Blog LiveMentor
construire équipe

Un article par jour (7/90) : Comment construire une équipe ?

Oui, vous ne rêvez pas, cet article est bien le septième du Copywriting Challenge !!! On tient le rythme comme on peut, mais c’est un plaisir de lire de plus en plus de commentaires en bas de chaque article. Cela me motive terriblement !

Dans un élan de détresse, j’ai fait appel à Twitter ! Et je suis tombé sur un homonyme (alex91_r donc) qui ne m’a pas donné le sujet le plus facile.. « Comment scaler une équipe ». Dans le language startup, scaler, c’est la capacité d’une entreprise à adapter son schéma d’entreprise à une forte augmentation de son volume d’activité.

Attention, cette forte augmentation peut se vivre à des stades très différents de son activité.. Quand Blablacar recrute 100 personnes, alors qu’ils sont déjà 250, c’est une augmentation de 40%. Quand un porteur de projet recrute son premier CDI et un stagiaire, alors qu’il a toujours été seul, c’est une augmentation de 200% !

Comment faut-il construire une équipe donc ? Le problème, c’est qu’honnêtement, je suis très très très loin d’avoir la réponse.

Je peux au moins essayer de rentrer dans le détail.

Construire une équipe, c’est :

  • Décider de lancer son projet seul ou accompagné d’un ou plusieurs co-fondateurs
  • Lister les compétences recherchées chez chaque co-fondateur
  • Se demander si on est prêt à parler chaque jour pendant des années à ce co-fondateur potentiel
  • Réaliser qu’on va plus parler à certaines personnes de son équipe, qu’à son chéri / chérie
  • Définir précisément les grandes tribus qui vont structurer l’équipe
  • Décider d’une politique de rémunération, juste, motivante, évolutive
  • Créer un budget pour que chaque membre de l’équipe puisse se former, aller à des conférences
  • Créer une bibliothèque d’entreprise
  • Décider d’un plan d’actionnariat salairé
  • Se débrouiller avec ses actionnaires pour négocier un plan d’actionnariat salarié (et re-négocier à intervalles réguliers..)
  • Se demander si il doit y avoir des horaires de travail fixes ou flexibles dans son entreprise
  • S’interroger sur le bien-fondé d’une table de ping-pong
  • Décider d’une politique sur le télétravail : interdit ? total ? partiel ? planifié obligatoirement ?
  • Lire une dizaine de bouquins sur le management, l’entreprise libérée, les process et essayer de comprendre pourquoi les gens veulent travailler pour Google, une société qui infantilise tous ses membres en les traitant comme des enfants
  • Tenter de pénétrer les méandres du code du travail
  • S’endormir sur un code du travail
  • Créer une culture où chacun s’exprime dès qu’il le souhaite !!!!
  • Ne pas oublier de mettre les panneaux d’affichage obligatoire, car sinon c’est 1500€ d’amende en cas de visite de l’inspection du travail
  • Décider d’une politique sur l’achat de matériel
  • Créer un process de recrutement
  • Comprendre que les personnalités sont multiples
  • Se former à la communication non violente
  • Partir en séminaires d’équipe et courir
  • Boire quelques verres (sûrement trop)
  • Lire des bouquins sur le MBTI et La Process communication
  • Apprendre à déléguer
  • Se demander si il faut faire des déjeuners d’équipe
  • Se demander si il y a vraiment des entreprises qui font des réunions avec tout le monde le matin à 9H
  • Acheter une armoire toujours fermée à clé pour y mettre des documents importants, parce qu’on dit que c’est obligatoire
  • Choisir un logiciel pour gérer les congés payés
  • Créer des relations fortes qui durent, même quand la relation professionnelle s’arrête
  • Être terriblement ému et reconnaissant quand une nouvelle personne décide de rejoindre l’équipe
  • Et surtout, comprendre que la motivation est intrinsèque !!!!!!!!!!!

J’ai mis volontairement des exemples de tâches extrêmement administratives et rébarbatives dans cette liste, en opposition à des sujets juste passionnants comme celui de la motivation.

Je suis incapable de donner ici une méthode pour régler tous les challenges évoqués ci-dessus. Je suis loin d’être excellent en gestion d’équipe. Je suis d’abord quelqu’un qui sait donner des cours. Cela m’a peut-être permis de créer les bases d’une culture de passionnés de l’éducation, mais cela ne suffit pas 🙂 !

Il faut désormais savoir organiser le travail en équipe et je me forme pour devenir meilleur.

Je tente d’apprendre à dresser des plans, à moins me comporter comme un navigateur qui se laisse constamment porter par le vent, oubliant parfois que les changements de cap trop fréquents peuvent déclencher le mal de mer.

J’ai demandé à un de mes actionnaires historiques, Keyvan, de venir nous transmettre son expérience de la vie d’équipe. C’est super instructif.

Nous avons surtout dans l’équipe une pépite passionnée par tous ses sujets : Anaïs.

Je suis certain qu’Anaïs se mettra bientôt à écrire sur ce blog ce qu’elle a intitulé « The People Project » 🙂

Il s’agit d’un plan ultra ambitieux pour amener LiveMentor dans le petit groupe des entreprises qui réinventent complètement le concept de « vie en entreprise ». Et comme elle le dit si bien,  « il ne s’agit pas de réciter des tartes à la crème sirupeuses sur l’importance de l’humain / faire de LiveMentor un endroit fantastique pour travailler, mais surtout pour se développer, pour apprendre est donc absolument fondamental. »

Je ne saurai mieux conclure.

Pour en savoir plus sur le premier livre LiveMentor, « 12 étapes pour libérer l’entrepreneur qui est en vous », lisez cet article.

Vous avez trouvé une faute d’orthographe dans cet article ? Vous pouvez nous en faire part en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée .

Avatar

Alexandre Dana

  • « Lire des bouquins sur MBTI et PCM » oui parfait et ensuite quand tu les as lu, tu peux détecter seul les croyances et valeurs de chacun ? Les comportements et facteurs de motivation qui vont créer l’adhésion et les facteurs de motivation au projet ? Anticiper les bonnes réactions et créer des règles communes sur les interactions au sein de l’équipe ? Où tu mets en place réellement un projet qui intègre la connaissance de soi et des autres ? Je te titille Alex 🙂 J’ai une approche plus simple que MBTI et PCM dans le cadre des équipes : Success Insights déploie des outils très intéressants pour comprendre les facteurs de motivations et les comportements de chacun, le quotient émotionnel qui drive chacun d’entre nous, à mon sens pour scaler une équipe, au-delà des compétences et des expertises (qui comme nous le savons toi et moi peuvent s’apprendre à tout moment), les soft skills sont un point essentiel dans le développement des équipes, la valorisation des apports de chacun dans l’équipe, l’adhésion aux valeurs, la détection des croyances limitantes, etc. Bref, les profils individuels et collectifs (puisque nous pouvons les travailler en équipe également) sont une réelle valeur ajoutée dans la montée en puissance des équipes autour d’un projet commun. Keep on going, j’aime beaucoup ce challenge et je sais que tu peux le relever 🙂

  • Do NOT follow this link or you will be banned from the site!

    Rapport de faute d’orthographe

    Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :