Blog LiveMentor
investir dans l'art

Comment investir son argent dans l’art et dégager des revenus intéressants ?

Investir dans l’art est une excellente façon de diversifier son portefeuille et de générer des revenus intéressants.

Mais n’est-ce pas réservé aux plus riches ?

De nouvelles technologies astucieuses permettent aujourd’hui de nuancer cette idée.

Mais de quel art parle-t-on ?

Et par où commencer ?

Après l’investissement dans l’immobilier, les cryptomonnaies, ou encore l’investissement dans les start-ups, je vous invite à découvrir comment dégager des revenus intéressants avec l’art.

Voici comment nous allons procéder :

1) De quelle forme d’art parle-t-on ici ?
2) Pourquoi choisir l’art comme produit d’investissement ?
3) Quels sont les risques à investir dans l’art ?
4) Faire ses premières acquisitions
5) Bâtir sa stratégie de long terme avec MasterWorks

C’est parti !

1) De quelle forme d’art parle-t-on ici ?

Soyons bien d’accord sur notre sujet du jour : investir dans l’art !

Mais pas n’importe quel art.

Certains supports peuvent être considérés comme de l’art :

  • Les antiquités
  • Le mobilier ancien
  • La vaste catégorie des objets de collection (timbres, pièces de monnaie, parfums, montres…)

Ces formes-ci, laissons-les de côté pour aujourd’hui : elles mériteraient leur propre article.

Aujourd’hui, je veux surtout vous parler de peinture.

2) Pourquoi choisir l’art comme produit d’investissement ?

L’art est une catégorie d’investissement intéressante pour trois raisons

Pour diversifier votre portefeuille

Investir dans l'art pour gagner de l'argent

Si vous épargnez déjà un peu, vous connaissez déjà l’importance cruciale de la diversification.

Mais si vous débutez et que vous souhaitez aussi optimiser votre épargne, voici un rappel rapide à ce sujet.

Investir comporte des risques.

N’investissez que ce que vous êtes prêt à perdre.

Alors pourquoi parler de diversification ?

J’utilise toujours la même image, parce qu’elle est simple à visualiser :

Imaginez que vous vendez des œufs.

Vous devez les récupérer dans votre poulailler pour les apporter chez vous, pour les mettre dans des boîtes.

Si vous mettez tous vos œufs dans le même panier et que vous trébuchez…

… le panier vous échappe, les œufs s’envolent et retombent : votre récolte est perdue.

Lorsque vous investissez, c’est le même principe.

Si vous mettez toute votre épargne destinée à l’investissement sur un seul produit ou une seule action, vous jouez avec le feu et ce n’est pas une bonne manière de gérer son argent.

Au moment où l’action s’effondre, vous avez perdu tout votre investissement d’un coup.

Non seulement vous ne percevez aucun intérêt, mais vous perdez aussi votre mise de départ.

Pour éviter ce genre de déconvenue, je vais vous donner une petite astuce !

Ouvrez un PEA, utilisez votre assurance-vie, investissez un peu dans une crypto-monnaie, dans l’immobilier…

En un mot : diversifiez !

Parce que l’art est une valeur sûre

On dit que l’art est “décorrélé des marchés financiers”.

Mais qu’est-ce que ça veut dire, ça ?

Cela signifie que le marché de l’art n’est que peu lié aux variations du cours des marchés financiers : ces deux marchés ne suivent pas le même cours.

Si les marchés financiers traditionnels s’effondrent, celui de l’art reste plutôt stable.

En cas d’inflation, le coût de la vie augmente, mais le prix des œuvres d’art aussi.

Si l’inflation empire, ce sont vos liquidités qui perdent de la valeur.

L’art est donc une protection contre les hauts et les bas des marchés financiers et contre l’inflation.

Sa valeur ne diminue pas en fonction d’eux, c’est un marché qui ne connaît pas beaucoup la crise : c’est donc un bon refuge pour investir sereinement.

Pour diversifier aussi vos revenus

La diversification ne s’applique pas seulement à vos investissements, mais également à vos sources de revenus !

Investir dans l’art, c’est ajouter un moyen de revenus supplémentaires, en plus de votre salaire, revenus locatifs, de votre travail en freelance ou de vos side-projects.

Vous vous assurez un garde-fou de sécurité supplémentaire, au cas où vous perdriez une ou plusieurs sources de revenus.

Dites dix fois “diversification” s’il le faut et gardez en tête que le plus important, c’est de :

diversifier !

3) Quels sont les risques à investir dans l’art ?

les risques d'investir dans l'art

S’il n’y avait pas quelques risques, ce serait trop beau pour être vrai.

Voici la liste des risques et inconvénients majeurs à investir dans l’art :

Tout investissement comporte des risques.

On l’a évoqué plus haut, rappelez-vous seulement de n’investir que ce que vous êtes prêt à perdre.

C’est un marché très peu liquide.

Cela signifie que les œuvres que vous possédez ne seront pas forcément faciles à vendre.

Imaginons que vous avez acheté un tableau qui vous plaît.

Coup dur, vous tombez malade et vous ne pouvez plus travailler.

Soudainement, vous n’avez plus de revenu, et vous avez besoin de ressources.

Si vous ne trouvez pas un acheteur, vous ne pourrez pas retirer d’argent de votre tableau.

La conservation des œuvres

Si vous exposez chez vous le tableau que vous avez acheté, attention.

Une œuvre dégradée équivaut à voir votre investissement perdre de la valeur.

Un tableau s’abîmera s’il est exposé quotidiennement à la lumière du soleil, à des changements de températures, ou pire à l’humidité.

Vous devrez donc prendre des précautions pour que cela n’arrive pas.

C’est un marché difficile d’accès

Je vous présente un peu plus loin dans l’article une façon de contourner cette difficulté.

À moins d’être vous-même un connaisseur d’art, que vous passiez votre temps dans les galeries ou dans les salles d’enchères, méfiez-vous.

Pour trouver les œuvres qui seront de bons investissements, il faut avoir une connaissance solide de l’art, de son marché, des artistes…

Ne vous laissez pas influencer par de bons vendeurs.

Dans tous les cas, n’achetez pas un tableau que vous n’aimez pas vous-même.

Si vous aimez un tableau, il y a de bonnes chances que d’autres apprécieront aussi.

Au cas où vous voudriez le revendre, vous aurez plus de chances de trouver un acheteur.

4) Faire ses premières acquisitions

Bon, j’espère que je ne vous ai pas découragé !

Rassurez-vous, je vous propose ici quelques astuces pour investir dans l’art et éviter de faire des erreurs.

N’achetez que quelque chose qui vous plaît personnellement.

Je viens de l’évoquer, mais il me semble que c’est essentiel.

Il n’y a pas que des avantages financiers à investir dans l’art : profitez de vos tableaux toute l’année !

Plongez-vous dans le milieu artistique.

Si vous cherchez sur internet “comment acheter un tableau”, vous allez trouver très vite des sites commerciaux.

Avant de faire défiler des centaines de tableaux sur votre écran et d’en acheter, allez plutôt à la rencontre d’artistes.

Les galeries d’art sont là pour ça, avec des artistes et des professionnels dont c’est le métier de vous faire découvrir l’art !

Commencez par affiner vos goûts et vos connaissances, cela vous permettra de prendre des décisions informées au moment de passer à l’achat.

Si vous comptez exposer l’œuvre chez vous, pensez avant d’investir à l’endroit où vous l’accrocherez ou la stockerez.

Prenez aussi votre propre décoration en compte : votre tableau trouvera-t-il sa place ou va-t-il jurer avec le reste ?

Négociez !

Les galeries d’art ont l’habitude de négocier avec les acheteurs.

Vous pourrez peut-être obtenir un bon prix si le propriétaire a besoin de fonds rapidement, que vous payez cash ou que le tableau est resté exposé trop longtemps à leur goût.

Si vous commencez à fréquenter sérieusement ce milieu, les galeries, les ateliers et même les salles aux enchères, vous pourrez nouer des relations avec les artistes et les galeristes.

Encore une bonne façon de vous pencher sur l’art et d’avoir plus de facilités pour négocier des prix intéressants sur les œuvres qui vous plaisent.

5) Bâtir sa stratégie de long terme avec Masterworks

Et si vous achetiez du Picasso ?

Pardon ?

Oui, pourquoi ne pas acheter du Picasso ? Ou du Basquiat ?

Rappelez-vous : en début d’article, je vous disais que l’investissement dans l’art n’est plus réservé qu’aux très riches.

Des entrepreneurs ont fait le constat de la stabilité du marché de l’art.

Ils se sont demandé comment y entrer sans être millionnaires et ont trouvé une solution plutôt élégante.

Ensemble, ils ont créé Masterworks.

Investir dans l'art avec Masterworks

Le concept est simple : exactement comme les actions sont des parts d’une entreprise, Masterworks vous propose d’acheter des parts d’œuvres d’art.

Il y a une mise minimum par œuvre : généralement entre $500 et $1000, en fonction du coût total du tableau.

Certes, ce n’est pas rien.

Mais c’est tout de même mieux que cinquante millions !

Si vous avez mis cette somme ou plus de côté, vous pouvez donc acheter des parts de tableaux de grands maîtres.

Toutes les époques et les styles sont confondus : Picasso, Warhol, Monet, Katz, Banksy…

L’entreprise Masterworks achète et expose des œuvres de grands maîtres et d’artistes montants dans sa galerie à New York.

Les investisseurs achètent des parts de ces tableaux tous ensemble.

Cinq à dix ans plus tard, Masterworks décide avec l’accord de ses investisseurs de vendre ou non ces tableaux.

Vous collectez alors les plus-values, moins les frais collectés par l’entreprise.

Masterworks prendra 1.5% de frais chaque année pour les assurances et le stockage des tableaux.

Ils prélèvent également 20% du total des profits générés par la vente des tableaux.

Effectivement, ces pourcentages sont assez élevés.

Pour cette raison, je vous conseille d’utiliser ce service principalement pour diversifier votre portefeuille.

En vous inscrivant à Masterworks, vous avez accès à :

  • La liste des œuvres dans lesquelles vous pouvez investir (vous pouvez effectuer une recherche d’artiste ou d’un tableau en particulier dans le champ réservé à cet effet).
  • Les œuvres montantes, leur cote et leur potentiel de gain
  • Des informations sur l’artiste, ses œuvres et leur histoire
  • Un certificat d’achat lorsque vous passez à l’action !

Si vous êtes intéressé par le concept, voici ce que vous pouvez faire :

Commencez par vous inscrire sur la plateforme, et naviguez sur le site.

Prenez votre temps !

Ne vous précipitez pas sur le premier tableau qui passe.

Il n’y a aucune urgence à investir tout de suite.

Au contraire, posez-vous, réfléchissez, prenez un deuxième avis auprès de votre partenaire, de votre famille, de vos amis.

L’œuvre ou les œuvres dans lesquelles vous allez investir seront exposées pendant de longues années (vous aurez peut-être même l’occasion d’aller les contempler dans la galerie de Masterworks à New York !)

Renseignez-vous sur le site et par d’autres sources sur l’artiste et sur ses tableaux.

Si le coup de cœur est toujours présent après cette étude, alors commencez doucement : investissez la somme minimale nécessaire pour vous familiariser avec le système.

Ensuite… attendez la revente du tableau et surtout, imprégnez-vous en !

Investir dans l’art, c’est aussi l’occasion de se plonger dans l’histoire, de ressentir des émotions fortes, de profiter pleinement de la nature artistique de l’objet et de son sujet.

Quelques mots pour la fin

Investir dans l’art n’est plus une pratique réservée à une poignée de milliardaires.

La technologie permet aujourd’hui à beaucoup plus d’investisseurs de se faire plaisir en achetant des parts d’œuvres qu’ils aiment.

L’art est un investissement plus sûr et plus stable que les marchés financiers traditionnels.

C’est une excellente manière de diversifier vos produits d’investissements, et de protéger une partie de vos économies de l’inflation.

Cependant, c’est un marché très peu liquide, et comme toujours en investissement, il faut avoir une stratégie de long terme.

Si vous espérez devenir riche en investissant dans l’art, cela ne se fera certainement pas du jour au lendemain.

Mon conseil : quel que soit le type d’investissement que vous souhaitez réaliser, mieux vaut prendre des décisions informées et la tête froide.

La formation Finances Personnelles vous aidera à établir votre profil psychologique et votre rapport au risque.

Cette formation a été créée avec l’aide de Yoann Lopez.

Vous y apprendrez à répartir vos économies sur des produits d’investissement stratégiques en fonction de votre personnalité et de votre situation personnelle.

Pour continuer à diversifier toujours plus votre portefeuille, je vous invite également à poursuivre votre lecture : avez-vous déjà entendu parler du crowdlending ?

formation finances personnelles

Avatar

Martin Paravert

Rédacteur @LiveMentor

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!