sans l’accompagnement de Lydia. 

Là, je sais exactement ce que je veux faire, dire, transmettre et l’impact que je veux avoir grâce à mon projet.

Retour sur ce bilan de compétences. Ce qu’il faut retenir.

Pour terminer cet article que j’ai eu beaucoup de plaisir à écrire, je ne vois rien de mieux que de partager mon ressenti. 

Lorsque Oyhana a raccroché de notre Zoom meeting, j’ai vu mon image à l’écran et j’ai réalisé que je souriais. Je me sentais légère après avoir écouté son histoire.

Je venais d’entendre une femme forte, pleine de ressources et d’ambition. Sûre d’elle. En pleine connaissance de ses capacités et de ses possibilités. 

Le retour sur ce bilan de compétences était celui d’une femme ravie. Une rencontre riche et inattendue qui lui a changé la vie* grâce à une approche qui, plutôt que de la mettre dans une case, lui avait “créé du sur-mesure”. 

On lui avait donné les clés de la construction d’un avenir stable qui lui correspondrait.

Vous pouvez dèsormais vous inscrire au bilan de compétences en ligne de LiveMentor. Nous avons même une équipe dédiée pour vous aider à trouver un financement pour votre bilan.

*Je ne pouvais pas vous priver de ces quelques mots : « Vous allez vraiment changer des vies avec ce bilan. C’est le cas pour moi. Je n’arrête pas d’en parler à tout le monde. Il n’y a rien de mieux et de plus important que d’être bien avec soi-même. Je ne me suis jamais sentie aussi heureuse, épanouie et bien dans ma peau, autant sur le plan personnel que professionnel ! » 

 

Bilan de compétences Bannière

Vous avez trouvé une faute d’orthographe dans cet article ? Vous pouvez nous en faire part en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée .

Avatar

Hannah Cassar

Nos conseils dans votre boite mail

Envie de progresser à nos côtés ? Rejoignez-nous dans l'aventure ! Chaque semaine, nous partageons nos meilleurs conseils.

Rejoindre la newsletter
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :