Blog LiveMentor
maison freelance

Le freelance et l’entrepreneur

Enfant, adolescent, je n’ai jamais aimé la rentrée ! Je me suis dit que c’est peut-être la même chose pour certains freelance et entrepreneurs et qu’il fallait faire quelque chose pour être sûr qu’on passe tous une bonne rentrée.
 
Or, je n’ai jamais trouvé meilleur moteur de motivation qu’apprendre de nouvelles choses. Je vous propose donc une petite réflexion collective, chaque jour, en cette première semaine de septembre. C’est parti ! 
 

Premier épisode : le freelance et l’entrepreneur

À 30 ans, j’ai la chance d’avoir déjà vécu plusieurs vies professionnelles..
À 20 ans, j’ai bossé en freelance pour une jeune société de production audiovisuelle. Pendant plusieurs années, j’ai ensuite été professeur particulier indépendant. J’ai créé une première société à 22 ans, qui a fait faillite au bout de 6 mois. Je développe LiveMentor depuis 6 ans maintenant. Enfin, je suis contacté chaque mois depuis deux ans pour des missions en freelance.
Si je les refuse à chaque fois (LiveMentor me prend tout mon temps), cela me permet de mieux comprendre les mystères du freelancing, des mécanismes de prix, de la « valeur de marché », de la puissance du contenu..
Et cela me renvoie aux différences profondes entre la vie de freelance et la vie d’entrepreneur :

L’entrepreneur essaye de construire une entreprise, qui n’est pas dépendante de son travail direct. Un freelance est au contraire payé pour son travail.

Il facture à l’heure, à la journée ou au forfait. Devenir freelance, c’est de très loin la façon la plus simple de lancer une nouvelle activité !

Un freelance qui cartonne se comporte comme André-Charles Boulle.

André-Charles Boulle était un artisan d’élite à l’époque de Louis XVI ! Ébéniste du roi, il fut le premier de son temps à appliquer du bronze doré à l’ébénisterie. Le roi ne voulait bosser qu’avec Boulle. Il ne voulait pas un un travail d’ébeniste, il voulait un travail de Boulle.

Si vous êtes freelance, soyez Boulle. L’excellent freelance se spécialise à l’extrême, améliore sans cesse ses compétences, augmente sa productivité horaire, construit sa réputation, construit son nom et peut (si c’est votre souhait) mettre ses prix à un niveau qui n’a rien à voir avec la moyenne. Un freelance ne doit jamais dévaluer le prix de ses prestations.

Un entrepreneur qui veut faire grandir son entreprise ne peut pas se comporter comme André-Charles Boulle.

Il ne peut pas devenir le meilleur ébéniste de tous les temps. Il doit sans cesse changer de métier et se ré-inventer en bouchant les trous de la coque au fur et à mesure que le bateau vogue sur l’Atlantique ! J’ai eu beaucoup de mal à faire la transition entre freelance et entrepreneur pour cette raison : j’aimais trop me concentrer sur un sujet précis, de manière obsessionnelle.

Il est très difficile d’être à la fois freelance et entrepreneur.

On peut avoir des vies différentes, mais il est difficile de les avoir en même temps. L’état d’esprit nécessaire est radicalement différent. Prenons le management en exemple. L’excellent freelance est avant tout quelqu’un qui se connaît par coeur, et pratique l’introspection.

C’est ce qui lui permet de choisir les meilleures missions, celles qui lui correspondent le mieux. Le bon entrepreneur doit recruter et exceller dans cette tâche. Il doit connaitre les autres, les motiver, les comprendre : il doit être moins centré sur lui, mais plus sur les autres. Il doit créer de la lumière collective, là où la vie de freelance peut être assimilé à celle d’un chercher d’or solitaire au fin fond d’une grotte en Amérique du Sud.

Très souvent, un freelance traverse une crise existentielle après quelques années

Comment faire pour ne plus être dépendant de mon volume horaire ? Comment aider plus de personnes sans arrêter de dormir ? C’est à ce moment-là qu’il faut réfléchir aux outils, à l’automatisation et aux systèmes. Je recommande de commencer d’abord par ces réflexions, avant de chercher à recruter ! Il est plus efficace pour un freelance d’augmenter sa productivité horaire, que de déléguer une mission.

Êtes-vous freelance ou entrepreneur ? Sentez-vous une tension entre ces deux activités ? Discutons-en dans les commentaires.
Trouver des clients freelance

Vous avez trouvé une faute d’orthographe dans cet article ? Vous pouvez nous en faire part en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée .

Alexandre Dana

  • Pour moi je me sens plus l’âme d’une entrepreneuse, même si le parcours pour l’instant me semble cahotique car j’ai un pied dans le salariat et un dans mon entreprise mais je m’accroche et bosse parce que ma vision c’est vraiment de trouver l’équilibre entre ma passion, amener les gens à vivre en santé le plus longtemps possible et ma liberté, de travailler d’où je veux et avec qui je veux !!

  • Bonjour,

    Je crois que je commente tous les articles depuis tout à l’heure (rires). Mais je me pose justement cette question à savoir si je passe freelance ou si je reste micro entrepreneure.

    D’ailleurs je ne connais pas les démarches à suivre pour devenir freelance…


  • Notice: Undefined index: total_count_position in /var/www/wordpress/blog/wp-content/plugins/social-pug/inc/functions-frontend.php on line 46
    shares

    Rapport de faute d’orthographe

    Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :