Blog LiveMentor
deux personnes sur un macbook

Les conseils de nos mentors pour vous aider en temps de crise !

Bonjour à toutes et à tous ! 

Je m’appelle Marc Eisenhut et je fais partie de l’équipe académique de LiveMentor. Nous constatons malheureusement l’impact négatif du Coronavirus sur l’activité de certains entrepreneurs. Alors avec les autres mentors nous nous sommes réunis pour pour vous rédiger un article truffé de bons conseils ! 

Depuis 3 ans et demi, LiveMentor a accompagné près de 7 000 entrepreneurs, dans tous les domaines d’activité : bien-être, e-commerce, boutiques de proximité, freelances, consultants, salles de sport, etc.

Aujourd’hui, le constat est clair : quasiment aucun secteur n’est épargné par le Coronavirus. L’interdiction de se déplacer met en péril un grand nombre d’activités. Mais entreprendre, c’est aussi s’adapter ! Nous refusons de sombrer dans un immobilisme qui mènerait inéluctablement vers la faillite de dizaines de milliers d’entreprises en 2020 !

En parallèle des mesures annoncées par le gouvernement, nous invitons chaque entrepreneur à faire preuve de créativité en adaptant son activité aux contraintes actuelles. Pour aider un maximum de personnes, nous avons donc décidé de constituer cette liste de stratégies créatives et alternatives. 

La visioconférence fait par exemple partie des outils à disposition de tout entrepreneur en France, et peut s’avérer très utile en ce moment ! 

Nous mettrons cette liste à jour le plus régulièrement possible tout au long de l’épidémie. N’hésitez surtout pas à ajouter vos idées en commentaires, cela nous permettra de mettre à jour l’article pour qu’il soit le plus complet possible. Nous en appelons à la solidarité de toutes et tous en cette période décisive ! 

Si vous avez trouvé quelque chose qui fonctionne pour vous, cela peut fonctionner pour d’autres. 

Voici nos conseils :

  1. Gardez les clients au centre de votre stratégie
  2. L’abonnement pour les commerces alimentaires de proximité : exemple de la boulangerie
  3. Monétisez votre newsletter
  4. Boutique physique de prêt à porter : Utiliser les lives Facebook pour vendre (télé-achat)
  5. Travaillez votre référencement naturel : le SEO
  6. Quelques astuces pour les restaurants physiques
  7. Boutique physique de mode : Créez un kit pour que vos clients créent leurs propres sacs à main
  8. Coachs sportifs : Donnez des cours à distance
  9. Lancer une formation gratuitement avec un groupe Facebook
  10. Conseils pour photographes
  11. Conseils pour Freelances/Consultants débutants et établis

Gardez les clients au centre de votre stratégie – par Marc

Profiter de cette période pour parler à vos clients et les fidéliser 

  • Objectif : savoir ce qu’aiment vos clients, puis les fidéliser au passage 😉
  • Niveau de difficulté : simple
  • Coût : aucun
  • Outils : Typeform, Google questionnaire, Youcanbookme

À chaque fois que je demande un entrepreneur s’il connaît ses clients, je vois dans le regard de la personne un gros doute s’installer…

Pourquoi ?

Souvent, on lance son produit ou service comme on l’a imaginé et on se dit « Ca a l’air de fonctionner, je vends ! ». On oublie là l’étape cruciale du « retour client » : comprendre ses utilisateurs, savoir ce qu’ils ont vraiment aimé.

L’erreur courante est de poser la question suivante à vos clients : « Qu’est-ce que vous en pensez ? ».

Cela risque de ne vous apporter que des critiques non constructives…

L’objectif ici est de demander à vos clients potentiels ce qu’ils ont préféré, ce qu’ils ont aimé, ce qu’ils ont adoré de votre offre ou de votre service, pour renforcer cet aspect dans votre communication par la suite. Nous allons donc décortiquer deux méthodes pour recueillir des retours clients de qualité.

La première méthode : créer un questionnaire (gratuit)

Étape n° 1 : Préparer des questions ouvertes pour vos clients

Ce que vous cherchez, c’est comprendre :

  1. Pourquoi les gens ont acheté votre offre ?
  2. Pourquoi ils aiment votre produit ou service ?
  3. Pourquoi ils pourraient éventuellement vous recommander à des amis ?

Ce qui vous intéresse, c’est de savoir quels sont les éléments qui les faisaient douter et qu’est-ce qui a réussi à les convaincre d’acheter (on parle parfois de réassurance).

Étape n° 2 : Créer votre questionnaire

On reprend ici les questions que vous aurez préparées en amont dans la première étape, pour les retranscrire directement dans un outil de formulaire comme Typeform. Dans sa version gratuite, vous aurez un nombre de questions limité, mais un joli design, des jolis thèmes prêts à l’usage.

NB : Pour ceux qui ne sont pas à l’aise avec l’anglais, nous recommandons Google formulaire entièrement en français (mais que nous trouvons moins abouti).

Seconde méthode : parler à vos clients au téléphone

Étape n° 1 : Proposer un rendez-vous

Pour simplifier la gestion de votre emploi du temps, nous recommandons d’utiliser un outil de réservation comme Youcanbookme dans sa version d’essai de 14 jours (ou Calendly si vous avez un wordpress.)

Étape n° 2 : Soyez à l’écoute 

  • Parler à vos clients est beaucoup plus puissant que de faire un questionnaire…
  • Essayer de comprendre en profondeur ce qu’ils disent.
  • Rebondir sur ce qu’ils  disent en réutilisant leurs propres mots.
  • Faire une synthèse pour votre communication.

L’abonnement pour les commerces alimentaires de proximité : Exemple de la boulangerie – par Ludivine

  • Objectif : fidéliser vos clients, avec un produit qu’ils adorent.
  • Niveau de difficulté : simple.
  • Coût : coût de la livraison.
  • Outils : outil de paiement à distance (exemples : Lydia, PayPal).*

*C’est important de se faire payer en avance et de rester en contact avec vos clients.

Disons que vous êtes boulanger. En cette période de confinement, garder une boutique ouverte n’est pas très rentable. Il y a assez peu de passage et trouver des solutions alternatives s’avère essentiel. Une première solution est de se renseigner sur les aides du gouvernement. Mais ce n’est pas tout ! Il est possible de continuer à vendre à vos clients en leur proposant une nouvelle offre d’abonnement. Un abonnement pour un boulanger est une idée originale qui peut s’avérer payante. Proposez à vos clients de les livrer chez eux, chaque jour, du pain frais s’ils s’abonnent pour une semaine minimum (ou fixez un montant minimum). 

Étape n° 1 : Communiquer sur votre nouvelle  offre d’abonnement. 

Sur votre page Facebook, votre compte Twitter, ou simplement sur la vitrine de votre boulangerie, expliquez le concept en quelques mots :

« Prenez un abonnement d’une semaine pour recevoir votre pain frais au pas de la porte, sans contact physique. Contactez-moi au 06 XX XX XX XX pour réserver votre pain. »

(Évidemment, plus vous personnaliserez votre annonce, plus elle aura d’impact)

Étape n° 2 : Soyez organisé

  • Au téléphone, prenez toutes les informations de livraison (il faut bien penser aux codes des portes et demander l’étage). d
  • Prévoyez le paiement. En fonction de la cible, penser soit à la monnaie pour la semaine dans un sac, soit à un paiement en ligne, soit aux tickets restaurants.
  • Lorsque vous commencez à avoir plusieurs clients, déterminez l’ordre de livraison pour être le plus rapide possible et organisez votre tournée. Essayez d’être productif.
  • Et bien sûr, soyez très prudent en appliquant toutes les mesures de sécurité pour ne pas attraper ou diffuser le virus.

Fed Ex Riding GIF - Find & Share on GIPHY

Étape n° 3 : Utilisez les livraisons comme une opportunité 

  • Communiquez : Pendant les tournées, distribuez des Flyers dans les boites aux lettres des voisins. Demandez à vos clients de mettre une affichette dans le hall d’entrée. Soyez ingénieux !
  • Alliez vous : Voyez avec le traiteur ou le légumier proche de vous pour éventuellement proposer de regrouper les tournées avec des paniers de légumes et du pain à livrer en même temps.

Monétisez votre newsletter – par Cécile Bonnet

Si vous avez une newsletter, apprenez comment la monétiser !

  • Objectif : Anticiper la conversion client, gagner en qualité, et en rentabilité.
  • Niveau de difficulté : Simple.
  • Coût : Aucun.
  • Outils : Mailchimp, mailjet, gmail, SendPulse

Votre contenu apporte de la valeur à votre audience, pourquoi ne pas envisager une contrepartie financière (même minime) ?

Comme vous le savez, le gratuit a ses limites. En particulier, l’absence de tarif peut amoindrir la valeur perçue par votre audience, et c’est bien dommage. Allons ! C’est le bon moment pour vous de vous sentir légitime et vous jeter à l’eau. Cela vous poussera à vous dépasser encore davantage pour améliorer la qualité de vos « produits ». Vous n’avez rien à perdre et tout à y gagner.

Vous pensez que c’est compliqué techniquement ? Ne vous laissez pas avoir par cette « excuse ». Vous n’avez même pas besoin d’utiliser l’envoi automatisé d’e-mails. Nous allons voir comment procéder manuellement avant de passer à cette étape (ce qui vous permettra de ne pas perdre de temps inutilement si vous décidez de ne pas poursuivre ce projet, c’est la fameuse stratégie « skateboard » qu’on adore chez LiveMentor !).

Étape n° 1 : Identifier le contenu qui apporte de la valeur à votre audience.

Inutile de vous creuser la tête (et de bloquer à cette étape) : faites simple.

Votre audience apprécie peut-être avant tout d’avoir un « rendez-vous » récurrent agréable avec vous ?

Regardez ce que vous faites déjà, ce qui est apprécié, ce que vos lecteurs vous font comme retours : aiment-ils vos astuces ? Vos tests ? Votre humour ? Vos inspirations ? Votre capacité à les booster ? Vos anecdotes ? etc.

En somme, (re) définissez l’objectif de votre newsletter. En faisant cela, vous vous rendrez compte que vous pouvez peut-être avoir plusieurs sujets de newsletter.

Étape n° 2 : Définir la fréquence, la durée, le tarif de l’abonnement

Est-ce que vous prévoyez un envoi mensuel, hebdomadaire ou quotidien ? Le travail n’est pas le même pour vous, ni le tarif pour vos abonnés. Là aussi, partez de ce que vous faites déjà aujourd’hui. La fréquence est à définir en fonction de l’objectif de votre envoi (si vous aimez booster vos lecteurs ou les inspirer, un envoi quotidien peut être pertinent par exemple).

Étape n° 3 : Mettre en place une solution de paiement

Il en existe plein : digitales ou non (après tout l’envoi d’un chèque peut aussi faire l’affaire…)

Paypal fait partie des solutions numériques très complètes et faciles à paramétrer. Elle propose également les paiements récurrents (abonnements). Cette solution très répandue vous permet même de récolter le mail de votre nouvel abonné, propose différents boutons faciles à intégrer à votre site et gère aussi facilement le désabonnement.

Astuces Mentors : ne pas oublier de respecter les règles du RGPD (qui s’appliquent dans le cas de la récolte de données personnelles, l’adresse mail en faisant partie).

Pour aller encore plus loin : vous pouvez (re) penser toute votre activité sur la base de l’envoi de mails et faire évoluer votre business model en vous inspirant de ceux qui l’ont déjà fait comme Spamtonprof ! 

Boutique physique de prêt à porter : Utiliser les lives Facebook pour vendre (télé-achat) – par Marc

  • Objectif : Faire des ventes grâce aux lives Facebook  
  • Niveau de difficulté : facile — intermédiaire
  • Coût : aucun
  • Outils : Facebook

 Le live Facebook a quelque chose d’assez magique. 

On peut toucher directement toute sa communauté grâce à ce format qui va être vu en direct et aussi en replay. Le but ici est vraiment de tout préparer en amont pour que votre live soit réussi et vu par un maximum de monde.

Étape n° 1 : Planifier votre live Facebook.

  • Allez sur votre page
  • Outils (en haut sur votre page)
  • Outils de publications -> vidéothèque -> en direct
  • Prendre la clé de streaming que Facebook vous donne
  • Ajouter dans OBS studio la clé de streaming (télécharger gratuitement ici)
  • Dans OBS studio : paramètres (en bas à droite) -> stream flux -> service Facebook live -> Coller la clé de streaming -> Appliquer puis ok -> sortir des paramètres de OBS -> appuyer : lancer le streaming dans OBS
  • Le flux vidéo arrive (enfin) sur votre page Facebook (avec un décalage)
  • Cette méthode fonctionne : pour un Facebook live direct ou un live planifié

Étape n° 2 :  Communiquer en avance sur votre live Facebook 

Une fois que vous avez planifié votre live Facebook avec la mise en place OBS studio, vous pourrez le partager dans des groupes Facebook ciblés pour faire grossir votre audience le jour du direct.

Il faut bien sûr faire partie de différents groupes Facebook.

Par exemple, si vous êtes sur Paris, vous pouvez entrer dans plusieurs groupes Facebook afin de partager votre live qui est maintenant planifié depuis votre page Facebook.

L’intérêt est que les gens se préinscrivent pour recevoir un rappel, une notification pour ne pas manquer votre vente du style téléshopping 🙂

Étape n° 3 : Animer le live et vendre depuis chez vous (ou votre magasin)

Là, il vous suffit de regarder une émission de Téléshopping le matin sur la chaîne que vous voulez pour voir quels sont les codes de ce style de vente, mais voici quelques éléments à avoir en tête pour votre live :

    1) Expliquer le format de la vente et son fonctionnement.

    2) Expliquer aux gens qu’ils doivent commenter s’ils veulent un produit.

    3) Avoir une deuxième personne pour pouvoir répondre aux commentaires des gens pendant le live va être stratégique . Une variante serait de créer un chatbot avec manychat pour gérer toute la relation client. Une vidéo ici va être utile 🙂

Étape n° 4 : Livrer vos clients ou les laisser récupérer leurs produits plus tard. 

Travailler son référencement naturel : le SEO par Justine

  • Objectif : améliorer le référencement naturel de votre site
  • Niveau de difficulté : moyen
  • Coût : aucun
  • Outils : Ubersuggest, Google Trends

Ce moment de crise peut-être l’occasion de travailler patiemment votre SEO

Étape n° 1 : Faire une étude de mots clés

À l’aide d’outils comme Ubersuggest ou Google Trends, constituez une liste des mots clés de votre secteur d’activité. 

Étape n° 2 : Choisir les mots clés sur lesquels vous souhaitez vous placer

On ne va pas tenter de se référencer sur des mots trop généralistes. On va au contraire aller chercher les requêtes précises, qui nous donnent une vraie information sur ce que cherche l’utilisateur. 

Par exemple, que souhaite faire l’utilisateur qui recherche le mot « t-shirt blanc » ? Est-ce qu’il/elle veut une image ? 

Par comparaison, les intentions de l’utilisateur qui tape « acheter t-shirt blanc en ligne » sont assez claires ! 

Étape n° 3 : Une page par mot clé

Il est maintenant temps de référencer une page par mot clé. C’est parti ! 

Voici un article pour aller plus loin. 

Quelques astuces pour les restaurants physiques – par Marc

  • Objectif : développer une stratégie originale pour votre restaurant
  • Niveau de difficulté : moyen
  • Coût : aucun
  • Outils : Digitaleo

Angle 1 : cours de cuisine en direct pour refaire le plat mythique du restaurant.

Étape n° 1 : Prendre les numéros de téléphone de vos clients

Étape n° 2 : Entrer leur numéro dans Digitaleo (500 SMS gratuits)

Étape n° 3 : Lancez votre campagne SMS 1 jour avant votre évènement

Étape n° 4 : Cuisinez un plat en live avec vos clients sur Facebook 

Astuce des mentors : Une astuce ici consisterait à demander l’heure à votre communauté qui conviendrait pour faire ce Facebook live avec la fonctionnalité de sondage.

Pour aller plus loin : N’hésitez pas à utiliser votre newsletter et les e-mails des clients que vous détenez pour les inviter à participer à ce direct. Ils pourront y découvrir comment cuisiner leur plat préféré de votre restaurant.

Angle 2 : Capter des e-mails contre une recette connue du restaurant

Introduction : Imaginez ici que vos clients puissent reproduire votre plat mythique directement à la maison. En quelques sortes ici on permet aux gens d’aller dans votre restaurant sans vraiment y aller ce qui est plutôt sympa 🙂

Étape n° 1 : Créer une page pour capturer les e-mails

Si vous pouvez utiliser MailChimp ou encore Sendinblue ou Mailjet qui marchent tous très bien pour capter des e-mails.

L’avantage de ces différents logiciels d’emailing, c’est qu’ils ont tous une version gratuite pour capter le mail avec une page de capture (landing page). Ici le mieux est de créer une page courte avec une promesse simple : recevoir la recette avec une vidéo par exemple accompagnée de la liste de courses nécessaires.

Étape n° 2 : Préparer un mail automatique de bienvenue

Le but ici est d’envoyer un mail automatique de bienvenue préparé en avance de manière automatisée pour ne pas vous épuiser à courir derrière vos clients. En fonction du logiciel que vous utilisez, faites simplement une recherche sur Google : « Comment faire un mail automatique de bienvenue avec [nom du logiciel] ?>> .

Étape n° 3 : Créer un design

N’hésitez pas à passer par Canva qui est un outil gratuit pour mettre en page votre recette de manière super simple sans être designer. Une variante pour un rendu différent, serait de créer un flipbook, une sorte de mini magazine numérique, effet garanti et écologique en plus !

Étape n° 4 : Relancer vos clients via newsletter pour leur demander s’ils ont aimé la recette ? Est-ce qu’ils ont pu la reproduire ? 

Ici on crée un échange, une discussion.

Vous entrez en contact avec vos clients de manière authentique. 🙂

N’hésitez pas à leur demander de répondre à votre e-mail directement, de vous partager des photos et bien sûr si vous avez Instagram, créez un hashtag spécifique en amont pour l’occasion ce qui va permettre de générer du contenu vraiment sympa et de faire du bruit autour de votre marque ! 

Une extension possible : faire un concours directement dans le mail pour créer une boucle virale ! 

Ici on peut rediriger les gens de la recette, vers une publication Facebook ou Instagram.  

On peut ensuite demander sans aucune crainte d’être pénalisé par l’algorithme de: 

  • Tagger des amis sur cette publication 
  • Partager la publication
  • Liker la publication 

Par exemple proposez à votre audience de gagner un repas par mois pour 4 personnes pendant 1 an au restaurant ! 

Quand on demande de l’engagement dans un e-mail, en mettant le lien d’une publication on parle à votre client, dans VOTRE espace personnel !

Vous n’êtes donc pas pénalisés de demander : des tags, likes, partages pour gagner tel ou tel cadeau.

Après vous pouvez être raisonnable mais l’idée est de faire beaucoup de bruit autour de vous et d’être mémorable avec quelque chose de simple et puissant pour que ça devienne viral.

Étape n° 5 : Relancer les clients dans un autre mail pour une livraison à la maison d’un plat de la semaine. 

Une variante, serait d’attendre la réouverture du restaurant et de faire une Newsletter pour célébrer la fin de la fermeture. 

N’hésitez pas ici à glisser un calendrier de réservation en ligne ! Vos clients vont adorer pouvoir projeter leur premier repas à l’extérieur, et si c’était chez vous qu’ils mangeraient en premier sous le soleil ?

Angle 3 : Kit de préparation d’un plat connu du restaurant ! 

Imaginez une box avec tous les ingrédients nécessaires pour que vos clients puissent refaire le plat mythique de votre restaurant à la maison !

Ce qui intéressant ici c’est qu’on va pouvoir raconter une histoire. Vous allez pouvoir raconter une histoire autour des producteurs, raconter une histoire autour des produits et bien sûr raconter une histoire autour du restaurant et de l’équipe. 🙂

Étape n° 1 : Créer une vidéo de la recette

Pour faire cette vidéo, utilisez par exemple Useloom, une extension chrome gratuite qui vous permettra de créer votre vidéo avec votre webcam et surtout d’obtenir le lien d’une vidéo qui sera hébergée gratuitement en ligne.

Étape n° 2 : Mettez en place les précommandes

Avec Strikingly, vous pouvez créer une boutique gratuitement avec un seul produit dans sa version de départ. Comme vous n’avez qu’un seul produit, il sera possible de prendre dans les templates disponibles un thème dans la catégorie e-commerce et faire vos précommandes (si vous n’avez pas de site web avec module de paiement bien sûr).

Vous pouvez directement faire un branchement avec Stripe par exemple pour pouvoir encaisser les précommandes (ou encore PayPal).

Étape n° 4 : Livrez vos clients devant chez eux, ils vont se régaler !

Glissez-y un petit mot pour la personnalisation !

Astuce de mentors :

Les livreurs Deliveroo et Uber peuvent être un bon relais pour livrer votre box directement à vos clients de manière simple et rapide sans avoir de logistique complexe à gérer pour lancer cette opération dans un contexte de confinement.

Pour aller plus loin : Allez dans des groupes Facebook de livreurs Deliveroo et Uber Eats pour trouver qui est disponible pour livrer votre box dans votre ville !

D’autres astuces pour le secteur food : 

  • Utiliser Facebook et Instagram ads sans ciblage (intérêt).
  • Cibler les personnes par adresse/quartier car ils sont confinés. 
  • Faire des pubs toute la journée avec des petits budgets autour de votre restaurant.
  • Capter des prospects/e-mails avec une offre de découverte.

Boutique physique de mode : Créer un kit pour que vos clients créent leurs propres sacs à main par Marc

  • Objectif : développer une stratégie créative pour votre boutique
  • Niveau de difficulté : moyen
  • Coût : aucun
  • Outils : Typeform

Imaginez, si vous pouviez créer un sac à main avec vos clients, ça serait génial non ?

Dans cette stratégie, le but est de proposer à vos clients une expérience unique.

Comment faire pour tout mettre en place ? Le plus simple serait de faire une alliance avec une entreprise qui maîtrise déjà toutes les étapes du processus comme celle-ci par exemple.

L’astuce consiste à créer votre modèle en amont avec un questionnaire, pour ensuite créer le modèle avec quelqu’un qui maîtrise le côté atelier, outillage, savoir-faire pour créer le sac à main. Tout le monde se retrouve gagnant dans ce schéma !

    1) Vous pouvez créer votre propre sac à main et le proposer à vos clients.

    2) Vous apportez une audience auprès d’un partenaire qui a l’expertise.

    3) On crée un modèle sous le format d’un collab comme cette marque par exemple qui propose de créer des alliances et pièces uniques en édition limitée ! Sauf que là on ne fait pas que vendre une pièce, on la crée avec le client !

 

Coachs sportifs : Donner des cours à distance – par Marc

  • Objectif : développer une stratégie en ligne pour développer votre audience de coachés
  • Niveau de difficulté : facile
  • Coût : aucun
  • Outils : Caméra ou webcam, micro, ordinateur ou téléphone

Faire des cours à distance ne s’improvise pas ! Mais avec la bonne méthode et les bons outils, vous pourrez faire ça facilement. C’est le moment de créer une nouvelle habitude avec des cours gratuits autour de votre activité de coach.

De cette manière, vous entrez dans les habitudes des gens, dans leur quotidien, car il faut en moyenne 21 jours pour créer une nouvelle habitude. Une fois que vos clients seront habitués à vos cours, vous aurez plusieurs options :

  • Faire un prix libre pour soutenir votre initiative « gratuite » pour vous aider à continuer.
  • Monétiser cette nouvelle audience quand les cours classiques reprendront.
  • Monétiser cette nouvelle audience en continuant les cours à distance !

Mais concrètement, comment vous lancer ?

Étape n° 1 : Créez une page d’inscription pour capter le mail (landing page) des personnes qui veulent faire le cours à distance avec vous. Pour la création de la landing page, vous pouvez utiliser Mailchimp, Mailjet ou encore Sendinblue pour aller vite sans trop de complications.

Étape n° 2 : Préparez un mail automatique avec les informations du cours.

Vous avez ici 3 variantes possibles pour monter votre cours à distance en termes de technique (lien à donner dans le mail) : 

  • Le groupe Facebook : Vous pouvez dans un groupe Facebook lancer des Lives, mais la stabilité avec beaucoup de personnes ne sera pas optimale (peut convenir pour un petit atelier).
  • Zoom : C’est la solution la plus robuste pour faire de la visioconférence à distance avec une simple application sur téléphone ou l’ouverture d’un lien sur un PC (technologie que LiveMentor utilise pour faire ses coachings).
  • Fitners : Si vous ne voulez pas vous embêter et voulez quelque chose de robuste, Fitners est une bonne option pour faire des cours à distance.

Étape n° 3 : Lancer votre cours à distance !

Lancer une formation gratuitement avec un groupe Facebook par Marc

  • Objectif : utiliser le pouvoir de Facebook pour créer votre formation en ligne
  • Niveau de difficulté : facile
  • Coût : aucun
  • Outils : Facebook, une caméra et un micro, ou webcam et micro de l’ordinateur
  • Créer un groupe Facebook
  • Catégorie éducative
  • Le groupe est secret
  • Créez des vidéos avec Useloom 100 % gratuit, puis téléchargez vos vidéos
  • Créer une landing page pour présenter l’offre à votre audience
  • Créez un mail automatique avec Sendinblue/Mailjet ou Mailchimp post inscription
  • Dans le mail automatique : accès au groupe Facebook secret avec mot de passe
  • A vous de voir si vous passez par une étape payante ou pas dans cette approche

 

Conseils pour photographes par Justine

  • Objectif : contourner les inconvénients du confinement et en faire une force
  • Niveau de difficulté : facile
  • Coût : aucun
  • Outils : Réseaux sociaux 
  • Se faire envoyer les produits et les shooter chez soi 
  • En profiter pour former ses client.e.s à la photo 
  • Faire des challenges photo : la photo la plus insolite chez soi, etc 
  • Un projet “une photo par jour pendant le confinement”

Conseils pour Freelances/Consultants par Alexandra 

  • Objectif : développer une stratégie pour votre activité
  • Niveau de difficulté : facile à moyen
  • Coût : aucun
  • Outils : Canva, Hootsuite…

Comment mettre à profit cette période inédite que nous vivons pour continuer à faire vivre nos entreprises ? En tant que Freelances, coachs, formateurs, nous avons la possibilité et la chance d’avoir des activités suffisamment souples pour les adapter et les réinventer ! Et si tu es au stade d’idée, c’est vraiment le moment de plancher dessus !

Une fois passée la première semaine un peu stressante, chacun commence à retrouver ses marques, son rythme, à créer de nouvelles habitudes. 

J’ai eu cette question de la part d’élèves : « Est-ce la bonne période pour prospecter ? »

À mon sens, non. Personne n’a envie en ce moment d’être assailli de pubs agressives. Et pourtant, les gens sont chez eux, ont un peu plus de temps et sont prêts à consommer. Il va falloir manier cela avec subtilité !

Je pense sincèrement, que c’est la période la plus propice pour développer au maximum sa mailing-list et revenir à la base : créer du lien avec sa communauté. Créer du lien, ça ne tombe pas du ciel ! Si tu ne produis pas de contenu, si tu ne commentes, likes, partages aucun contenu de ton secteur d’activité, c’est très simple, tu seras INVISIBLE.

Et là, tu vas me dire très justement que tu constates une baisse importante de ton taux d’engagement sur les réseaux sociaux, alors, à quoi bon publier ?!

Le taux d’engagement comme on l’entend, c’est-à-dire un nombre de likes, de partages et de commentaires, est effectivement en chute libre pour une bonne majorité. MAIS, ce serait complètement stupide de réduire le taux d’engagement à ces simples chiffres en ce moment, tout simplement parce que les taux de visionnage et de temps passé sur les réseaux n’ont jamais été aussi hauts.

On peut tout à fait comprendre que les internautes sont stressés et pas hyper sensibles à tous les contenus qu’ils voient en ce moment : mais ça ne les empêche pas de lire, d’être en sous-marin, d’être inspirés, de réfléchir.

Ce n’est pas le moment de se plaindre de la baisse du taux de like. C’est le moment de revenir à la base des réseaux sociaux : être ensemble. Créer des liens humains et sociaux. C’est la seule chose dont on a réellement besoin en ce moment.

Échanger, partager, revenir aux sources. Est-ce que le confinement va faire vaciller votre chiffre d’affaires ? C’est possible. Alors, prenez le taureau par les cornes et créez, publiez, divertissez votre audience : c’est un investissement de dingue pour la suite. Parce que vous pouvez créer des newsletters à l’avance, vous former, imaginer votre ligne éditoriale, la réajuster avec les valeurs de votre entreprise, de votre projet. 

Que vous soyez au stade de l’idée, ou que votre entreprise soit déjà lancée, il existe des solutions.

Vous êtes au stade de l’idée : vous aimeriez devenir Freelance, coach ou consultant ?

    1) Construire les fondations 

Alors, pour vous, c’est le moment de vous poser et de réfléchir.

Pourquoi vous avez envie de lancer ce projet ? Qu’est-ce qui vous fait vibrer dans cette idée ? Et surtout, comment allez-vous satisfaire vos futurs clients ? On ne crée pas une entreprise pour soi : on crée un projet pour répondre à un problème ou pour aider quelqu’un d’autre. Sinon, personne n’achètera. Êtes-vous capable de répondre aux questions suivantes : 

  • Pourquoi je crée mon projet ?
  • Pour qui ?
  • Comment vais-je faire connaître ma vision ?
  • Quel message je souhaite délivrer ?

Profitez de cette période pour aller consulter les réseaux sociaux, les commentaires, espionner votre persona et identifier le contenu que votre client idéal préfère consommer !

Des ressources utiles pour t’aider !

    2) Choisir les bons outils

Trouver les outils qui vous correspondent peut demander du temps. Mon conseil est de toujours réfléchir en terme d’objectifs ! Et je le rappelle toujours aux entrepreneurs que j’accompagne : pas besoin d’avoir une machine de guerre pour se lancer. 

Alors, plutôt que de prendre un abonnement pour programmer les publications sur les réseaux sociaux, un autre pour créer une formation en ligne, pour le site web… Prenez du recul. 

Qu’est-ce qui est le plus urgent ? De quoi avez-vous réellement besoin pour produire une première version ? Est-ce que la version payante de cet outil que vous adorez est vraiment nécessaire ? Google reste votre meilleur ami avec des milliards de tutoriels gratuits pour absolument tous les sujets de marketing digital. Il faut fouiller !

Il existe un site merveilleux qui recense la plupart des outils pour lancer son activité, se mettre au Community Management, augmenter sa productivité, créer sa formation, son site web… Il n’y a plus d’excuses pour s’y mettre ! 

    3) Créer son planning éditorial

Afin de lutter contre le syndrome de la page blanche et réussir à se réinventer de semaine en semaine, un calendrier éditorial peut vraiment aider. Chacun trouve sa technique : produire du jour au lendemain ou au contraire, prendre une journée par semaine pour produire et programmer tous les contenus des jours à venir.

Je conseille vivement cet article qui va vous aider à bien structurer le lancement de votre site web, et mettre en place une stratégie de contenu étape par étape.

Et si vous avez besoin d’inspirations pour créer votre propre planning, jettez un œil sur le fabuleux blog de Hootsuite.

    4) Construir son tunnel de vente en ligne

Pour les freelances, les coachs, les consultants, il n’y a pas forcément besoin de créer une stratégie très développée. Les choses simples pour se faire connaître fonctionnent très bien, notamment les stratégies d’inbound marketing. Si vous voulez en savoir plus sur le sujet, je ne peux que vous conseiller cet article  dont le résumé est le suivant :

    1) Attirer : faites venir vos futurs clients en produisant du contenu à forte valeur ajoutée sur votre blog. Choisissez un seul réseau social et publiez plusieurs fois par semaine. Travaillez le référencement de votre site internet.

    2) Convertir : Emmenez vis visiteurs et votre communauté sur un produit gratuit afin de faire grossir votre mailing list : proposez un Live, un webinaire, un mini cours gratuit par e-mail…

    3) Engager : Conservez le lien et développez-le. Vous pouvez envoyer des newsletters, être très présent dans les stories Instagram…

    4) Fidéliser : Faites revenir vos utilisateurs en allant encore plus loin, avec des conférences en ligne, des bonus exclusifs réservés à votre mailing list, des formations payantes…

Enfin, nous sommes tous coincés chez nous pour une durée indéterminée. Cette période est globalement stressante et chacun vit ses émotions à sa façon. Faire du marketing en ce moment, ça peut sembler être le dernier de vos problèmes : ne vous obligez à rien. Plus que jamais, il est important de s’écouter, de prendre le temps, de ralentir, d’accepter ses émotions. Mais si vous êtes à l’aise et que vous souhaitez vous occuper l’esprit, faites-vous plaisir ! 

Imaginez votre projet en XXL et ensuite, découpez-le étape par étape et planifiez chaque action. On avance étape par étape, petit pas par petit pas.

Vous êtes un Freelance établi

Il est temps de s’adapter ! Le choc a secoué tout le monde et c’est bien normal. Maintenant, on prend le taureau par les cornes et on avance.

J’ai cette semaine participé à un live YouTube organisé par Stéphane Briot et Laurent Bourrely. Nous avons échangé sur ces différents sujets et voici déjà des conseils qui peuvent vous servir dès maintenant : 

  • La définition de l’entrepreneur c’est oser et s’adapter. OK, le coronavirus est une sacrée montagne. Mais globalement, on passe nos journées à s’adapter et on y arrive. Donc, on s’accroche, on prend du recul, on accueille nos émotions et on fait un petit pas chaque jour pour essayer de remonter la pente. Et la meilleure question pour vous aider, c’est : Est-ce que cela ne dépend que de moi ? Faites votre maximum, en temps et en heure.
  • On essaie autant que possible d’être prévoyant : mettre 10 % de son chiffre d’affaires de côté chaque mois pour prévenir les coups durs et côté santé, on n’est jamais à l’abri d’un pépin (même en temps normal, hein !) alors on adhère à une mutuelle et une prévoyance. Moi personnellement, je prends tout chez Wemind et ils sont merveilleux, alors je les conseille un million de fois.
  • Se faire accompagner : n’hésitez pas à aller papoter avec d’autres entrepreneurs, des vieux de la vieille qui ont déjà roulé leurs bosses et qui ont survécu à plusieurs tempêtes pour avoir leur vision, leurs conseils. Sur ce sujet, vous pouvez lire l’article de Patrice Tabouret dans le magazine Odyssées si vous êtes abonné, c’est le parfait exemple !

La seule limite, en ce moment c’est notre créativité. Je pense aux Savons de Lionel qui s’engage en laissant tourner sa boutique en ligne, mais en n’envoyant les commandes qu’une fois que la situation sera rétablie pour ne pas surcharger les services postaux. Je pense à tous les créateurs de contenu qui partagent leurs ressources, aux packs de méditation offerts, aux conférences en ligne gratuites. C’est presque une nouvelle ère de la communication, du lien humain. Apprenons à surfer sur la vague !

Alors, comment améliorer votre présence en ligne et digitaliser votre offre ? 

    1) Lancer un podcast

Le podcast est un format hyper convivial, très intime qui a l’avantage de pouvoir se consommer absolument partout : chez vous, en voiture ou même dans l’avion. Contrairement à la vidéo, il y a un peu moins de travail de montage à faire. Le petit inconvénient qu’on pourrait y voir, c’est que c’est plus difficile de travailler le référencement naturel d’un podcast. Pour cela, vous pouvez retranscrire une partie de l’audio en article de blog.

Le format prend de plus en plus d’ampleur, les sponsors privés et la publicité commencent à faire leurs apparitions, on peut donc tout à fait générer des revenus passifs avec son podcast (à partir du moment où il y a un bon nombre d’écoutes et du contenu de qualité !)

Et si vous voulez aller plus loin sur ce sujet, jettez un œil au super article de Valentin : 

Comment créer un podcast de A à Z : cas concret, outils, chiffres et stratégie 

Et voici Anchor, un outil très utile.

    2) Créer sa formation en ligne

Si vous n’avez pas encore cédé aux sirènes de la formation en ligne, c’est peut-être le moment d’y réfléchir. Alors, je faire un disclaimer d’entrée de jeu : non, la formation en ligne ce n’est pas magique et non, ça ne convient pas à tout le monde. 

Faire une formation en ligne parce que vous avez vu qu’il FALLAIT faire une formation en ligne ça n’a aucun sens. Comme toujours, cherchez à aligner votre envie, vos valeurs ET le besoin de votre client. Ceci dit, en ces temps de confinement, c’est quand même la solution la plus simple qui existe, soyons clairs !

Vous avez déjà des clients, votre boite tourne donc normalement, côté persona et objectifs ça devrait rouler. Malgré tout, ça ne vous empêche pas de mener un sondage sur les réseaux sociaux ou auprès de votre mailing list pour bien vérifier que leurs attentes sont bien en adéquation avec vos idées. 

Pour votre formation en ligne, vous pouvez jongler entre plusieurs formats et les cumuler : audio, vidéo, texte, infographie :

    1) Vous vérifiez l’adéquation de votre projet avec les envies et besoins de votre persona

    2) Vous élaborez le sommaire de votre formation

    3) Vous créez votre landing page

    4) Vous produisez le contenu et le mettez à disposition sur votre site ou grâce aux outils existants

Pour créer votre landing page, deux solutions. Vous pouvez passer par des outils d’auto répondeur, comme Mailchimp par exemple, ou directement créer une page sur votre site web avec un formulaire de capture de mails pour être averti du lancement et proposer un code promo.

Après, pour mettre votre formation à disposition, c’est le champ des possibles qui s’ouvre à vous : 

  • Soit vous avez votre site sur WordPress et vous créez votre propre système avec LearnPress par exemple, il y a une super tribu sur le sujet ici . Une boutique Woocommerce vous permettra alors de gérer les aspects pratiques et financiers.
  • Soit vous passez par un outil tiers : Podia, Teachable , les formateurs libres, systeme.io … J’aimerais beaucoup pouvoir vous en conseiller un plus qu’un autre, mais c’est impossible : en fonction de votre budget, votre niveau de marketing, vos objectifs et vos besoins, c’est vraiment du cas par cas. À vous d’identifier finement vos besoins pour trouver chaussure à votre pied.

Je vous vois venir, vous allez me dire « Mais en début d’articles tu disais que ce n’était pas le moment pour prospecter et faire de la vente ». Ce n’est pas faux ! À mon sens, ce n’est pas le moment d’être opportuniste et agressif dans sa promotion. En revanche, c’est le moment d’accompagner la vente. Si votre lancement était prévu, envoyez un mail et échangez avec votre communauté sur leurs envies. Sont-ils toujours intéressés en ce moment ? Mettez les formes, la bonne dose de Copywriting et de Storytelling pour expliquer ce qui était prévu, ce que vous ressentez et comment cette formation peut aider votre communauté pendant le confinement. Soyez transparent, c’est ce qui va vous permettre de créer le lien humain. 

Si votre lancement n’était pas prévu, même si je crois qu’il est possible de sortir une formation en ligne très vite, cela va vous demander quelques jours de boulot. D’ici là, nous aurons passé déjà une bonne dizaine de jours confinés, l’angoisse sera retombée et cela vous permettra d’en parler beaucoup plus librement.

Pourquoi ne pas organiser un live avec votre communauté pour en discuter ? Ça ne sert à rien de se faire des nœuds dans le cerveau quand on peut poser la question aux principaux intéressés !

    3) L’accompagnement à distance

Bon celui-ci est facile ! Vos séances de coachings, de formations ou de consulting peuvent tout à fait se faire à distance avec des outils comme Zoom, Skype, Whereby. Alors, évidemment si vous êtes adepte des workshops en présentiel avec des tas d’activités, cela va demander un peu d’adaptation, mais rien d’impossible. Au moment où je termine cet article, je sors de ma séance de Pilates et de méditation en visioconférence sur Skype et c’était super.

    4) Publiez votre livre/ebook

Vous avez toujours voulu écrire ? C’est sûrement le meilleur moment pour le faire. Vous n’avez besoin de rien d’autre que d’un clavier d’ordinateur et/ou d’un papier et d’un crayon. Donc concrètement, même si vous êtes confiné dans un endroit sauvage, vous pouvez le faire.

Vous vous demandez comment publier un livre en autoédition ? Valentin Decker a répondu à de nombreuses questions dans cette tribu et Alexandre Dana, a écrit tout un article sur le sujet sur le blog de LiveMentor.

    5) Vendez un PDF thématique

Plus court que le livre, mais plus facile à produire et à vendre rapidement, le PDF thématique ! Vous avez un blog de cuisine ?  Vous pouvez vendre un livre composé de vos meilleures recettes. Vous êtes consultant en marketing digital ? Créez un ebook sur vos 3 meilleures stratégies pour les coachs sportifs par exemple. Vous êtes coach de vie ? Créez un ebook avec votre programme et template pour structurer une miracle morning. Pour la diffusion, vous pouvez utiliser les mêmes outils que la formation en ligne : directement sur votre site, via une boutique intégrée ou un outil tiers. À vous de voir ! 

Si vous êtes graphiste, illustrateur, pensez aussi aux flipbooks, aux bandes dessinées, aux dessins à colorier… Regardez ce que font Pacco et Margaux Motin sur Instagram, ça peut vous donner des idées. 

N’oubliez pas, en ce moment, nos seules limites, c’est notre créativité, notre capacité de résilience et de rebondissement.

Vous n’avez peut-être pas envie de faire du marketing, c’est normal et rien ne vous y oblige. Et ce serait complètement idiot de vous forcer : le contenu produit serait de mauvaise qualité.

Par contre, si ça vous aide à être concentré, à rebondir, à se faire plaisir, il ne tient qu’à vous d’imaginer votre projet sous toutes les coutures et de commencer à produire dès aujourd’hui. L’avantage du confinement, c’est qu’on ne peut plus tricher, si vous n’avez toujours pas le temps, c’est peut-être que ce n’est pas le bon projet !

Cette période de crise est également une période d’entraide et l’équipe LiveMentor est là pour vous ! N’hésitez pas à nous écrire si vous avez des questions !

Et si vous avez des conseils, partagez-les avec nous en commentaires ! Nous serons ravis de vous lire !

Vous avez trouvé une faute d’orthographe dans cet article ? Vous pouvez nous en faire part en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée .

  • Do NOT follow this link or you will be banned from the site!

    Rapport de faute d’orthographe

    Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :