Blog LiveMentor
voyager en freelance

L’indépendance pour voyager

Quand les Journées découvertes de Live Mentor te donnent le dernier coup de pied aux fesses dont tu avais besoin !

Il y a trois ans, je suis parti voyager, nomader comme j’aime bien le dire. Mon conjoint et moi avons tout quitté et nous nous sommes acheté un voilier pour parcourir le monde. Dès le départ, nous avions pour objectif de ne pas avoir de date de retour. Rapidement, nous avons mis des stratégies en place pour y arriver. Trois ans plus tard, nous ne sommes toujours pas rentrés ! Le lien avec les Journées Découvertes de Live Mentor ? Allez, je te raconte !

Des débuts chaotiques

Le 16 avril 2016, après trois ans de préparations intensives du bateau (démontage, ponçage, peinture, soudure…) une belle fenêtre météo donne le top départ notre nouvelle vie. C’est partie pour la traversée du Golfe de Gascogne ! Les premiers mois, c’est l’euphorie, nous descendons toute la côte portugaise, traversons le mythique Détroit de Gibraltar et arrivons en Méditerranée. À nous les eaux limpides, les mouillages de rêve dans les îles et des heures de farniente au bord de l’eau.

Quelques mois plus tard, nos économies ont bien diminué, des réparations imprévues sur le bateau ont rogné une partie du budget. La sentence est sans appel : nous devons trouver du travail ou alors il nous faudra rentrer.

Nous choisissons alors la voie du nomade digital.

Lucas est ingénieur, il créer sa micro-entreprise de création de site web. Très vite, je décide de l’accompagner dans cette aventure : il se chargera de la partie technique et moi de la partie marketing et relation client. Super ! À l’exception du fait qu’initialement, je suis professeur de français, alors le marketing digital, je n’y comprends pas grand chose.

Pourtant, il me prend une vraie passion pour cet univers digital. Le monde du web me fascine et je sens que je pourrais y trouver ma voie.

Malgré tout cet enthousiasme et les compétences techniques de Lucas, quelques mois après le début de cette aventure entrepreneuriale, les chiffres ne décollent pas. Nous avons trouvé quelques contrats, mais pas de quoi “casser trois pattes à un canard”.

Je décide alors de franchir un cap : celui de la formation. J’en suis sûre en me formant sérieusement notre activité va décoller.

Partir de zéro sans budget

Je commence alors à faire des recherches pour trouver la formation qui changera ma vie de freelance. Bien entendu, je ne tarde pas à trouver beaucoup de choses, la formation en ligne a le vent en poupe depuis quelque temps. Mais le problème dans ce domaine sur le web, ce sont ces blogueurs qui te promettent un CA de 50 K € en deux semaines.

Si, si, il suffit de dépenser 2000 € dans leur formation et ce sera le succès garanti, pas besoin de travailler, leur méthode révolutionnaire va te guider vers le succès ?

Je crois fermement en la formation, mais je pense également que le savoir que l’on en retire ne nous dispense pas de travailler. Au contraire, il faut ensuite mettre tout ce savoir en application !

Puis un jour, au détour d’un hashtag, je trouve le site de Live Mentor. Les formations sont également payantes et pas encore dans mon budget. Mais la proposition est sympathique : des Journées Découvertes gratuites pour faire un tour d’horizon du sujet et tester leur méthode.

C’est ainsi que j’ai commencé à mettre réellement un pas dans la formation. Les Journées Découvertes, les cours gratuits et les mini-cours (budget très doux pour un freelance en herbe) m’ont permis de découvrir et approfondir les notions dont j’avais besoin pour me lancer.

Ça, c’était déjà il y a deux ans. Grâce à Live Mentor et d’autres plateformes de cours (sérieuses), j’ai pu développer mes compétences en Marketing et maîtriser l’environnement web. Aujourd’hui, notre activité de création de site web tourne bien, je me suis lancée dans d’autres projets sur le web et j’aide les autres à devenir nomade digital à travers mon blog (No-Mad Life).

La formation est une nécessité pour devenir freelance que l’on soit nomade ou non. Tout un environnement gravite autour de son activité et la formation permet de le maîtriser et d’en tirer partie.

Si comme moi, tu es fauché au début, les Journées Découvertes sont vraiment un bon tremplin pour démarrer. S’il est évident que tout n’est pas abordé et que l’objectif pour la plateforme est la vente d’une formation payante, Live Mentor joue bien le jeu en proposant un contenu assez riche pour commencer à développer des compétences. Cela te donne les premières clés pour déverrouiller les premiers blocages et aller de l’avant.

Après trois ans de voyage, de freelancing et d’entrepreneuriat :

Durant ces trois années il y a eu des hauts, des bas, des moments où il ne se passait absolument rien et d’autre où j’avais du mal à sortir la tête de l’eau ! Devenir indépendant, c’est se donner la possibilité de vivre de ses passions et d’avoir des journées qui ne se ressemblent jamais !

Finalement, c’est un peu ce que tout le monde aimerait, alors quand on se lance, il faut s’accrocher. Quand on démarre, on est vraiment seul. Souvent sans réel budget. Si en plus comme moi tu te lance en même temps dans un mode de vie totalement nouveau, dans un environnement que tu ne maîtrises pas, dans un lieu où tu ne parles pas la langue, etc. Je te garantis que le défi va être de taille ! Mais il en vaut tellement le coup.

Je ne regrette pas une seule minute toutes les galères que j’ai rencontré. Parce qu’elles m’ont fait grandir et évoluer, non seulement sur le plan professionnel mais aussi personnel.

Depuis que je suis freelance et un peu entrepreneure aussi, je ne cesse pas d’apprendre. J’apprends auprès des rencontres (dans la communauté de freelance), sur les plateformes de formations, sur les blogs à travers des cours gratuits et maintenant que mon projet est sur pied, mon budget me permet d’entreprendre des formations payantes.

Je pense que cela continuera tout au long de ma vie de freelance. Aujourd’hui, je suis libre, libre de travailler sur des projets qui répondent à mes valeurs, sur lesquels je suis passionnée et surtout libre de voyager. J’ai le nomadisme dans la peau, être freelance est le meilleur moyen de réaliser mon mode de vie !

Pour conclure : mes 4 conseils pour réussir sa vie de freelance

  1. Ne pas attendre pour se lancer.
    On a toujours une excuse pour penser que ce n’est pas le bon moment (budget, carrière, famille…). Passe à l’action ! Les débuts seront forcément brouillons, mais ce n’est pas grave, ça fait parti du jeu !
  2. Trouver les bonnes ressources pour se former même si l’on n’a pas de budget
    Si tu lis cet article, tu es en bonne voie 😉 On peut apprendre des tas de choses pour débuter sans dépenser un centime.
  3. Entrer dans la communauté.
    Être freelance ou entrepreneur revient à travailler seul la plupart du temps. Mais cela ne veut absolument pas dire que le freelance n’a pas de relations professionnelles. Au contraire, le réseau, la communauté, les rencontres sont une des clés de la réussite.
  4. Ne pas se décourager.

À la différence de la vie de salarié, le freelancing n’est pas un long fleuve tranquille. Plus d’effort, plus de galères pour des revenus parfois aléatoires, des échecs et des déceptions. Mais pas de panique, c’est le chemin normal du freelance ! On passe tous par là ! Et tu veux savoir le meilleur : tu récolteras aussi le fruit de tes échecs !

Vous avez trouvé une faute d’orthographe dans cet article ? Vous pouvez nous en faire part en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée .

Avatar

Sonia Leremboure

Passionée du web, je suis freelance nomade depuis trois ans. Créatrice de site & rédactrice web, j'ai crée No-Mad Life, le blog pour aider les amoureux du voyage à devenir nomade digital. Du rêve à l'accomplissement, le chemin est parfois chaotique, alors je prends ma plus belle plume pour donner des conseils et astuces aux futurs nomades !

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
shares

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :