Blog LiveMentor
Communauté LiveMentor

Ils se rencontrèrent chez LiveMentor et eurent plein de nouveaux followers

Bonjour à toutes et à tous ! Je suis ravi de laisser la parole pour cet article invité à Blaise, élève de LiveMentor. Blaise est un entrepreneur passionnant, très expérimenté. Il a de multiples activités et est toujours dans un avion, passant de la France au Portugal, sans oublier son QG de base : l’île de Nusa Penida.


Il était une fois Claire et Arthur, passionnés de voyages et de drones. Ils voyageaient depuis 3 ans, en Nouvelle-Zélande, en Australie, en Indonésie et en avaient profité pour faire voler leur drone un peu partout. Ils ont créé un blog pour raconter leurs voyages, poster leurs photos et bâtir une communauté qui allait les suivre dans leurs aventures.

De retour en France ils ont réfléchi à la meilleure façon de générer de la valeur avec leur blog. Le bon axe était peut-être de jouer sur leur expertise en matière de drones et ils ont rebaptisé leur blog : Les droners. Mais il leur manquait quelques compétences pour créer une bonne stratégie. Ils se sont alors inscrits à la formation Marketing Digital de LiveMentor.

Leur première idée était de créer une formation drone de loisir en ligne pour les amateurs, propriétaires ou futurs acquéreurs de drone. Mais ça, c’était avant de rencontrer Alexandre de LiveMentor.

Je me rappelle très bien ma première séance en « Live », lors de laquelle les élèves de la formation Marketing Digital peuvent poser leurs questions au Mentor en chef, Alexandre Dana. Alexandre, tel un homme orchestre, passe magistralement d’un sujet à l’autre. Vous voulez des conseils pour améliorer le référencement naturel d’un site de psychothérapeute ? Bing, voilà ce qu’il faut faire. Vous cherchez de nouveaux clients pour votre entreprise de fournitures d’équipements spécialisés pour des hôtels aux Maldives ? Pam, fais ci et fais ça.

Il faut dire qu’avoir vu passer des milliers de cas concrets et avoir pu accumuler une énorme expérience sur ce qui marchait et ce qui ne marchait pas, ça doit aider…

Pendant ce fameux Live, entre une créatrice de bijoux et un coach en herbe, Arthur a exposé son idée de formation au drone de loisir. Et Alex – dura lex, sed lex – a, gentiment, mais consciencieusement, amené nos droners sur la voie qui allait leur permettre de comprendre que ce n’était peut-être pas la meilleure idée. Alex leur a demandé de revenir à la base et d’interroger leur communauté pour mieux comprendre les attentes de leur persona. Sceptique, Alex leur demandait de trouver leur premier client payant pour croire à l’existence du marché.

Et c’est là que j’interviens. Je venais de m’inscrire à la formation Marketing Digital. J’avais créé ma plateforme de crowdfunding immobilier Epatrimony, un an auparavant et j’en étais à ma deuxième levée de fonds pour des projets écoresponsables à l’étranger. Je n’avais pas eu de difficulté pour trouver les premiers investisseurs, mais je comptais sur le marketing digital pour étendre ma communauté d’investisseurs.

Le premier projet avait permis le développement d’un centre de plongée sur un petit paradis au large de Bali, une île baptisée Nusa Penida. Et je venais de m’acheter un drone pour faire la promotion du centre et de l’île. J’ai donc proposé à Claire et à Arthur qu’ils m’appellent. Je commençais à m’épuiser à écrire tous les articles qu’Alex me demandait d’écrire pour alimenter le blog de ma plate-forme Epatrimony et c’était sympa d’avoir une petite récréation. Je n’avais aucune intention de payer une formation drone de loisir, mais c’était pour être sympa 😉.

Et là j’ai découvert que Claire et Arthur étaient venus à Bali l’année précédente et qu’ils comptaient y revenir dans quelque mois. Et qu’ils avaient une communauté de près de 40 000 abonnés sur leur Instagram. Bingo, je n’étais pas prêt à payer une formation en ligne à l’utilisation de mon drone mais j’étais super prêt à ce qu’ils m’aident à faire de belles prises de vue avec le drone sur place.

Ils sont revenus avec une proposition plus intelligente : je leur faisais passer leur certification de plongeur sous-marin PADI avec mon centre de plongée, ils racontaient leur expérience sur leur blog et leurs réseaux sociaux, ils prenaient de belles photos de Nusa Penida et ils me formaient à Instagram.

Tout le monde était gagnant !

On a topé tout de suite. Mais on voulait quand même se rencontrer “en vrai” avant. Claire et Arthur venaient quelques jours plus tard à Paris pour un rendez-vous important, c’était la bonne occasion pour faire connaissance. Passé le premier moment de stupéfaction, voire de désarroi, quand il fallait s’interrompre pour leur permettre de faire leur story sur Instagram à l’arrivée de chaque plat, le déjeuner s’est super bien passé. Malgré (ou peut-être grâce à) la différence d’expériences, on avait plein de choses à se dire.

Et on était tellement contents de notre future coopération qu’on a voulu immédiatement le dire à Alexandre. Alors on est passé à l’improviste chez LiveMentor. Alex n’était pas là, mais Charles nous a fait visiter les locauxnous a pris en photo. Quelques stories plus tard, nous nous sommes quittés, très heureux de notre rencontre.

Communauté élèves LiveMentor

Est arrivé le grand moment du séjour à Nusa Penida des droners en avril dernier. C’était revivifiant de voir leur enthousiasme pendant leur formation de plongeur. Et très éclairant de voir la façon dont ils s’adressent à leur communauté. C’est en particulier impressionnant de voir le professionnalisme qu’ils appliquent pour prendre une « simple » photo. Enfin pour être plus clair, ça veut dire que j’ai rapidement compris qu’il faudrait choisir un nombre limité de sites à visiter sur Nusa Penida, vu qu’il fallait une heure pour décider du cadrage de chaque photo qui serait finalement retenue. Sans compter tout le post-traitement et la rédaction du texte d’accompagnement.

J’ai par contre été surpris de la vitesse avec laquelle ils faisaient voler leur drone. Moi, je m’y reprends à 50 fois pour trouver la bonne séquence de prise de vue, le bon angle ou la bonne altitude. C’est là qu’on voit que l’expérience paye : avec eux hop, hop en 5 minutes tous leurs rushs sont dans la boîte !

Ils ont publié leur premier article sur leur formation PADI très rapidement. L’article est sympa à lire et les photos sont magnifiques. J’espère que ça donnera à plein de gens l’envie de venir plonger avec mon centre de plongée Warnakali. Mais la première retombée ne s’est pas fait attendre. Le lendemain de leur départ 7 plongeurs ont réservé leur sortie avec Warnakali après avoir rencontré Claire et Arthur. 6 baptêmes et un plongeur confirmé, qui ont donc mobilisé 3 instructeurs et un guide. 11 plongeurs sur le bateau c’était sympa à voir. 😍

Et même si je trouve le marketing digital fascinant, je trouve ça plutôt sympa que la première retombée vienne de personnes qu’ils ont rencontré physiquement à Bali !

Ils ont également écrit un article sur l’île de Nusa Penida, avec (encore une fois) des photos et le récit détaillé de leur aventure. Beaucoup de commentaires sur leur blog en quelques jours et des messages sur Instagram et Facebook ont prouvé que leurs lecteurs avaient beaucoup d’intérêt pour Nusa Penida. Ils leur donnent envie de venir, et font le lien avec mon centre de plongée Warnakali. Et ils ont écrit un troisième article sur les sites de plongée de Nusa Penida qui fera référence ! D’après Claire et Arthur, plusieurs personnes vont venir visiter l’île et/ou passer leur formation PADI entre juin et septembre !

Depuis qu’ils sont partis, j’applique aussi scrupuleusement leur méthode pour développer le compte Instagram de l’île Nusa Penida. J’ai aussi réutilisé une partie de leurs photos pour mon propre site qui est un guide francophone de Nusa Penida. Mais avec moins de succès qu’eux quand même, car je ne peux pas y passer autant de temps (et il faut dire qu’ils sont super forts).

Même si les paysages de Nusa Penida sont incroyables, c’est quand même moins sympa que de suivre les aventures d’un jeune couple tout mignon 😉

Une première rencontre qui nous donnent vraiment envie à tous les trois de renouveler l’expérience et aussi de nous revoir en dehors du travail.

Merci à LiveMentor ! Et à très vite pour de nouvelles aventures !

Claire, Arthur et Blaise

 

Vous avez trouvé une faute d’orthographe dans cet article ? Vous pouvez nous en faire part en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée .

Alexandre Dana


  • Notice: Undefined index: total_count_position in /var/www/wordpress/blog/wp-content/plugins/social-pug/inc/functions-frontend.php on line 46
    shares

    Rapport de faute d’orthographe

    Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :