Blog LiveMentor

Reconversion professionnelle : se re-inventer tous les 15 ans

Ce que j’aimerais vous dire, c’est que pour toutes mes reconversions professionnelles effectuées, j’ai gagné en me sentant vivante, à ma place et heureuse de faire ce que je faisais !

Pour ma part, je vous avoue qu’il y a eu du « ne pas oser par peur de ne pas y arriver », de la frustration, de la passion, de la recherche de défis et d’excitation, une grande soif de découverte et d’expérimentations, et aussi beaucoup de doutes de moi autour de chacune de mes réorientations professionnelles. J’en ai faite plusieurs, une reconversion tous les 15 ans et j’ai continué même après mes 48 ans.

 

Oui, un nouveau élan tous les 15 ans 

J’ai souvent eu l’impression que les autres étaient plus intelligents parce qu’ils connaissaient leur chemin et l’avaient poursuivi en voie directe.

Moi j’avais tellement d’intérêts, d’enthousiasme, d’idéalisme et de curiosité que j’avais du mal à choisir une seule de mes passions.

Je m’appelle Ulrike Weissenbacher, je suis d’origine Autrichienne et j’ai mon centre de vie à Bruxelles.

Après 15 ans dans le domaine de politique Européenne et Internationale, j’ai crée IEPRA avec mon associé, Yves Wauthier-Freymann.

C’est un institut de formations pour professionnels de la santé mentale et du bien-être. J’aide aujourd’hui toutes les personnes désirant un changement – que ce soit au niveau professionnel ou personnel – à se libérer de leurs freins et blocages. Je les aide à réaliser leur plein potentiel et à réaliser leurs projets.

 

Comment j’en suis arrivée là ?

Le début de mon parcours professionnel est dans la science de l’éducation pour enseigner et surtout pour accompagner les jeunes en secondaire à aller vers leurs aspirations. Déjà à ce moment-là je me suis intéressée aux trouvailles en neurosciences liées à l’apprentissage. Je m’intéressais également à beaucoup de sujets diverses qui pouvaient être au service du développement personnel de mes étudiants.

J’ai donc utilisé, dans mon enseignement, les principes de la PNL, quand ça venait tout juste d’arriver en Europe, de l’hypnose et tout ce que je pouvais trouver comme nouveauté en psychologie.

Dès ma deuxième année on m’assignait les étudiants venant d’un environnement social non favorable, des jeunes montrant des troubles comportementaux et des jeunes rescapés des zones de guerre en Ex-Yougoslavie. J’ai adoré le défi et le fait de les aider à avoir un futur que les autres ne voyaient pas possible !

Facile d’imaginer que la vie dans le système d’éducation me limitait et m’enfermait trop. Sans oublier que je « dérangeais » mes collègues avec mon dynamisme passionné.

Première petite reconversion – J’ai décidé de me spécialiser en pédagogie et la formation des enseignants.

Mon intérêt pour les pays les plus pauvres m’a amené à gérer un projet d’aide au développement au Nicaragua. À nouveau je me suis appuyé sur les recherches en neurosciences – en trois mois j’ai appris l’Espagnol !

Et pendant 3 ans, placée au ministère de l’éducation, j’ai élaboré avec mes collègues nicaraguayens un nouveau programme d’enseignement d’Anglais et de formation des enseignants.

Ceux qui ont déjà vécu dans un contexte très différent savent qu’on vit un choc culturel en arrivant dans un nouveau pays, mais plus encore en revenant dans « sa culture d’origine ».

Le choc fut multiple pour moi : l’égocentrisme, le manque de vision, mais surtout le manque d’ingéniosité que j’ai vécu au quotidien dans ma ville d’origine n’existaient pas dans ce pays pourtant très pauvre ! J’étais entourée d’entrepreneurs de tous les domaines !

A mon retour en Autriche, j’étais toujours habitée par le désir de contribuer à une plus grande échelle – j’ai décidé de faire ma première reconversion professionnelle totale. 

Au moment où les négociations pour l’adhésion de l’Autriche à l’UE commencèrent, je me suis lancée dans un Post-graduate Master Programme en Droit et Politique Européenne.

Pendant presque 15 ans j’étais plongée dans le monde des décideurs et j’ai pu contribuer mes petites pierres aux lois et politiques Européennes.

 

Reconversion dans le monde des indépendants – réussi

Le prochain pas m’amena dans le monde des indépendants. Je n’osai pas fonder une entreprise, je préférai rester dans la zone de sécurité financière en tant qu’experte pour les institutions Européennes et de l’ONU.

Cette fois mes activités en droits humains et démocratisation m’amenèrent dans des pays en guerre et après-guerre, Rwanda, Palestine, Burundi ….. rencontres avec les leaders de ces pays, compréhension de fond du système sociétal, politique, historique, les problèmes profonds, les failles et une vision claire sur les mécanismes géopolitiques.

Ce furent des expériences extraordinaires, enrichissantes et excitantes ! Peut-être devrais-je écrire ces histoires un jour ?

 

Alors pourquoi ne pas me re-inventer et encore changer de vie professionnelle ?

Autant que j’adorait mon activité, voir le vrai impact de mes interventions me manquait. La récupération après 5 – 7 mois à l’étranger, avec des journées de 10h de travail et sans weekends, prenait de plus en plus longtemps. J’étais fatiguée et je commençais à réfléchir, quel serait le prix à payer si je tenais ce rythme jusqu’à la retraite.

La proposition d’une position de cheffe de mission me mettait devant un dilemme. Me connaissant, si je l’acceptais j’étais partie pour rester dans ce rythme fou, et j’avais peur de mon perfectionnisme qui pouvait me pousser jusqu’au burnout.

 

Une Psy de 95 ans comme inspiration

Après 12 ans il était temps de donner une nouvelle orientation à ma vie – à nouveau ! Beaucoup me disaient : « En as-tu pas marre de toutes ces reconversions professionnelles que tu entreprends? »

C’est la rencontre avec une Psy de 95 ans qui est venue comme une réponse à ma question « Où aller à partir de là ? ».

Je la voyais fragile en entrant dans la salle pour donner sa conférence, et une fois sur la scène, en écoutant la question d’une participante, deux phrases seulement, elle comprit toute son histoire et l’éclaira sur la source de son problème central.

Tout le monde était stupéfait, et moi ?  Une seule pensée : « Je veux une activité que je puisse faire aussi longtemps que ma tête fonctionne et que j’en ai l’envie ! Je ne serais pas obligée de prendre ma retraite ! » 🙂

ET je reconnecterais avec ma passion pour l’être humain, l’épanouissement et la réalisation de rêves !

Avec grand enthousiasme, retour aux études. J’ai à nouveau cherché les dernières méthodes en thérapie et coaching, prouvées efficaces pour tous types de problématique, de trauma ou de changement. J’ai analysé les formations en plusieurs pays Européens et j’ai trouvé la formation parfaite – à deux blocs de ma maison !

 

Et après toutes ces reconversions professionnelles : Voilà ce qui m’a amené à ma dernière réorientation – je suis devenue entrepreneur

Fondation de « iepra.sprl » pour donner des formations. Assez rapidement je me suis rendue compte que le coté entrepreneure me passionne et je me suis plongée dans le développement des idées de formation en ligne.

réorientations professionnelles

Au moment du lancement d’une levée de fonds, j’ai appris que le choix des associés était crucial !

Le départ de l’une des associés m’a plongé dans une crise nécessaire pour me faire pleinement assumer ce choix que j’ai contourné depuis ma jeunesse – oser entreprendre. La peur de l’échec m’a fait chercher dans mes associés quelque chose que je pensais ne pas avoir, plutôt que de chercher des associés avec qui j’aime cheminer.

 

L’accompagnement a fait toute la différence pour moi durant mes différentes reconversions professionnelles

Sans mon coach, qui lui-même a vécu les « associations pour les mauvaises raisons », l’échec et le succès, j’aurais abandonné. Je ne pensais pas que j’avais les connaissances et les capacités nécessaires. Et j’ai appris, qu’il faut juste être prête à apprendre.

Je fais des erreurs, j’ai des zones où clairement je manque d’expérience ou de compétences, il y a des entrepreneurs qui réussissent mieux que moi. Et pourtant, je sais que j’ai quelque chose à apporter à beaucoup de gens et cela me porte !

J’ai eu la tendance à me comparer à mes concurrents déjà établis (c’est totalement paralysant), à rester seule dans mon coin et alors avoir des moments où je perdais toute confiance en moi.

J’ai donc vu à quel point un coach, un réseau d’entrepreneurs et de mentors, des gens que j’admire, sont stimulants, boostants, réconfortants pour moi.

reconversions professionnelles multiples

Les reconversions professionnelles ça reste un vrai challenge

Le début est pavé de doutes, de peurs et d’ « influençabilité » (est-ce un mot ? en allemand oui :-), d’hésitations et de montagnes russes – exaltation, abandon, dépression, enthousiasme….

C’est aussi le temps pendant lequel on se perd facilement : dans les idées, dans les plans, dans les réunions, la recherche d’opinions. L’accompagnement aide à oser être incomplet, à faire des choix au risque qu’ils puissent s’avérer mauvais, à faire un plan et s’y tenir et ne plus revenir sur ses pas.

L’accompagnement donne aussi un regard rassurant là où l’autocritique et l’autosabbotage peuvent nous plomber dans l’immobilité.

Eh oui, j’accompagne des gens dans des processus que je viens de décrire et j’avais, et j’ai besoin de coaching ! Absolument !

Se former pour réussir ses reconversions professionnelles est essentiel.

 

Actuellement je vis, comme tous les entrepreneurs, l’incertitude que nous apporte la crise Covid19

L’étymologie va nous montrer la parallèle avec une étape importante dans toute reconversion. Le grec krisis signifie jugement, décision. Le rapport le plus généralement admis c’est que cette crise correspond à un moment clé, à un moment charnière, à un moment où, en quelque sorte, « tout doit se décider ». D’une certaine façon, la crise c’est « le moment ou jamais ».

Et c’est ce que j’ai vécu à chacun de mes changements. Il y a eu à chaque fois un moment de crise – je ne supportais plus quelque chose dans mon activité ou environnement, je ne me sentais plus alignée avec mes aspirations profondes, je manquais de sens ou je ne pouvais plus me projeter dans un futur avec l’activité en cours.

Aujourd’hui, « le moment ou jamais » a été que je me suis lancé dans les Lives Facebook, les enregistrements pour mettre mes formations en ligne. Cette crise m’a donné le sens pour cet élan que j’ai depuis 2 ans et qui était freiné par le sentiment que c’était opposé à mon orientation relationnelle. Et là, la vie me montre que c’est de cela que le monde a besoin.

A ma grande surprise, mes peurs économiques et financières sont devenues moins importantes ! Dans cette situation je me sens plus libre d’expérimenter, même si je ressens vraiment les contraintes.

Je travaille intensément sur notre SEO et mon prochain objectif c’est la « content multiplication ». Et malgré la situation économique générale, bizarrement je suis focalisée sur l’augmentation de mon CA.

 

Mon conseil à une personne qui prévoit entamer des réorientations professionnelles

Clarifier ses motivations, bien choisir sa ou ses formations en fonction de ses aspirations, multiplier ses contacts avec des personnes qui ont déjà fait ce chemin, rejoindre des réseaux, rejoindre LiveMentor, se faire accompagner, s’inspirer des modèles, des personnes qu’elle admire…

Et ne jamais oublier : la toute première crise c’est la naissance. C’est la douloureuse expulsion hors d’un monde de totale sécurité pour arriver dans un monde fait de bruit, de lumière, de froid, et où l’on n’est plus rattaché à rien.

Dans les crises à l’âge adulte la douleur n’est pas obligée. Mais, un bouleversement est inéluctable. Et dans le meilleur des cas, c’est un changement profond de paradigme qui a lieu : pour paraphraser Jung, on passe d’une « volonté de réalisation de ses désirs à une volonté de réalisation de soi ».

Est-ce que je conseille de se re-inventer via des reconversions professionnelles multiples ? OUI ! Mes formations et mon accompagnement ont comme objectif  de viser la réalisation de ce qui est le plus vivant en nous.

ALORS LANCEZ-VOUS, c’est le meilleur moyen de vivre de sa passion rapidement.

N’hésitez pas à échanger sur le sujet des réorientations professionnelles dans les commentaires, je me ferai une joie de vous répondre !

Retrouvez d’autres exemples de reconversions professionnelles réussies sur le blog de LiveMentor

– Reconversion professionnelle dans l’architecture

– Se reconvertir dans le Marketing

– Reconversion professionnelle dans la formation

– Se reconvertir dans l’accompagnement

– Reconversion professionnelle dans la photographie

– Reconversion professionnelle dans la thérapie

Se reconvertir pour raison médicale

– Reconversion professionnelle dans l’entrepreneuriat

– Reconversion professionnelle dans la décoration

– Se reconvertir en blogueur

Passer de cadre à entrepreneur

– Démission et chômage font-ils bon ménage ?

– Se reconvertir en Coach

Vous avez trouvé une faute d’orthographe dans cet article ? Vous pouvez nous en faire part en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée .

Avatar

Ulrike Weissenbacher

Votre sélection de contenu sur mesure

Accédez à une sélection personnalisée de nos meilleurs contenus en fonction de votre profil et de vos besoins !

Découvrir ma sélection
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :