Comment franchiser son entreprise de ZÉRO en 2022 ? [Le Guide Complet]

Photo de Alan Peron

Alan Peron

Illustration de Comment franchiser son entreprise de ZÉRO en 2022 ? [Le Guide Complet]

Franchiser son entreprise est une opération complexe mais qui répond à un business model grandissant depuis 1971. 

Selon les chiffres de 2021 fournis par la Fédération Française des Franchises, ce n’est pas moins de 1965 franchises et 79 134 franchisés qui ont rejoint les rangs de cet écosystème durant cette année. 

L’ensemble crée 68,8 milliards d’euros de chiffre d’affaires.

Les promesses sont belles et les avantages pour les deux camps aussi :

  1. D’un côté, le franchisé bénéficie d’une structure, d’une visibilité et d’une promesse de succès supérieure que s’ils avaient dû partir de ZÉRO.
  2. De l’autre, le partage des ressources et des investissements entre les franchisés permet à la marque de prendre de l’ampleur plus rapidement.

Franchiser son entreprise est une belle aventure (opportunité !) mais chez LiveMentor, nous ne sommes pas là que pour vous mettre des paillettes dans les yeux.  

Avant tout, notre rôle est de vous accompagner dans votre projet et guider vos choix d’une manière la plus simple possible ; tout en évitant les éventuelles erreurs. 

Avec ce Guide Complet, écrit avec Amour et Bienveillance, plongeons ensemble sur le franchisage de votre entreprise.

Un, deux, trois, claquement de doigts (promis, ce n’est pas de l’hypnose)

Franchiser son entreprise

Franchiser votre entreprise est-il encore trop tôt ? Prenez quelques minutes pour échanger avec l’un de nos conseillers afin de vous guider sur votre projet entrepreneurial.On se retrouve là-bas ? 

point conseiller livementor

Qu’est-ce qu’une franchise ?

Avant de rentrer dans le vif du sujet, qu’est-ce qu’une franchise ?

Une franchise est un accord établi entre deux professionnels indépendants, le franchiseur (propriétaire de la marque), et le franchisé (entrepreneur qui doit posséder les compétences pour créer un projet).

Le candidat qui exploite la marque du franchiseur peut alors bénéficier de sa notoriété en contrepartie du versement d’une compensation financière au franchiseur.

D’ailleurs, il est à souligner que la France trône sur la troisième position mondiale en termes de réseaux de franchisés.

FRANCHISER-ENTREPRISE-CROISSANCE

Mais faut-il posséder une enseigne aux propensions d’un Leclerc ou d’un Leroy Merlin pour franchiser son entreprise ?

Pas du tout ! 

N’importe quelles entreprises peuvent se structurer autour d’un concept, d’une marque et d’une enseigne fédérateurs :

  • Dans la restauration,
  • Avec une animalerie,
  • Dans l’univers de la mode,
  • Ou même en tant qu’opticien,

ATTENTION !

Cependant, la crise sanitaire a montré qu’une franchise est bien plus résiliente si celle-ci possède une structure digitale.

Si vous avez un point de vente qui fonctionne correctement mais pas de site internet, il est primordial de travailler sur ce deuxième point avant toute création de franchise.

Ici, nous avons détaillé les stratégies marketing à votre disposition pour réussir votre boutique e-commerce. 

Si vous avez une idée de franchise et que vous voulez déposer son nom, cet article devrait vous intéressez !

Les raisons de se franchiser sont multiples :

  • Se renforcer face à la concurrence de plus grosses enseignes,
  • Générer plus de chiffres d’affaires,
  • Diriger une entreprise de plus grande envergure. 

Maintenant que nous avons défini ensemble cette notion, regardons les avantages et inconvénients d’un tel projet.

L’info LiveMentor : Le mot franchise vient du vieux français « francher » qui signifie accorder un privilège.

Devenir franchiseur : avantages et inconvénients

Un projet entrepreneurial est une magnifique aventure. Mais avant de jeter tous vos jetons sur “je veux franchiser mon entreprise”, prenez quelques minutes pour lire les avantages et inconvénients d’un tel modèle.

Avantages : 

  • Gagner des parts du marché

Si vous recherchez la croissance, l’association entre votre savoir-faire et l’investissement d’un franchisé qui cherche à entreprendre peut-être une belle alchimie aux services de votre marque. 

Et plus vos magasins vont se développer, plus vous allez générer du chiffre d’affaires.

  • Bénéficier d’un meilleur rendement

L’aspect financier est non négligeable lorsqu’on veut devenir franchiseur. Car elle permet la création de nouveaux points de vente financés par une tierce personne. :

  1. C’est le franchisé qui investit financièrement dans le projet.
  2. Le franchiseur peut augmenter sa capacité d’achat donc réduire ses prix de revient
  3. Les coûts d’expansion étant assurés par un franchisé, il peut ouvrir plus rapidement d’autres points de vente en s’exposant a minima financièrement.
  • Le versement de redevances 

Selon le type de contrat, le versement des redevances peut être important. 

Mais, qu’est-ce qu’on entend par redevances (ou aussi appelé royalties) ? 

La redevance représente les sommes versées par le franchisé tout au long de la durée du contrat de franchise. C’est la contrepartie pour l’obtention du droit d’exploitation.

Cette redevance peut se calculer de trois manières : 

  • Forfaitaire, 
  • Un pourcentage du chiffre d’affaires généré par le franchisé 
  • Les deux.

Premier exemple : tous les mois, le franchisé verse 3 000 euros à son franchiseur, quel que soit le chiffre d’affaires.

Second exemple : Tous les mois, le franchisé verse 35% de son chiffre d’affaires au franchiseur.

Troisième exemple : Le franchisé verse mensuellement 800 euros + 20% du chiffre d’affaires mensuel. 

Ces redevances peuvent rapporter beaucoup d’argent au franchiseur. 

Par exemple, McDonalds France impute une redevance d’exploitation entre 10 et 20% du chiffre d’affaires hors taxe. À quoi il faut ajouter 5% du chiffre d’affaires HT pour le droit à l’utilisation de la marque et 4 % du chiffre d’affaires HT pour les activités de publicité et de communication.

Sachant que le chiffre d’affaires de McDonalds France équivaut à 21 milliards d’euros en 2020. 

FRANCHISER-ENTREPRISE-REDEVANCES

  • Le droit d’entrée (ou redevance initiale forfaitaire)

En plus des redevances, le franchisé remet à son franchiseur un droit d’entrée. 

Il s’agit en réalité de frais générés par l’ouverture de l’établissement et la transmission des éléments immatériels. 

Par exemple : 

  • Le savoir-faire, 
  • La formation initiale, 
  • L’assistance à l’installation, 
  • L’aménagement du local 
  • Ou encore l’assistance à l’ouverture de l’établissement.

Pour toutes ces parties administratives et financières, nous vous conseillons grandement de vous entourer de conseiller juridique et financier.

Inconvénients :

  • Choisir correctement son franchisé

Franchiser son entreprise est avant tout une aventure humaine. Ainsi , le contrat de franchise est une relation commerciale qui doit se faire dans la confiance. 

Le choix de votre franchisé doit se faire précautionneusement car un mauvais choix peut impacter l’ensemble de votre entreprise.

Aussi, assurez-vous de prévoir une clause de non-concurrence pour le franchisé afin qu’il n’utilise pas votre savoir-faire à une fin commerciale.

  • Assumer une gestion accrue

Il ne suffit pas de se clamer franchiseur pour le devenir. Pour développer votre projet, vous avez toute une énergie à déployer et du temps à donner.

Voici une liste non exhaustive des différentes tâches à assumer :

  • Le choix des franchisés,
  • Le transfert des besoins, le savoir-faire ou le business plan,
  • La protection juridique des franchisés : concurrence, copie, propriété intellectuelle,
  • L’offre de formations aux franchisés, 
  • L’assistance avant, pendant et après l’ouverture de la franchise (surtout en période de doute ou de crise),
  • Le renforcement des liens entre l’entreprise et la franchise (animation réseau)
  • L’élaboration du marketing, de la communication et autres stratégies pour votre visibilité etc.
  • Rassembler et fédérer quotidiennement vos franchisés autour de votre image de marque,

Franchiser son entreprise : avez-vous les épaules ?

Il n’y a pas de diplôme pour devenir franchiseur et encore moins d’obligations légales à respecter ; outre le fait de posséder une entreprise, une marque ou un concept. 

Cependant, il faut assumer une capacité financière pour se lancer dans un tel projet. Même si le franchisé absorbe les dépenses liées à votre expansion, il reste des coûts de structurations importants en amont (fiscale et juridique).

Prévoyez un budget d’une dizaine de milliers d’euros.

Voici une liste non exhaustive des coûts à prendre en charge pour franchiser son entreprise :

  1. L’extension du réseau
  2. La modélisation du savoir-faire : rédaction d’un manuel opératoire (voir la suite de l’article)
  3. La gestion des approvisionnements 
  4. La gestion administrative
  5. Le recrutement des candidats
  6. La formation initiale 
  7. L’animation du réseau
  8. Le marketing et la communication (allez-vous externaliser à une agence ?)

Comment franchiser son projet de Zéro ?

Si vous êtes parvenus jusqu’ici, vous êtes à mi-chemin pour devenir un franchiseur de l’extrême ! 

FRANCHISER-ENTREPRISE-SURVIVRE

Prenez votre respiration, on s’attaque à la suite de ce guide complet.

Étape 1 : Site pilote, est-ce que mon projet correspond à un modèle de franchise ?

Avant de franchiser son entreprise, il faut se poser cette question : est-ce mon entreprise est adaptée à un modèle de franchise ?

Et pour obtenir une réponse, il n’existe qu’une seule réponse ; le site pilote.

La mise en place d’un site pilote est l’étape qui permet au franchiseur de tester son concept dans les conditions réelles du marché.

Idéalement, cette phase d’expérimentation doit s’étaler sur une durée de 1 à 3 ans. Ce qui va permettre au franchiseur :

  • De finaliser son budget
  • De valider les besoins opérationnels
  • D’affiner sa politique commerciale
  • De préparer sa stratégie de communication & marketing
  • D’évaluer les attentes des clients
  • De valider la faisabilité d’une franchise
  • etc.

Là, j’entends une question qui vous trotte dans la tête !

Faut-il créer un deuxième point de vente pour y installer le site pilote ?

Non. 

Voire même, vous n’êtes pas dans l’obligation d’ouvrir un site pilote … Cependant, son existence est une légitimité auprès des franchisés qui s’intéressent à votre concept (gage de confiance pour les deux parties).

Vous investiriez des centaines de milliers d’euros sans certaines garanties ? Moi, pas du tout. 

FRANCHISER-ENTREPRISE-PROJET-PILOTE

D’ailleurs, le Code de déontologie européen des franchisés précise par rapport au site pilote : « le franchiseur doit avoir mis au point et exploité avec succès un concept pendant une période raisonnable et dans au moins une unité pilote avant le lancement du réseau ».

Ces informations sont un ensemble de KPI qui vont définir l’avenir du projet ou non !

Étape 2 : Comment monter juridiquement sa franchise ?

Franchiser son entreprise inclut tout un aspect juridique très pointu. Une nouvelle fois, il est primordial d’être accompagné sur ces phases de votre projet.

Devant être rédigé par le franchiseur avant le lancement officiel de la franchise, le montage juridique est principalement constitué du Document d’Information Précontractuel (DIP), du contrat de franchise et du manuel opératoire.

DIP : Document d’Information Précontractuel 

Le DIP doit obligatoirement rassembler toutes les informations dont le franchisé a besoin pour signer le contrat.

C’est-à-dire toutes les données sur votre entreprise, l’identité du franchiseur, les clauses juridiques et les aspects financiers.

Pour mieux visualiser le DIP, voici une liste non exhaustive des informations à y inclure :

Les informations liées à l’entreprise :

  • la date de création d’entreprise,
  • la forme juridique,
  • le numéro d’immatriculation au registre du commerce 
  • le montant du capital
  • la date et le numéro d’enregistrement de la marque
  • la durée des licences
  • la domiciliation bancaire
  • l’adresse du siège social de l’entreprise
  • etc.

L’identité du franchiseur :

  • les noms et prénoms du dirigeant
  • l’expérience professionnelle du franchiseur

Les clauses prévues au contrat de franchise :

  • la durée prévue
  • les conditions de renouvellement
  • les obligations des deux parties 
  • les conditions de résiliation
  • le montant des investissements nécessaires et les explications annexes (aménagement, stocks…etc)
  • les conditions de résiliation anticipée
  • les conditions de cession
  • les détails sur l’exclusivité et la non-concurrence

Les aspects financiers du franchiseur :

  • les comptes annuels des deux derniers exercices
  • les droits d’entrée à payer 
  • les royalties 

Contrat de franchise 

Les règles, devoirs et obligations du franchisé et du franchiseur sont régis par le contrat de franchise. En cas de malentendu ou de discorde, ce contrat fait preuve de bonne foi.

Concrètement, le contrat de franchise fixe les modalités financières et pratiques de l’utilisation d’un nom ou d’une enseigne communs.

D’ailleurs, depuis le vote de la loi Doubin en 1989 et la parution de son décret d’application en avril 1991, le contrat de franchise est obligatoirement associé à la remise en amont au futur franchisé d’un Document d’Information Pré-contractuel (DIP).

Il doit être signé minimum 21 jours après le DIP.

Aussi, le contrat de franchise peut être limité dans le temps et être renouvelé ultérieurement. 

Manuel opératoire

Le Manuel opératoire, appelé également « Bible du Savoir-faire » est un support pédagogique et opérationnel indispensable pour franchiser son entreprise.

Il offre une série de garanties aux franchisés comme le transfert des pratiques, des méthodologies ou des secrets propres à l’entreprise. 

Aussi, ce manuel est rédigé par le franchiseur pendant ou après la période de la mise en place du site pilote et est uniquement délivré après la signature du contrat de franchise. 

Étape 3 : Comment recruter des franchisés ? 

Dernière étape, le recrutement de vos futurs franchisés !

Avant de publier une petite annonce sur LeBonCoin (ne faites surtout pas ça !), définissez le persona idéal de votre franchisé.

Ce travail en amont permet de sélectionner les bons candidats et de créer une cohérence dans le groupe que vous construisez.

Aussi, n’hésitez pas à passer plusieurs entretiens pour juger de la qualité de votre future relation.

Enfin, voici une liste non exhaustive des différentes questions à poser :

  • Quelles sont les sécurités financières qu’apporte le franchisé ? 
  • A-t-il un apport personnel ou fait-il un prêt à une banque ? Quelles sont ses garanties ?
  • La personne est-elle compétente dans le secteur d’activité ? A-t-elle de l’expérience professionnelle ?
  • Quelle est sa capacité de gestion ? Aura-t-elle les épaules pour diriger une franchise ou une équipe ?
  • Quelles sont ses attentes : le degré d’indépendance souhaité correspond-il à celui que le franchiseur propose ? Quels sont les retours financiers escomptés ? 
  • Ses valeurs et sa personnalité sont-elles en adéquation avec le concept et l’image de marque du franchiseur ?

Pour recruter vos futurs candidats, vous avez différents canaux d’acquisitions à votre disposition :

  • Les sites spécialisés : L’Observatoire de la Franchise, Toute La Franchise
  • Les salons et forums professionnels : Franchise Expo Paris 
  • Les réseaux sociaux et votre site internet 
  • La presse spécialisée : Franchise Magazine par exemple

Conseil bonus : Créer une image de marque puissante pour fidéliser les franchisés 

L’image de marque est le socle de votre entreprise. Pourtant c’est un fondamental que de nombreux entrepreneurs délaissent. 

Pourquoi ?

Construire son image de marque demande une application et un engagement à long terme. 

  • Quelle est votre vision ?
  • Quelles sont vos valeurs ?
  • Quel changement voulez-vous créer avec votre franchise ?
  • Comment transmettre votre message ?
  • À qui et pourquoi ?
  • Etc.

Attirer des franchisés c’est bien, mais savoir les fédérer autour de votre marque c’est encore mieux !

Cela permet à votre franchise de naviguer même en pleine tempête.

FRANCHISER-ENTREPRISE-TEMPÊTE

En toute franchise [conclusion]

Franchiser son entreprise est un choix ambitieux mais accessible si vous êtes prêt à déployer les moyens nécessaires. 

D’ailleurs, la méthode Agile peut être utile afin de franchiser votre entreprise sans vous perdre dans une multitude d’outils.

Cependant, nous vous déconseillons de commencer cette aventure en solitaire. Afin d’assurer l’avancement de votre franchise, accompagnez-vous juridiquement mais aussi sur toutes les autres facettes du projet (marketing, communication ou encore comptabilité …).

Il vaut mieux dépenser en amont 10 000 euros pour se former et être accompagné que 50 000 euros pour rattraper vos séries d’erreurs .

Fin de l’hypnose !

Si cet article vous a plu je vous recommande vivement de vous balader sur le blog de LiveMentor pour découvrir chaque sujet qui traitent de la gestion d’entreprise.

VOus pourrez y découvrir par exemple :

Et plein d’autres thématiques.

Banniere gestion entreprise

Inscrivez-vous à la newsletter d'Alexandre Dana

La newsletter la plus suivie en France par les entrepreneurs – partagée toutes les semaines à plus de 200 000 porteurs de projets.

Photo de Alan Peron

Alan Peron

Rédacteur @LiveMentor