Blog LiveMentor
Regarder vers le futur avec une reconversion professionnelle

Comment quitter son CDI pour devenir entrepreneur : Menez à bien votre reconversion professionnelle

Depuis la crise sanitaire, mener à bien sa reconversion professionnelle pour entreprendre est devenu l’enjeu principal de nombreuses personnes en CDI.

Avec comme but commun de trouver un sens dans son travail, d’explorer sa créativité, de réaliser une envie d’enfant, d’être autonome ou simplement avoir un meilleur équilibre.

Les raisons sont propres à chacun pour quitter son CDI et vivre une nouvelle aventure excitante. 

D’ailleurs, nous voulons souligner qu’il n’y a pas d’âge pour entreprendre sa reconversion professionnelle.

 

Témoignage reconversion professionnelle pour entreprendre

Mais attention, entreprendre est un cap à franchir qui demande la bonne approche : explorer ses envies, comprendre vers où se diriger et mettre en place un plan d’action pour s’y rendre. 

Concrètement, ce n’est pas un exercice facile qui peut vite démotiver si certaines étapes ne sont pas respectées.

Dans le cadre de cet article, nous avons aussi interrogé 3 entrepreneuses qui ont suivi les formations LiveMentor :

  • Alice Reboul (formation Copywriting LiveMentor) et qui est maintenant Copywriter et Redactrice Web en Freelance.
  • Laëtitia Zhuo (formation Copywriting LiveMentor), fondatrice de La Maison 815, spécialisée dans les formations de posture commerciale. 
  • Élodie Douang (lectrice du livre La Méthode LiveMentor) et consultante en marketing digital

Grâce à leurs témoignages, nous allons vous donner les clés pour mener à bien votre reconversion professionnelle quand on est en CDI pour entreprendre. 

Ces clés viennent aussi de situations réelles vécues par des milliers d’entrepreneurs que nous avons accompagnés avec LiveMentor.

Vous n’aurez plus aucunes raisons pour ne pas entreprendre !

Avant de commencer, voici la liste de nos 3 conseils :

Conseil 1 : La quête de l’introspection pour se découvrir
Conseil 2 : Se faire accompagner pour mener à bien sa reconversion professionnelle pour entreprendre
Conseil 3 : Les erreurs à ne pas commettre lors d’une reconversion professionnelle pour entreprendre

Conseil 1 : La quête de l’introspection pour se découvrir

Lorsque nous commençons à entrevoir un nouveau projet, des milliers de questions traversent notre esprit : Qui ? Quoi ? Pourquoi ? Comment ? Où ?

Il a un cheminement à explorer et il commence par la connaissance de soi. 

  • Qui êtes-vous?
  • Qu’est-ce que vous voulez apporter aux autres ?
  • Quelles sont vos valeurs et votre vision du monde ?
  • Qu’est-ce qui vous anime profondément ?
  • Comment aimez-vous passer vos journées ?
  • Dans quel domaine voulez-vous entreprendre ?
  • Avec qui voulez-vous avancer ?

Ce cheminement introspectif est essentiel pour aller chercher des réponses que vous connaissez inconsciemment.

Pour réussir une introspection, il faut se poser les bonnes questions et surtout ne pas avoir peur d’y répondre.

Alice Reboul l’explique dans son témoignage pour LiveMentor :

 “Prends le temps d’explorer tes envies et tes besoins, découvre ce que tu veux vraiment au fond de toi, quand personne ne te regarde”.

introspection afin de réussir une reconversion professionnelle pour entreprendre

L’introspection est un moment où vous vous retrouvez seul face à votre stylo et une feuille de papier pour répondre à toutes vos vérités. 

Mais ce n’est pas une fin en soi.

L’introspection doit être continuelle comme précise le témoignage de Laetitia Zhuo : 

Continuellement travailler sur « soi », la personne physique pour que la personne morale « notre entreprise » aille bien”.

Mais si vous avez juste besoin de cibler vos compétences, alors le bilan de compétence est à envisager.

Il permet de faire un point sur votre carrière, d’analyser vos compétences professionnelles, vos aptitudes et vos motivations pour définir un projet professionnel cohérent.

C’est ce qu’a réalisé notre ancienne élève en Copywriting Alice Reboul après sa démission :

Ma première action a été de faire un bilan de compétences. La meilleure décision de ma vie ! J’ai pris la mesure de toutes les aptitudes développées dans le transport maritime, ça m’a redonné confiance en moi. Pendant ce bilan, j’ai aussi été guidée pour comprendre ce que j’avais envie de faire, ce dont j’avais besoin, ce que je ne voulais plus. Un travail tellement précieux.”

Un bilan de compétence permet d’identifier vos besoins d’accompagnement.

Vous n’allez pas réaliser une formation en marketing si vous avez besoin de créer un site internet.

Réaliser un bilan de compétences intelligemment

Chez LiveMentor, nous proposons un bilan de compétences afin de réussir votre reconversion professionnelle pour entreprendre en 3 mois.

C’est ici que se passe le démarrage de votre aventure entrepreneuriale !

bannière bilan de compétences de LiveMentor

Conseil 2 : Se faire accompagner pour mener à bien sa reconversion professionnelle pour entreprendre

L’entrepreneuriat n’est pas encore apprécié à sa juste valeur en France (surtout au départ).

Un sentiment de solitude peut vite se faire ressentir (pression sociale, perte de pouvoir d’achat …)

Mais contrairement à nos croyances personnelles, nous ne sommes pas seuls et il est extrêmement important de s’entourer d’autres entrepreneurs vivant la même chose. 

D’ailleurs, si vous voulez boxer vos croyances personnelles, lisez l’article d’Alexandre Dana sur le syndrome de l’imposteur

boxer le syndrome de l'imposteur avec LiveMentor

D’ailleurs, Laetitia Zhuo nous en dit plus sur son parcours d’entrepreneur

J’ai appris que le chemin est individuel mais nous ne sommes pas seuls. Tous les entrepreneurs vivent ou ont vécu la même chose. Il faut donc partager et apprendre les uns des autres.”

L’entourage était un point crucial de l’entrepreneuriat.

Voici 3 conseils pour bien s’entourer :

  1. Choisir un entourage un cran en dessous pour remettre en question certains points
  2. Choisir un entourage qui est au même stade pour se challenger.
  3. Choisir un entourage au stade supérieur de l’entreprenariat pour l’inspiration, la vision, l’identification.

Nous avons fait de l’entourage l’enjeu principal de LiveMentor avec une cinquantaine de Mentors expérimentés qui ont vécu vos problématiques.

Si vous souhaitez faire le point sur votre projet de reconversion avec l’un de nos conseillers entrepreneuriaux, n’hésitez pas à réserver votre créneau :

point conseiller livementor

Conseil 3 : Les erreurs à ne pas commettre lors d’une reconversion professionnelle pour entreprendre

Depuis le lancement de LiveMentor, nous avons accompagné pas moins de 10 000 élèves. 

Nous avons pu observer toutes les erreurs commises au long de leur évolution et recenser cinq erreurs à ne pas définitivement pas commettre.

1. Ne pas savoir contrôler ses émotions

contrôler ses émotions dans sa reconversion

Il y a deux raisons d’apprendre à gérer ses émotions

a) Ne pas prendre de mauvaises décisions 

Je souhaite partager un exemple personnel à ce sujet. 

Lorsque je travaillais comme vendeur automobile, je n’aimais pas l’environnement dans lequel j’évoluais et mon indépendance avait besoin de s’exprimer.  

Au bout de quelques mois et suite à une remarque désobligeante de ma direction, j’ai démissionné. 

J’ai quitté l’entreprise sur “un coup de tête”.

Le problème ?

Mon projet de reconversion n’était pas prêt, je n’avais pas de filet de sécurité (le chômage, on y revient dans la suite de l’article) et mes émotions m’ont complètement paralysé pour la suite de mon aventure. 

Rater sa reconversion en étant paralyser

Je ne pouvais pas mener à bien ma reconversion professionnelle car je n’avais rien organisé intelligemment.

Nous avons tous un curseur de sensibilité face aux émotions, et plus nous sommes sensibles, plus nous avons tendance à réagir de façon disproportionnée sans avoir une capacité de réflexion en amont.

b) Être bloqué et ne pas agir

Les émotions paralysent !

Élodie Douang a vécu des yo-yo émotionnels :

“Côté émotions c’était Space Mountain ! Un jour, je pouvais être super décidée à passer le pas, et un autre jour, j’étais complètement bloquée par mes peurs. […] Je n’arrivais pas à prendre de décision.”

Apprendre à gérer ses émotions est primordial pour ne pas mettre en échec votre projet dès le départ.

Si vous êtes de ces personnes, n’hésitez pas à vous faire accompagner comme l’a fait Élodie  : 

J’ai été coachée et ça m’a beaucoup aidée à comprendre mes émotions et me décider à quitter mon job”.

2. Brûler les étapes de la reconversion professionnelle

Une reconversion professionnelle pour entreprendre entraîne une série d’étapes pour atteindre votre indépendance.

Apprentissage de nouvelles compétences, réseautage, création de votre structure, trouver son 1er client… etc.

Entreprendre, c’est se retrouver débutant dans un monde que vous connaissez encore mal. 

Mais il faut se rappeler que même en tant que salarié, il y a une phase inconfortable d’apprentissage avant d’atteindre une vitesse de croisière.  

Donc, acceptez cette période et ne commencez pas à inscrire “CEO d’une start-up en forte croissance” dans votre biographie LinkedIn avant même d’avoir posé les bases d’un projet résilient

D’ailleurs, si vous voulez trouver des clients sur Linkedin, nous avons écrit un article à ce sujet.

3. Quitter son job trop tôt (et ne pas négocier une rupture conventionnelle)

Entre le moment où vous décidez d’entreprendre et vos premiers clients, il peut se passer des mois de transition. 

En quittant votre travail trop tôt (et sans rupture conventionnelle), vous vous exposez à des risques d’échecs bien plus importants.

Pas à cause de la pertinence de votre projet, mais de votre capacité à encaisser les chocs mentaux de l’aventure. 

J’entends par chocs mentaux : un pouvoir d’achat moins important, un manque de récurrence dans le chiffre d’affaires, la pression et l’isolement social …

Cette période de transition peut faire mal et il faut s’armer aux mieux pour ne pas flancher avant le décollage de votre activité.

D’ailleurs, toujours sur les bons conseils d’Élodie :

“Je conseille d’explorer et d’expérimenter en restant dans son job : aller à la rencontre de personnes qui se sont reconverties, monter un side project, faire une formation…”.

4. S’éparpiller et ne pas se concentrer sur l’essentiel

Connaissez-vous le syndrome de l’objet brillant ?

Oui encore un syndrome parmi des dizaines …

Le syndrome de l’objet brillant survient lorsqu’on cherche compulsivement la nouveauté. 

Pour un entrepreneur, c’est vouloir créer un nouveau projet sans avoir terminé le précédent.

Le syndrome de l’objet brillant puise sa source dans notre peur de l’échec.

Il est plus simple de mettre un projet de côté au moment où les complications commencent, plutôt que de creuser et résoudre les obstacles sur le chemin.

D’où l’importance de se donner plus de temps au départ, puis de mener à bien sa reconversion professionnelle, plutôt que d’errer à droite et à gauche pendant des mois.

Laetitia Zhuo partage ce conseil pour les futurs entrepreneurs : 

Je conseillerai de ne pas s’éparpiller. Dès le début, il faut faire un travail précis avec une feuille de route qui guide le cheminement de votre reconversion professionnelle.”

5. Se laisser atteindre par l’avis des autres (familles, ami(e)s, collègues)

La pression sociale est puissante pour nous empêcher de se mettre en mouvement.

Lorsque vous annoncez à votre famille que vous quittez un “confortable” CDI, les regards sont plus moralisateurs qu’encourageants.

La famille vous veut du bien mais ils peuvent aussi être un frein pour mener à bien sa reconversion professionnelle.

Ils ne comprennent pas vos choix et encore moins vos raisons d’entreprendre.

Prenez le temps de leur expliquer vos raisons mais aussi de les rassurer face aux craintes qu’ils peuvent avoir.

Cependant, ne vous attardez pas sur les personnes qui n’ouvrent pas leur esprit à votre reconversion professionnelle et encore moins à ceux qui la critiquent.

C’est votre projet, pas LEUR projet.

Si vos proches ne sont pas un socle pour cette transition, alors n’oubliez pas de vous entourer de pairs qui vivent la même situation.

Une reconversion professionnelle pour entreprendre grâce à nos pairs

Car la réussite de votre reconversion professionnelle pour entreprendre réside surtout dans votre capacité à vous entourer. 

Quelques mots pour la fin

Pour mener à bien sa reconversion professionnelle pour entreprendre, il y a différentes étapes à franchir.

  • Une étape de découverte (introspection / bilan de compétences), 
  • Une étape de transition (la formation / préparation du projet en parallèle de son CDI) 
  • Une étape de mise en action (mettre en place les 1ères briques de votre stratégie / quitter intelligemment son CDI)

Mais n’oubliez pas que vous allez aussi vivre toutes les étapes émotionnelles dont nous parlons prochainement !

Nous remercions de nouveau Alice, Laëtitia et Élodie pour leurs précieux témoignages.

Chez LiveMentor, nous avons beaucoup d’entrepreneurs qui ont effectué une reconversion professionnelle. Voici quelques exemples :

bannière bilan de compétences de LiveMentor

Alan Peron

Alan Peron

Rédacteur @LiveMentor

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!