Blog LiveMentor
Position zéro ou comment placer votre site devant wikipédia ?

Position zéro ou comment positionner son site devant Wikipédia ?

La position zéro (ou featured snippets) est au SEO ce que la Pom’potes est au marché de la compote. Un idéal au-delà de la perfection.

Je vais peut-être un peu trop loin, mais le saviez-vous : le premier lien d’un résultat de recherche a 31,7% de taux de clic (Source: Backlinko). 1 personne sur 3 va privilégier votre proposition face à celle de vos concurrents si vous êtes en position zéro.

C’est le meilleur moyen de détourner du trafic vers votre site. Et quand on s’y intéresse un peu, on se rend rapidement compte que ce n’est pas réservé aux “grosses boîtes”. 

Cette méthode a permis à notre blog d’entreprise de se positionner sur des requêtes niches comme la stratégie bootstrapping

Stratégie de Bootstrapping en position zéro

Ou encore “Comment tester son idée de formation ?”.

Tester mon idée de formation en position zéro

C’est un très bon moyen pour tous les entrepreneurs qui souhaitent générer du trafic qualifié pour leurs sites. Et je dirai même que c’est une solution idéale pour être là où votre client a besoin de vous. Et passer devant vos concurrents. 

Cet article, c’est une méthode pas à pas pour que vous puissiez placer des articles en position zéro et multiplier votre trafic.

C’est ce que nous allons voir tout de suite.

 Mais d’abord, comprenons ensemble ce que ce concept signifie.

 

C’est quoi la position zéro ?

La position zéro est un résultat de recherche mis en avant par Google au-dessus des résultats de recherche naturels. Google extrait la réponse à la recherche initiale dans un article et y fait figurer une image si elle est jugé pertinente.

Je vais vous expliquer dans quelques minutes la méthode étape par étape pour que vos articles puissent être en position zéro. Mais avant, rentrons un peu plus dans les chiffres pour comprendre l’intérêt pour votre projet. 

 

Quel est l’intérêt de la position zéro en SEO ?

31,7% de taux de clic sur le premier lien des pages de résultats de recherche (SERP). Je vous en parlais plus tôt, mais il n’y a pas que ça. La présence de votre article en position zéro, n’exclut pas sa présence en troisième, cinquième ou dixième position.

Et c’est ici qu’on retrouve le combo gagnant. 

Graphique taux de clic (CTR) des liens sur les SERP en fonction de la position

L’étude des taux de clics organiques (organic Click Through Rate) est intéressante pour comprendre l’impact de la position zéro sur vos performances. 

Si le premier résultat affiche fièrement un taux de clic de 31,7 %, les trois premiers résultats représentent à eux seuls 75,1 %. 

Maintenant prenons un exemple. Votre article est en position zéro et en position 2 (#3 sur le graphique) . Dans ce cas vous aurez deux liens en première page avec respectivement 31.73 % et 18.66% de taux de clic. 

Ça devient sérieux. 

Ce taux de clic est une moyenne. Il est influencé par le contexte, votre titre, celui de vos concurrents et le format du résultat de recherche. 

Qui a dit qu’il n’y avait que des articles en position zéro ? Certainement pas moi. 

 

Quels sont les différents types de positions zéro ou featured snippets ? 

Le format de ces réponses optimisées dépend de l’intention de l’internaute. Google avec le temps a appris à interpréter les recherches pour devenir un moteur de réponse. Les réponses qu’il construit en position zéro prennent différents formats. 

  • Le paragraphe : utiles pour des définitions, obtenir une statistique précise
  • La liste numérotée ou liste à puce, utilisée pour les recettes de cuisine ou les tutos
  • La vidéo, n’oublions pas que Youtube appartient à Google 🙂
  • Le tableau, pour mettre en relation des données dans un classement par exemple
  • La réponse à sources multiples, en gros Google prend plusieurs des éléments au-dessus pour former une unique réponse avec plusieurs formats

Différents types de position zéro (featured snippets)

Ce résultat peut importe sa forme, apporte une solution immédiate à la recherche initiale. Sans que l’internaute ait à réaliser le moindre clic. 

 

Dans ce cas, la position zéro est-elle contre-productive pour générer du trafic sur votre site web ?

Il est vrai que si l’internaute obtient la réponse à sa question sans avoir à cliquer sur votre article, c’est une visite en moins pour votre article. L’énervement est compréhensible si on considère que notre article a été l’élément de réponse à sa problématique. 

Maintenant, on peut se questionner. Si la personne en question avait seulement besoin d’une réponse précise et rapide, aurait-elle lu un article entier de 2000 mots ?

On ne pourra pas empêcher Google d’évoluer en ce sens. Alors concentrons nos efforts pour améliorer la conversion de nos articles. 

Improvise, adapt, overcome

Le débat à ce sujet est juste ! En revanche, y passer trop de temps n’est pas une bonne solution. 

Maintenant que vous avez saisi la puissance de cette stratégie SEO, rentrons dans le vif du sujet. Je vais vous décrire notre méthode en 5 étapes pour positionner votre article en position zéro.

 

Comment positionner son article en position zéro ?

Vous êtes sur le point de plonger dans la méthode concrète pour essayer de hisser votre article à la position zéro. 

Rappelez-vous qu’il n’existe que des méthodes concrètes, aucune méthode miracle pour y arriver. Google aura toujours le dernier mot, il n’y a pas de “hack” à proprement parler. Une seule position zéro, et tout un tas de concurrents prêts à en découdre. 

Avec cette méthode vous aurez les armes pour y parvenir, avec grâce et élégance. En créant du contenu simple, et complet.

Étape #1 : Comprendre l’intention de l’utilisateur, le problème derrière la recherche

Google est devenu le principal outil de résolution de nos problèmes. C’est devenu notre réflexe n°1, pour tout et n’importe quoi 

D’ailleurs, son objectif est clair : rendre les internautes heureux en proposant des résultats de recherche pertinents.

SERP Comment être

Il y a même un article en position zéro sur la requête “comment être heureux” 

Résultat de recherche comment être heureux

Si j’avais su qu’il me fallait juste une liste numérotée… 

Vous devez connaître le problème que veut résoudre votre lecteur. Le connaître dans ses moindres détails. Connaître même la façon dont votre lecteur l’exprime. Et pour ça, il existe plusieurs solutions pour mener votre enquête.

Regarder la catégorie “autres questions posées” de Google

Prenons la requête “cheveux soyeux” 

SERP cheveux soyeux catégorie autres questions posées

Ces questions se basent sur du langage courant, l’exemple le plus parlant ici est “ Comment avoir les cheveux comme en sortant de chez le coiffeur ?”. Une formulation hyper parlée.

Cette astuce permet à la fois de pointer les mots clef mais surtout les sujets connexes. Les questions que votre cible se pose fréquemment sur des sujets connexes. 

Les réseaux sociaux, mais beaucoup plus en profondeur.

Continuons sur l’exemple des cheveux, j’aime bien. 

Je dois rédiger un article à ce sujet, il sort dans une semaine et j’ai besoin de comprendre rapidement mon persona. Même en y connaissant rien vous pouvez vous approprier rapidement les codes d’un langage.  Je vais chercher sur les réseaux sociaux, Instagram par exemple, quelques influenceurs dans le domaine.

Influenceuse trouvée après 2, 3 recherches !

influenceuse instagram Flora coquerel

Ce n’est pas sur cette page que vous allez trouver le plus de richesse. Mais dans les espaces commentaire. Prenons un post et disséquons. 

Démarche pour trouver des mots-clés pertinents

Cette méthode à l’avantage d’être très rapide à mettre en place :

  1. Prendre un post qui a suscité beaucoup d’engagement, une question directement posée par l’influenceuse par exemple.
  2. Lire en diagonal autant de commentaire qu’il vous faut.
  3. Noter dans un document sur le côté chaque mots et expressions clefs que vous jugez pertinents.

Vous voilà parti avec un avantage stratégique important : une liste d’expressions et mots clés de votre personae.

Les forums spécialisés, le lieu où votre persona sera le plus explicite sur son problème

Il y a une règle sur internet : chaque problème a son forum. 

Jeux-video .com, Reddit ou des forums de marques auxquels on ne s’attend pas. Récemment je suis tombé sur le forum de Vinted, la marque de revente de vêtements de particulier à particulier. Leur forum, ça donne ça. 

Forum Vinted

Les chiffres donnent le vertige. 

Allons dans la catégorie conseil nutrition, un secteur qui marche très bien sur internet. 

Sous catégorie Nutrition forum Vinted

Ça ressemble presque à un dashboard de performance. Le nombre de messages étant un très bon signal de l’intérêt d’une requête. Intéressons-nous à un sujet qui semble avoir eu pas mal de résonance “2,5 kg pendant le confinement”. 

Commentaire Forum Vinted

Des témoignages spontanés, des expressions fortes et des problématiques palpables. Tout semble donner envie de réaliser un article sur le régime post confinement. Je vous laisse observer le nombre de résultats sur Google 🙂  

Les forums sont une très bonne piste et n’oubliez pas qu’ils peuvent prendre plusieurs formes. Chaque secteur a ses lieux de discussion de prédilection. Groupe privé facebook ou linkedIn, communauté discord, clubhouse, réunion de copropriété, jardin d’acclimatation, club d’échecs, cercle de lecture… Il y en a pour tous les goûts. 

Etape #2 : Analyser les 3 premiers résultats de recherche organiques, comprenez leurs faiblesses pour vous fixer des objectifs.

Pour atteindre la position zéro, il est important de rappeler qu’être sur la première page de résultat est quasi essentiel. Vous allez devoir vous constituer un panel de vos concurrents. Votre article va devoir pousser les poids lourds déjà sur la page pour se faire une place. 

Vous allez devoir jouer sur les faiblesses des articles concurrents. Le mot est peut-être fort, l’idée est de compléter votre article avec les ressources les plus riches et les réponses aux questions les plus fréquentes.

Mais qu’est-ce qu’une faiblesse en SEO ?

Une vitesse de chargement de page élevée, des métas manquantes, des textes avec un faible nombre de mots. Bref tous les mauvais signaux SEO que votre page va envoyer à l’algorithme de Google.

Pour rappel, il existe 3 pilier en SEO :

  • Technique, l’optimisation de la structure de votre site web pour une navigation universellement compatible, peu importe le navigateur ou l’appareil…
  • Sémantique et contenu, il s’agit de tout le contenu de votre page, le texte, les images, la structure des titres et sous-titres, les cocons sémantiques
  • Popularité et netlinking, l’ensemble de vos connexions avec le reste d’internet, votre nombre de liens retour et votre niveau d’autorité…

Ici nous ne parlerons pas de l’optimisation du SEO technique, pour nous concentrer sur la partie contenu et linking. 

Dans le top des résultats de recherche, la rigueur SEO seule ne suffit plus à gravir les positions. Vous devez enrichir votre contenu 

Pour cette étape, il y a un outil dont nous sommes tous tombé amoureux chez LiveMentor. 

 Il s’agit de Thruuu et ça ressemble à ça.

Outil SEO Thruuu

Thruuu, c’est l’outil SEO idéal pour visualiser votre panel de concurrents sur une requête. Voyons ce que ça donne avec un exemple concret : l’article que vous êtes en train de lire sur la position zéro. 

L’outil va rassembler pour vous toutes les informations essentielles pour vous donner une idée du placement de vos concurrents. 

Analyse concurrent sur Thruuu

Vous pouvez même aller plus loin, l’outil descend jusqu’aux sous-titres et métas.

Différentes catégories Thruuu

Les outils c’est bien, mais maintenant comment s’en servir pour constituer votre plan ? 

Ces données vont vous servir à 2 choses: 

  • Constituer votre plan sur les titres les plus fréquents
  • Vous fixer un objectif, un cap à dépasser en termes de richesse de contenu

Ce cap peut être un nombre de mots cibles, tourner une vidéo intégrée à l’article pour l’enrichir ou la chasse aux backlinks en faisant de la prospection sur des sites à haute autorité de domaine.  

Étape #3 : Hummingbird, mots-clés LSI, 1.fr : Comment rédiger un contenu riche pour la position zéro ?

Vous vous en doutez, j’essaye de faire de cet article un modèle de richesse de contenu. 

Des techniques jonchent chaque paragraphe, des retours en arrière corrigent des manques de rigueur SEO, le contenu est pensé d’une certaine façon. Un tout voluptueux entouré d’une aura presque magique. 

Un magicien ne révèle pas ses tours. 

Mais moi, je suis rédacteur alors arrêtons de mystifier tout ça et rentrons dans le vif du sujet : la rédaction. 

Tout commence par le plan.

 A la base, le sommaire de cette méthode ressemblait à ça :

Contre exemple de sommaire non optimisé pour la position zéro

Même ma chambre est plus propre. 

Mais c’est fonctionnel pour commencer la rédaction d’une première esquisse. C’est personnel, mais j’aime bien faire un premier jet rapidement. À ce stade, aucun tiret n’est adapté pour un humain, encore moins pour la position zéro. Après relecture, voici le résultat

Sommaire optimisé pour la position zéro

Quelles sont les règles cruciales à respecter pour un plan d’article ?

  • Privilégier les formulations interrogatives, la forme “Comment faire pour ?” 
  • Faire figurer vos mots-clés principaux et secondaires
  • Servez-vous des questions trouvées dans la première et deuxième étape

Mais avant de relire il faut écrire. 

Ici il y a un point super important ici. Je vois beaucoup de rédacteurs se plaindre à propos du fait de devoir appauvrir leur contenu pour faire plaisir à Google. Une image un peu anxiogène de ce beau métier.

Rédacteur web, un métier pas facile...

Même si le travail d’optimisation de vos contenus peut paraître contraignant, rappelez-vous que l’algorithme est pensé pour l’humain. Chaque mise à jour tend à mettre en valeur les contenus les plus pertinents pour les humains. 

Créer pour l’humain, optimisez pour l’algorithme

La mise à jour de l’algorithme de Google qui a vraiment confirmé cette tendance, c’est Hummingbird. 

Qu’est-ce qu’un rédacteur doit retenir de la mise à jour Hummingbird ?

L’algorithme ne se base plus sur des mots-clés mais sur la sémantique. 

La sémantique est beaucoup plus large que les mots-clés. C’est une priorité de Google pour comprendre des recherches plus complexes. Autant que pour référencer des contenus adéquats.

Alors, pour aller plus loin dans la richesse sémantique de votre article, vous allez devoir passer par les mots-clés LSI. 

Les mots-clés LSI, c’est quoi ?

Mots-clés LSI, Latent semantic indexing ou indexation sémantique latente est un acronyme un peu barbare pour parler des mots similaires à votre mot clé principale. 

Il s’agit des mots usuellement utilisés sur des requêtes similaires à la problématique principale. L’équivalent d’un champ lexical pour la sémantique.

Comment trouver les mots-clés LSI pertinents pour votre article ?

Les deux premières étapes de cette méthode vous ont déjà permis d’enrichir la sémantique de votre article en trouvant : 

  • Les mots et expressions utilisées par votre personae
  • Les problématiques précises à évoquer sous forme de question 
  • Les questions similaires, usuellement posées par les internautes

Vous pouvez aller encore plus loin. 

Pour augmenter le référencement SEO de votre article, il faut faire comprendre à Google que votre article s’inscrit dans le même champ sémantique que les articles traitant de sujets similaires. 

Pour cette étape, je vous recommande un outil : 1.fr. 

Voyons ensemble comment vous en servir pour trouver les mots-clés LSI pour votre article !

1.fr

Vous arrivez sur cette page. Usuellement, cet outil est utilisé pour optimiser un article déjà publié sur une page. Quand vous entrez une URL, il va vous sortir tous les mots LSI présents ou absents de votre page. 

Vous pouvez aussi vous en servir avant de commencer la rédaction de votre article. 

Rappelez-vous, vous avez constitué un panel d’articles concurrents plus haut. Prenez l’article qui rank en première position sur votre requête. Entrez l’URL dans la barre de recherche de 1.fr puis Go ! 

Pour l’exemple je vais prendre l’article (pour le moment :p) numéro 1 sur la requête “position zéro”

1.fr barre de recherche Et voici le résultat. 

1.fr résultat mots-clés LSI et champ sémantique

Tout n’est pas bon à prendre mais ça vous donne une idée en quelques clics, une idée des mots-clés LSI à utiliser pour votre article.

Étape #4 : Optimiser le contenu de votre article (SEO on-page)

Le SEO on-page est celui où vous avez la plus grande marge de manœuvre. Contrairement au SEO off-page que j’évoquerai dans le point suivant, vous avez un total contrôle sur celui-ci. Voici les éléments compris dans l’optimisation du SEO on-page

Facteurs de réussite SEO on-page (source Mangools)

Facteurs de réussite SEO on-page (source Mangools)

Concentrons-nous sur les éléments ayant des particularités pour la position zéro. 

L’idée est de faire comprendre à Google que votre article contient tous les éléments de réponse à la question d’un internaute. Que ce soit par la présence de votre mot-clé principal ou de vos mots-clés LSI

C’est l’étape qui suit la recherche de mots-clés en SEO

Où placer votre mot-clé principal et combien de fois ?

Il doit impérativement figurer dans votre titre, votre URL, votre méta description ainsi que dans les 100 premiers caractères de votre introduction. Pour la suite de l’article, votre mot-clé principal devra être répété un nombre de fois qui dépend de la longueur du contenu. L’extension WordPress Yoast permet de vous donner une idée sur ce point. 

Exemple d'utilisation de Yoast

Un point qui est souvent négligé, l’attribut alt de vos images. Rappelez-vous, les résultats en position zéro peuvent reprendre une image de votre article. Mais pour ça, il faut que Google comprenne que l’image enrichit la réponse à la question initiale de l’internaute. 

Bichonnons les attributs alternatifs de nos images ! 

Je vous recommande cet article pour aller plus loin sur l’optimisation de vos pages SEO.

H1, H2, H3 comment structurer votre article ? Meta SEO inspector

La structure est primordiale. 

C’est la première chose que Monsieur/Madame Google va voir de votre article. Et j’ai trouvé une petite extension Chrome dont je me sers depuis plus de 2 ans qui est incroyable.

Il s’agit de Meta SEO inspector.

Cette extension vous permet tout simplement de voir n’importe quelle page, avec les yeux de Google.

En un clic sur la petite icône en haut de votre fenêtre, vous avez accès à un trésor d’informations.

Prenons pour exemple un très bon élève au niveau des Hn : l’article rédigé par Thomas Meyer sur les mots-clés. 

Exemple d'utilisation Meta SEO inspector

Zoomons sur ce qui nous intéresse.

Panneau Meta SEO inspector

Regardez les balises H1 et H2, vous ne remarquez pas quelque chose ? Un indice, le mot clé principal de cet article est “mots-clés SEO”.

Le mot clé principal est répété dans chaque balise H1 et H2. 

Les balises H3 quant à elles, sont enrichies par les mots clés LSI, le champ sémantique de la requête. 

En prime cet outil permet aussi d’identifier les images avec des attributs alternatifs manquants 😉 

Panneau attribut alt image Meta SEO inspector

Sur un article long comme celui-ci, la navigation peut être assez aventureuse pour un lecteur. D’où l’importance d’un sommaire pour s’y retrouver. Et ça, Google l’a bien compris.

L’importance d’un sommaire cliquable pour votre référencement.

Le référencement de Google met en avant des articles pertinents pensés pour les lecteurs.

La présence d’un sommaire cliquable est une attention toute particulière portée au lecteur par le rédacteur. Un bon moyen de naviguer entre vos parties et d’aller trouver les points précis qui l’intéresse. 

Pour la mise en place c’est plutôt simple. 

  1. Reprenez le titre de chacune de vos parties dans un bloc.
  2. Placez ce bloc à la fin de votre introduction. 
  3. Ajoutez les liens cliquables vers les parties correspondantes

Pour les liens, soit votre éditeur vous permet de le faire directement, soit vous devez rentrer dans le code HTML de votre article pour ajouter des ancres dans les balises de vos titres en H2. Les liens du sommaire pointeront vers ces ancres.

Diversifier les contenus de votre article : infographies, vidéo, audio/podcast.

Il existe de nombreuses solutions pour créer des formats courts facilement intégrables dans un article. Et ces contenus ont de nombreuses vertus.

Premièrement, ils permettent d’enrichir le contenu directement sur votre article en illustrant un concept. Ce qui, combiné à une définition bien rédigé, contribue à faire apparaître un résultat en position zéro de meilleure qualité. 

Deuxièmement, ce type de contenu garde l’attention de votre lecteur plus longuement. Augmentant ainsi ce qu’on appelle le dwell time (temps de séjour), c’est-à-dire le temps que votre lecteur passe sur la page. Cette statistique est un bon signal envoyé à Google pour le référencement. 

Troisièmement et dernièrement, ce sont des éléments facilement partageables pour un lecteur. Simples, visuels et concrets, ils permettent de mettre en lumière un concept de l’article. Et qui dit partageable, dit lien pointant vers votre article. 

Augmenter la partageabilité de votre article augmente vos chances de recevoir des liens retours. N’hésitez pas à ajouter aussi des boutons de partage immédiat sur les réseaux sociaux en fin d’article. 

Les liens vers votre article ou backlink sont un point essentiel pour améliorer votre référencement sur les moteurs de recherche. Et c’est le prochain point de cet article. 

Étape #5 : Donner de l’autorité à votre article, stratégie de netlinking (SEO off-page)

C’est le coup de grâce. L’autorité de domaine.

Si nous nous autorisons une parenthèse philosophique, que signifie l’action de Google, Bing ou Qwant de placer votre article en position zéro sur une définition ?

Si l’on se concentre sur Google, il juge que votre article est la réponse parfaite à la question de tous les internautes pour une requête. C’est une sorte d’accord collectif. Mais Google vit dans une société, et pour établir cet accord, il se fie énormément à l’avis d’autres sites web. 

Quand un autre site web vous envoie un backlink, c’est qu’il vote pour vous. Ce site n’enverrait pas du trafic vers vous s’il ne pensait pas que ses lecteurs pourraient trouver des réponses à leurs questions en arrivant sur votre page.

Mais attention aux spams, on en parle d’ailleurs dans un article traitant de la récente mise à jours Google : link spam update.

C’est ainsi que vous bâtissez votre autorité.

Il existe une multitude de techniques.

Avoir une bonne stratégie de contenu et créer un contenu riche et pertinent générera des liens naturellement. Des gens vous citeront, des experts vous recommanderont sans que vous n’ayez à faire quoi que ce soit de plus. Mais vous pouvez aller plus loin grâce à la prospection.

La démarche de chasse aux backlinks est au cœur de la stratégie de netlinking. C’est le sujet d’un article que nous sortirons dans les prochaines semaines 🙂

Félicitations, vous êtes arrivé au bout de cette méthode.

La position zéro est désormais à votre portée. C’est un beau défi dans lequel se lancer et je ne peux décrire à quel point c’est gratifiant de l’atteindre. Surtout après tant d’efforts.

La position zéro va continuer de prendre de l’importance notamment avec les recherches vocales qui se basent principalement sur ce résultat pour fournir des réponses rapides et pertinentes. Un pari d’avenir qui a des résultats dès maintenant. 

J’ai hâte d’entendre vos retours ! Quelle partie de la méthode vous a le plus intriguée ?  Avez-vous des outils SEO que je n’ai pas cités dans l’article qui sont top pour une des étapes ? 

Je répondrai à chacun de vos commentaires sous cet article. 

Pour ceux qui souhaitent aller plus loin en maîtrisant tous les rouages du référencement naturel, LiveMentor a conçu sa formation SEO présentée par Baptiste Dodane et Thomas Meyer.

formation seo livementor

Romain Mourad

Romain Mourad

Sous les cheveux y'a un humain - Growth marketer chez LiveMentor.

  • ouch ! voila un article bien fichu et complet ! Merci 😉
    Qu’en est il des mots clefs plus spécifiques finalement ?
    Est ce utile de prendre la position 0 ici en espérant que sans la spécificité cela fasse remonter l’article sus nommé dans les recherches Google ? ( exemple : sur la recherche “méthode SONCAS commerçant” j’ai la position 0 / Mais sur “méthode SONCAS ” tout court je suis dans les méandres …. ( article assez récent qui va monter ceci dit ) ? google ici 👉 https://urlz.fr/ft1A

    • Merci pour ton retour !
      Pour répondre à ta question
      La spécificité ne dépend pas uniquement du nombre de mot sur la requête mais plutôt du volume de recherche sur la requête complète. Un check sur ubersuggest permet de vérifier ça !

      Après ce check fait, c’est à toi de définir si cette requête représente une opportunité pour ton projet (Dans ce cas la requête “méthode SONCAS commerçant”).

      Maintenant si ton article est déjà en position zéro sur une requête plus spécifique, c’est bon signe 🙂

      Une grande partie du défi de la position zéro et plus largement, du SEO, c’est l’optimisation. Tu peux améliorer ton article pour l’enrichir avec la méthode que je décris dans cet article ! 2 recommandations rapides :

      1 – Attention à l’utilisation de pop up à l’entrée sur ton site, ça peut jouer en ta défaveur, Google n’aime pas trop ça 🙂 Je pourrais rédiger un article au sujet des pop-up en SEO, il y a des pratiques pour ne pas perturber son référencement, tout en optimisant ses conversions !

      2 – Cet article sur la recherche de mots-clés de Thomas est vraiment bon pour avancer sur le sujet > https://www.livementor.com/blog/mots-cles-seo

      En espèrant avoir pu t’aider !

  • Merciiii Mourad pour cet article complet de chez complet !
    Je me pose une question en ce moment : les h3 sont-ils vraiment nécessaires ? Je n’en n’ai pas toujours dans mes articles… si j’en ajoutais est-ce que tu penses que ça peut réellement changer la donne?

    • Merci à toi ! 🙂
      Pour la question des H3 il y a assez peu d’informations clairs sur le sujet. Mon avis personnel est qu’un contenu riche gagne à être structuré avec des sous titres (H3 et +). Ça améliore l’expérience de lecture, on comprend mieux le raisonnement/les sauts logiques.

      Si l’expérience de lecture est améliorée, ça va dans le sens de Google. C’est important de raisonner de la sorte quand on n’a pas vraiment d’informations. N’oublions pas que l’algorithme sert à pousser les détenteurs de site web à proposer un contenu user-centric ! 🙂

  • Merci pour cet article aussi complet, précieuses infos pour avancer dans la compréhensio du SEO! J’attends avec impatience l’article au sujet des pop-up en SEO;)

  • Do NOT follow this link or you will be banned from the site!