Blog LiveMentor
gimme gimme CPF money

Comment fonctionne le CPF pour les travailleurs indépendants ?

Le CPF pour les indépendants, on en parle ?

Parce qu’avec la création du statut d’auto-entrepreneur en 2009, il n’aura échappé à personne que de nouvelles recrues sont venues grossir les rangs de cette frange de la population active. 

Aujourd’hui, les indépendants, ou travailleurs non salariés, représentent selon l’Insee 3,7 millions de personnes en France, soit près de 12 % des gens ayant un emploi.

12 %. 

Voilà qui n’est pas négligeable et qui légitime la question de la formation continue desdits travailleurs indépendants, dont votre serviteur fait partie.

L’accès à la formation est pour nous autres d’autant plus crucial que nous profitons moins de l’émulation collective qui assure la circulation des connaissances et des savoir-faire en entreprise.

Alors oui, les non salariés ont intérêt à être un peu autodidactes, à apprendre à aller chercher l’information où elle se trouve, à approfondir leur expertise en capitalisant sur la pratique, les tutoriels, la lecture… 

Seulement, si cette “autoformation perpétuelle” est nécessaire pour aller de l’avant en tant qu’indépendant, elle est rarement suffisante pour aller loin. 

Moyennant quelques dizaines d’heures, une formation qualifiante, avec un vrai mentor, des cours bien pensés, des exercices à faire chez soi, peut vous permettre de développer plus de compétences et vous ouvrir plus de perspectives, qu’un an passé à travailler dans son coin, la tête dans le guidon. 

Seulement, dès qu’on aborde le sujet de la formation, certains obstacles rebutent plus d’un entrepreneur. 

“Trop cher !” 

“Pas le temps.” 

“Plus tard…”

formation repoussée à plus tard

Pour ce qui est des deux derniers arguments, considérer la formation comme du temps perdu est une erreur. Il faut y voir un investissement, dont les fruits compenseront largement le coût d’opportunité qui vous freine.

Une formation permet en outre de prendre du recul sur son activité, d’interroger certaines pratiques devenues routinières, de revenir à son poste avec de nouvelles armes, plus motivé que jamais.

Vous souhaitez faire le point sur votre situation avec l’un de nos experts ? Réservez un créneau.

point conseiller livementor

Pour ce qui est du coût des formations, et on en vient au sujet qui nous intéresse, sachez que les indépendants ont un moyen de les financer, encore trop méconnu, en tout cas peu mis à contribution.

Faisons donc la lumière sur le CPF. 

Et tâchons de répondre aux questions que vous êtes en droit de vous poser : quoi, pour qui, comment, combien, quand, pour quoi ?

Qu’est-ce que le CPF ?

Le CPF, ou compte personnel de formation, est un dispositif de financement public de la formation continue des travailleurs, géré par la Caisse des Dépôts pour le compte du ministère du Travail, et financé en majeure partie par France compétences.

Lancé en 2015, le CPF s’est élargi aux travailleurs indépendants le 1er janvier 2018. 

Son objectif ? Garantir à tous les actifs un accès à des formations certifiantes, de qualité contrôlée, pour leur permettre d’élargir leurs compétences, d’acquérir de nouvelles qualifications ou de consolider leurs acquis.

Pour faire simple, il s’agit d’une cagnotte dans laquelle on accumule de l’argent, année après année, qui sert à financer des formations dans des domaines variés.

Tout ce qui a trait au CPF se passe sur le site moncompteformation.gouv.fr.

capture d'écran du site moncompteformation.gouv.fr

Avant de poursuivre sur le fonctionnement du dispositif, arrêtons-nous un instant devant ces quelques chiffres communiqués par la Caisse des Dépôts pour avoir une bonne vue d’ensemble du dispositif :

2020 + 2021 Ensemble Indépendants
Comptes alimentés 38 millions 3,3 millions 
Comptes actifs* 18 millions 1,3 millions
Comptes inactifs 20 millions 2 millions
Dossiers acceptés  3,5 millions 297 092
Taux d’annulation** 11,4 % 11,8 %
Formations effectuées ou en cours 3 millions 262 035

* Les comptes sont automatiquement alimentés mais ils ne s’activent qu’à la première connexion de l’usager.

** Même après validation du dossier, une formation peut être annulée si le bénéficiaire ne s’y rend pas ou se rétracte suffisamment tôt.

Nous remercions vivement la Caisse des Dépôts qui, non contente de nous avoir accordés un long entretien et communiqué des chiffres sur le CPF et les indépendants, a bien voulu relire cet article pour garantir la véracité des informations qu’il contient.

CPF pour qui ? Ouvert aux travailleurs indépendants ?

