Comment booster son SEO grâce à la méthode du Pillar-Cluster ?

Photo de Thomas Meyer

Thomas Meyer

Illustration de Comment booster son SEO grâce à la méthode du Pillar-Cluster ?

Récemment, j’ai découvert une nouvelle stratégie SEO fait ses preuves ces derniers temps : la méthode du Pillar-Cluster aussi connue sous le nom de Topic Cluster ou de Cluster thématique ! 

Vous avez du mal à créer du contenu attrayant qui vous place dans les top positions Google ?

Tous les jours, j’entends des porteurs de projet me dire :

« Je ne sais pas quel sujet traiter aujourd’hui, ça va pénaliser mon référencement naturel… »

« Il faut que j’écrive plein d’articles pour être bien référencé. »

« Je n’ai plus d’idées de mots-clés pour mes prochains articles ! »

« J’ai seulement une dizaine d’articles sur mon blog, je ne serai jamais bien placé sur Google… »

« J’ai peur de faire du contenu dupliqué, mes mots-clés sont très proches ! »

Je vous rassure tout de suite : toutes ces questions, je me les suis posées pendant très longtemps ! J’étais moi-même perdu au milieu de la jungle du SEO.

Je me demandais tout le temps, la même chose : Pourquoi Google ne veut pas mettre pas mes articles de blog en première page alors que je m’efforce à en écrire plein, avec tous pleins de mots-clés ?

En travaillant sur le référencement naturel de LiveMentor et en suivant les conseils d’experts, nous avons découvert qu’il n’y a pas besoin d’écrire une tonne d’articles pour améliorer son référencement naturel.

Il existe un moyen très simple pour résoudre ce problème et créer du contenu apprécié par Google, tout en construisant une bibliothèque d’articles super utile pour vos visiteurs : La technique du Pillar-Cluster SEO. 

Grâce à la méthode de la page pilier SEO, je vais vous démontrer pourquoi vous n’avez pas besoin d’écrire 1 000 articles sur votre blog ou votre blog d’entreprise pour réussir votre stratégie de contenu seo et développer le référencement naturel de votre site ou blog.

Si vous cherchez donc à accroître votre SEO et avoir de nouveaux visiteurs gratuitement sur votre site sans vous prendre la tête avec les mots-clés et le nombre d’articles à avoir, cet article devrait vous intéresser !

Dans cet article, nous allons voir comment fonctionne stratégie la stratégie du Pillar-Cluster, mais aussi comment la mettre en place sur son blog ou sur son site :

1. Choisir ses pages piliers

2. Définir les articles supports (Cluster) à traiter pour chaque pilier

3. Écrire les articles « Cluster »

4. Écrire la page pilier

5. Ajouter des liens internes entre les articles piliers et les articles supports

I. Comment fonctionne la stratégie SEO du Pillar-Cluster ?

Ne l’oublions pas, l’objectif numéro 1 de Google est de rendre ses utilisateurs heureux en leur apportant du contenu utile, qui répond à leurs problématiques.

Une grande partie de l’algorithme de Google consiste à mettre à la disposition de ses utilisateurs, des résultats de recherche, qui selon lui, leur seront le plus utile.

La stratégie SEO du Pillar-Cluster est différente de ce que l’on a l’habitude d’entendre ou de lire sur le référencement naturel.

Il s’agit d’une approche basée les intentions des utilisateurs (users intents) et non pas sur les mots-clés.

Les articles piliers (Pillar) représentent les sujets principaux que vous traitez sur votre blog. En fonction de la thématique globale de votre blog, vous allez pouvoir identifier 4-5 sujets pour écrire vos articles piliers. Ces articles de fond devront faire plus de 3 000 mots.

Les articles supports (Cluster) vont venir appuyer les articles piliers. Je vous conseille d’en écrire entre 5 et 10 par article pilier. Ces mini-articles se concentrent sur des sujets plus précis qui abordent tous un pan du pilier principal. Ils viennent apporter du détail sur certains points de l’article pilier.

De cette façon, vous mettez en place des bibliothèques de contenu pour chaque sujet traité. Cela apporte beaucoup de valeur à vos utilisateurs et justifie votre image de spécialiste. Cette nouvelle stratégie SEO de Topic Cluster favorise votre référencement naturel. Elle vous permet de couvrir différentes intentions utilisateurs sur la partie blog de votre site.

Si on applique cette méthode pour le cas de LiveMentor, la thématique principale de notre blog est l’entrepreneuriat. Nos piliers sont le Marketing digital, le Dropshipping, Instagram, Facebook, WordPress…

Pour chacun de ces piliers, nous avons des articles supports. Par exemple, pour la catégorie « SEO », notre page pilier est notre page de formation SEO.

Nos articles supports sont :

Voici une représentation graphique du modèle Pillar-Cluster :

représentation du modèle du cocon sémantique en SEO (Pillar-Cluster)

Bon, vous l’aurez remarqué, je ne suis pas Freelance en design.. mais voilà à quoi ressemble un blog construit sous forme de cluster thématique.

Utiliser cette méthode nécessite de traiter différemment la configuration de son blog, étant donné qu’elle ne suit pas l’approche traditionnelle des articles publiés les uns après les autres. En utilisant la stratégie SEO Pillar-Cluster, vos articles sont rangés par catégories.

Mais surtout, il faut bien penser à écrire ses articles supports avant l’article pilier !

Pourquoi ?

Premièrement, parce que vous ne savez pas encore combien de sous-sujets vous allez couvrir dans votre page pilier. Deuxièmement, c’est seulement après avoir rédigé vos articles supports que vous pourrez adopter un plan clair et créer des liens dans votre page pilier vers vos articles supports (cluster).

II/ Comment mettre en place un « Pillar-Cluster » sur son blog ?

1. Choisir ses pages piliers (Pillar)

Ces différentes catégories soulignent les fondements de votre projet. Les thématiques couvertes doivent répondre aux problématiques de vos personas.

Si vous avez un blog autour du Marketing Digital, vos pages piliers peuvent être par exemple :

  • Le SEO
  • Le Copywrinting
  • La stratégie de contenu vidéo
  • Etc…

2. Définir les articles supports (Cluster) à traiter pour chaque pilier

Commencez premièrement par faire un brainstorming. Pour ce faire, nous conseillons de partir d’un simple tableau à deux colonnes (personas à gauche et problématiques à droite). Cela vous permet d’identifier les différentes problématiques auxquelles font face vos personas.

Vous pouvez également utiliser un autre type de tableau, toujours en deux colonnes, mais avec cette fois-ci motivation à gauche et contenu à droite. Identifiez toutes les motivations qui poussent vos clients à acheter chez vous et pensez à des idées de contenu qui mettent en avant ces motivations.

En remplissant ces tableaux, vous verrez déjà apparaître des idées de sujets intéressantes à traiter !

Mais il ne faut pas s’arrêter là ! Vous devez creuser et compiler une liste plus longue de contenu que vous pouvez créer. 

Un autre moyen consiste à utiliser l’outil Answer The Public et de taper l’un de vos sujets principaux. Cet outil vous générera automatiquement différentes requêtes que les utilisateurs cherchent sur Google, ce qui permet d’enrichir votre première liste. 

Ensuite, une liste de sujets connexes apparaissent sous forme de questions. Excellent quand on parle d’intentions d’utilisateurs !

Une dernière option pour rechercher des sujets intéressants pour vos articles piliers consiste à se diriger directement vers le principal intéressé : Google.

La seule chose que vous avez à faire est de taper un mot ou un début de phrase dans la barre de recherche. Ensuite, Google vous fournira une liste de suggestion de mots-clés liés à ce que vous avez tapé.

Ces suggestions sont géniales !

Pourquoi ?

Parce que ce sont des termes que les internautes tapent réellement sur Google. Il n’est donc pas nécessaire de demander si ils sont populaires ou non, ils le sont à 100% !

Il existe d’autres outils SEO gratuits très utiles pour les petits budgets.

3. Écrire les articles « Cluster »

Maintenant que vous avez trouvé vos catégories et vos idées d’articles, vous pouvez passer à la partie la plus fun : la création de contenu !

Comme je le dis plus haut, il faut rédiger les articles supports avant la pages pilier.

Le processus de rédaction des articles supports est assez similaire à celui d’un article de blog classique à une exception prêt :

Ne restez pas dans l’approche générale, mais plongez au coeur du sous-sujet avec du détail et des exemples.

Une fois arrivé ici, vous venez de faire le plus gros du travail ! ?

pillar-cluster SEO : une méthode qui fonctionne

4. Écrire la page pilier

Après avoir rédigé vos articles supports, vous pouvez désormais vous attaquer à l’écriture de votre page pilier, qui représente la vue d’ensemble du sujet traité.

Une fois de plus, la rédaction est également similaire à celle d’un article de blog classique, mais avec cette fois-ci 2 différences :

  • Comme je le dis plus haut, ces pages piliers doivent contenir plus de contenu que les articles supports (plus de 3 000 mots)
  • Ces pages doivent rester générales (n’entrez pas dans les détails d’un aspect, créez un article support dans ce cas)

Que ce soit pour un article pilier ou pour un article support, il ne faut pas oublier les bests practices de base d’un contenu de qualité :

  • Article pédagogue
  • Long contenu
  • Exemples
  • Images / contenu vidéo / GIF
  • Témoignages / histoires
  • Apporter de la valeur, quelque chose d’unique
  • Ne complexifiez pas les termes pour paraître intelligent
  • Posez des questions, impliquez votre lecteur, tenez une conversation avec lui
  • Évitez les phrases trop longues
  • Gardez une ligne directrice
  • Etc…

Assurez-vous également que chaque article soit bien optimisé pour le référencement naturel en incluant votre requête cible dans votre :

  • Titre + sous-titres
  • Méta-descritpion
  • URL
  • Paragraphes
  • Attribut texte de l’image

5. Ajouter des liens internes entre les articles piliers et les articles supports

La dernière chose qu’il vous reste à faire après avoir tout rédigé est d’ajouter des liens internes sur chaque article. C’est le but du Topic Cluster après tout !

Pour ce faire, revenez sur chacun de vos articles supports et créer un lien vers votre article principal.

Ensuite, rendez-vous à nouveau sur votre article pilier et créer tous les liens vers vos articles supports.

Ainsi tous les articles supports vont donner du jus à la page pilier. Et le pouvoir de la page pilier retombera sur les différents articles supports du cocon sémantique concerné.

Cela n’est pas terminé, il faut aussi penser à créer des liens entre vos articles supports.

Limitez au maximum les liens internes qui pointent vers un cocon sémantique différent. Par exemple dans cet article qui appartient à notre cocon sémantique Marketing Digital, je ne vais pas faire de lien vers un article appartement au cocon Facebook, c’est logique.

Cette structure organisée montre à Google que les articles de vos différentes sections ont une relation sémantique, ce qui est favorable pour votre référencement naturel car cela facilité l’indexation de vos articles.

D’ailleurs, procéder de la sorte a autre bel avantage !

Un visiteur qui tombe sur l’un de vos articles (qu’il soit de type pilier ou support) aura la possibilité de consulter les autres articles de la même thématique. Ce qui augmente le temps passé sur le site par les utilisateurs et donc naturellement votre score SEO.

Voici 2 erreurs de débutants à ne pas reproduire dans sa stratégie de maillage interne :

1. Attention, pour bien se faire, l’ancre des liens (mots soulignés) doit être mis sur des requêtes cibles (par exemple, « Manier le SEO et le Copywriting » pour notre article sur l’alliance du SEO et du Copywriting.

Évitez donc le « cliquez ici » ou bien les liens sur des groupes de mots trop longs. Privilégiez les requêtes (mots-clés) sur lesquelles vos articles se positionnent et sur lesquels les internautes vous trouvent.

Ces liens internes permettent aux robots de Google d’analyser et d’indexer plus facilement vos groupes de sujets. Cela renforce le pouvoir de référencement de votre page pilier.

2. Une autre erreur que je faisais beaucoup à mes débuts… Chaque fois que j’écrivais un nouveau contenu, je m’assurais de créer des liens vers mes anciens articles lorsque cela faisait sens.

Mais j’ai fait une grosse erreur… Je n’allais pas dans mes anciens contenus pour ensuite ajouter des liens vers mes nouveaux contenus.

Je sais, c’est un travail de fourmi, surtout si vous avez beaucoup d’articles de blog. Mais c’est un travail qui paie.

Et n’oubliez pas les liens externes vers d’autres blogs / sites !

Pour ces liens externes, privilégiez de pointer vers des contenus qui :

  1. Sont en lien avec le sujet que vous traitez dans votre article.
  2. Ont une autorité de domaine plutôt puissante dans le domaine concerné.

Par exemple, faire un lien vers le blog de Hubspot pour un contenu dans le domaine de l’e-mail Marketing est une bonne source !

Pour mieux comprendre le principe de la méthode du Pillar-Cluster, je vous conseille de parcourir la page pilier « Customer Success »sur le blog de TypeForm. Bon, c’est un exemple en anglais, mais je trouve la page très bien construite !

____________________________________________________________________

Il est donc plus intéressant pour votre référencement naturel de vous concentrer sur une petite collection d’articles qui sont écrits intelligemment, bien mis en avant, optimisés et actualisés tous les 3 à 6 mois.

En jargon marketing, on parle de « contenu evergreen », c’est-à-dire des articles qui sont impérissables et qui se maintiennent dans le temps, si on les met à jour bien évidemment. D’ailleurs, l’une des règles SEO de Google recommande de mettre régulièrement à jour son contenu.

La rédaction de ce type d’articles va vous prendre un peu de temps, mais vos articles auront énormément de valeur et vous n’aurez pas à en écrire des tonnes. Vous êtes en train de faire ce qu’on appelle un « cluster sémantique ». C’est très puissant, vous verrez ? !

Après quelques mois, vous allez voir dans votre Google Search Console (là où vous cherchez vos mots-clés) que vous commencez à vous positionner sur des mots-clés pertinents et ciblés pour votre audience. Vous ne vous éparpillez pas sur des mots-clés inutiles, bingo !

Avec un peu de travail, le contenu marketing peut-être très puissant. On voit beaucoup d’élèves aborder le SEO sur la quantité plus que la qualité, alors qu’en changeant de perspectives, vous allez être plus efficace et pouvoir vous concentrer sur d’autres sujets.

Google le dit lui même, il vaut mieux se concentrer sur une petite quantité d’articles mais de qualité plutôt que plein d’articles médiocres.

pages zombies Google

Si vous avez des articles qui ne sont pas utiles et qui n’apportent aucun trafic sur votre blog, alors ils ne sont probablement pas utiles. Les supprimer peuvent donc représenter une bonne solution, sauf si vous arrivez bien sûr à les transformer en contenu utile pour votre audience.

Ce modèle de cluster sémantique est un excellent moyen d’organiser votre contenu, tout en aidant les utilisateurs et les moteurs de recherche à naviguer facilement dans le contenu de votre site.

Cela vous fera gagner du temps, améliorera votre référencement naturel et vous assurera de vous concentrer sur l’une des stratégies de contenu les plus utiles : l’intention de l’utilisateur.

Cette méthode a notamment permis à notre formation Marketing Digital de se positionner en première position Google sur ce mot-clé très concurrencé. Évidemment, cette stratégie ne peut fonctionner seule. Elle devra être accompagné d’une bonne stratégie de netlinking pour obtenir des liens fiables vers votre page pilier.

Récemment, Google a sorti sa à mis à jour la manière dont il percevait les backlinks. Cette mise à jour s’intitule link spam update. Nous avons rédiger un article à ce sujet pour tout vous expliquer

III. Un exercice à faire sur le Pillar-Cluster

Je vous propose de me dire dans les commentaires :

  • 1 idée d’article pilier que vous pourrez avoir sur votre blog ainsi que 3 articles supports qui vont avec.

N’hésitez pas à nous faire vos retours ou à nous poser des questions dans les commentaires sur cette nouvelle stratégie SEO du Pillar-Cluster, on est là pour ça !

Et si vous souhaitez discuter de SEO plus généralement avec moi, n’hésitez pas à m’en parler dans les commentaires, je me ferai un plaisir de vous répondre. ?

formation seo livementor

Inscrivez-vous à la newsletter d'Alexandre Dana

La newsletter la plus suivie en France par les entrepreneurs – partagée toutes les semaines à plus de 200 000 porteurs de projets.

Photo de Thomas Meyer

Thomas Meyer

Head of SEO chez LiveMentor