Blog LiveMentor

Définir ses personas pour toucher sa cible en plein coeur + Bonus à la fin !

On est nombreux à avoir déjà ressenti cette sensation.

On a travaillé sur notre projet depuis plusieurs mois. On a tout re-vérifié des dizaines de fois.

On attend le jour du lancement avec un mélange d’excitation et de peur. La veille, impossible de trouver le sommeil.

Le jour J, on est en mode commando, à fond ! Et puis … rien. Les heures, les jours, puis les semaines passent et toujours pas le décollage du nombre de commandes espéré. 😰

On avait pourtant passé plusieurs mois à créer son site et à tout faire pour que la production des produits soit prête à temps.

La déception est à la hauteur de nos attentes et de l’énergie investie.

Malheureusement, ce genre de situation est loin d’être un cas isolé. Elle décrit la dure réalité de la majorité des projets, particulièrement sur le Web.

Il manque un élément clef !

Lorsque l’on monte son projet, on doit s’occuper d’un milliard de choses à la fois. 🌪 On passe du temps à fignoler toutes les pages de son site et on veut proposer le meilleur produit possible.

Mais trop souvent, on oublie de réfléchir à un élément clef : à qui s’adresse t-on ? Qui sont les personnes à qui l’on souhaite vendre nos produits ?

Dit comme ça, cela parait ridicule et insignifiant. On veut tous plein de clients ! Le plus possible !

Mais c’est un peu plus compliqué. Quand on demande aux porteurs de projet qui sont leur cible, ils nous répondent généralement de deux manières :

  • Je cible tout le monde ! Mon produit est génial et tout le monde peut être client.
  • Je cible les jeunes hommes de 25 à 34 ans, habitant sur Paris.

Deux erreurs ! C’est exactement ce qu’il ne faut pas faire : ces cibles sont beaucoup trop large et ne veulent rien dire.

Les personas trop larges
En voulant toucher tout le monde, on finit par ne toucher personne !

Vous ne savez pas qui est votre client, vous ne savez pas ce qu’il recherche, vous ne savez pas quels sont ses besoins, ses problèmes etc … On se retrouve alors avec un site trop généraliste qui ne fonctionne pas et des produits dont personne ne veut !

La méthode des personas 

Pour se sortir de cette impasse, il existe une méthode : la création de personas Marketing.

Derrière ce mot barbare, se cache un concept assez simple : il s’agit d’un portrait-robot du lecteur de notre blog, de l’utilisateur de notre application mobile ou du client de notre site e-commerce. 🕵🏽

C’est ultra important. On en parle dès le premier cours de notre formation d’introduction Marketing Digital !

Formation 1 persona Marketing Digital
Cours n1 : on prend les personas au sérieux !

L’idée est de comprendre en détails, qui il est :

  • Son âge
  • Son métier
  • Ses centres d’intérêt
  • Son niveau et son style de vie
  • Le lieu où il habite
  • Les problèmes qu’il cherche à résoudre
  • Ses frustrations et ses peurs
  • Ses aspirations et ses croyances
  • etc

 

La création d’un persona doit être faite de manière rigoureuse. Les informations que nous enregistrons, doivent être les fruits d’études documentées, d’entretiens réalisés et de faits avérés.

Pour cela, le meilleur moyen est d’aller directement à leur rencontre ! Plus on est précis dans notre description, mieux ce sera.

L’erreur que l’on voit fréquemment, c’est que l’on essaie de créer de toute pièce notre client idéal, sans savoir s’il existe réellement ! On imagine un personnage fictif qui répond à tous nos critères et qui a forcément besoin de notre produit. C’est tentant, mais ça ne nous aidera pas …

L’objectif : identifier précisément comment on va résoudre un de ses problèmes. On va savoir quels mots utiliser sur son site, quels articles de blog écrire et quels produits mettre en avant.

Votre client aura le sentiment que vous lui parlez directement, en ayant compris ce qu’il recherche. Bingo ! 🎉

L’exemple de LiveMentor

Rien de mieux qu’un exemple pour comprendre.

Chez LiveMentor, on a plusieurs personas. L’un d’entre eux est : l’étudiant, le jeune entrepreneur, qui rêve de liberté et qui veut se lancer en Freelance

« Il est jeune, souvent est encore dans ses études supérieures. Il n’est pas ou peu attiré par le cadre de l’entreprise et du salariat. Il rêve d’aventure, de voyages et de projets variés qui ne connaissent pas la routine. Il peut être formé en marketing digital, développement web, photographie, etc etc. Il s’ennuie en cours et cherche un moyen de gagner un peu d’argent en parallèle de ses études, pour remplir son temps libre aussi et pouvoir développer ses compétences professionnelles.

Simplement, il a besoin d’être informé, formé et canalisé. Il ne connaît pas ou peu de choses concernant la structure juridique à choisir ou encore sur où et comment trouver ses clients, comme il n’a pas encore fait ses preuves. Le risque est la dispersion puisqu’il a souvent d’autres choses à faire (études, petit boulot) et ne s’y connaît pas encore vraiment beaucoup dans le domaine du monde du travail. Aussi, il peut manquer de confiance en lui parce que il n’a jamais encore vraiment eu de client et fait face à des gens parfois plus âgés, souvent plus expérimentés que lui.

Il a besoin de trouver son expertise et de la préciser. Le risque est qu’il se sous-estime. “Et si je n’arrive pas à me vendre parce que je suis trop passif, introverti, parce que je ne sais pas quoi dire ?”. Il sera enclin à travailler dans les espaces de co-working ou à intégrer un collectif par exemple et aime cette culture de l’échange et du partage, de la rencontre. La solitude lui fait peur. Il aime le goût de l’adrénaline et les lieux de travail atypiques. »

On a plusieurs pages comme celles-ci pour chacun de nos personas !

En prenant le temps de faire des recherches et de rédiger entièrement un descriptif précis, on comprend mieux les attentes et besoins pour créer une solution adaptée. 🤗

Formation se lancer en Freelance

BONUS : De la pratique !

Maintenant, c’est à vous de jouer !

Ecrivez-nous en commentaires de cet article quel est votre persona, en précisant bien sûr votre produit et domaine d’activité. ⬇💡

Gardez bien en tête deux choses :

  • On conseille de n’avoir que 3 personas MAXIMUM. Au début, mieux vaut n’en n’avoir qu’1 ou 2, car moins vous en avez, mieux vous les comprenez !
  • Humilité et bienveillance ! C’est LA démarche importante à adopter quand on cherche à créer ses personas : ils évoluent en permanence et on ne sait jamais tout sur tout.

 

On a hâte de vous lire dans les commentaires ! 😀

Vous avez trouvé une faute d’orthographe dans cet article ? Vous pouvez nous en faire part en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée .

Valentin Decker

  • Je repense et me remets en question depuis 3 mois, du coup, Très bon exercice que de reprendre les choses en main.

    Mon 1 er persona :
    C’une future mariée entre 27 et 37 ans. Elle est a l’aise financièrement. Elle a acheté sa robe. À une idée précise de ce qu’elle recherche en terme d’accessoire. Elle aime le fait main et souhaite une création personnalisée. Elle cherche l’origInalité. Elle veut harmoniser ses accessoires aux accessoires du marié, des enfants…Elle veut conserver sa création afin qu’elle symbolise le jour J ( souvenir ).
    Intellectuellement,elle est curieuse, aime les arts, très moderne et ouverte aux autres, aux réseaux sociaux… Très femme assumée, indépendante et sûre d’elle. Son mariage est planifié de longue date, tout est bien pensé.

    Mon 2 eme persona :

    Future mariée 25/37 ans. Sa robe est achetée. Plutôt indécise sur le choix de ses bijoux. Aime le fait main. Est en quête de conseils. Elle sait en gros ce qu’elle souhaite en terme d’accessoires : ex : elle veut une parure. A une vague idée mais n’est pas sure que cela corresponde à la coupe de sa robe, à sa morphologie, à sa coiffure….Elle souhaite des conseils personnalisés pour une création personnalisée.Son budget est plutôt bien précis. Elle aime la mode, la tendance. Cherche beaucoup mais incapable de se décider. Souhaite Le bijou de ce grand jour mais aimerait idéalement pouvoir le reporter pour d’autres occasions. Une relation de confiance est indispensable.

    • Génial ça, merci pour ton commentaire !
      Je vois que tu as bien travaillé cet exercice et que tu es capable de bien décrire tes clientes.
      Maintenant, l’étape suivante c’est de te poser plusieurs questions qui vont découler de ton travail sur les personas. A quels types de messages vont-elles être sensibles ? A quelles offres ? A quels styles de bijoux ? Quel moyen de communication va être le plus efficace ? Quel est leur budget pour ce type de prestations ? etc
      Tiens nous au courant !! 🙂

  • Je suis thérapeute, je me forme depuis plus de 10 ans à de nombreuses techniques d’aide par le verbe (hypnose, nettoyage émotionnel, coaching…)
    Ma persona : les femmes abimées par la vie ; elle a entre 38 et 60 ans, vit dans un périmètre de 20 km autour de mon cabinet, elle est active (salariée, entrepreneure), a le sens du beau, un peu rigide, perfectionniste, elle fait attention à son corps, à son poids, à son image. Elle est féminine (mais pas trop), naturelle (peu maquillée, pas de blingbling), très mentale, intelligente et curieuse, probablement zébrée, mutlipotentielle.
    Son besoin : se sentir aimée et aimable, avoir plus confiance en elle, savoir se positionner (prendre sa place), gagner en estime d’elle même, gérer son stress et ses émotions, « vider ses poubelles » (pouvoir se confier vraiment)
    Mon expertise : cette femme c’est aussi moi. Je me sens légitime, j’ai comblé ces besoins
    Ma mission : remettre la femme à sa place de créatrice, la reconnecter à sa puissance de création

  • Mon personnage c’est Working with Zakia, une femme entrepreneuse de A à Z entre 25 à 60 ans habitant en Belgique, qui ne trouve pas le temps ou qui ne s’en sort pas avec son administratif. Elle préfère se centrer sur sa principale activité. Elle a besoin d’être conseillé, accompagné et organisé dans sa gestion.

  • Domaine d’activité : Luxe. Produit : nouvelle marque de parfum de niche mixte. Mon persona est un homme et/ou une femme de 30 à 65 ans, possédant un fort pouvoir d’achat, sensible à l’univers du luxe, du parfum mais aussi à un système de valeurs dans lequel il/elle se reconnait (importance des matières premières, mise en avant de l’artisanat local, unicité du produit. Luxe mais éthique. Il/elle se trouve aux Etats-Unis, au Moyen Orient, en Russie, Afrique de l’Ouest et Europe et peut s’avérer très sensible au label « Made In France » pour ce type de produit.
    Son/Sa volonté : avoir un produit/parfum unique pour se différencier (unique par sa manière d’être fait, unique dans le milieu ultra concurrentiel des parfums de niche car concept nouveau et abouti), se laisser séduire par un story telling authentique et rester curieuse sur les nouveautés annuelles qui peuvent être développées.
    Où s’inspire t-il/elle et où le/la rencontrer ? Lieux de vente dédiés (parfumerie de niche, concept stores, hôtels luxe…), les réseaux sociaux (Instagram, influenceurs, site web).

  • Je suis Réalisateur de films publicitaires dédiés à la communication de marque sur digital (millions de vues en expérience).
    J’ai trop de personas de part mes précédentes expériences vidéo très variées mais qui fonctionnent.
    Persona 1 : image leader d’une grande enseigne bien établi auto/moto/sport ou événementiel, la trentaine, gère les campagnes de shooting produit de la marque. A besoin de belles vidéos pour présenter ses produits sur le web qui respecte un brief et une charte précise. A l’habitude de travailler avec les anciens prestataires mais souhaite du neuf.
    Persona 2 : agence de production vidéo, qui cherche un réalisateur/technicien pour un travail technique bien précis en sous-traitance ou pour une renommée. Voyage possible, parle anglais, juge sur un showreel.
    Persona 3 : société qui souhaite réaliser une campagne vidéo sur le web. Intéressé par les réseaux sociaux.
    Persona 4 : musicien, jeune, moderne, parisien, label pour clip de musique TV.
    Persona 5 : organisateur d’événement pour vidéo promotionnelle, vite.

  • Bonjour, mon site est lancé depuis plusieurs mois, mais là je me lance entièrement sur mon projet. Je me rends compte avec la formation Marketing Digital que je dois complètement repenser mon site, autant le contenu que la plateforme : Wix…
    Voici donc mes deux personas :

    Matrice : prix faible – marché élevé
    Il est jeune, a entre 20 et 35 ans, il est célibataire ou en couple, mais sans enfants et sans attache.
    Il sort régulièrement au restaurant, au cinéma ou dans les bars avec des amis.
    Il est indépendant financièrement et a son propre logement.
    Il est un acheteur compulsif, il peut acheter rapidement, sur un coup de tête. Il consomme avant tout sur Internet.
    Il n’est pas forcément épanoui dans son travail, il recherche l’évasion seul ou à deux pour changer d’air. Il aime voyager seul, en couple ou entre amis. Il fait des city breaks entre potes pour découvrir de nouvelles capitales ou en amoureux pour plus de cocooning. Aux beaux jours, il recherche un grand logement pour partir entre amis, ou tout compris dans un complexe hôtelier.
    Il aime découvrir de nouvelles capitales, nouvelles destinations, des endroits qui bougent (ex: Croatie, Ibiza, Barcelone).
    Il recherche régulièrement des bons plans pour partir en week-end ou en vacances, pas trop loin : en France ou en Europe, en week-end ou en semaine. Il part hors vacances scolaires pour éviter le monde et payer moins cher.
    Ce qu’il recherche avant tout : des petits prix, des offres exclusives, des offres tout compris
    Ce que je vais lui proposer : des offres en affiliation pour un prix proposé tout compris, un voyage déjà organisé, et une réservation possible tout de suite

    Matrice : prix élevé – marché élevé
    Il est CSP+, entre 30 et 50 ans, il travaille et adore son travail, il est un salarié ou chef d’entreprise accompli.
    Il a une famille, une femme et des enfants, avec qui il adore passer du bon temps, des loisirs le week-end, partir aussi régulièrement ensemble pour se déconnecter du quotidien et simplement passer du temps en famille. Il leur consacre son week-end, parce qu’il a la tête dans le guidon toute la semaine avec son travail.
    Il est un consommateur français, local, et part le plus souvent en France ou en Europe. Il fait ses courses dans les magasins près de chez lui, il ne recherche pas le tarif le moins cher, il recherche avant tout de beaux et bons produits.
    Il part régulièrement en week-end avec sa famille, et en séjour pendant les vacances scolaires : ski à Noël ou février, plage et soleil à Pâques, maison familiale ou location familiale l’été en France ou en Europe pour profiter du beau temps.
    Il sait aussi laisser les enfants pour partir en city break en amoureux.
    Il a les moyens de faire les voyages dont il a envie, de partir loin, mais il préfère découvrir, la plupart du temps, les endroits insolites, les paysages, et les cultures de la France et de l’Europe. Pas besoin pour lui de partir et de prendre l’avion pendant des heures pour se dépayser. Il ne cherche pas l’exotisme des autres continents, il veut avant tout se déconnecter, se reposer, et respirer l’air pur de la nature, de la campagne.
    Il n’a pas le temps de chercher la meilleure location ou le meilleur hôtel, la meilleure offre de vol. Il recherche avant tout une expérience sur-mesure, un prestataire qui lui apporte sur un plateau une offre de voyage qui répondra à ses attentes et ses envies. Il souhaite être accompagné, il attend une relation en one-to-one, de confiance, où il laisse complètement les rênes à une personne tierce et de confiance pour lui trouver ce dont il a envie.
    Ce qu’il recherche : une offre tout compris, clé en main, sur-mesure, un gain de temps
    Ce que je vais lui proposer : une recherche de séjour en fonction de ses envies, de ses habitudes de voyage. Un voyage sur-mesure après quelques jours de recherche et d’échanges il, n’aura plus qu’à valider les liens de réservation.
    Barrière à franchir : le paiement d’un prix au forfait pour la délégation de recherche. Forfait à payer avant la recherche pour impliquer le voyageur dans la recherche, éviter la perte de temps pour moi et une non validation de devis.

    La question est : est-il envisageable de mettre les deux « services » (affiliation et sur-mesure) sur le même site ? Ou dois-je me concentrer sur l’un des 2 ?
    Mon site actuel est plutôt basé sur le deuxième persona, l’affiliation n’étant pas encore mise en avant.
    Hâte d’être à la session de diagnostic demain pour en discuter avec vous.

    Merci à vous pour ces belles formations et ces contenus de qualité !

  • Ouh la, je suis la 1ère à ma lancer??? Gloups!
    Je fabrique des accessoires en tissus, principalement (mais d’après ce que je comprends des cours, il faut que je me spécialise donc je devrais dire « essentiellement ») en matériaux recyclés.
    Mon persona (je découvre la notion) :
    Une femme et une mère occupée qui se soucie de l’environnement mais qui aime les accessoires sympas et pratiques. Elle a entre 30 et 60 ans. Elle rechigne à engraisser les grandes marques et est prête à mettre un peu plus d’argent dans un accessoire s’il est local, artisanal et/ou sur mesure. Elle aimerait bien fabriquer ses accessoires elle-même mais elle en a ni le temps, ni les capacités. Elle et le bricolage, ça fait deux donc elle préfère laisser faire les pros. Elle achète sur internet.
    Ca suffit comme portrait?

  • Bonjour,
    Pour ma part je propose des maquillages de fête (face painting) pour des enfants ou grands enfants !
    Mon persona serait : une maman de 25 à 40 ans, qui veut offrir un anniversaire magique à sa petite princesse ou son pirate adoré. Elle y mettra le prix car rien n’a plus d’importance que le bonheur de son enfant. Elle est adepte de la parentalité positive et à vision bienveillante de ce qui l’entoure. Elle cherche sur internet comment organiser l’anniversaire de rêve. Dans l’idéal, elle veut un premier contact par MP pour ne pas se sentir trop engagée. Elle veut être rassurée, en confiance.

    Qu’est-ce que vous en dites ?

    Merci !

  • Bonjour,
    Nous proposons des sites web ultra performant, rapide et de qualité. Nous nous démarquons par une programmation à la main.
    Mon persona serait : Entrepreneur ou société bien établi pour qui la qualité de son site représente la qualité de son entreprise. Entreprise avec un certain budget et qui comprend que l’image de son entreprise sur le web est important. Un client qui désire que son site soit rapide et efficace et qui veut se concentrer sur les besoins internes de son entreprise.

    J’aimerais vos commentaires svp

  • Bonjour,
    Je m’appelle Eugénie. Cela va faire 3 ans que j’ai une agence de Conseils en Image, Popup’Image. Mais comme vous l’avez dit, sans cible ou persona ce n’est facile du tout d’atteindre son but. Donc maintenant j’accompagne les femmes entrepreneurs et porteuses de projet dans le developpement de leur marque personnelle pour atteindre plus efficacement leur obejctif dans leur activité.
    Voici mon persona:
    Une femme entre 35 et 50 ans.
    Elle se trouve à un tournant de sa vie. Elle souhaite changer de carrière ou entreprendre. Mais étonnamment, elle n’est pas sûr d’elle-même alors qu’elle montre le contraire à son entourage.
    Elle ne connaît pas ses atouts ou cela fait bien longtemps qu’elle n’y pense plus. Elle a des enfants grands et autonomes. Son mari travaille et a une carrière prenante.
    Elle ne se laisse pas aller physiquement. C’est une femme très compétente et qui a bien réussi dans la vie professionnelle. Elle a ou a eu le syndrome de la Bonne Elève.
    Mais maintenant, après une prise de conscience ( burn out possible) elle à envie de se révéler, de montrer sa nature, sa personnalité auprès de ses proches ou de ses clients pour être en congruence. Pour se dire: je ne suis pas celle que vous croyez, je suis encore mieux.
    Françoise est toujours très organisée avec un esprit plutôt cartésien. Elle travaille comme comptable, gestionnaire, organisatrice d’événements. Des métiers de services pour les autres et tournés vers les autres.
    Comme je l’ai dit plus haut, elle fait attention à son corps pour ne pas faire d’écart. Elle aime le sport, sort avec ses amies , fais des expos et s’intéresse maintenant au développement personnel.
    C’est elle qui organise comme chaque année les vacances pour toute la famille grâce à son organisation et le bon niveau de vie de la famille.
    Elle souhaite plus que tout faire éclore son identité après des années à avoir suivi une carrière épanouissante à un moment mais plus maintenant.
    Elle voudrait enlever toutes ses pensées limitantes. Elle n’a pas vraiment de complexes mais à son âge, elle sait plus ce qui ne va pas chez elle que ce qui va bien.
    Merci pour votre avis!

  • Bonjour,
    Je réalise des vidéos promotionnelles pour les start-up.
    Ma cible sont des hommes et des femmes qui ont entre 25 et 35 ans. Il s’agit d’entrepreneurs soit qui se lancent dans leur première activité après leurs études, soit une reconversion après une période de salariat. Ma cible est urbaine, connectée, créative, sait utiliser les nouvelles technologies et a compris l’importance d’y être présente et visible. Ma cible aime l’indépendance, la flexibilité, cherche à être influente ou prescriptrice en créant sont propre business, veut « dessiner » le monde à sa manière. Elle cherche a être visible et a peur d’être noyée dans la masses de start-up, elle veut se distinguer, a souvent une forte conviction dans ce qu’elle fait.
    Ai-je bien défini ma cible? Merci pour votre retour:)

  • Bonjour, tout d’abord, bravo pour la qualité de vos modules ☺.
    Je suis convaincue de ne pas créer de lien émotionnel avec mes lecteurs. Je ne sais tout simplement pas comment faire pour ne pas tomber dans le psychodrame. J’ai ouvert un blog, il y a 6 ans maintenant ainsi qu’une page facebook. Si ma démarche était comprise au départ et appréciée, je suis maintenant classée « blog parental comme les autres ». Des lectrices avouent que mon blog est un des rares à ne pas être devenu un espace de pub uniquement et qu’elles y trouvent les réels + et – des produits.
    A l’origine de ce blog ? Il y a moi. Une nana passionnée de puériculture qui était sollicitée à chacune des grossesses de ses amies pour élaborer la liste de naissance.
    La suite ? Le lancement du blog ww.boutdezou.fr destiné à informer les parents sur les nouveautés puériculture et jouet.
    Mais voilà, je n’arrive pas à créer assez d’émotion et donc d’engagement sur mon compte Ig et ma page facebook…. Si vous pouviez m’aider à identifier le registre emotionnel à développer, je vous en serais reconnaissante.

  • Bonjour, à mon tour d’essayer !

    Je viens de lancer ma boutique en ligne https://zen-essentiel.myshopify.com où je vends des huiles essentielles, des diffuseurs, des bougies et des boules de bain… pour être zen.

    Mon persona est basé sur une personne que je connais : femme active entre 50 et 65 ans, fait partie de la classe aisée, pas d’enfant ou ils sont grands, à peur de se retrouver seule, prends soin de soi régulièrement (maquillage, massages) et de son intérieur (changement de décoration et de vaisselles, possède des plantes d’intérieur). N’a pas d’animaux domestiques ou des petits (poissons, chat). A une vie sociale active. Pars souvent en vacances.

    Qu’en pensez-vous ? Et surtout, comment attirer ce genre de personnes sur mon site ?

    Merci de m’avoir lu !

    • Bonjour,

      Je suis allée faire un tour sur votre site. Je le trouve doux et agréable à l’oeil. Il manque des couleurs mais cela ne s’engage que moi car j’aime beaucoup les couleurs.
      Trouvant intéressant votre site, surtout les huiles essentielles, j’aimerai noter votre lien de mon site dès que sa construction sera terminée. Qu’en pensez-vous?
      Merci d’avance pour votre réponse.

      Débora

      • Bonjour Débora,

        merci du retour.

        Je n’ai pas compris votre question. Vous souhaitez mettre un lien de votre site vers le mien ? Si c’est le cas c’est avec plaisir. Sinon, voulez-vous bien reformuler ?

        Bien à vous.

  • Bonjour Alexandre,

    Voici le portrait de ma persona. (Mon peut-être?)

    – Femmes entre 40 et 60 ans.
    – Femmes ou hommes victimes d’une relation toxique : manipulateur pervers narcissique dans leur vie personnelle.
    – Femmes empathiques, généreuses, se souciant d’abord des autres ensuite d’elles-mêmes.
    – Femmes souffrant de solitude, d’émotions trop fortes, vivant au travers de son conjoint et de ses enfants.
    – Femmes ayant déjà souffert de relations toxiques.

    C’est une première ébauche. Qu’en pensez vous?

    Merci de m’avoir lue.

    Debora

  • Bonjour Alexandre, Je parviens enfin à m’atteler à la formation! Je commence à comprendre que cela va secouer ! Je suis créatrice de la marque Mon Petit Cartable, (Cartable de maternelle fabriqués en France).

    J’identifie 3 Persona que je vais tacher de décrire pour la première fois!

    1/Mon premier Persona est un parent d’enfant faisant sa première rentrée en maternelle, il a entre 30 et 45 ans, il est préoccupé par la perception que la maitresse aura de son enfant le jour de la rentrée (notamment via ses affaires scolaires), il souhaite donner toutes les chances à son enfant. Il a besoin d’être rassuré sur l’usage que son enfant fera de son cartable, Il a peur de se tromper, il veut que son enfant aime le cartable, il s’inquiète du poids et des matériaux utilisés. Il apprécie d’avoir une vraie personne qui lui répond.

    2/ Mon deuxième persona est un parent d’enfant faisant sa première rentrée en maternelle, il a entre 30 et 45 ans, concerné par les méfaits de la « fast fashion » et cherche à faire un achat responsable pour la rentrée de son enfant. Il est attiré par la fabrication Française, l’originalité du produit (dans le sens authentique). Il est fier d’avoir des valeurs de consomm’acteur, et de l’afficher. Il est parfois militant, souvent enseignant.

    3/ Mon troisième persona est un référent pour un enfant de maternelle, il peut être un grand parent, un parrain, une marraine, oncle et tante, amis de la famille. Il a une relation à l’enfant de type « éducatif », « transmission de valeur », « qui a du sens ». Il cherche un cadeau qui transmette ses valeurs, il ne veut pas pour autant être austère.

    Voila un premier jet…


  • Notice: Undefined index: total_count_position in /var/www/wordpress/blog/wp-content/plugins/social-pug/inc/functions-frontend.php on line 46
    shares

    Rapport de faute d’orthographe

    Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :