Blog LiveMentor
Améliorer son SEO avec la Google Search Console (GSC)

Google Search Console : 15 Minutes pour Comprendre l’Essentiel et faire Avancer votre SEO !

Ce guide complet dédié à la Google Search Console est là pour vous apporter des conseils actionnables immédiatement. 

Des conseils qui vous permettront d’optimiser votre référencement naturel (SEO), grâce à un outil souvent peu connu et sous-estimé.

Après avoir reçu des dizaines de demandes d’accompagnement en SEO, je constate que pour les débutants, le référencement naturel est une boîte noire.

Difficile de dégager des conseils concrets, malgré les guides pratiques. On se perd facilement dans les notions, termes techniques, processus et outils similaires à celui-ci.

Pourtant, la Google Search Console (GSC) est parfaite pour commencer à mettre le nez sous le capot !

mettre le nez sous le capot

Il s’agit d’un outil mis à disposition gratuitement par Google. C’est probablement l’outil SEO gratuit le plus utile dans la sphère du référencement naturel.

Pas besoin d’être un expert pour commencer à mettre en place les bonnes pratiques, et dégager des leviers d’action concrets.

interface google search console

La GSC vous donnera notamment les réponses aux questions suivantes : Quelles sont les erreurs qui pénalisent fortement votre SEO ? Et comment les corriger. Pour quels mots-clés votre site apparaît dans les résultats de recherche ? Et en quelle position.

Prenons 15 minutes ensemble pour que je vous montre comment : 

  • Supprimer les erreurs SEO classiques qui polluent le référencement de votre site
  • Augmenter le nombre de visites via des modifications rapides à mettre en place
  • Adapter votre stratégie SEO pour coller aux forces de votre site internet
  • Passer immédiatement à l’action

À la fin de cet article, vous pourrez commencer à analyser vos performances SEO de manière autonome, sans avoir besoin d’un Consultant en référencement naturel.

C’est l’outil de base pour n’importe quelle personne qui s’intéresse au SEO et qui veut obtenir des premiers résultats. On ne peut que vous recommander de l’utiliser. Vous retrouverez un cours vidéo complet dans la formation Livementor sur le référencement naturel.

Dans cet article, vous verrez :

I/ Comment activer la Google Search Console
II/ Comment s’y retrouver sur la plateforme
III/ Comment résoudre vos erreurs SEO
IV/ Comment améliorer vos performances avec cet outil
V/ Comment passer à l’action dès aujourd’hui…

Allons-y !

1- Activer la Google Search Console

Étape 1 : Créer votre compte

Pour cela, rendez-vous sur la plateforme et renseignez votre nom de domaine.

nom de domaine sur GSC

Étape 2 : Valider votre nom de domaine

Google vous demandera alors de valider que vous êtes bien propriétaire de votre nom de domaine. Le parcours de validation est très simple, mais différent pour chaque fournisseur de nom de domaine (GoDaddy, O2Switch, Hostinger…).

Laissez-vous simplement guider par les instructions qui vous seront données par Google.

2- Comprendre l’interface de la Google Search Console

Maintenant que vous avez activé votre compte Google Search Console, passons en revue l’interface pour vous aider à y voir plus clair. Nous entrerons ensuite dans le vif du sujet et verrons comment l’utiliser pour améliorer votre référencement naturel.

a) La Section “Vue d’ensemble”

vue d'ensemble google search console

La section “Vue d’ensemble” vous permettra de rapidement jeter un œil à la situation de votre site :

  • Performance : vous trouverez le nombre de clics sur votre site web depuis une recherche Google sur les 7 derniers jours
  • Couverture : nombre de pages avec des erreurs
  • Expérience : un état des lieux de la qualité de l’expérience sur votre site pour les utilisateurs web et mobile

La section “Vue d’ensemble” étant assez pauvre en données, il faut donc se diriger vers les sections suivantes pour récupérer des éléments actionnables :

  • Section “Performance”
  • Section “Index”
  • Section “Expérience”

b) La Section “Performance”

Vous retrouverez toutes les informations relatives à votre performance SEO.

Pour ce faire, cliquez sur la rubrique “Performance”.

rubrique performances gsc

Dans cette section, vous êtes en mesure de contrôler les 4 indicateurs clefs dans la gestion de votre SEO (de gauche à droite) :

  • Les clics : le nombre de clics sur l’une de vos pages depuis une recherche Google
  • Les impressions : le nombre de fois où vos pages sont apparues sur des recherches Google (l’utilisateur n’a pas nécessairement cliqué sur votre page mais l’a vu passer)
  • Le Click-Through-Rate (CTR) : le nombre de clics divisé par le nombre d’impressions
  • La position moyenne : de vos pages dans les résultats de recherche Google pour une requête donnée (exemple : Devenir Freelance Copywriter).

Je vous conseille de sélectionner l’ensemble des indicateurs : vous aurez la possibilité de jouer avec les filtres et les recherches de mots-clés pour identifier des leviers d’optimisation.

Voici ce que vous pouvez ensuite faire dans cette section :

Type de recherche et période :

Il vous faudra filtrer le type de recherche pour lequel vous souhaitez suivre vos indicateurs (web, Google Image…). Dans un premier temps, restez sur “web”, mais surtout choisissez bien la période pour laquelle vous souhaitez suivre vos indicateurs. Vous avez la possibilité de suivre vos performances sur une période allant jusqu’à 16 mois. 

période gsc

Granularité des données :

granularité des données

En descendant, vous accéderez aux mêmes indicateurs (clics, impressions, CTR, position) pour : 

  • Chacun des mots-clés sur lesquels Google référence votre site : les “Requêtes”
  • Chacune de vos pages référencées : “Pages”
  • Par pays, type d’appareil (ordinateur, mobile)… 

Filtres :

L’utilisation des filtres vous permettra de récupérer des informations sur vos performances SEO à des niveaux de granularité plus poussés, par exemple : 

“Les requêtes sur lesquelles vous êtes positionné, avec plus de 500 impressions mais avec un CTR inférieur à 5%”. Cela signifie que les internautes voient votre page, mais ne cliquent pas suffisamment dessus.

filtres google search console

requêtes sur gsc

Cela vous donne une précieuse information. Dans la majorité des cas, cela signifie que votre méta-titre ou que votre méta-description n’est pas assez attractif. Il est donc recommandé d’itérer pour voir si les résultats sont différents un mois plus tard.

Nous verrons plus bas comment vous devez utiliser les filtres pour booster votre référencement naturel.

L’inspection d’URLs :

Inspection URLS GSC

Pour une URL spécifique, l’outil d’inspection d’URL vous permet de : 

  • Vérifier que l’URL est bien référencée sur Google, (et demander son indexation si elle ne l’est pas)
  • Identifier les erreurs sur votre URL
  • Vérifier que votre page est parfaitement adaptée aux utilisateurs qui consultant votre site via leur smartphone

Nous reviendrons plus en détail sur l’identification et la résolution des erreurs dans la partie 3 de cet article.

c) La Section “Index”

Cette rubrique vous permettra d’éviter les erreurs basiques en SEO.

Le rapport de Couverture :

Il vous permettra d’identifier les erreurs présentes sur votre site (nous entrerons dans le détail juste après).

couverture sur google search console

Le Sitemap :

C’est ici que vous pourrez renseigner votre Sitemap, ce qui est recommandé pour l’ensemble des sites, et crucial si vous avez de nombreuses pages. 

Concrètement, un Sitemap est une liste d’URLs structurée dans un fichier qui permet à Google de comprendre le plan de votre site internet afin de faciliter son travail de crawl.

Le sitemap sur GSC

Vous avez ici le détail des Sitemap que vous avez soumises à Google (ici, aucune).

Plus vous faciliterez le travail à Google, mieux vous serez référencé. Dans la majeure partie des cas, votre CMS (Système de Gestion de Contenu) vous fournira votre fichier Sitemap (au format XML) sans que vous n’ayez besoin de faire quelque chose. C’est notamment le cas de WordPress, grâce à son plugin Yoast SEO.

d) La Section “Experience”

Nous ne rentrerons pas dans le détail de cette section dans cet article. En résumé, elle vous permettra d’identifier les potentielles erreurs et points d’amélioration sur les pages de votre site pour faciliter l’expérience de vos visiteurs, et notamment celles qui sont sur mobile.

Experience page GSC

Les utilisateurs sur mobile représentent aujourd’hui plus de 50% du trafic internet : pour être bien référencé sur Google, il vous faudra rapidement vous assurer que votre site est parfaitement adapté à un usage sur smartphone.

3- Identifier et résoudre ses erreurs SEO sur la Google Search Console

Maintenant que vous avez compris la structure de la Google Search Console, voyons comment l’utiliser pour supprimer immédiatement toutes les erreurs basiques qui pénalisent votre site.

Pour cela, tout se passe dans la section “Index” –> rubrique “Couverture”.

couverture sur la google search console

Le rapport de couverture répertorie les pages (URLs) de votre site en 4 sections :

  • les URLs avec des erreurs ;
  • les URLs valides mais avec des avertissements ;
  • les URLs valides :
  • les URLs exclues. 

inspection urls google search console

a) Les URLs comportant des erreurs

La case “Erreur” répertorie les pages de votre site que Google n’arrive pas à indexer en raison d’une erreur. Pour chaque URL, Google vous indiquera la source de l’erreur.

Les erreurs peuvent être de deux types :

  • erreurs techniques ;
  • erreurs d’indexation.

Erreurs techniques : La plupart du temps, il s’agira d’URLs introuvables (souvent des pages supprimées que vous n’avez pas retirées de votre Sitemap). Il vous faudra dans ce cas supprimer ces URL de votre Sitemap. Il est également possible que vous rencontriez un problème de serveur, que vous ayez restreint l’accès à cet URL, qu’il s’agisse d’une erreur de redirection : au cas par cas, Google vous donne l’origine de l’erreur et ce sera à vous de la régler.

Erreur d’indexation : il est possible que vous ayez demandé à Google d’indexer votre page (via votre Sitemap ou l’outil d’inspection), tout en refusant l’indexation de cette page dans le code de votre site. Il vous faudra soit retirer l’URL de votre Sitemap, soit retirer le refus d’indexation de votre code (en fonction du résultat attendu). 

outil d'inspection d'URLs de la Google Search Console

Ici encore, la Google Search Console vous fournira des précisions sur le type d’erreur rencontré.

b) Les URLs valides avec des avertissements

Dans cette section, vous retrouverez la liste des URLs indexées par Google, mais qui sont présentes dans le fichier robots.txt. Sans entrer dans les détails techniques, le fichier robots.txt communique une liste d’URLs que le robot Google ne doit PAS parcourir et référencer (ou indexer).

Cela signifie concrètement que vous avez demandé à Google de référencer votre page, alors que vous ne lui permettez pas de la consulter et d’étudier son contenu.

C’est comme si vous demandez à Google de venir vous chercher à la gare alors que vous avez pris sa voiture. Ce n’est pas logique.

En fonction de votre objectif (désindexer ou indexer la page), il faudra :

  • Soit retirer votre URL de votre Sitemap pour la mettre dans votre fichier robots.txt,
  • Soit la retirer du fichier robots.txt pour l’intégrer dans votre Sitemap.

À savoir : Il est possible de désindexer un contenu directement depuis votre CMS grâce à des extensions (comme une fois de plus, Yoast sur WordPress).

désindexer un article sur Yoast
En cliquant sur “non”, je stipule de ne pas indexer ce contenu dans les moteurs de recherche.

c) Les URLs valides

URLS valides GSC

Il s’agit ici des URL indexées avec succès. C’est-à-dire des URL référencées par Google. Vous pouvez vérifier qu’il s’agit bien uniquement d’URL que vous souhaitez rendre publiques.

d) Les URLs exclues

Enfin, les URL exclues : les pages que vous ne souhaitez pas indexer et qui ne le sont pas. Vérifiez qu’il s’agit uniquement d’URL que vous ne souhaitez pas voir apparaître sur Google. 

e) L’outil d’inspection d’URL de la Google Search Console

Après avoir corrigé les erreurs présentes sur votre site, vous aurez probablement envie d’inspecter une page en particulier, plutôt que l’ensemble de votre site. Pour cela, entrez l’URL désiré dans la barre de recherche et consultez le rapport. Vous pourrez alors : 

  1. Vérifier que l’URL est bien indexée dans Google (et demander son indexation si ce n’est pas le cas)
  2. Obtenir les erreurs présentes sur la page
  3. Vérifier que la page est bien optimisée pour le trafic sur mobile

Exploration gsc

4- Comprendre et améliorer ses performances sur Google Search Console

Vous venez de corriger vos erreurs, et souhaitez désormais optimiser votre site pour le référencement naturel. Grâce à la Google Search Console, vous pouvez rapidement identifier des leviers d’améliorations de vos performances SEO.

Pour ce faire, cliquez sur la rubrique “Performance”.

rubrique performances gsc

a) Optimiser les pages avec un potentiel non-exploité

Tout d’abord, commencez par sélectionner la période pour laquelle vous souhaitez obtenir des informations. 

La GSC vous permet de consulter vos performances sur une période allant jusqu’à 16 mois. Il est cependant recommandé de toujours comparer les données de la période historique avec une période plus récente (3 derniers mois par exemple). 

période gsc

Pour rappel, les 4 indicateurs que vous pouvez suivre grâce à la Google Search Console sont :

  • Clics ;
  • Impressions ;
  • Click-Through-Rate (CTR) ;
  • Position sur les recherches Google où vous apparaissez.

Cochez l’ensemble de ces indicateurs.

Étape 1 : Identifier les pages à potentiel SEO

Pour cela, vous allez regarder les pages pour lesquelles vous avez un fort volume d’impressions mais un faible volume de clics (donc un mauvais CTR in fine).

Cela signifie que les utilisateurs de Google vous voient lorsqu’ils font une recherche, mais qu’ils ne cliquent pas sur votre page. En les incitant à cliquer, vous vous garantissez une augmentation de trafic immédiate sur votre site (cela se traduit par une augmentation du CTR).

Pour trouver ces pages, utilisez les filtres !

Définissez un volume d’impressions minimum (selon les performances de votre site), et filtrez pour ne conserver que les pages avec un CTR <5%. 

requêtes sur gsc

Vous avez ainsi identifié un certain nombre de pages à bon potentiel SEO qui sont susceptibles d’être optimisées. 

De manière générale, il y a une belle opportunité à saisir lorsque vous avez un gros taux d’impressions. Pour les repérer, il suffit de regarder vos “requêtes” ou “pages” qui ont le plus d’impressions.

Cliquer sur la petite flèche à droite des impressions.

trier les résultats par impression sur Google Search Console

Avec 388 clics au mois pour 62 800 impressions, on sait qu’il y a clairement quelque chose à faire.

Parfois il suffit simplement de créer un meilleur titre, plus attractif. Un titre qui correspond mieux à l’intention de l’utilisateur sur la requête visée.

Persuadez les internautes que c’est sur VOTRE site qu’ils trouveront la réponse à leur question.

Pour cela, vous pouvez notamment : 

  • Mettre certains mots en lettres capitales
  • Multiplier et combiner les mots-clefs qui vont qualifier votre contenu : “Top 10”, “Guide Ultime”, “Comprendre en 5min”, “Mode d’emploi”, “de A à Z”, “Hyper Simple”
  • Assurer l’utilisateur que votre contenu est bien à jour

Exemples :

  • Titre : “Top 10 des MEILLEURES lunettes de plongées [2021]”
  • Description : “Le Guide ULTIME et hyper simple pour choisir des lunettes de plongée au meilleur PRIX”. 

Mais surtout, il vous faudra optimiser votre page et créer un contenu 2X meilleur que les 3 premiers résultats sur la requête visée. Ainsi, vous aurez de grandes chances de vous positionner devant certains de vos concurrents et d’obtenir plus de clics.

Étape 2 : Améliorer le CTR de vos pages

Pour cela, cliquez sur l’URL de la page que vous souhaitez optimiser, puis rendez-vous dans l’onglet “Requêtes” : vous aurez ainsi accès à l’ensemble des requêtes sur lesquelles cette page se positionne.

Requêtes GSC

En vous basant sur les mots-clés recherchés par les internautes, vous pouvez optimiser le contenu sémantique de vos pages.

Étape 3 : Vérifier que vos modifications améliorent vos résultats SEO

Toutes les semaines (ou toutes les 2 semaines, selon le trafic de votre site), comparez les CTR des pages sur lesquelles vous effectuez des modifications entre (i) la période historique, et (ii) la période post-modification. 

Assurez-vous d’avoir au moins 500 impressions supplémentaires et une évolution de performance significative pour pouvoir tirer des conclusions de vos tests. Par exemple : si depuis le changement de titre, vous n’avez obtenu que 100 impressions, mais que votre CTR est passé de 5% à 8%, continuez de contrôler la performance jusqu’à atteindre les 500 impressions avant de valider votre modification. 

b) Optimiser les requêtes à fort potentiel SEO

Une autre manière d’améliorer votre référencement naturel est d’optimiser les requêtes à fort potentiel sur lesquelles vous êtes positionnés, et de redoubler d’effort pour arriver en 1ère position.

Il existe sûrement des requêtes sur lesquelles vous avez un fort volume d’impressions, tout en étant positionné en bas de page (après la 6ème ou 7ème position). Ces requêtes ont un fort potentiel d’impressions pour votre site : Google considère votre contenu pertinent pour ces recherches et vous a naturellement indexé. Cependant, vous n’avez pas encore optimisé votre stratégie pour vous positionner parmi les premiers.

Pour améliorer votre positionnement : améliorer votre copywriting, la qualité de l’information disponible sur votre page, et mettez en place une stratégie plus poussée (notamment en développant un cocon sémantique). En montant d’un ou deux rangs, vous augmenterez considérablement le trafic sur ces pages. 

5- Comment passer à l’action dès aujourd’hui pour améliorer votre SEO avec la Google Search Console ?

Tout d’abord, configurez votre GSC pour commencer à récolter les données de recherche : plus vous attendez, plus vous perdez de l’information.

Ensuite, identifiez et corrigez les erreurs techniques qui nuisent à votre référencement.

Enfin, optimisez les titres et les descriptions des pages à fort potentiel sur votre site internet.

1 mois plus tard, rendez-vous sur votre Google Search Console et regarder si vous voyez des améliorations dans vos performances SEO (clics, CTR…).

Pour ceux qui veulent aller plus loin et déployer une stratégie SEO complète, LiveMentor a mis en place une formation concrète spécialement dédiée au SEO.

formation seo livementor

Avatar

Remi Lauer

Growth Lead @Collective.work : le plus grand réseau de collectifs de freelances pour bénéficier d'un accompagnement expert sur des sujets digitaux.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!