Toute personne âgée de 16 ans ou plus peut disposer d’un CPF.

À vrai dire, les deux seules conditions à remplir sont les suivantes :

    • Avoir un numéro de sécurité sociale,
    • Avoir travaillé en France.

Les travailleurs indépendants sont donc TOUS concernés.

Parmi eux :

  • Les auto-entrepreneurs*,
  • Les artisans,
  • Les professions libérales réglementées,
  • Les gérants non-salariés…

Le compte personnel de formation étant relié à une personne et non à un emploi en particulier, il nous suit durant toute notre vie professionnelle, jusqu’à ce que retraite s’ensuive.

vos droits formation site officiel

Vous n’avez pas encore activé votre CPF ? Vous brûlez de connaître le montant qui y dort ? Rendez-vous sur le site officiel, et, tel Alibaba devant sa caverne, dites sésame (ou FranceConnect) et votre compte s’ouvrira.

Rassurez-vous, en matière de formation, il n’est jamais trop tard.

Sur ce graphique qui classe les indépendants ayant déjà bénéficié d’une formation CPF, vous constaterez d’ailleurs qu’il n’y a pas d’âge pour se former, toutes les saisons de la vie s’y prêtent.

diagramme indépendants par âge cpf

* Ou micro-entrepreneur, mais je ne sais pas pour vous, je trouve le terme assez désobligeant, comme si nous représentions une force de travail infinitésimale, 10^-6, franchement… même si rapporté à la population active, l’ordre de grandeur est en fait plutôt flatteur, il devrait être de 10^-7… Il n’empêche, je suis resté bloqué sur “auto-entrepreneur” : « J’suis mon propre patron wallah, je me suis fait tout seul ! »

À quelle condition le CPF des travailleurs indépendants est-il alimenté ?

Pour que des crédits vous soient versés, il n’y a qu’une condition : vous acquitter de la CFP, ou “contribution à la formation professionnelle”.

La bonne nouvelle, c’est que tous les travailleurs indépendants y sont soumis et a priori la payent, parfois même sans le savoir.

En contrepartie, ils peuvent financer toute formation accessible depuis la plateforme

Si vos crédits couvrent le prix de la formation que vous envisagez, vous n’aurez rien à payer, sinon, le financement par le CPF ne sera que partiel. 

Sans trop anticiper, car nous y reviendrons plus tard, sachez déjà qu’il existe des prises en charge complémentaires.

Vous vous demandez peut-être quel est le montant de la CFP ?

Plutôt qu’un long discours, voici un tableau récapitulatif, qui indique son montant pour chaque catégorie d’activité.

 

Catégorie d’activité

Montant de la CFP

Auto-entrepreneur

Activité artisanale

0,3 % du CA

Activité commerciale

0,1 % du CA

Prestation de services et professions libérales

0,2 % du CA

Artisan

119 €

Commerçant

103 €

Profession libérale

103 €

Artiste-auteur 0,35 % de ses revenus artistiques propres

0,10 % des revenus versés par les diffuseurs

Dans le cas des auto-entrepreneurs, cette contribution est payée en même temps que les cotisations sociales, n’ayez donc pas de crainte, que vous l’ayez remarquée ou non, vous la payez chaque fois que vous déclarez un chiffre d’affaires.

De combien le CPF des indépendants est-il crédité par an ?

L’acquittement de cette contribution vous donne droit à 500 € par an, pour une pleine année d’activité.

Exemple : M. Dupond est développeur freelance depuis plusieurs années. En 2021, il réalise 30 000 € de chiffre d’affaires. Il paye donc une contribution de 60 € (0,002*30000). En contrepartie, 500 € sont crédités sur son CPF.

Le CPF ne peut pas être crédité de plus de 500 € par an, même dans le cas d’un salarié à double casquette, qui serait auto-entrepreneur à ses heures perdues.

À savoir : La seule exception à cette règle concerne les travailleurs handicapés et les moins qualifiés, qui touchent 300 € supplémentaires par an.

 

Y a-t-il un plafond ?

Oui, il existe un plafond. La cagnotte ne peut dépasser 5 000 €. 

Quand ce plafond est atteint, le travailleur indépendant continue de cotiser sans que son CPF soit crédité, il est alors grand temps de se former !

Quand les droits sont-ils mis à jour ?

Les crédits CPF sont versés entre le 15 avril et le 20 juin chaque année, pour peu que vous ayez travaillé et payé la contribution à la formation professionnelle (CFP) l’année précédente.

Par exemple, si vous avez exercé votre activité du 1er janvier au 31 décembre 2021, vous recevrez vos droits en 2022… entre le 15 avril et le 20 juin. 

Vous suivez ?

Notez qu’il n’y pas de limite de temps pour utiliser vos crédits, bien qu’ils soient plafonnés.

On ne compte plus les arnaques au CPF… Vous savez, ces expéditeurs louches qui misent sur le sentiment d’urgence : “Vite vite vite vos crédits vont expirer, donnez-nous vos codes de carte bleue avant qu’il ne soit trop tard !” 

Je grossis le trait, c’est quelquefois plus subtil. Méfiance donc. 

À ce sujet, je tiens à citer ce que mon interlocuteur de la Caisse des Dépôts rappelait :

« La loi du 5 septembre 2018 pour la liberté de choisir son avenir professionnel prévoit, dans le cadre du CPF, de “rendre l’usager autonome et responsable.” L’usage du CPF est strictement personnel. J’insiste donc : jamais ni l’Etat, ni la Caisse des Dépôts, ni personne, n’appellent les usagers pour leur demander de s’inscrire à des formations. La bonne attitude consiste à ne pas donner suite aux incitations à utiliser son CPF, et bien sûr à ne jamais donner ses identifiants. »

Encore une fois, tout ce qui touche au CPF passe par le site officiel : moncompteformation.gouv.fr 

Quelle formation choisir ?

Les formations éligibles au CPF

Toutes les formations ne peuvent pas être financées avec l’argent qui se trouve sur votre CPF. Il faut que celle que vous convoitez soit “éligible au CPF”.

En revanche, toutes celles que vous trouverez depuis la barre de recherche du site officiel le sont. 

Il faut bien comprendre qu’en plus d’être votre coffre fort à crédits CPF, moncompteformation.gouv.fr est une vaste place de marché sur laquelle les travailleurs et les organismes de formation (OF) se rencontrent.

C’est là aussi que vous devez vous inscrire à une formation pour profiter du financement CPF.

résultats recherche mon compte formation

Actuellement, plus de 13 000 OF sont référencés sur la plateforme, tous certifiés Qualiopi, pour plus de 6 000 certifications distinctes.

Je vous enjoins à aller y faire un tour, pour voir.

Si vous êtes “limités” à ces formations, nul besoin en revanche que celle que vous choisissez entretienne un rapport particulier avec votre activité.

Prenons l’exemple de Madame Bonheur, prof de yoga. Rien ne l’empêche de suivre un cours de photo si c’est sa passion. Ou de passer son permis de conduire alors qu’elle n’en a pas besoin, étant admis qu’elle se rend à ses cours en tapis volant.

Est-ce un abus ? Je vous laisse juge, le but étant quand même de monter en compétence.

Top 10 des formations CPF effectuées par les indépendants

Voyez plutôt le top 10 des formations privilégiés par les indépendants (ou TNS-TI), d’après les données communiquées par la Caisse des Dépôts :

On remarque que les formations liées à la création et à la gestion d’entreprise tiennent le haut du pavé. 

Viennent ensuite les langues, l’informatique avec la certification TOSA, le permis de conduire, le bilan de compétences, etc.

Solliciter un conseiller en évolution professionnel pour construire son projet de formation

Pour choisir une formation en phase avec vos aspirations, ou poser toute question relative à votre projet professionnel, la Caisse des Dépôts rappelle que vous pouvez solliciter un conseiller en évolution professionnel (CEP).

conseil en évolution professionnel interface

Ce service, entièrement gratuit, vous permettra de faire le point sur votre situation.

En vous rendant ici, vous trouverez plus de détails sur cet accompagnement et accéderez à la liste des CEP correspondant à votre situation et votre localisation.

Comment financer une formation si mon CPF n’est pas assez garni ?

Nous disions donc, 500 € crédités tous les ans pour les indépendants, pouvant servir à financer toutes les formations accessibles sur moncompteformation.fr

C’est déjà bien n’est-ce pas ? Et pourtant, pourtant… vous n’êtes pas au bout de vos surprises. 

Si votre solde ne vous permet pas de financer intégralement la formation souhaitée, plusieurs solutions s’offrent à vous :

  1. Compléter vous-même
  2. Attendre d’avoir plus de crédits CPF
  3. Vous adresser à votre fonds d’assurance formation (FAF)
  4. Solliciter Pôle Emploi

Passons sur les deux premières, qui se passent de commentaires, pour aborder les deux suivantes plus en détail.

Qu’est-ce que le FAF, et comment ça fonctionne ?

En parallèle du CPF, vous pouvez faire appel à votre FAF, dont le nom figure sur votre attestation de contribution à la formation professionnelle (CFP).

Le FAF, c’est le fonds d’assurance formation. Il en existe plusieurs. En fonction de votre activité principale, vous êtes rattaché à l’un d’eux.

Voici les principaux :

FONDS D’ASSURANCE FORMATION DES TRAVAILLEURS INDÉPENDANTS
Activité principale (selon le code NAF) Fonds d’assurance formation
Profession libérale (réglementée seulement) Fonds interprofessionnel de formation des professionnels libéraux (FIF-PL)
Profession libérale médicale Fonds d’assurance formation de la profession médicale (FAF-PM)
Commerçant et dirigeant non salarié du commerce, de l’industrie et des services ; auto-entrepreneur exerçant une profession libérale non réglementée Association de gestion du financement de la formation des chefs d’entreprise (Agefice)
Artisan, chef d’entreprise inscrit au répertoire des métiers (RM) et auto-entrepreneur artisan non inscrit au RM Fonds d’assurance formation des chefs d’entreprise artisanale (FAFCEA)
Artiste-auteur, intermittent du spectacle Fonds d’assurance formation des secteurs de la culture, de la communication et des loisirs (AFDAS)

Retenez que certains d’entre eux font bande à part et rechignent à cofinancer des formations avec le CPF.

C’est donc plutôt une solution à privilégier pour financer intégralement une formation si vous manquez de crédits.

Et contrairement au CPF qui vous laisse libre de choisir la formation qui vous plaît, lui, le FAF, impose qu’elle soit en lien avec votre activité professionnelle.

Les critères d’éligibilité dépendant de chaque fonds d’assurance et de votre code NAF, je vous renvoie vers le site de votre FAF pour les connaître.

Pour obtenir un financement, il faut adhérer à son FAF dans un premier temps, puis constituer un dossier et l’envoyer pour qu’il soit validé.

L’inconvénient, c’est qu’il vous faudra avancer les frais, qui vous seront remboursés deux ou trois mois plus tard. La combine requiert un minimum de trésorerie.

L’avantage en revanche est que contrairement au CPF, en tournant bien votre demande, votre FAF pourra vous payer des indemnités si le suivi de la formation vous a empêché de travailler.

Pôle emploi peut-il m’aider à financer ma formation ?

Les indépendants enregistrés comme demandeurs d’emploi peuvent obtenir un complément de financement auprès de pôle emploi.

Vous êtes dans ce cas-là ? Au moment de choisir une formation sur le site moncompteformation.fr, si le prix est supérieur au montant dont vous disposez, vous pouvez solliciter un financement de Pôle Emploi en expliquant dans la case correspondante les raisons qui vous poussent à faire cette formation.

Une réponse devra vous être faite dans les 10 jours ouvrés. L’absence de réponse vaut validation.

Toutefois, nous vous conseillons de vous rapprocher de votre conseiller pour qu’il vous aide à bien préparer votre dossier en amont afin de maximiser vos chances d’obtenir le financement. Plus d’infos à ce sujet : ici.

Un dernier mot sur le CPF des indépendants ?

Vous avez raison, il est temps de conclure…

Maintenant que vous êtes incollable, ne me reste qu’à vous dire : 

“Faites-vos jeux !”

faites vos jeux tapis sur la formation

Ou plutôt non, encore un mot ! Un mot sur notre condition d’indépendant. 

Bien que les freelances ne travaillent pas tous dans leur coin, ils sont légion à connaître les affres de la solitude. À n’en pas douter, cette solitude, chronique ou seulement aiguë, est le gros inconvénient de notre condition. 

À moins de vouloir donner tort à Pascal, je crois qu’il faut faire son possible pour ne pas s’y enfermer, dans sa chambre. Non seulement parce que la solitude entraîne invariablement des passages à vide, mais aussi, nous l’avons dit au début de cet article, parce qu’elle nous prive de cette ressource précieuse qu’est l’émulation collective. 

Sans faire de réclame trop criarde, je tiens à préciser que, chez LiveMentor, nous proposons aux indépendants des formations éligibles au CPF, qui ne se limitent pas à des cours, quoique nous mettions le paquet sur la qualité des contenus. 

En prime, pour toute inscription, deux avantages non négligeables :

  1. Vous intégrez une communauté de plus de 10 000 entrepreneurs. Parmi eux, des gens exerçant le même métier que vous, ou travaillant sur les mêmes thématiques. De quoi développer des synergies.
  2. Vous profitez d’un suivi personnalisé : un mentor vous accompagne tout au long de la formation, il est là pour répondre à vos questions et vous donner son avis aussi souvent que vous le solliciterez.

Si vous souhaitez consulter notre menu, c’est par ici : 14 formations pour entrepreneurs à la carte.

Gardez ceci dans un coin de tête, prenez le temps d’hésiter et si besoin faites-nous signe.

Tapis sur la formation !

Article écrit sous le contrôle de la Caisse des Dépôts.

Eloi Renaudin

Eloi Renaudin

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!