Blog LiveMentor
les bases sur google analytics

Google Analytics : Connaître ses Visiteurs en 4 Étapes

Bienvenue dans ce guide de découverte dédié à la maîtrise des basiques de l’outil Google Analytics !

Pour faire court, Google Analytics est un outil qui va vous donner de manière extrêmement précise, toutes les données utiles concernant le trafic de votre site web.

Il est essentiel pour analyser le résultat de vos actions !

Cet article n’a pas pour objectif de vous montrer comment lier Google Analytics à votre site web. Le paramétrage étant différent selon la plateforme que vous utilisez pour votre site (WordPress, Strikingly…), Google sera bien plus utile que moi 🙂

En revanche, l’objectif de cet article est plutôt de comprendre pas à pas, les bases de l’outil Google Analytics ensemble !

Voici le plan de cet article : 

I- Connaître son audience avec Google Analytics
II- Connaître les sources de son trafic avec Google Analytics
III- Connaître le comportement de ses visiteurs
IV- Analyser ses performances de conversion avec Google Analytics

C’est parti !

I- Connaître son audience avec Google Analytics

Commençons par comprendre qui sont les personnes qui consultent notre site internet. Pour accéder à cette donnée, il suffit de se rendre sur l’onglet « Audience » de son tableau d’accueil sur Analytics.

Analyser son audience sur Google Analytics

Sur l’audience, il est intéressant de regarder :

  1. Les données démographiques (âge et sexe) : Elles sont généralement assez faible au début car il faudra laisser du temps à Google pour pouvoir faire ressortir des tendances. Plus vous aurez de trafic, plus ces données seront précises.
  2. Les données géographiques (zone géographique) : On peut voir à quels endroits dans le monde se connectent nos visiteurs.
  3. La technologie (Navigateur et OS + Réseaux sociaux) : Pour savoir depuis quels navigateurs, nos internautes se connectent sur notre site.
  4. Les appareils utilisés (Mobile –> Vue d’ensemble) : On peut voir quels appareils (ordinateurs, tablettes, mobiles) sont utilisés par nos visiteurs.

Analyser son audience sur Google Analytics

Ces données sont très utiles ! Par exemple, les appareils utilisés par nos visiteurs sont très révélateurs.

Grâce à cette information, je sais que je dois potentiellement optimiser l’interface de mon site en fonction des appareils utilisés pour s’y connecter (ordinateur, tablette, smartphone).

analyse des appareils utilisés par ses visiteurs

Par exemple, on voit ici que le desktop (ordinateurs) représentent 53% de la connexion et le mobile (smartphones) représentent 44%. Je sais donc qu’environ une personne sur deux va se connecter sur mon site depuis un téléphone portable !

Dans cette situation, je peux me dire qu’il faut que je fasse extrêmement attention à la façon dont les informations sont présentées pour mes internautes qui se connectent depuis un mobile, étant donné qu’ils représentent une grosse partie de mon trafic.

Cela veut dire qu’il faut que :

  • je teste ma plateforme sur mobile
  • je m’assure que tout soit lisible
  • mon site soit facile d’accès depuis un smartphone

Parfois, sur certains sites que j’ai pu voir, le trafic mobile s’élève à plus de 80%. Dans ce cas là, on peut même se dire « Ok, j’ai plutôt intérêt à faire du mobile first ! », c’est à dire de construire mon site en le pensant d’abord mobile puis ensuite de vérifier si ça fonctionne bien sur ordinateur (comme Instagram par exemple).

II- Connaître les sources de son trafic avec Google Analytics

Pour accéder à cette donnée, il suffit de se rendre cette fois-ci sur l’onglet « Acquisition« .

Cette partie « Acquisition » permet de savoir d’où viennent les personnes qui consultent votre site.

En cliquant sur « Vue d’ensemble« , nous pouvons voir de manière très précise la répartition des sources de son trafic et c’est une donnée super intéressante !

connaître les sources de son trafic sur Analytics

Ici, je peux voir si mes visiteurs proviennent majoritairement :

  1. De l’Organic Search (recherche sur les moteurs de recherche, essentiellement Google)
  2. Du Direct (soit Google Analytics n’a pas su déterminer d’où venait la personne, soit c’est quelqu’un qui a directement tapé l’adresse de notre site dans son navigateur ou qui nous a ajouté en favoris)
  3. Du Paid Search (Google Ads)
  4. De l’Email (les internautes qui se rendent sur notre site via notre newsletter par exemple)
  5. Du Social (réseaux sociaux)
  6. Du Referral (quand nos visiteurs arrivent sur notre site grâce à des liens présents sur d’autres sites)
  7. Display (publicité)

a) Les tendances du trafic

Vous avez la possibilité d’explorer cette donnée de plus près et connaître les tendances de votre trafic en vous rendant sur « Tout le Trafic » –> « Canaux ». 

analyser ses canaux d'acquisition sur Google Analytics

Vous pouvez cliquer sur la source de trafic de votre choix et connaître le détail. Par exemple, en cliquant sur « Organic Search » dans le tableau, nous avons la possibilité de connaître les mots-clés utilisés par les internautes pour trouver notre site. Pratique pour le SEO !

Ce que j’aime beaucoup lorsque j’utilise Google Analytics, c’est la possibilité de changer les informations que je souhaite faire apparaître.

données de trafic sur analytics

  • Utilisateurs = nombre de visiteurs uniques (si une même personne se connecte 2 fois, alors ça compte pour 1 visites)
  • Sessions = nombre de connexions (si une même personne se connecte 2 fois sur votre site, alors ça compte pour 2 visites)
  • Taux de rebond = nombre de visiteurs qui sont arrivés sur l’une de vos pages et qui sont partis tout de suite
  • Pages/Session = nombre moyen de pages vues au cours d’une session
  • Durée moyenne des sessions = durée moyenne d’une session

Le taux de rebond est une donnée très intéressante. Par exemple si j’ai un taux de rebond de 90%, cela veut dire que 9 personnes sur 10 qui sont arrivés sur mon site sont partis rapidement.

Le premier niveau d’interprétation pourrait être : « Mon taux de rebond est très élevés, peut-être que mon contenu n’est pas intéressant ».

En réalité, ça ne veut pas tout dire. Pour aller plus loin, il faut croiser le taux de rebond avec le temps passé sur le site. Par exemple si quelqu’un a lu mon contenu et quitte mon site au bout de 3 minutes, cela veut potentiellement dire qu’au contraire, le contenu était suffisamment riche, de sorte à ce que l’internaute trouve rapidement l’information qu’il recherchait sans perdre plus de temps !

Aujourd’hui, Google prend en compte dans son algorithme de référencement naturel ce que l’on appelle le « Dual Time« .

C’est à dire que le temps de passage sur le site compte autant que le taux de rebond. Google a pour objectif d’interpréter de manière intelligente quel est le vrai comportement des internautes sur votre site. Et donc d’une certaine manière, de pouvoir apprécier la réelle qualité de votre contenu et potentiellement le faire remonter plus haut dans les moteurs de recherche.

b) Les croisements de données

Si je le souhaite, je peux m’amuser à croiser la source de mon trafic avec les appareils utilisés par mes visiteurs (toujours sur l’onglet « Canaux » dans la rubrique « Acquisition« ).

croiser la source de son trafic avec les appareils utilisés sur google analytics

Cela nous donne un tableau croisé qui ressemble à ça :

tableau à données croisées sur google analytics

Je vois que 23% de mes visiteurs viennent d’une recherche Google depuis un ordinateur. Je vois aussi que 13% de ces visiteurs viennent de Google via un smartphone (cela peut vouloir dire que les internautes effectuent des recherches en situation de mobilité).

On peut constater tout plein de choses. Par exemple, Google Analytics peut aussi nous indiquer si nos visiteurs consultent davantage nos newsletter via un smartphone. Dans ce cas-là, il serait bon de s’assurer que l’affichage mobile de nos newsletters est bien optimisé sur mobile (pourcentage d’email sur mobile).

Il existe de nombreuses combinaisons de croisement de données. Vous pouvez prendre le temps d’expérimenter différents types de croisements afin d’identifier des tendances intéressantes qui vous aideront à mieux comprendre le comportement de vos visiteurs.

c) Les sites référents

Un autre outil intéressant sur la partie « Acquisition » : les sites référents. Ce sont tous les sites qui ont un lien (backlinks) dans leur contenu pointant vers votre site (sur une période donnée).

Cela vous permet de savoir quels sont les sites qui vous apportent le plus de trafic et potentiellement d’aller chercher un partenariat si ce n’est pas déjà fait !

d) Les réseaux-sociaux

Vous avez la possibilité de décliner votre trafic par réseau-social et de comprendre quels sont ceux qui aujourd’hui, sont les plus bénéfiques pour vous en termes de trafic.

répartition du trafic par réseaux sociaux

Si je clique sur un média social en particulier comme Facebook par exemple, je peux aussi savoir quelles sont les différentes URLS qui sont partagées et le trafic reçu grâce à Facebook sur ces différents contenus.

réseaux sociaux référents sur google analytics

En l’occurence, je peux voir que ma publication Facebook de la semaine dernière, contenant le lien de mon article sur la recherche de mots-clés, a rapporté 343 visiteurs !

C’est très utile pour analyser les performances du trafic généré par nos posts sur les réseaux sociaux.

Les catégories « Search Console » et « Google Ads » feront l’objet de deux prochains articles sur le blog de LiveMentor.

III- Connaître le comportement de ses visiteurs

Nous allons maintenant passer sur la catégorie « Comportement« .

analyser le comportement de ses visiteurs sur Google Analytics

On obtient un classement des pages qui nous apportent le plus de trafic.

Vous avez la possibilité de connaître pour chacune de vos pages web :

  • Le nombre de fois où la page a été vue (une personne peut voir plusieurs fois la même page)
  • Le nombre de vues uniques
  • Le temps moyen passé sur la page
  • Le taux de rebond moyen de la page
  • La valeur de la page (si objectif défini)

Pour accéder aux données par page, il suffit de cliquer sur le lien de la page qui vous intéresse dans le tableau.

Et vous arrivez sur une page qui ressemble à ça :

rapport de performances par pages

C’est très utile pour analyser en profondeur les performances des différentes pages de son site.

Ce qui m’intéresse également sur cette partie, c’est la possibilité de savoir par où les internautes arrivent, notamment lorsque l’on a plus qu’une simple landing page sur son site.

Sur Google Analytics, vous allez pouvoir facilement connaître les principales pages de destination, c’est-à-dire les pages par lesquelles les internautes arrivent.

Retenez que vos visiteurs n’arrivent pas toujours par votre page d’accueil !

Si vous avez des contenus qui sont très bien référencés, il est très probable que les internautes atterrissent sur votre site parce que vous avez des articles qui cartonnent en termes de référencement naturel.

connaître ses principales pages d'atterrissages

Typiquement, l’article sur les mot-clés ou sur le financement d’une formation apportent leur lot de trafic sur cette période donnée.

Pour aller plus loin dans votre analyse, n’oubliez pas de regarder également les pages de sortie !

Ce sont les pages depuis lesquelles les internautes s’en vont. C’est intéressant de savoir quels sont les dernières pages que les gens consultent avant de partir.

Par exemple, si votre page d’entrée principale est un article de blog et que votre page de sortie principale est une page d’inscription à une newsletter ou à un cours par mail, alors cela veut dire que vous arrivez à bien convertir vos visiteurs grâce à vos articles.

La vitesse du site vous permet de connaître votre temps de chargement global ou par pages.

connaître la vitesse de chargement de ses pages sur google analytics

C’est très utile dans le sens où l’on obtient une estimation précise des pages rapides ou au contraire lentes à charger.

Par exemple si vous vous apercevez que votre page qui reçoit le plus de visites est très lente, alors il serait intéressant de réfléchir à des solutions pour améliorer sa vitesse de chargement (qui je le rappelle est un critère important pris en compte par Google dans son algorithme de référencement naturel).

Ici, l’outil croise la donnée de trafic avec celle de la vitesse de chargement. Merci Google Analytics ! 🙂

Passons désormais à la dernière partie de ce guide.

IV- Analyser ses performances de conversion avec Google Analytics

L’onglet « Conversion » va surtout s’adresser à ceux qui font du e-commerce. Il est possible via Google Analytics de définir les objectifs de conversion que vous souhaitez vous donner afin de faire remonter des éléments de performance dans la plateforme.

Il suffit de cliquer sur « Conversion –> Objectifs –> Vue d’ensemble –> Définir des objectifs« .

objectifs de conversion sur google analytics

Puis sur « Nouvel objectif« .

définir ses objectifs sur Analytics

Ensuite, vous allez avoir la possibilité de choisir entre un modèle déjà fourni (chiffre d’affaires, acquisition, requête…) ou une approche personnalisée.

Personnellement, j’aime beaucoup l’approche personnalisée !

approche personnalisées Google Analytics

Prenons l’exemple le plus classique : un objectif d’inscription à une newsletter.

Un internaute rempli votre formulaire d’inscription et vous le renvoyez vers une page de remerciement. Mécaniquement, cela veut dire que toutes les personnes qui arrivent sur cette page de remerciement sont en réalité des personnes qui ont rempli le formulaire (étant donné que c’est la seule manière d’y accéder).

Je sélectionne donc le type d’objectif « Destination« , puisque l’on souhaite connaître le nombre de personnes qui arrivent sur la page de remerciement.

On pourrait également choisir un type d’objectif différent selon vos besoins.

Exemple : 

  • Objectif de durée : Je veux m’assurer que mes visiteurs restent au moins plus de 3 minutes sur ma page principale
  • Objectif de pages / écrans par session : Je veux m’assurer que mes visiteurs visitent au moins 3 autres pages après avoir vu celle sur laquelle ils ont atterri
  •  Objectif d’évènement : Je veux savoir si mes visiteurs cliquent bien sur le contenu vidéo de ma page de vente

choisir le type d'objectif sur Google Analytics

Revenons sur notre exemple. Je vais maintenant rentrer l’URL de ma page de remerciement dans le champ correspondant à la page de destination.

page de destination sur analytics

Cela veut dire que mon objectif correspond au nombre de visites sur cette page de remerciement. C’est une façon très simple d’identifier le nombre de conversions.

On peut ensuite attribuer une valeur à cet objectif et spécifier un chemin qui, selon vous, est suivi par les visiteurs pour atteindre votre page de remerciement.

C’est un outil très puissant de Google Analytics car il va vous permettre d’analyser la performance de vos tunnels marketing et d’attribuer des objectifs en fonction de certains comportements.

Un prochain article sur les tunnels de vente viendra alimenter ce processus de chemin de navigation et d’entonnoir de conversion.

Voilà, nous venons de faire un tour rapide des principales fonctionnalités de Google Analytics. Encore une fois, l’idée n’est pas de devenir un professionnel aguerri de Google Analytics mais plutôt de l’analyser quand vous le pouvez.

L’objectif pour vous est de comprendre de manière très précise comment se comportent vos visiteurs et surtout de s’y référer lorsque vous rencontrez des problèmes. Cela vous permettra de faire un diagnostic de ce qu’il se passe et comprendre d’où peuvent venir ces problèmes.

Google Analytics sera votre meilleur ami pour essayer de comprendre les comportements de vos visiteurs et donc in fine, de faire des itérations en testant de nouvelles hypothèses et en analysant précisément ses résultats.

Il vous permettra d’aller très loin dans l’analyse de vos actions.

À vous de jouer maintenant !

J’aimerais savoir dans les commentaires de cet article, quelles sont les fonctionnalités que vous utilisez principalement sur Google Analytics ?

Et si jamais vous connaissez des petits secrets cachés sur la plateforme, je serais très curieux de les connaître !

Ces articles pourraient également vous intéresser :

Comment optimiser son SEO local ?

3 étapes pour créer une entreprise qui dure

Créer une communauté forte autour de son projet

Comment écrire un article invité sur un blog très visité ?

3 outils SEO gratuits pour bien démarrer

Comment créer un parcours client qui converti ?

Cet article est une introduction à notre formation complète sur le Marketing Digital.

formation marketing digital

Vous avez trouvé une faute d’orthographe dans cet article ? Vous pouvez nous en faire part en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée .

Avatar

Thomas Meyer

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :