Blog LiveMentor
oeufs representant la psychologie entrepreneur

Quel type psychologique d’entrepreneur êtes-vous ?

Avoir un véritable mindset d’entrepreneur ou même une vraie psychologie d’entrepreneur multipotentiel, n’est pas donné à tout le monde !

Si vous l’êtes vous savez que votre état d’esprit n’est pas celui de la majeure partie des personnes de votre entourage. Tout comme certains individus naissent avec une âme d’artiste, d’autres viennent sur terre avec un talent pour mener une vie entrepreneuriale.

Que ce soit dans le monde professionnel ou dans des projets de la vie de tous les jours, tous les êtres humains ne sont pas égaux mais nous avons tous la possibilité d’apporter au monde notre particularité.

Même si rien n’est définitif, il faut s’accorder pour reconnaître cette particularité.

Pour affirmer cela, je m’appuie en grande partie sur les travaux d’un psychologue suisse, Carl Jung.

Dans cet article, je vous propose de plonger dans ses travaux qui aboutirent quelques années après sa mort à reconnaître que certains individus sont naturellement faits pour risquer.

Ils sont dès la naissance dotés de facultés qui les incitent à passer à l’action et à prendre des initiatives. N’ayant pas le même rapport au risque, ils osent bien plus que la moyenne des gens.

Dans cet article je vous propose de plonger à la découverte d’un outil de la psychologie tout simplement incroyable (et je pèse mes mots), qui vous fera comprendre pourquoi vous n’êtes peut-être pas toujours très prudent mais que vous êtes toujours le premier (ou la première d’ailleurs) à lancer des idées de projets.

Ce n’est pas de la magie, c’est simplement votre câblage neurologique !

types de psychologie entrepreneur

Qu’est-ce que le profil psychologique selon le MBTI ?

Rapide historique

Avant de rentrer dans le concret et dans les explications pratiques pour bien appréhender l’outil qu’est le Myers Briggs Type Indicator, je me dois de faire un rapide rappel de l’histoire de cet outil qu’utilisent de plus en plus de cabinets de recrutement.

Comme je l’ai évoqué en introduction, le point de départ fut les travaux de Carl Jung un psychologue élève du plus célèbre des psychologues, Sigmund Freud.

Ses travaux furent repris par une multitude d’autres spécialistes des neurosciences tout au long du XXème siècle, dont une mère et sa fille : Katerine Cook Briggs et Isabel Briggs Myers.

Ces dernières complétèrent les avancées du psychologue suisse en s’intéressant aux préférences innées que nous avons tous dans certains domaines bien précis que nous verrons juste après.

Elles concrétisèrent leurs découvertes dans une matrice de 16 personnalités psychologiques qui regroupent l’ensemble des profils des êtres humains.

4 Axes de préférences pour 16 personnalités

Pour aboutir à la création de cette grille de descriptions extrêmement détaillées, la mère et sa fille complétèrent les recherches de Carl Jung.

Elles établirent ainsi que chaque être humain de façon innée, a des prédilections dans quatre domaines.

Chacun de ces domaines peut être vu comme une sorte de curseur en ce sens que personne n’est tout l’un ou tout l’autre, mais que chaque personne a des préférences.

Si je vous demande d’écrire une lettre vous allez naturellement prendre le stylo de la main droite ou gauche. Cependant changer de main ne vous serait pas impossible…

Simplement écrire la même lettre de l’autre main demande plus de temps, plus d’efforts et donne un résultat moins bon.

Et bien c’est exactement la même chose pour les quatre préférences psychologiques du MBTI.

Le premier axe clé selon le modèle, est celui qui détermine la façon dont chaque être humain trouve son énergie (pour avancer au quotidien). Parfois, nous nous sentons épuisés sans aucune force pour entreprendre quoi que ce soit et parfois à l’inverse nous débordons de vitalité.

Nous n’avons cependant pas toutes et tous le même carburant. On estime que 50 % des êtres trouvent leur énergie dans les interactions sociales avec leurs congénères et que 50 % se sentent bien lorsqu’elles s’isolent.

Les premiers sont dits Extravertis (symbolisés par la lettre « E ») quand les seconds sont considérés Introvertis, à ne pas confondre avec timides (identifiés par la lettre « I »).

Si vous y réfléchissez bien vous devez assez facilement reconnaître votre « camp » !

Si vous êtes mieux dans votre peau quand vous passez une soirée entouré(e) de beaucoup d’amis, à prendre la parole, lancer des discussions et interagir avec tous le monde (même des gens que vous ne connaîtriez pas)… Aucun doute vous êtes Extraverti(e).

Si à l’inverse, vous préférez passer une soirée en petit comité, seul(e) avec un bon bouquin ou en tête à tête avec une connaissance calme comme vous, il est fort à parier que vous êtes Introverti(e).

La seconde préférence décrite par le modèle MBTI, caractérise votre instinct naturel dans le mode de recueil des informations que vous envoyez à votre cerveau. Carl Jung déjà au début du XXème siècle avait remarqué que tous les individus ne fonctionnent pas de la même façon.

Certains utilisent prioritairement leurs cinq sens (l’ouïe, le goût, la vue, l’odorat et le toucher) pour capter les données qui serviront à faire des choix. Ce mode est dit Sensitif (hérité du mot « sensation ») et est caractérisé par la lettre « S ».

Par opposition, d’autres personnes ont une plus grande facilité à utiliser leur sixième sens, l’Intuition, pour collecter ces informations nécessaires aux prises de décisions quotidiennes et instinctives de l’être humain.

L’intuition est pour sa part symbolisée dans le modèle par la lettre « N » (le « I » étant déjà utilisé pour l’introversion).

Là encore de nombreuses caractéristiques de votre personnalité psychologiques dépendent de cette prédilection. Si vous n’êtes ni à 100 % sensitif ni à 100 % intuitif, il se peut cependant que vous appréciiez particulièrement l’action, le concret… Dans ce cas, il est fort probable que vous utilisez d’abord vos 5 sens. Si par contre vous êtes plutôt conceptuel et imagé dans vos propos, vous devez appartenir au groupe des Intuitifs.

Le troisième axe détermine votre mode préféré pour prendre vos décisions, une fois l’information réceptionnée par votre cerveau. Aux deux extrémités de cet axe, on trouve pour résumer et faire simple : le cœur d’un côté et la tête de l’autre.

C’est un peu simplifié mais c’est en gros ce à quoi Carl Jung avait abouti en démontrant que nous faisons tous nos choix en prenant en considération notre affect et notre logique.

Les personnes accordant plus d’importance à leur cœur, sont classées parmi celles dites « Feeling » (symbolisé par la lettre « F »). De l’autre côté celles accordant plus d’importance aux informations du cerveau, de la raison, sont dites « Thinking » (« T »).

Quand le psychologue avait découvert cette différence de fonctionnement, il avait également associé certaines caractéristiques à chacun des deux pôles.

Changeants, compatissants, avec un sens des valeurs très développé et impliqués dans ce qu’ils vivent pour les uns.

Fiables, déterminés, impartiaux, ayant du recul face aux évènements de leur existence pour les autres.

Au risque de me répéter personne n’est tout l’un ou tout l’autre et nous pouvons tous travailler à notre évolution. Il n’empêche que nous avons et aurons toute notre vie une préférence naturelle pour l’un des deux processus de prise de décisions.

 

Enfin, la quatrième préférence clé, fut précisément l’apport qu’Isabel Briggs Myers et sa mère firent aux travaux de Jung. Elles l’appelèrent le « style de vie » ou « mode d’action ». Pour faire simple, cette préférence, est celle que nous avons tous dans notre relation au temps et notre adaptabilité.

Quand les personnes dites « Jugement » (« J »), aiment anticiper les évènements, prévoir et organiser au plus précis leur vie, celles dites « Perception » (« P ») privilégient un fonctionnement aux antipodes.

Pour elles trop prévoir ce que l’on va faire c’est se priver des opportunités de dernière minute… Du coup, plus elles attendent l’échéance, plus elles sont performantes. L’urgence est pour elles un excellent moyen de doper leur efficacité.

Le meilleur exemple pour illustrer cette opposition entre le cadre et la souplesse est certainement celui des étudiants qui préparent un examen. Quand ceux plutôt « J » commenceront à réviser 6 mois à l’avance, les « P » attendront la dernière semaine pour potasser leurs fiches de révision.

Il est crucial de comprendre qu’il n’y a pas un bon et un mauvais mode de fonctionnement ! Il y a simplement deux fonctionnements différents qui conviennent à deux personnalités différentes.

mode de foncitonnement psychologie entrepreneur

J’insiste sur le fait que pour les 4 axes de prédilections que nous venons de voir, personne n’est tout l’un ou tout l’autre. Il faut vraiment visualiser cela comme des curseurs.

Si le MBTI considère que l’on ne change pas de préférences au cours de sa vie, il est cependant tout à fait possible (et bénéfique) de travailler ses points faibles. Comme un droitier qui s’entraînerait à écrire de la main gauche restera toute sa vie droitier !

Finalement, les travaux de Katerine Cook Briggs et Isabel Briggs Myers ont donné naissance à une grille comportant les combinaisons des 4 axes. Logiquement, cette grille comporte 16 profils ou personnalités psychologiques.

Les 4 « tempéraments » ou familles de profils

Comme je l’ai précisé précédemment, les travaux de Carl Jung ont été successivement repris par de multiples autres psychologues tout au long du XXème siècle.

David Keirsey, un psychologue américain, étudia les avancées du Myers Briggs Type Indicator, et mis en évidence des corrélations pertinentes.

En effet, il mit en lumière certaines similitudes pertinentes de comportement.

Ainsi, en se penchant sur la matrice des 16 personnalités psychologiques du MBTI, il fit ressortir 4 grandes familles (appelées tempéraments) de 4 profils :

Les Idéalistes (NF)

À la fois intuitifs et « feeling » les 4 personnalités de psychologie d’entrepreneur ou de mindsets d’entrepreneur, dites « idéalistes » ont toutes en commun une bienveillance naturelle, une sensibilité artistique prononcée, une quête du sens de leur existence et d’un développement personnel. Très conceptuels, ils peuvent avoir du mal à s’adapter à notre Société moderne avant tout bâtie sur des critères mesurables, concrets et matériels… Tellement loin de leur idéal de Société.

Les Gardiens des traditions (SJ)

Les 4 profils de ce tempérament, à la fois « sensitives » et « jugement », sont des conservateurs dans le sens où ils cherchent avant tout à préserver et maintenir le cadre du groupe dans lequel ils évoluent. Cela peut aussi bien être la famille, qu’un groupe d’amis ou que la Société dans sa globalité. Pour eux les règles permettent le bon fonctionnement des êtres. Ils se présentent donc comme les garde-fous de la collectivité.

Les Rationnels (NT)

Les individus à la fois intuitifs et prenant leurs décisions en privilégiant la logique représentent ces 4 autres profils du MBTI. Dotés d’un esprit scientifique, ils se distinguent par leur grande soif de connaissances ! Ils cherchent avant tout à maîtriser les concepts et font preuve d’une grande autonomie. Le point faible commun aux 4 personnalités de ce groupe est leur difficulté (plus ou moins prononcée) pour gérer et exprimer les émotions.

Enfin les Artisans de projets (SP)

Avant de rentrer plus en détail dans la suite de cet article, à cette famille de profils, nous pouvons dresser quelques grands traits de caractère communs aux 4 profils alliant une préférence pour l’utilisation de leurs cinq sens pour recueillir les informations et un style de vie basé sur « la perception ». Ce sont des entrepreneurs nés, doués pour lancer des projets. Adorant prendre des initiatives pour aller vers l’inconnu, les 4 personnalités composant ce tempérament ont un certain goût du risque.

Finalement, la vraie avancée que la découverte de l’existence de ces 4 grandes familles a permis, a été de « simplifier » la lecture de certains comportements. Certes il ne faut pas tomber dans la caricature et chaque être est unique, mais cette nouvelle grille de lecture dans les grandes lignes a cet avantage de gagner du temps… En attendant de rentrer plus en détail dans la personnalité propre de l’individu.

À ce stade de l’article je ne peux que vous inviter à réaliser le test maison que je propose pour essayer de déterminer lequel des 16 profils est le vôtre et à quel tempérament vous pourriez appartenir.

2) Le groupe des « Artisans de projets »

Comme évoqué précédemment nous allons nous intéresser plus particulièrement maintenant, au tempérament des « artisans », typique des entrepreneurs de toutes sortes.

Caractéristiques communes

David Keirsey avait donc découvert que parmi les 16 personnalités de psychologie d’entrepreneur du MBTI, 4 d’entre elles partageaient certaines caractéristiques communes dans plusieurs domaines fondateurs.

S’ils partagent donc tous un goût prononcé pour la liberté d’action et la flexibilité, le psychologue américain s’accorde à dire que c’est également le signe d’un rejet des lois et de la notion de cadre sous toutes ses formes.

Pour eux l’ordre hiérarchique n’a que peu d’importance (à la différence des « Gardiens » pour qui il est essentiel) tout comme les traditions… Respecter une coutume parce que « ça a toujours été comme ça et que ça fonctionne bien » n’a aucun sens.

N’aimant pas se faire imposer leur voie, on les retrouve souvent à transgresser ce qui s’est toujours fait ! Pour eux c’est le seul moyen d’exploiter tout leur potentiel.

Résolument orientés vers l’efficacité, ils se donnent généralement tous les moyens de leurs ambitions. En ce sens, ils ne sont pas avares en efforts.

Généralement optimistes, ils ont le don pour trouver des solutions originales à tous les problèmes. C’est en quelque sorte leur talent : une forme d’ingéniosité dans la tempête et un état d’esprit véritablement tourné vers la réussite. Un véritable esprit d’entreprendre, même enfant.

Si les 4 personnalités de ce tempérament devaient avoir une devise commune, cela pourrait être « carpe diem ». Ils vivent dans le présent et profitent de chaque instant à 100 % sans se soucier du lendemain !

Dans leur façon de communiquer avec leur entourage, ils utilisent un mode concret et direct car pour eux il vaut toujours mieux agir que discuter.

En fonction des profils de psychologie d’entrepreneur auxquels ils s’adressent et s’ils n’y prennent pas garde, cela peut même choquer ! Certains autres profils n’abordent pas les échanges interpersonnels de la même façon…

Fiers d’être non conventionnels ils aiment tester leurs propres limites ce qui est directement en lien avec leur volonté de systématiquement chercher à dépasser les frontières du connu.

Sur le plan statistique, les 4 profils de ce tempérament représenteraient entre 23 % et 30 % de la population et seraient autant féminin que masculin.

Points forts et faiblesses potentielles

forces et faiblesse des types de psychologie entrepreneur

Si l’on devait dresser la liste des qualités ou plutôt des forces naturelles associées aux personnes de ce tempérament on citerait en premier lieu leur volonté permanente d’entreprendre toujours de nouveaux projets. Ce sont de véritables machines à lancer des idées résolument optimistes !

En ça on peut s’accorder à reconnaître que les personnes appartenant à ces 4 profils dynamisent la vie d’un groupe tant dans le milieu professionnel que dans leur vie privée avec leurs amis.

Cette faculté à oser est clairement facilitée par leur goût pour la transgression des normes et de ce qui a toujours été. Cela ne leur fait pas du tout peur d’aller à contre-courant ce qui peut parfois débloquer des situations problématiques.

Leur obsession pour l’action efficace et leur quête permanente de résultats (mesurables et quantifiables idéalement) fait d’eux d’excellents développeurs de business. Ils ont d’ailleurs tendance à voir des opportunités dans toutes les difficultés qu’ils rencontrent.

Ce sont en quelque sorte des audacieux ambitieux boulimiques de nouveaux plans !

Mais comme les 3 autres tempéraments, les « artisans » ont également des faiblesses innées.

S’ils ne peuvent totalement les effacer, ils ont la possibilité (comme n’importe qui) de les atténuer et de les compenser à condition de commencer par en prendre conscience. C’est tout l’intérêt d’un outil de développement personnel comme le MBTI !

Le pendant d’avoir 10 idées de projets à la minute c’est leur tendance à ne pas forcément aller au bout des choses. Une idée en chassant une autre, ils ont le défaut de ne pas être très persévérants dans leurs entreprises. Ce n’est pas qu’ils n’ont pas les capacités, mais plus qu’ils sont facilement distraits par leurs nouvelles idées…

Leur volonté d’entreprendre peut également les amener à des prises de risques inconsidérées ! Développer à n’importe quel prix peut parfois leur jouer des tours. C’est pour cette raison que les personnes de ce tempérament ont tout intérêt à s’entourer de personnes ayant des profils complémentaires, plus tournés vers la raison et avec les pieds bien sûr terre.

point conseiller livementor

Les 4 profils psychologiques « artisans »

Avant d’aller plus en profondeur avec ces 4 profils de psychologie d’entrepreneur, je vous met la liste ici :

L’ESFP, dit « l’amuseur » ou « l’acteur »
L’ISTP, surnommé « le manuel ou le mécanicien »
L’ESTP, surnommé « l’entrepreneur ou l’homme d’action »
L’ISFP, dit « l’aventurier ou le compositeur »

L’ESFP, dit « l’amuseur » ou « l’acteur »

Elvis Presley, Leonardo Di Caprio ou encore Bill Clinton, voici trois personnalités parmi tant d’autres qui appartiennent à ce profil MBTI. 

Leurs caractéristiques communes sont d’être, certes des personnes d’action, mais du fait de leur fonction « Feeling », en fonction de décision, ils sont particulièrement tournés vers les autres.

Cet attrait pour le genre humain leur confère un sens naturel du contact et une aisance pour les relations informelles. Dans un groupe, ils endosseront aisément le rôle du pacificateur et veilleront à l’entente de tous les membres. 

Peu à l’aise avec la théorie, ils aiment apprendre via le passage à l’action. Sur le plan personnel on les reconnaît également à leur goût pour l’esthétisme très prononcé. Recherchant la lumière, ils aiment se donner en spectacle.

psychologie entrepreneur Leonardo Di Caprio

Un de leur point faible est lié à leur fonction « Feeling »… S’ils ne se contrôlent pas, ils peuvent laisser trop de place à leur côté émotionnel et se retrouvent affectés assez facilement par les critiques. Cette facette de leur personnalité explique également qu’ils ont tendance à fuir les oppositions n’aimant vraiment pas le conflit.

Ils peuvent en venir à oublier leurs propres besoins et même à négliger leur santé. Enfin, citons ce qui est un véritable talon d’Achille dans leur vie de tous les jours : leur grande difficulté à rester concentrer sur une certaine durée de temps.

L’ISTP, surnommé « le manuel ou le mécanicien »

Si vous êtes du profil MBTI ISTP, vous êtes comme Tom Cruise, Clint Eastwood ou encore Vladimir Poutine. Plutôt manuels et adroits avec vos mains, les ISTP brillent par leur pragmatisme et leur confiance en eux. 

Leur fonction dominante (la plus marquée) étant la pensée introvertie, leur esprit logique leur permet de relativiser tous types d’événements et de les analyser avec détachement. Concernant leurs valeurs personnelles, ils attachent énormément d’importance à la justice.

Leur volonté de se comporter de manière parfaitement impartiale n’a d’égale que leur sens de la fidélité et de la loyauté. Le conflit et la critique ne leur font pas peur ce qui les rend efficaces dans la gestion des situations de crise.

profil Clint Eastwood

Mais comme tous les profils MBTI, les ISTP ont des faiblesses innées. La principale (très marquée chez eux) est sans aucun doute leur grande difficulté à exprimer leurs sentiments. On peut même généraliser en soulignant qu’ils ont souvent du mal à s’adapter aux émotions d’autrui. 

Le pendant de leur loyauté est une certaine forme de rancune et il n’est pas rare de les voir chercher à se venger d’une trahison. 

Enfin encore plus que la moyenne des autres profils « artisans », ils peuvent avoir une tendance à prendre des risques de façon excessive.

L’ESTP, surnommé « l’entrepreneur ou l’homme d’action »

Winston Churchill, Madonna ou Sylvester Stallone partagent ce profil de psychologie d’entrepreneur. 

La sensation extravertie en fonction dominante, leur confère un sens aigu de l’action. Demain leur importe peu, et ils vivent pleinement le moment présent ! Francs et directs dans leur communication ils sont en perpétuelle quête de l’efficacité au moindre coût ou au moindre effort. 

Imperméables aux critiques, ils engendrent presque naturellement les relations autour d’eux et savent entretenir leur réseau. Très ouvert au monde dans lequel ils évoluent, ils savent profiter de tous les plaisirs de la vie.

Profil Madonna

Comme les autres profils, les ESTP ont des points faibles. Chez eux, le pendant de vivre à 100 % dans le présent est leur grande difficulté à se projeter dans le futur.

 Leur attirance pour l’action, si elle se trouve bridée par un cadre trop strict peut les mettre mal à l’aise. 

Leur difficulté naturelle à appréhender les émotions des gens peut les rendre maladroits et blessants car ils ne mesurent pas forcément et ne prennent pas en considération l’état de leur interlocuteur. S’ils sont peu touchés par la critique et peu affectés par les conflits, il peut leur arriver de les feindre sans chercher à les solutionner. 

Leur faculté à prendre des risques de façon inconsidérée peut leur jouer de vilains tours. Enfin leur faible intuition, les rend très peu à l’aise avec tous les concepts trop théoriques… Ce sont des êtres d’action avant tout.

L’ISFP, dit « l’aventurier ou le compositeur »

Maryline Monroe, Brad Pitt ou encore Michael Jackson, trois exemples de personnalités considérées comme ISFP. Si vous appartenez également à ce profil de psychologie d’entrepreneur, vous vous caractérisez en premier lieu par votre chaleur humaine.

En effet, chez ce type MBTI la fonction la plus naturellement développée est la fonction « feeling introverti ». Motivés par leur passion, ils cherchent à concrétiser leurs idéaux dans les faits. Sincèrement altruistes, ils aiment se mettre au service des autres et sont d’ailleurs appréciés pour leur dévouement. 

Le goût pour l’esthétisme évoqué précédemment est très présent chez eux, ainsi on retrouve souvent les ISFP dans des domaines artistiques en tout genre (musique, cinéma, spectacle etc.). D’une grande fiabilité et attachant beaucoup d’importance au sens de l’honneur, on peut compter sur eux dès lors qu’ils se sont engagés.

Profil Brad Pitt

S’il fallait souligner une faiblesse majeure chez les personnalités de psychologie d’entrepreneur de ce type, il faudrait naturellement évoquer leur grande perméabilité au stress et aux émotions négatives qu’ils peuvent percevoir. 

Ils ne sont pas à l’aise avec la critique et encore moins avec le conflit ce qui peut les mettre mal à l’aise s’ils n’arrivent pas à suffisamment s’en détacher. Leur altruisme peut également leur jouer des tours car ils peuvent assez facilement en venir à oublier leurs propres besoins et s’épuiser. 

Très orientés vers le monde du concret, ils ont du mal avec tout ce qui est trop conceptuel ceci pouvant expliquer qu’ils ont de grosses difficultés à prendre du recul (par rapport à un échec personnel par exemple).

Quelques mots pour conclure

Comme nous venons de le voir, le MBTI considère vraiment l’esprit d’entreprise comme une particularité pertinente pour caractériser une personne. 

En considérant que certains profils de psychologie d’entrepreneur sont plus portés à prendre des initiatives et se lancer dans de grands projets, les psychologues reconnaissent implicitement cette faculté comme un vrai talent. 

Que ce soit dans la vie de tous les jours ou au niveau de la Société, les profils de psychologie d’entrepreneur « artisans » représentent de véritables locomotives qui font avancer et bouger les structures existantes. En s’appliquant à travailler sur leurs points faibles chaque « SP » peut compléter sa panoplie d’entrepreneur et devenir encore meilleur dans son domaine.

Si cet article vous a plu et que vous souhaitez aller plus loin, LiveMentor en a écrit d’autres. Découvrez par exemple comment éviter les douleurs lorsque vous travaillez derrière un écran, ou encore comment se relever d’un burn-out en tant qu’entrepreneur.

Avatar

Nicolas Galli

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!